Tombereau bâché ?

Pour les passionnés des chemins de fer secondaires et industriels.

Modérateur: MOD

Publié: Dim 30 Oct 2005, 17:47 
Faut que je réponde à Monplaisir, sans ça il va me péter une durite.

C'est pas pour faire du grand modélisme, c'est juste parce que je bidouille un wagon nettoyeur miséramodéliste HOm pour Expométrique. Pour cacher un peu le dessus de la gomme, le lest, etc. , je vais y coller une bâche. J'étais curieux de savoir quelle allure ça pouvait avoir. Je suis comblé.
Michel, mimoduliniste d'oc
Avatar de l’utilisateur
Prof
MIMO pur jus
 
Messages: 21822
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 22:23
Localisation: 81-Castres
Âge: 71
Echelle pratiquée: H0

Publié: Dim 30 Oct 2005, 17:50 
Heu question con Prof : pourquoi t'as pas opté pour un couvert ou un fourgon ? :?

La Mouette qui comprend néanmoins tout à fait qu'on puisse en conscience préférer un tombereau-nettoyeur bâché !! :P :clown:
Compte supprimé à la demande de l'utilisateur
 

Publié: Dim 30 Oct 2005, 17:59 
Comme c'est du miséramodélisme, j'ai farfouillé dans mes réserves à la recherche d'un truc à sacrifier pour la transformation. Celui qui faisait le mieux l'affaire était un tombereau bâtard, produit de divers accouplements improbables, c'est aussi simple que ça.
Ah non ! pas tout à fait : pour pouvoir commodément extraire la gomme pour la nettoyer avant nouvel usage, il vaut mieux un wagon ouvert par le haut, donc pas un couvert ni un fourgon.
Michel, mimoduliniste d'oc
Avatar de l’utilisateur
Prof
MIMO pur jus
 
Messages: 21822
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 22:23
Localisation: 81-Castres
Âge: 71
Echelle pratiquée: H0

Publié: Dim 30 Oct 2005, 18:28 
Il y a une autre formule, Prof, conçue par John Allen. Je l'utilise sur mon réseau et l'ai présentée dans cette page, en bas :
http://www.ptitrain.com/jide/furtif/furtif2002/visite04.htm
J'en reprends ici un extrait :

Image

Wagons nettoyeurs (procédé John Allen) De vieux plats Jouef et Hornby recyclés. Le wagon est légèrement lesté et percé de deux trous. Dans ces trous peut coulisser un traîneau tout simple constitué d´une plaquette d´isorel biseautée convenablement et montée sur deux tiges filetées et fortement lesté. C´est tout, il n´y a pas de ressort qui ne ferait que soulever le wagon. Ça ramasse toute la crasse et se nettoie par ponçage du traîneau. Le train de nettoyage compte trois wagons de la sorte, dont un en pousse devant la machine. Cela représente un effort important pour la machine, vu l´inertie et les frottements.
Image


Cela doit pouvoir convenir pour le HOm.
Le camouflage du dispositif est ici un chargement de sable en carton (plusieurs plaques découpées en courbes de niveau) dont la forme permet de réserver la hauteur nécessaire pour y percer les logements verticaux (borgnes) des deux vis. Le tout étant copieusement floqué de sable.
Dernière édition par D.Vauvillier le Dim 30 Oct 2005, 18:34, édité 1 fois au total.
Patton sur FRANCE FERROVIAIRE
Avatar de l’utilisateur
D.Vauvillier
Compteur de revues
 
Messages: 7558
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:52
Localisation: Val-d'Oise

Publié: Dim 30 Oct 2005, 18:30 
on ne mets pas de mousse collée à l'isorel, pour améliorer le "ramassage" ?
Avatar de l’utilisateur
Scootcouf
Compteur de traverses
 
Messages: 1639
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 13:44
Localisation: paris

Publié: Dim 30 Oct 2005, 18:38 
Scootcouf a écrit:on ne mets pas de mousse collée à l'isorel, pour améliorer le "ramassage" ?

Surtout pas, isorel sec de sec. Aucun produit non plus. La mousse se déchire au fur et à mesure du passage sur les jointures de rail et se désagrège.
L'isorel doit être nettoyé de temps en temps avec du papier de verre ou gratté au canif, puis changé quand un sillon commence à se former à l'emplacement du frottement des rails.
C'est mon quart d'heure MIMO.
Patton sur FRANCE FERROVIAIRE
Avatar de l’utilisateur
D.Vauvillier
Compteur de revues
 
Messages: 7558
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:52
Localisation: Val-d'Oise

Publié: Dim 30 Oct 2005, 18:41 
D.Vauvillier a écrit:(...)C'est mon quart d'heure MIMO.


ça n'a jamais tué personne ... :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
fx
Fécond
 
Messages: 689
Inscrit le: Lun 22 Août 2005, 11:44
Localisation: Suisse

Publié: Dim 30 Oct 2005, 18:43 
Au contraire, ça vitalise.
Patton sur FRANCE FERROVIAIRE
Avatar de l’utilisateur
D.Vauvillier
Compteur de revues
 
Messages: 7558
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:52
Localisation: Val-d'Oise

Publié: Dim 30 Oct 2005, 18:55 
Excellent, Daniel. Mon nettoyeur est un peu du même tonneau, mais fait n'importe comment, avec des chutes et des débris, mal découpés, mal collés, les Misérables, quoi.

Image

La civilisation profonde d'un peuple se révèle tout naturellement à travers sa culture nettoyeuse
Michel, mimoduliniste d'oc
Avatar de l’utilisateur
Prof
MIMO pur jus
 
Messages: 21822
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 22:23
Localisation: 81-Castres
Âge: 71
Echelle pratiquée: H0

Publié: Dim 30 Oct 2005, 19:15 
Je ferai quand même une observation. En dépit de ce que disent les bons catalogues, la gomme abrasive n'est pas recommandée pour l'entretien courant des rails.
Elle est trop efficace et provoque des microrayures. Vient ensuite un cercle vicieux microcoupure-arc-attaque de la surface. A ne réserver que dans les cas gravissimes imposant un décapage des rails.
L'isorel, dont l'effet est aussi abrasif mais vraiment beaucoup plus léger, agira en fait comme un polissoir.

Par ailleurs, dans le dispositif de Prof, il faudrait s'assurer que le jeu entre la gomme et le caisson et les frottement verticaux entre les deux ensembles soient tels qu'il n'y ait pas de risque de cabrer le wagon si la gomme butte sur un léger défaut d'alignement des sommets des rails. Mais c'est peut être une question que la pratique rendra sans objet.
Patton sur FRANCE FERROVIAIRE
Avatar de l’utilisateur
D.Vauvillier
Compteur de revues
 
Messages: 7558
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:52
Localisation: Val-d'Oise

Publié: Dim 30 Oct 2005, 19:21 
Je comprends tes réticences. Poutant depuis sept ou huit ans, notre réseau de club est nettoyé constamment par ce dispositif (en 16,5 mm) accompagné d'un wagon citerne à patin feutre (Electrotren) qui gougoutte de l'Eau Ecarlate (détachant ménager facile à trouver partout). Va falloir qu'on essaye l'isorel (abrasif inattendu pour moi !).

La civilisation profonde d'un peuple se révèle tout naturellement à travers sa culture abrasive
Michel, mimoduliniste d'oc
Avatar de l’utilisateur
Prof
MIMO pur jus
 
Messages: 21822
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 22:23
Localisation: 81-Castres
Âge: 71
Echelle pratiquée: H0

Publié: Dim 30 Oct 2005, 19:24 
John Allen, il a tout inventé dans les années 40-50 !
Vu ton clin d'oeil abrasif.

Je quitte le forum, et me rends de ce pas aux studios de Direct 8 ........
:wink:
Patton sur FRANCE FERROVIAIRE
Avatar de l’utilisateur
D.Vauvillier
Compteur de revues
 
Messages: 7558
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:52
Localisation: Val-d'Oise

Publié: Dim 30 Oct 2005, 19:30 
Bien, bien, Le Prof, là je pige. Ah, je croyais que tu voulais mettre des bâches pour cacher nos wagons classés X aux CFDT. Donc on fera voir nos ouagons Ux que dans le livre...
Avatar de l’utilisateur
Monplaisir
Débordant
 
Messages: 3209
Inscrit le: Ven 16 Sep 2005, 23:50
Localisation: Toulouse

Publié: Dim 30 Oct 2005, 19:30 
D.Vauvillier a écrit:Je quitte le forum, et me rends de ce pas aux studios de Direct 8 ........
:wink:


Voilà donc l'invité qui parlera du modélisme ferroviaire. :wink: Ou je me trompe ?
Avatar de l’utilisateur
fx
Fécond
 
Messages: 689
Inscrit le: Lun 22 Août 2005, 11:44
Localisation: Suisse

Publié: Dim 30 Oct 2005, 20:15 
D.Vauvillier a écrit:Il y a une autre formule, Prof, conçue par John Allen. Je l'utilise sur mon réseau et l'ai présentée dans cette page, en bas :
http://www.ptitrain.com/jide/furtif/furtif2002/visite04.htm
J'en reprends ici un extrait :

Image

Wagons nettoyeurs (procédé John Allen) De vieux plats Jouef et Hornby recyclés. Le wagon est légèrement lesté et percé de deux trous. Dans ces trous peut coulisser un traîneau tout simple constitué d´une plaquette d´isorel biseautée convenablement et montée sur deux tiges filetées et fortement lesté. C´est tout, il n´y a pas de ressort qui ne ferait que soulever le wagon. Ça ramasse toute la crasse et se nettoie par ponçage du traîneau. Le train de nettoyage compte trois wagons de la sorte, dont un en pousse devant la machine. Cela représente un effort important pour la machine, vu l´inertie et les frottements.
Image


Cela doit pouvoir convenir pour le HOm.
Le camouflage du dispositif est ici un chargement de sable en carton (plusieurs plaques découpées en courbes de niveau) dont la forme permet de réserver la hauteur nécessaire pour y percer les logements verticaux (borgnes) des deux vis. Le tout étant copieusement floqué de sable.

Mwouais, le procédé est bon. Juste une remarque à propos des deux vis : pas prévu pour les picots....
Zb, d t ds Srlmpl.
GO CQFD.
Avatar de l’utilisateur
Zébu.be
Gredin
 
Messages: 8018
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 20:19
Localisation: Dinant Belgique
Âge: 56

PrécédentSuivant

Retour vers Voie Libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invité(s)