Materiel US resté en France post 1945

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
roulroul
Fécond
Messages : 632
Enregistré le : mar. 13 avr. 2010, 15:59
Echelle pratiquée : échelle N
Localisation : Meaux ( 77 )
Âge : 62

Materiel US resté en France post 1945

Message par roulroul » mar. 14 janv. 2020, 07:20

Bonjour a tous,

J' ai cherché sur le forum, je n'ai rien trouvé a ce propos, ou quelques trucs, aussi j' espère que mon fil ne fera pas double emploi.

Je m' intéresse au matériel d' origine Américaine resté sur le sol Français post 1945, en réel ( pourquoi pas en modèle réduit ), et je n' ai pas trouvé grand chose pour l' instant a ce propos, je continue mes recherches, y compris a la médiathèque du coin, assez fournie en livres ferroviaires.
J' ai connaissance de machines vapeurs 030 TU, , qui servirent a la manœuvre du matériel US, et ensuite reversées dans des dépôts de chez nous. J ' ai aussi connaissance de tombereaux a bogies, assez typiques, ainsi que des plats, et même des frigorifiques. Il faut dire que tout manquait, et que les installations ferroviaires avaient énormément souffert par endroits. Il fallait a cette époque relancer la machine économique sans tarder, avec les moyens du bord. Un peu a la manière des GMC, Dodge, ou autres Jeep qui connurent une seconde et longue vie routière après parfois quelques transformations.
Par ailleurs, ce matériel locos et wagons a été reproduit en modèle réduit par Jouef et REE, entres autres, je ne vous l' apprendrait pas.
A+

Y25
Expansif
Messages : 2562
Enregistré le : dim. 08 janv. 2006, 11:36
Localisation : 93140 Bondy
Âge : 69

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par Y25 » mar. 14 janv. 2020, 08:31

Ajouter les citernes à bogies de l'USATC, celles à deux dômes, sans oublier de petits wagons à deux essieux (couverts, tombereaux et fourgons).
Si les citernes ont "vécu" un bon moment cédées au parc des particuliers, car fort utiles en leur temps, il n'en a pas été de même des petits wagons à deux essieux (couverts et tombereaux) victimes de leur faible capacité.

15063
Prolixe
Messages : 1983
Enregistré le : lun. 07 mars 2011, 09:15

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par 15063 » mar. 14 janv. 2020, 08:59

Si l'inventaire est relativement facile, l'origine du matériel est un peu plus complexe car issu de différents "plans" :
USA Transportation Corps 1943/44 revendu SNCF :
- 030 T type S100 : 030 TU 1 à 77
- wagons débarqués avec l'USATC

USATC revendu aux CF secondaires : diésels Withcomb (BB)

Loi Prêt-bail de 1941 réservé d'abord au matériel militaire puis étendu au matériel civil pour la reconstruction (commande de 1944) :
- 141 R 1 à 1340 (1323 livrées)
- A1A A1A 620001 à 62100 (Baldwin 700 ch)
Les 100 Baldwin ont été commandées à la place de 160 "R".

Plan Marshall (1947) : wagons

Et si on ne parle que de la France métropolitaine, il ne faut pas oublier l'Algérie et le Maroc qui sont aussi des territoires français à l'époque:
- wagons laissés par l'USATC (débarquement de 1942)
- Diésels Baldwin 040 DA en Algérie (A1A A1A de 1300 ch) au titre du prêt bail, à la place du contingent de "R" attribué à l'Algérie.
- Diésels Baldwin 040 DB en Algérie au titre du plan Marshall, véritables machines de ligne de 1500 ch dotées d'une chaudière de chauffage et aptes à 130. (*)

Il y a également des Baldwin au Maroc, différentes de celles d'Algérie. Y-a-t-il eu des wagons du plan Marshall en AFN ? C'est probable en raison de l'accroissement de l'exploitation minière.

(*) Livrées en 1947, on est surpris que deux d'entre elles n'aient pas fait d'essais en France métropolitaine car leur puissance (3000 ch en UM) et leur vitesse correspondait aux capacités des Mikado et Pacific françaises. Peur de voir le Ministère en profiter pour remettre en cause les électrifications ?
Modifié en dernier par 15063 le mar. 14 janv. 2020, 11:26, modifié 3 fois.

Avatar du membre
Prof
MIMO pur jus
Messages : 26665
Enregistré le : ven. 12 août 2005, 22:23
Echelle pratiquée : H0
Prénom : Michel
Club : RMC Castres
Site Internet : http://rail.castrais.free.fr
Localisation : 81-Castres
Âge : 77

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par Prof » mar. 14 janv. 2020, 09:30

Les 141 R ne sont pas des locos US "laissées en France post 45". Ce sont des machines commandées par la France. C'est très différent.
Je suis toujours mimo d'Oc

15063
Prolixe
Messages : 1983
Enregistré le : lun. 07 mars 2011, 09:15

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par 15063 » mar. 14 janv. 2020, 10:13

Je ne sais pas si Roulroul ne s'intérèsse qu'au matériel d'origine USATC laissé en France (en fait revendu pour pas grand-chose) ou au matériel américain des années 44/50 en général. J'ai donc compté large.
Vous avez raison et je l'ai précisé, le matériel du Prêt-Bail et celui du plan Marshall ont été commandés par la France aux Etats-Unis.
Modifié en dernier par 15063 le mar. 14 janv. 2020, 11:24, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Booyaka
Expansif
Messages : 2378
Enregistré le : dim. 22 déc. 2013, 03:20
Echelle pratiquée : HO
Localisation : ouest lyonnais

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par Booyaka » mar. 14 janv. 2020, 10:51

J'ai le vague souvenir, que des machines étaient dans des caisses, et que leur rachat a été un coup de poker des C.F. économiques de Gironde Locomotive General Electric 75 ton Drop Cab. En tous cas elles ont été produites avant le débarquement, et avaient été conçus pour le gabarit anglais.

JF

Avatar du membre
Didierd
Intarissable !
Messages : 3607
Enregistré le : sam. 22 nov. 2008, 23:53
Prénom : Didier
Âge : 60

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par Didierd » mar. 14 janv. 2020, 11:30

Il reste aujourd'hui en France au moins un wagon-citerne USA/TC de 1942, et classé MH :

https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/ ... PM76002154

Image

Citerne_US_Army_No_1226-b.jpg

Didier.
Modifié en dernier par Didierd le mer. 15 janv. 2020, 13:06, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Railwalker
Bavard
Messages : 92
Enregistré le : ven. 12 janv. 2018, 11:25
Prénom : Christian
Site Internet : http://www.railwalker.de
Localisation : Wangerooge
Âge : 36

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par Railwalker » mar. 14 janv. 2020, 11:59

Post 1945 + Plan Marshall (1947) : Voie ferrée

Outre les véhicules (locomotives et wagons), des rails ont également été fournis dans une large mesure.

Je connais les rails de l'entreprise

- Lackawanna
("Lackawanna Steel Company", Lackawanna, New York, USA)

- Dominion
("Dominion Steel and Coal Corporation" (DOSCO), Canada)

- Sparrows Point
("Maryland Steel Company", Sparrows Point, Maryland, USA)

J'ai vu les années de production 1945, 1946 et 1947 sur ces rails. Le plan Marshall n'a commencé qu'en 1947.

J'ai découvert ces rails sur plusieurs lignes de chemin de fer: Thiers - Montbrison, Laqueuille - Eygurande-Merlines, Angoulême - Saillat-sur-Vienne (pour n'en nommer que quelques-uns)


Image


Image

Image
Le randonneur des rails

Avatar du membre
roulroul
Fécond
Messages : 632
Enregistré le : mar. 13 avr. 2010, 15:59
Echelle pratiquée : échelle N
Localisation : Meaux ( 77 )
Âge : 62

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par roulroul » mar. 14 janv. 2020, 13:00

Je ne sais pas si Roulroul ne s'intérèsse qu'au matériel d'origine USATC laissé en France (en fait revendu pour pas grand-chose) ou au matériel américain des années 44/50 en général. J'ai donc compté large.
Je m' intéresse a tout...J' en profite pour vous remercier pour vos réponses. Mon fil allait plutôt dans le sens du matos laissé par les américains lors de l' avancée de la libération en 44/45. D' après moi, il y a eu plusieurs types : soit le matériel laissé à l' abandon, car plus d' aucune utilité, qui aurait encombré les troupes, ou soit le matériel laissé sur place car plus ou moins endommagé par le conflit, ou alors, le matériel cédé ( vendu ) par la suite en état de marche par des tractations officielles entre les USA et des pays européens, dont la France.

Y25
Expansif
Messages : 2562
Enregistré le : dim. 08 janv. 2006, 11:36
Localisation : 93140 Bondy
Âge : 69

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par Y25 » mar. 14 janv. 2020, 14:19

15063 a écrit :
mar. 14 janv. 2020, 08:59
(...)
- Diésels Baldwin 040 DB en Algérie au titre du plan Marshall, véritables machines de ligne de 1500 ch dotées d'une chaudière de chauffage et aptes à 130. (*)
(*) Livrées en 1947, on est surpris que deux d'entre elles n'aient pas fait d'essais en France métropolitaine car leur puissance (3000 ch en UM) et leur vitesse correspondait aux capacités des Mikado et Pacific françaises. Peur de voir le Ministère en profiter pour remettre en cause les électrifications ?
Il y a eu des velléités de développer la grande traction diesel en France peu après l'essai des prototypes de 4000 ch du PLM. Ainsi, il a été envisagé de commander des machines de 3200 ch en deux moteurs Sulzer, formule (1A°) D°(A°1) et sans chaudière (nécessité de commander en sus des fourgons ad hoc) à mon souvenir, projet qui n'a pas débouché (impossibilité de développer le projet dans la circonstance de pénurie du temps, difficulté à faire entrer la source motrice dans une seule caisse, prix du produit, concurrence de la traction électrique ou autre cause ?). N'y a-t-il pas eu ensuite le projet (dans le cadre du plan Marschall ?) de commander outre-Atlantique une petite série de machines de, plus ou moins, 3200 ch (donc une double locomotive, vu le catalogue d'alors des constructeurs américains) ?
A signaler aussi qu'il y a eu, autour de 1950, la livraison de deux petites séries de locomotives Alco RSC2 et-3 de 1500/1600 ch en Algérie, sans les tester en France métropolitaine.

Avatar du membre
roulroul
Fécond
Messages : 632
Enregistré le : mar. 13 avr. 2010, 15:59
Echelle pratiquée : échelle N
Localisation : Meaux ( 77 )
Âge : 62

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par roulroul » mer. 15 janv. 2020, 08:51

Je remercie le site REE, avec un bel article illustré sur les 030 TU car je n'ai pas trouvé a ce jour beaucoup de documentation sur le matériel US débarqué en 1944. Ensuite cédées a la SNCF après guerre ( Dans quelles conditions ? )
https://www.ree-modeles.com/historique- ... les-030-tu
Cité dans l' article : A voir du coté de la revue "Ferrovissime" N°58 sur ces machines, que je ne possède pas.

Avatar du membre
sully091
Communicatif
Messages : 764
Enregistré le : ven. 14 oct. 2005, 19:00
Localisation : Essonne
Âge : 65

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par sully091 » mer. 15 janv. 2020, 09:48

Bonjour,

Même si elles n'ont fait qu'un bref passage sur nos rails, il y a les 140U

R05_cherbourg_1944_bataille_normandie.jpg
Folder.jpg
ustc1405814ku7.jpg
ustc1403239bs6.jpg
Cordialement

15063
Prolixe
Messages : 1983
Enregistré le : lun. 07 mars 2011, 09:15

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par 15063 » mer. 15 janv. 2020, 10:57

Le service des transports de l'armée américaine USATC ne voulait en aucun cas reproduire l'erreur de 1917 où le corps expéditionnaire s'était retrouvé tributaire des français en raison de la lenteur de livraison du matériel US. Une bonne partie des fameuses "Pershing" n'a été mise en service qu'après l'Armistice de 1918. Cette fois ci, ne pas escompter utiliser le matériel français mis volontairement HS par bombardement ou sabotage avant le débarquement sans compter le fait qu'il se pourrait que les allemands, comme lors de leur repli de 1918, détruisent tout ce qu'ils ne pouvaient pas emporter. La vitesse du repli allemand de 1944 a épargné à la France d'être transformée en désert, malgré des ordres d'Hitler.

Le défi industriel aux USA était énorme : les décrets de réquisition de l'industrie furent pris fin 41/début 42 en vue de l'ouverture d'un front secondaire en Europe fin 42 et du grand débarquement prévu à l'été 1943. Pour le front secondaire, le matériel de CF devait arriver directement des USA et être de suite opérationnel, contrairement à 1917/19 où il était venu en pièces à assembler. Pour le débarquement, il faudrait le stocker en Grande-Bretagne, ce qui imposait de respecter le gabarit de ce pays.

Comme pour tout le matériel militaire américain, le principe était que les constructeurs mettent en concurrence leurs modèles, que l'armée en choisisse un, impose des simplifications et réductions de coût, et le mette ensuite en commande auprès de tous les constructeurs. Pour la S100 (030 TU), c'est une machine civile simplifiée (pas de frein par exemple). Pour la S160 (140 U), les leçons ont été tirées de la Pershing : machine compacte pour entrer facilement en cale, au gabarit britannique, économe en acier en remplaçant les pièces moulées par des soudées. Sa tenue de voie autorisait le 80 km/h alors que la Pershing ne dépassait pas 60.

Comme en 1919, il était hors de question que ce matériel un peu usé par les opérations retourne aux USA après guerre. L'USATC avait prévu la revente au prix de la ferraille, soit roulante, soit découpée. La SNCF fut intéressée par le type S100 car son parc de 030 de manœuvres comportait des antiquités dont certaines dataient du Second Empire ! Les S160 partirent pour l'Europe de l'Est et la Turquie. Les wagons USATC 45 très proches de ceux de 1917 ne posèrent pas de problèmes dans le parc français. Hormis quelques unités accidentées, aucun matériel roulant ex USATC ne finit découpé à la fin de la guerre.

Il y avait aussi des BB diésels de 500 ch dans le parc USATC, pour les besoins de transport "discret", sans fumée repérable par l'ennemi. La SNCF passa son tour et ces "Withcomb" et "GE" firent le bonheur des réseaux secondaires.

Y25
Expansif
Messages : 2562
Enregistré le : dim. 08 janv. 2006, 11:36
Localisation : 93140 Bondy
Âge : 69

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par Y25 » mer. 15 janv. 2020, 11:26

Point peu connu, il y eut quelques grosses road switchers ALCO/GE RSD utilisées en France. Au nombre de huit prises dans la série 8650/79, elles retournèrent aux USA dès 1946 après une affectation à Bruxelles en juillet 1945 (http://www.berail.be/usa/rs1/).
Mais avec 127 tonnes sur 6 essieux, le réseau français les a peu connu. Un cliché page 183 de l'ouvrage "Les trains de la Victoire" (éd. LVdR, mai 2015) montre la 8659 sur une plaque tournante du dépôt des Batignolles.

Avatar du membre
roulroul
Fécond
Messages : 632
Enregistré le : mar. 13 avr. 2010, 15:59
Echelle pratiquée : échelle N
Localisation : Meaux ( 77 )
Âge : 62

Re: Materiel US resté en France post 1945

Message par roulroul » mer. 15 janv. 2020, 11:48

Chapitre post débarquement /
Je peux supposer que le matériel ferroviaire a été débarqué bien après le débarquement en lui même. A partir de quand exactement ? Il fallait alors réunir plusieurs conditions, a mon avis : Déjà, réparer le réseau ferré bien endommagé, et même trouver des voies de garage, genre triages en bon état pour y stocker locos, wagons, et matériel divers. Sans doute les avions d' observation des alliés ont ils fait du bon travail, a ce moment. Les chars Sherman ou les GMC ont ils pu être acheminés de cette manière? Ou bien des pièces détachées, ou des munitions ? ? . De même l' approvisionnement en charbon ou en eau devait être problématique par endroit, la tache de remise en service des installations devait être immense.
La protection des convois ferroviaires, même si elle devait être nécessaire, conflit oblige, devait être relativement secondaire, puisque les troupes allemandes avaient certainement d' autres chats a fouetter : combattre et résister sur le front des opérations, voire se replier. Dans le même temps, la Luftwaffe ne disposait presque plus d' appareils en état, donc pas ou peu de craintes de ce coté.

Toujours sur le site REE, encore merci a eux :
Ces petites machines ont été construites pendant la seconde guerre mondiale pour le Transportation Corps (USATC) entre 1942 et 1944 par trois constructeurs, à savoir:
Vulcan Iron Works à Wilkes-Barre (Pennsylvanie)
H. K. Porter à Pittsburgh (Pennsylvanie)
Davenport Locomotives Works à Davenport (Iowa)
La maintenance était assurée par les soldats américains du Military Railway Service.
Après le débarquement en Normandie, 153 unités seront déchargées des liberty ship à Cherbourg, et suivront l'avance Alliée à travers l'Europe jusqu'en Belgique et Hollande.

Répondre