Mon Simplon Orient Express en HO

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur : MOD

Répondre
Fabien 45
Fécond
Messages : 537
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par Fabien 45 » dim. 14 juil. 2019, 10:38

Lyria projette d' assurer la liaison Paris-Lausanne par Genève au lieu de Dijon. Je doute que le trajet soit plus rapide. Actuellement, le meilleur temps de trajet Paris-Lausanne est de 3H45. Le trajet Paris-Genève demande plus de 3 heures et cela m' étonnerait que Genève et Lausanne puissent être reliées en 30 minutes maximum. Si cela se concrétise, les caténaires risquent de devenir inutile sur Mouchard-Vallorbe et Pontarlier, le Thello Paris-Venise serait détourné par Modane et le maigre trafic Fret assuré en traction Diésel, le trafic TER entre Frasne et Vallorbe est assuré par cars. Pour compenser la perte des TGV Paris-Besançon lors de la mise en service du TGV Rhin-Rhône, tous les TGV Paris-Lausanne desservent Dole. S' ils sont détournés par Genève, pour aller de Paris à Dole, il faudra changer à Dijon à moins que des TGV Paris-Lons-Le-Saunier et éventuellement Paris-Pontarlier ne soient créés pour compenser à la fois la perte des TGV Paris-Besançon puis Paris-Lausanne et des Corail Strasbourg-Lyon remplacés par des TGV dont un seul passait par Lons-Le-Saunier mais a été supprimé récemment. L' électrification Dole-Vallorbe et Pontarlier a été majoritairement financée par la Suisse pour les relations entre la France et l' Italie, voire au delà, cette ancienne grande ligne internationale risque d' être abandonnée.

Tonton Jean
Expansif
Messages : 2388
Enregistré le : lun. 19 nov. 2007, 21:09

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par Tonton Jean » dim. 14 juil. 2019, 12:11

Hé oui ! C'est une crainte souvent évoquée. Qu'un incident touche le tunnel du mont d'Or et c'en est fini de la Bosse.

Après avoir été privés des relations directes Paris - Berne par TGV (fréquentation paraît-il insuffisante) et avoir construit un TGV Rhin -Rhône qui restera isolé car les projets de raccordements nord et ouest resteront dans les cartons et qui en plus est largement déficitaire (sa fréquentation est moindre que prévu) qu'allons nous devoir subir ? Actuellement, les TGV Paris - Berne font un trajet bien peu direct : Berne - Bâle - Belfort-Montbéliard - Besançon - Dijon - Paris. Le gain de temps est insignifiant par rapport au trajet "historique" via Dole et Pontarlier.

Pour l'instant, au départ de Pontarlier, il est encore possible de prendre une navette routière tôt le matin qui donne correspondant à Frasne avec un TGV pour Paris. Après une journée passée dans la capitale, un TGV de fin d'après midi permet de faire le retour dans la journée. C'est pratique mais en haut lieu, on aimerait bien ne plus marquer d'arrêt à Frasne (pour gagner quelques minutes sur un trajet de plusieurs heures, quel progrès). Pour cela, il faut que les CFF puissent glisser de nouveaux sillons entre Genève et Lausanne. C'est ce qui est prévu à court terme pour une relation matinale...

Affaire à suivre !

Fabien 45
Fécond
Messages : 537
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par Fabien 45 » dim. 14 juil. 2019, 14:33

Est ce que la ligne Bourg-en-Bresse-Bellegarde sera apte à supporter ce trafic supplémentaire? Sur la partie ouest, il y a des TER pour Oyonnax. Un doublement de cette section serait une bouffée d' oxygène. La ligne Besançon-Bourg-en-Bresse a été électrifiée en 1995 pour 16 ans. La section Lons-le-Saunier-Saint-Amour n' est presque exclusivement que des TER. A terme, pour des raisons économiques, cette section risque d' être désélectrifiée, les TER serait assurés en automoteurs bimode-bicourant.

Tonton Jean
Expansif
Messages : 2388
Enregistré le : lun. 19 nov. 2007, 21:09

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par Tonton Jean » dim. 14 juil. 2019, 16:46

Je n'ai jamais entendu que l'électrification de Besançon - Bourg était faite pour 16 ans ! Une des raisons de cette électrification était de pouvoir faire passer du fret et désengorger les autres lignes. Désélectrifier a un coût (quel en serait l'intérêt ?) comme passer en double voie une plateforme prévue pour une seule. Quelques ouvrages d'art devraient être reconstruits !

JPB73
Bavard
Messages : 54
Enregistré le : jeu. 20 févr. 2014, 21:55

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par JPB73 » dim. 14 juil. 2019, 17:41

Bonjour,
L'axe Genève-Lausanne étant quasi saturé; je crains que ce projet consiste à centrer les relations Paris- Arc lémanique sur la seule ligne Paris Genève le cas échéant renforcée.Les passagers prendront ensuite en correspondance un train CFF pour Lausanne ou ailleurs car il me semble qu'un certain nombre de voyageurs pour Lausanne y transitent seulement.Ce point serait à confirmer via un forumeur Vaudois car fondé sur ma seule observation ponctuelle.
Quant à la relation avec la Franche-Comté, elle sera "TERisée" : Paris Dijon puis un TER .
Est un progrès pour une société censée mettre le voyageur au centre de son action ?

En ligne
Avatar du membre
cisalpin
Loquace
Messages : 1258
Enregistré le : sam. 31 janv. 2009, 17:16
Echelle pratiquée : HO époques 2, 3, 4
Prénom : Jean-Paul
Club : Vitrinistes associés
Localisation : 22
Âge : 69

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par cisalpin » dim. 14 juil. 2019, 17:56

Je vois mal la liaison Dijon-Dole-Vallorbe-Lausanne disparaître, c'est une tangente stratégique qui concerne autant SNCF que CFF pour la circulation des Lyria.
Amicalement

Jipé

Tonton Jean
Expansif
Messages : 2388
Enregistré le : lun. 19 nov. 2007, 21:09

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par Tonton Jean » dim. 14 juil. 2019, 19:25

J'aimerais pouvoir partager ton avis. Lyria (SNCF + CFF) s'est bien arrangé pour détricoter une gamme de relations donnant satisfaction aux usagers.

Avatar du membre
Chouchou Loco
Intarissable !
Messages : 7658
Enregistré le : ven. 11 janv. 2008, 13:52
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Région parisienne et Islande.
Âge : 60

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par Chouchou Loco » lun. 15 juil. 2019, 00:52

JPB73 a écrit :
dim. 14 juil. 2019, 17:41
.
Quant à la relation avec la Franche-Comté, elle sera "TERisée" : Paris Dijon puis un TER .
Est un progrès pour une société censée mettre le voyageur au centre de son action ?
Toutes ces craintes ne me font pas plaisir du tout, mais, depuis quelque temps, certains se sont aperçu (il était temps !) que les rentrées d'argent ne devaient pas être inférieures aux dépenses...

Si ces tronçons étaient rentables (j'ose le mot), il est probable que personne ne chercherait à s'en débarrasser !
Joueur oui, maquettiste non !

Avatar du membre
cc7112
Prolixe
Messages : 1769
Enregistré le : sam. 28 avr. 2007, 22:22
Localisation : Avignon
Âge : 38

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par cc7112 » mar. 16 juil. 2019, 12:46

Chouchou Loco a écrit :
lun. 15 juil. 2019, 00:52


Si ces tronçons étaient ASSEZ rentables (j'ose le mot), il est probable que personne ne chercherait à s'en débarrasser !
C'est ça le problème de notre époque , il faut que tout rapporte un maximum. Les actionnaires ne se contentent plus de ce qui rapporte suffisamment. Le plus bel exemple que l'on a eu en France est celui des magasins Virgin. Ils fonctionnent bien, voire très bien, du coup les actionnaires augmentent les objectifs de vente jusqu'au moment où on ne peut plus les atteindre. Les objectifs ne sont donc pas atteints, Les actionnaires ne financent plus et la chaîne disparaît. Les plans de sauvetage ne fonctionnent pas car ils sont gérés par des actionnaires tout aussi gourmands!

Pour les lignes de chemin de fer, c'est le même processus, si ce n'est pas assez rentable, on fait disparaître. La compensation de ces relations par d'autres très rentables, ce qui se faisait avant, n'existe quasiment plus. Seules quelques lignes sont gardées sous l'impulsion des régions qui y trouvent un intérêt politique (ce qui n'est pas si mal finalement).

Et après, on va nous parler d'écologie.... :roll:

stéph
Carré ouvert, palette, Départ!

En ligne
Avatar du membre
cisalpin
Loquace
Messages : 1258
Enregistré le : sam. 31 janv. 2009, 17:16
Echelle pratiquée : HO époques 2, 3, 4
Prénom : Jean-Paul
Club : Vitrinistes associés
Localisation : 22
Âge : 69

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par cisalpin » mar. 16 juil. 2019, 16:22

Ils ne devraient pas tarder à fermer l'Impériale où il ne se passe plus grand chose entre Paris et Dijon :cry: :roll:
Voir cette belle vidéo de Aurélien G
https://www.youtube.com/watch?v=btK5aCc4nTA&t=3s
Amicalement

Jipé

Fabien 45
Fécond
Messages : 537
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par Fabien 45 » sam. 20 juil. 2019, 15:18

Tonton Jean a écrit :
dim. 14 juil. 2019, 12:11
Hé oui ! C'est une crainte souvent évoquée. Qu'un incident touche le tunnel du mont d'Or et c'en est fini de la Bosse.

Après avoir été privés des relations directes Paris - Berne par TGV (fréquentation paraît-il insuffisante) et avoir construit un TGV Rhin -Rhône qui restera isolé car les projets de raccordements nord et ouest resteront dans les cartons et qui en plus est largement déficitaire (sa fréquentation est moindre que prévu) qu'allons nous devoir subir ? Actuellement, les TGV Paris - Berne font un trajet bien peu direct : Berne - Bâle - Belfort-Montbéliard - Besançon - Dijon - Paris. Le gain de temps est insignifiant par rapport au trajet "historique" via Dole et Pontarlier.

Pour l'instant, au départ de Pontarlier, il est encore possible de prendre une navette routière tôt le matin qui donne correspondant à Frasne avec un TGV pour Paris. Après une journée passée dans la capitale, un TGV de fin d'après midi permet de faire le retour dans la journée. C'est pratique mais en haut lieu, on aimerait bien ne plus marquer d'arrêt à Frasne (pour gagner quelques minutes sur un trajet de plusieurs heures, quel progrès). Pour cela, il faut que les CFF puissent glisser de nouveaux sillons entre Genève et Lausanne. C'est ce qui est prévu à court terme pour une relation matinale...

Affaire à suivre !
Au début des années 90, le projet Rhin-Rhône était jugé largement plus rentable que celui tu TGV Est. C' est ce dernier qui a été réalisé le premier. Il s' est avéré plus rentable que prévu, des voyageurs voulant aller de Paris à Strasbourg mais ne trouvant pas de place dans un TGV ont du ce contenter d' une place sans réservation dans des TER avec 2 changements minimum: Chalons, Vitry-le-François ou Bar-le-Duc et Nancy donc 5 heures contre 4 auparavant ou 2H20 par TGV. Si le TGV Rhin-Rhône avait été réalisé le premier, il était envisagé de créer des Paris-Strasbourg par Dijon avec un gain de 30 à 45 minutes par rapport au trajet par Nancy malgré un trajet rallongé de 150 KM mais au détriment de la Lorraine et la Champagne. Cette dernière avait menacé de ne pas participer au financement du TGV Est tant que Paris-Troyes ne sera pas électrifiée.

Avatar du membre
cc7112
Prolixe
Messages : 1769
Enregistré le : sam. 28 avr. 2007, 22:22
Localisation : Avignon
Âge : 38

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par cc7112 » sam. 20 juil. 2019, 17:02

Cette ligne TGV EST, satisfait les strasbourgeois (et surtout les allemands) au détriment de tout ceux qui habitent le grand Est.
Je me suis très souvent rendu de Paris à Reims. A l'époque des corails (il y a 12 ans), le trajet durait 40 minutes (1 arrêt à Epernay et c'était tout). aucun souci pour trouver un train (à vrai dire, je regardais à peine les horaires en journée).
Maintenant, depuis le TGV Est, il est imposé de réserver sa place pour aller à Reims en ...30minutes (quel progrès!). Il est impératif de prévoir son trajet( au moins 1 mois avant, quel confort!) si l'on veut pouvoir faire Paris Reims. C'est, au passage, sympa pour les touristes qui souhaiteraient visiter Reims depuis Paris. il n'existe d'ailleurs plus de relation Paris Reims autrement qu'en TGV!
Grâce à ce progrès, il est désormais impossible de se rendre du sud (j'habite Avignon) vers l'est sans passer par Paris (sauf pour faire Avignon Strasbourg où il est impératif de réserver là encore son billet dès la vente de ceux-ci...). Les grandes lignes et les trains de nuit ont disparu...Ils desservaient, depuis Avignon, Strasbourg, Dijon, Metz, Nancy, Reims, Charleville, Belfort, Mulhouse, Colmar.....

La ligne TGV Est est très déficitaire, mais ce ne sera pas dit car elle est le symbole de l'ouverture vers l'Allemagne, pardon, vers l'Europe....

Il y a un moyen très simple de s'en rendre compte: comptez le nombre de train à Champagne Ardenne TGV en 1 heure et faîtes de même à Valence TGV (sans considérer qu'il n'y a quasiment que des duplex sur le sud).

Aujourd'hui, on parle de simplicité, d'écologie, de solidarité.......Mon Grand père me disait " plus on parle d'un sujet, moins il existe..." Je crois qu'il avait raison..

Stéph
Carré ouvert, palette, Départ!

Avatar du membre
BB 60032
Fécond
Messages : 507
Enregistré le : mer. 08 août 2007, 09:26
Localisation : Bas-Rhin (Outre-Forêt)
Âge : 71

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par BB 60032 » sam. 20 juil. 2019, 17:26

cc7112 a écrit :
sam. 20 juil. 2019, 17:02
Je me suis très souvent rendu de Paris à Reims. A l'époque des corails (il y a 12 ans), le trajet durait 40 minutes (1 arrêt à Epernay et c'était tout). aucun souci pour trouver un train (à vrai dire, je regardais à peine les horaires en journée).
Stéph
Je pense que votre mémoire vous joue des tours... Il y a 12 ans Paris-Reims c'était déjà en moyenne 45 min par TGV.
Et avant le TGV le trajet en Corail c'était plutôt 1 h 30 min à 1 h 35 min.....

Avatar du membre
cc7112
Prolixe
Messages : 1769
Enregistré le : sam. 28 avr. 2007, 22:22
Localisation : Avignon
Âge : 38

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par cc7112 » sam. 20 juil. 2019, 19:23

J'ai manqué de précisions. Dans les années 90, le trajet durait environ 1 h (j'ai été un peu marseillais tout à l'heure) et il s'est progressivement allongé peu de temps avant l'arrivée du TGV. Et avant le 10 juin 2007 (inauguration de la LN 6), il n'y avait aucun TGV sur l'Est....

Stéph
Carré ouvert, palette, Départ!

Avatar du membre
Pierre bis
Intarissable !
Messages : 11494
Enregistré le : ven. 13 avr. 2007, 10:12
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Paris
Âge : 59

Re: Mon Simplon Orient Express en HO

Message par Pierre bis » dim. 21 juil. 2019, 06:45

Tonton Jean a écrit :
dim. 14 juil. 2019, 16:46
Je n'ai jamais entendu que l'électrification de Besançon - Bourg était faite pour 16 ans ! Une des raisons de cette électrification était de pouvoir faire passer du fret et désengorger les autres lignes. Désélectrifier a un coût (quel en serait l'intérêt ?) comme passer en double voie une plateforme prévue pour une seule. Quelques ouvrages d'art devraient être reconstruits !
... et pas des petits si on parle Bourg-Bellegarde: un long tunnel suivi d'un spectaculaire viaduc su l'Ain qui fut d'ailleurs reproduit par des modélistes.

Mais c'est vrai que cette ligne ne peut sans doute pas absorber beaucoup plus qu'aujourd'hui. J'ai régulièrement pris des Paris-Thonon ces dernières années lors des pointes de février et les attentes pour croisement sont fréquentes et assez longues, quand le train n'est pas purement et simplement tracé par Culoz.

La question de la rentabilité de telle ou telle ligne, voire tel ou tel arrêt n'est pas forcément simple à la SNCF car elle dépend forcément de choix de comptabilité analytique, et la comptabilité analytique c'est toujours de la politique, au moins d'entreprise, même dans une PME.

Il est certain que le Macron ministre puis le Macron président débutant n'ont pas montré de sympathie pour le chemin de fer. L'ambiance dans les médias à même atteint un niveau de ferrophobie plus vu depuis les années 1960. Les résultats des dernières élections risquent toutefois de conduire à tempérer ce discours, au moins pour quelques temps.
Part marginale de la clientèle

Répondre