Réseau VFL

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
dominic33
Fécond
Messages : 578
Enregistré le : sam. 26 janv. 2008, 19:17
Prénom : Dominique
Localisation : Arcachon
Âge : 64

Réseau VFL

Message par dominic33 » ven. 14 août 2009, 23:36

Je viens par devant la docte assemblée de ce forum pour présenter les résultats de mes cogitations modélistiques.
En premier lieu, je vais vous exposer les deux versions envisageables de ce réseau. Vous pourrez ensuite apporter vos précieuses remarques et conseils utiles avant que, POUR TERMINER, ceux qui ne peuvent s'en empêcher ne pourrissent ce fil...ce qui serait malgré tout une véritable consécration.

Ce réseau est directement inspiré de la ligne des VFL (Voies Ferrées des Landes) de Labouheyre...(que ceux qui ont chanté c'est Labouheyre Labouheyre Labouheyre, c'est Labouheyre qu'il nous faut ho ho ho ho, sortent).; (j'ai dit d'attendre pour le pourrissement).. je reprends : de la ligne de Labouheyre à Sabres.

Deux versions sont possibles, une version à deux niveaux et une version à trois niveaux.
La version à trois niveau :
Niveau 0 : C'est une ligne à double voies qui boucle sur les coulisses.
Une bifurcation donne accès au niveau 1 grâce à une rampe hélicoïdale.
Niveau 1 : La voie serpente à travers la forêt landaise (j'espère vous en apporter un échantillon à RE) et dessert la petite gare de Commensacq. Elle en repart pour, grâce à une seconde rampe hélicoïdale, atteindre le niveau 2.
Niveau 2 : C'est la fin de la ligne qui atteint la gare terminus de Sabres.

L'avantage de cette version est que tout en gardant l'attrait VNS du projet aux niveaux 1 et 2, je pourrais faire circuler de belles compositions au niveau 0.
L'inconvénient est que la structure est beaucoup plus compliquée et que le niveau 2 est à une hauteur "respectable". Mais un projet paru dans un récent LR m'a démontré que c'était envisageable.

La version à deux niveaux, vous l'aurez compris, consiste à ne garder que les niveaux 1 et 2. La ligne commence par une coulisse (que j'ai représentée en rouge sous le schéma du niveau 1).

Avantage et inconvénient sont inversés : structure nettement moins complexe, hauteur moins importante mais impossibilité de faire circuler de longues compositions tractée par de belles locomotives. Mais là, c'est du 100% VNS.
Voici les scémas des trois niveaux :

Niveau 0



Niveau 1



Niveau 2



Merci de vos remarques utiles et conseils avisés.
(Pour le pourrissement consécrateur éventuel, il conviendra d'attendre d'attendre quelques pages ; merci)
C'est bien,car je l'ai fait

cassiau
Loquace
Messages : 1084
Enregistré le : ven. 12 sept. 2008, 12:14
Echelle pratiquée : HO
Localisation : De retour sous les pins des Landes, mais ça c'était avant...
Âge : 36

Message par cassiau » sam. 15 août 2009, 00:23

Bonsoir, formidable projet!!! Les VFL ya que ça de vrai!!!

Moi je pencherai pour le choix 1, trois niveaux permettant une saine et réaliste exploitation d'une ligne bucolique attachée au réseau SNCF.
Et je trouve que représenter un bout de ligne aux ogives caténaires si caractéristiques sous lesquelles glisseraient de belles compos ( CC 6500+corails ) et également les fameuses loco rouge permet un amusement sans fins en alternant les circulations en fonction de ses envies.

Quant au plan de la gare se sabres, le plan de voie est impeccablement représenté (manque juste une petite prolongation de la voie longeant le BV/halle ainsi que les 2 voies amenant à la remise, toutes trois dépassant la dîte remise).

Quelle époque de circulation sinon?

Bref, un super fil que je vais suivre avec beaucoup d'intérêt, en espérant qu'il soit "pourri" le plus tard possible!!! :mrgreen:
Et à la chasse BORDEL!!!

Avatar du membre
Sisco
Intarissable !
Messages : 3524
Enregistré le : sam. 10 janv. 2009, 20:52
Echelle pratiquée : H0 et ....
Prénom : Francis
Localisation : Marseille
Âge : 50

Message par Sisco » sam. 15 août 2009, 00:43

Bonsoir,
Voilà un plan de réseau qui me plait beaucoup. Une vraie ambiance VNS avec un raccordement sur une ligne principale. :coeur1:

Première question : quelle époque ???

Deuxième question : quelle hauteur compte tu mettre entre les différents niveaux. La question n'est pas innocente car j'envisage également de faire un réseau sur le même principe avec un niveau 0 pour une ligne principale, un niveau 1 pour une ligne secondaire avec gare terminus et un niveau -1 pour les coulisses. Les niveaux 0 et 1 reliés également par rampe hélicoïdale. Le niveau -1 (coulisses) serait lui prévu à environ 10cm en dessous du niveau 0. Par compte, je me demande quelle hauteur mettre entre le niveau 0 et le niveau 1.

Quelques remarques:

- Niveau 0: Pourquoi ne pas augmenter le rayon de la double voie en haut à gauche? La voie me parait bien proche du bord du réseau. :moi:
Pourquoi ne pas envisager un niveau -1 pour les coulisses et profiter ainsi plus longtemps de la ligne principale ?

- Niveau 1 : Un peu pareil. La voie me parait bien proche du bord du réseau.

- Niveau 2 : Je ne connais absolument pas le plan de voie de la gare de Sabres mais ta gare semble bien ramassée. Pourquoi ne pas la commencer un peu en amont et même la dessiner en courbe. tu profiterais, ainsi, d'une plus longue voie d'évitement.

N'importe comment, j'aime beaucoup ton projet et je le suivrai avec un grand intérêt. :D

Sisco
Esto avant tout

Avatar du membre
dominic33
Fécond
Messages : 578
Enregistré le : sam. 26 janv. 2008, 19:17
Prénom : Dominique
Localisation : Arcachon
Âge : 64

Message par dominic33 » sam. 15 août 2009, 00:59

Bonjour Cassiau;

L'époque d'exploitation (pour la partie VNS) sera fin des années 40. Le trafic voyageur est encore présent. Tes remarques sur la gare de Sabres sont bien vues à l'époque actuelle. Si on en croit la photo ci-dessous, la grande remise n'existait pas à l'époque que j'ai choisie (mon schéma représentant la remise actuelle est donc incorrect). La remise est du type une voie en bois comme celles des deuxième et troisième photos.

La gare de Sabres à l'époque que j'ai choisie ( photo de Mr Georges TURPIN provenant du site de Paquito40)



Photos de remises en bois type VFL (provenant du site trainlandes.free.fr)





Pour l'exploitation de la boucle, ce sera certainement "intemporel", pour faire des cessions époques II ou III (en faisant abstraction des dates d'electrification de la ligne).
C'est bien,car je l'ai fait

Avatar du membre
dominic33
Fécond
Messages : 578
Enregistré le : sam. 26 janv. 2008, 19:17
Prénom : Dominique
Localisation : Arcachon
Âge : 64

Message par dominic33 » sam. 15 août 2009, 01:27

Bonsoir Sisco

[quote="sisco"]
Première question : quelle époque ???

Je me permets de te renvoyer à la réponse que j'ai faite à Cassiau

Deuxième question : quelle hauteur compte tu mettre entre les différents niveaux. La question n'est pas innocente car j'envisage également de faire un réseau sur le même principe avec un niveau 0 pour une ligne principale, un niveau 1 pour une ligne secondaire avec gare terminus et un niveau -1 pour les coulisses. Les niveaux 0 et 1 reliés également par rampe hélicoïdale. Le niveau -1 (coulisses) serait lui prévu à environ 10cm en dessous du niveau 0. Par compte, je me demande quelle hauteur mettre entre le niveau 0 et le niveau 1.

Si je prends un niveau 0 à 80 cm de hauteur, (celle d'un bureau), et une hauteur max de 1m 40 pour le niveau 2, cela laisse 30 cm seulement entre les niveaux. Ce qui explique pourquoi je ne peux pas élargir de trop les étagères, même si je prends en compte tes remarques sur la proximité des rails par rapport au bord, que je ne peux pas rajouter un quatrième niveau pour les coulisses

Quelques remarques:

- Niveau 2 : Je ne connais absolument pas le plan de voie de la gare de Sabres mais ta gare semble bien ramassée. Pourquoi ne pas la commencer un peu en amont et même la dessiner en courbe. tu profiterais, ainsi, d'une plus longue voie d'évitement.

La gare de Sabres n'est pas très étendue et je l'ai très peu raccourcie. Cela ne gène en rien l'exploitation qui se faisait avec des loco 030T type Landes qui sont devenues tracteurs après diésélisation. Les rames ne comportaient que 5 à 6 wagons et voitures.

Encore une petite phoo provenant du site trainlandes.free.fr

C'est bien,car je l'ai fait

tram (supp. dem.)

Message par tram (supp. dem.) » sam. 15 août 2009, 10:27

C
Modifié en dernier par tram (supp. dem.) le lun. 03 oct. 2011, 10:59, modifié 1 fois.

Avatar du membre
dominic33
Fécond
Messages : 578
Enregistré le : sam. 26 janv. 2008, 19:17
Prénom : Dominique
Localisation : Arcachon
Âge : 64

Message par dominic33 » sam. 15 août 2009, 11:58

Bonjour Tram

Une évocation des VFL sans les 030T Landes ne serait pas complète. J'envisage donc d'en reproduire une. Principale (entre autre) difficulté, l'excentrique de l'embiellage aggravée par le fait que je n'ai jamais construit de matériel roulant. Alors je commence par le début c'est à dire achat puis réalistion (éventuelle) de kits de wagons chez nos chers ( :coeur2: et non pas € ... quoique) artisans. Avant la 030T, je réaliserais un locotracteur VFL 10 dont un exemplaire existe encore en gare de Sabres.

Locotracteur VFL 10 à 12 en gare de Sabres en 2009 (photo de moi)

C'est bien,car je l'ai fait

Avatar du membre
Sisco
Intarissable !
Messages : 3524
Enregistré le : sam. 10 janv. 2009, 20:52
Echelle pratiquée : H0 et ....
Prénom : Francis
Localisation : Marseille
Âge : 50

Message par Sisco » sam. 15 août 2009, 14:00

Elle sont bien sympa toutes ces photos. :coeur1:
Je ne connaissais pas le VFL. Ce secondaire est vraiment plein de charme.
Je trouve la petite remise en bois particulièrement bucolique.
Ton tracé de réseau est vraiment très bien pour restituer ce genre d'ambiance. Tu vas même bénéficier de belles sections de pleine voie pour faire circuler tes p'tits convois. :D :D
Juste une question à la c*n. Les Landes ne sont pas réputées pour leurs montagnes ni leurs tunnel. Comment compte tu réaliser les transitions entre les différents niveaux ?

Sisco
Esto avant tout

Avatar du membre
Etat
Intarissable !
Messages : 6922
Enregistré le : jeu. 28 sept. 2006, 13:26
Localisation : Strasbourg
Âge : 64

Message par Etat » sam. 15 août 2009, 14:36

C'est magnifique l'été , tant de nouveaux projets fleurissent à cette période de l'année, les travaux d'hiver en somme :mrgreen:

En tout cas celui là je le suivrais avec intérêt :wink:
Dom dit ETAT

Avatar du membre
dominic33
Fécond
Messages : 578
Enregistré le : sam. 26 janv. 2008, 19:17
Prénom : Dominique
Localisation : Arcachon
Âge : 64

Message par dominic33 » sam. 15 août 2009, 14:44

Mon cher Sisco,

Les Landes sont loin d'être aussi plates que certains se plaisent à l'imaginer. Ma petite ligne serpente à travers des reliefs monstrueux qui dépassent par moments les 80 mètres d'altitude et qui surplombent la ligne d'au moins 9 mètres... Un exemple, la ligne traverse la Grande Leyre, sur un pont métallique, aujourd'hui en piteux état. Si j'en crois la carte IGN série bleue n° 1440 E, la rivière est à une altitude d'environ 69 mètres, la ligne au alentour de 73 mètres et le point qui la domine à 78 mètres... effarant non! :lol: :roll:

Quelques photos du pont dues à Paquito 40 qui m'a aimablement autorisé à vous en faire profiter (je vous invite à visiter son site très enrichissant sur l'ensemble du réseau VFL)





Heureusement, il y a les arbres. Un petit mamelon et une rangée d'arbres (pins, chênes endémique et fougères) devraient m'aider à résoudre le problèmes de la disparition de la voie.
C'est bien,car je l'ai fait

Avatar du membre
Vigeois
Intarissable !
Messages : 4000
Enregistré le : mer. 05 déc. 2007, 17:57
Localisation : Tout près du record de 55...

Message par Vigeois » sam. 15 août 2009, 16:09

C'est un beau projet et une démarche sympathique, tout à fait dans un état d'esprit VNS qui me tient aussi à coeur...
Juste un truc, 30cm entre niveau, cela pourrait passer, mais j'ai l'impression que tu as oublié dans tes mesures le relief négatif de chaque niveau, voir la structure nécessaire pour consolider tes "plateaux", à mon avis, c'est 45cm entre niveau de voie qu'il convient de prévoir, soit 30 cm de décor et 15cm de menuiserie entre niveau -pied de module, voir éclairage entre niveau, rivière à prévoir...-
Lorsque qu'on regarde les réseaux outre-flaque, ils n'hésitent pas à "monter" leur niveau le plus haut à une hauteur de 1.50 à 1.60m. Tu pourrais aussi échanger avec Lavrut sur ce forum qui a aussi un reseau sur trois niveaux...

Je suivrais ce fils....
Christophe

Avatar du membre
CoCo
Intarissable !
Messages : 3935
Enregistré le : dim. 01 oct. 2006, 01:56
Site Internet : http://www.Merci d'utiliser la fonction "ajouter une photo".com/photos/coco-cheminot/
Localisation : Région humide

Message par CoCo » sam. 15 août 2009, 16:18

A ce propos, voila le site que dominic33 cite dans l'un de ces messages, il est assez riche en informations et photos !
http://reseau-train-ho-de-paquito40.e-monsite.com/

Avatar du membre
passiondestrains
Intarissable !
Messages : 5845
Enregistré le : sam. 25 août 2007, 19:38
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Emilien
Club : MFC33 (Coutras)
Site Internet : http://gare-sncf-de-coutras.skyrock.com
Localisation : Les Peintures
Âge : 34

Message par passiondestrains » sam. 15 août 2009, 18:20

Superbe projet de reproduire cette magnifique ligne. J'ai eu l'occasion de prendre ce train à Sabres pour me rendre à l'écomusée. C'était super.

Je vais suivre ce fil du début à la fin.
Epoques IV à VI

tram (supp. dem.)

Message par tram (supp. dem.) » sam. 15 août 2009, 18:27

:
Modifié en dernier par tram (supp. dem.) le lun. 03 oct. 2011, 10:59, modifié 1 fois.

Avatar du membre
rabelaisien
Prolixe
Messages : 1695
Enregistré le : sam. 10 sept. 2005, 14:13
Site Internet : http://fr.groups.yahoo.com/group/Transp ... ssage/3332
Localisation : Rue du quatrième zouave, 93110 Rosny-sous-Bois

Message par rabelaisien » sam. 15 août 2009, 18:45

Il y a eu dans les Landes des lignes de chemin de bois, transformées ensuite en chemins de fer
le développement du rail : contribution au
désenclavement du département des landes
(1854 - 1914)
http://www.landes.org/fr_landes_histoire_rails.asp
Les premières initiatives : les chemins à rail de bois

La dégradation rapide des routes d'intérêt local engendre une formule assez originale et temporaire de communication : le rail de bois.
Cette initiative revient à la bourgeoisie locale des maîtres de forges, d'entrepreneurs, de propriétaires forestiers qui préconise alors le développement d'un réseau de ce type.
Quatre lignes sont ouvertes, différentes par leur situation juridique et par leur utilisation :
- La ligne Saint-Paul-lès-Dax à Léon, concédée par Pierre Bertrand-Geoffroy est la plus ancienne, c'est elle qui sert plus ou moins de modèle aux suivantes. Ce métallurgiste venu des Ardennes a l'idée d'établir un chemin à rail de bois sur une partie de son domaine, destiné dans un premier temps au transport de minerais vers les hauts fourneaux des forges d'Abesse. Les premiers résultats sont concluants. Il décide alors de l'établir à plus grande échelle en se chargeant du trafic des voyageurs et de toutes sortes de marchandises, en particulier des produits forestiers. En 1856, le chemin est construit sur 36 km, allant de Saint-Paul-lès-Dax jusqu'à Léon en passant par Magescq, et son tracé emprunte les endroits les plus élevés, évitant les bas fonds où coulent les ruisseaux et stagnent les eaux marécageuses.
- La ligne de Saint-Paul-Lès-Dax à Castets, officiellement affectée au seul transport de matériaux de voirie, est très souvent utilisée pour tout type de transport.
- Deux voies servent exclusivement aux travaux d'empierrement des routes en construction, les chemins Berdoly et Bascary à Saint-Geours-de-Maremne.
- Enfin la ligne des forges d'Ychoux, alimente des usines métallurgiques du groupe Espérou et Cie.
D'autres projets, parfois de grande envergure, n'ont pas été suivis de réalisations. Les lignes à rail de bois ont été utiles, mais ne sont pas parvenues à s'imposer comme un moyen de transport, de marchandises ou de voyageurs, fiable et leur technique est apparue vite désuète. Le rail de bois n'a pas tenu longtemps face à la concurrence du rail de fer, sur lequel la traction animale est remplacée par la traction à vapeur. Néanmoins il apparaît comme un système transitoire de circulation entre la route et le chemin de fer.
Voir aussi http://www.google.com/search?hl=fr&q=la ... a=N&tab=iw
Liens rompus, voir mon www

Répondre