Les prototypes BB 20101 à 20104

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Woessner
Intarissable !
Messages : 3552
Enregistré le : sam. 27 mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Etienne
Localisation : Steckelbùri

Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par Woessner » ven. 15 nov. 2019, 18:12

Je vous avais promis un fil sur les 20101 à 20104, le voici. Comme je vous l’avais signalé dans un autre fil, j’ai connu les 20101 et 20103 dans les six dernières années de leur service. Comme les 20101 et 20102 étaient identiques, ainsi que les 20103 et 20104, je simplifierai le travail en ne parlant que des 20101 et 20103. Nous allons commencer par les 20101 et 20102, les engins les plus étranges de ce lot de prototypes.

Un peu de technique tout d’abord pour celle que nous surnommions « La Moulinex », la 20101.
Pourquoi ce surnom ? Tout simplement parce qu’elle utilisait le même principe de fonctionnement que ces appareils électroménagers et qu’elle avait les défauts identiques :
- alimentation directe en courant alternatif,
- échauffement important après une utilisation prolongée
- bruit important
- fragilité du moteur en cas de surcharge
Les 20101 à 20104 disposaient d’un transformateur principal avec deux étages de tension à la sortie selon que la tension caténaire était de 25 kV- 50 Hz ou 15 kV 16- 2/3 Hz afin d’obtenir à la sortie une tension approximativement semblable. De ce fait elles avaient une puissance comparable sous les deux systèmes d’électrification : 20101-2 : sous 25 kV 3140 kW, sous 15 kV 3000 kW; pour les 20103-4, la différence plus importante était causée par des pertes au niveau des redresseurs excitrons d'origine : sous 25 kV 3590 kW, sous 15 kV : 2885 kW
H50-16.jpg
Le fonctionnement se faisait par un relais de détection de tension (ou de fréquence ?) commandant via deux autres relais nommés Q50 et Q16 un sectionneur-inverseur H 50-16 assurant l’alimentation correspondant à la tension en ligne détectée. Celui-ci enclenché, le disjoncteur principal pouvait être fermé. Ce système fonctionnait déjà sur les locomotives de manœuvre suisses Ee3/3II 16501 à 16506 construites en 1957.
Ça marchait relativement bien, les pannes à ce sujet étant… disons peu fréquentes. En cas de problème, le mécanicien agissait pour dépannage par action manuelle sur les relais Q50 et Q16, le plus souvent avec succès. Sinon, c’était l’action directe sur le sectionneur après mise à la terre du compartiment Haute Tension de la machine, opération que je n’ai effectuée que lors de ma formation à cette locomotive.

Avatar du membre
Vinces
Causant
Messages : 218
Enregistré le : jeu. 02 nov. 2017, 18:49
Echelle pratiquée : N
Prénom : Eric

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par Vinces » ven. 15 nov. 2019, 18:27

J'attends la suite, C'est toujours intéressant ce genre de sujet un peu technique.

D'après ce que tu nous expliques, ce n'est donc pas le CRL qui selectionne le type de tension a utiliser, a moins que le dispositif que tu décris ne soit qu'une sécurité pour éviter tous dommage dus a une mauvaise selection de tension

Avatar du membre
Woessner
Intarissable !
Messages : 3552
Enregistré le : sam. 27 mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Etienne
Localisation : Steckelbùri

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par Woessner » ven. 15 nov. 2019, 18:42

Effectivement la sélection de la tension est automatique. Le transfo de palpage prend ses informations entre le pantographe et le disjoncteur et est donc toujours actif. Lors du passage d'une tension à une autre - avec une zone neutre d'une cinquantaine de mètres entre les deux bien sûr - il désactive tout d'abord les deux relais Q50 et Q16 puis réactive l'un ou l'autre selon le type de courant détecté. En cas de raté de détection, il n'active rien donc pas de risque de mauvaise sélection mais c'est le dépannage obligé par le mécanicien.
A noter que le c'est même pantographe SNCF qui est utilisé pour les deux types de courant, en France, en Allemagne ou en Suisse. La largeur de l'archet était toutefois le motif d'une limitation de la vitesse à 105 km/h en Allemagne (pas utilisée en service courant).

PAZ
Volubile
Messages : 2044
Enregistré le : lun. 08 oct. 2012, 20:58
Echelle pratiquée : H0
Âge : 100

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par PAZ » ven. 15 nov. 2019, 20:43

Je me régale déjà à la lecture de ce fil fort intéressant! Merci et vivement la suite.

@+, PAZ!

Y25
Expansif
Messages : 2526
Enregistré le : dim. 08 janv. 2006, 11:36
Localisation : 93140 Bondy
Âge : 69

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par Y25 » ven. 15 nov. 2019, 21:16

Vu ces machines, entre années 1965 et 1972, soit en gare de Strasbourg (notamment avec un train avec fourgon à bagages hollandais bleu très caractéristique), soit sur le pont de Kehl sur des trains entre l'une ou l'autre des gares de Strasbourg (gare centrale ou Hausbergen selon le type de train) et la gare frontière allemande.

Avatar du membre
AntoineB69
Communicatif
Messages : 910
Enregistré le : ven. 01 févr. 2019, 21:11
Echelle pratiquée : Ho, 0
Prénom : Antoine
Âge : 50

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par AntoineB69 » ven. 15 nov. 2019, 21:41

Merci de prendre la peine et le temps de faire ce fil ! Moi qui ne connaît que le 1500V CC, j'apprends des choses.

Avatar du membre
T20 AL
Expansif
Messages : 2444
Enregistré le : dim. 04 nov. 2012, 15:49
Echelle pratiquée : Photos
Prénom : Bernard
Club : Eurorail
Localisation : Strasbourg
Âge : 64

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par T20 AL » ven. 15 nov. 2019, 22:20

Le fil adéquat étant ouvert je commence par reposter les 2 photos de la Moulinex que j'avais mises dans le fil du quiz de la semaine.
Comme ça elles sont à la bonne place :siffle:

Image
BB 20101 à Strasbourg venant de Kehl entre 1977 et 1980.

Image
BB 20101 entre Hausbergen et Strasbourg le 29 novembre 1980 avec Etienne aux commandes.
Fichiers joints
F 005.jpg
F 295F.jpg
Bernard, à l'est de l'est.

Cadetdurail54
Causant
Messages : 233
Enregistré le : lun. 26 nov. 2018, 18:46
Echelle pratiquée : Ho Ho m Ho e
Prénom : Alain
Âge : 65

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par Cadetdurail54 » sam. 16 nov. 2019, 08:18

Sur f-l-i-c-k-r il y a une photo de la BB 20103 à Strasbourg, par kurbelwelle. (et d'autres photos faites à Strasbourg).
La même dans le dépôt, photo par Martin Welzel: BB20103 dépôt SG
La BB 20104 à Basel-Wolf en 1967, photo par Hennich Hennings BB20104

Ce serait donc comme une BB13000 déguisée en BB16000/25100, bi-courant, et dont le coupe-jambon (commande manuelle par le CRRU du graduateur de tension) aurait été remplacé par une commande électrique de servo-moteur? Justement, y avait-il des organes communs avec la 13000?

Y25
Expansif
Messages : 2526
Enregistré le : dim. 08 janv. 2006, 11:36
Localisation : 93140 Bondy
Âge : 69

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par Y25 » sam. 16 nov. 2019, 09:40

T20 AL a écrit :
ven. 15 nov. 2019, 22:20
BB 20101 entre Hausbergen et Strasbourg le 29 novembre 1980 avec Etienne aux commandes.
Photo prise sur la portion de ligne en courbe entre le triage et l'entrée nord de la gare centrale, le repère étant la brasserie du Pêcheur (ou Fischer) à Schilike (Schiltigheim) en arrière plan.

Z3700
Causant
Messages : 231
Enregistré le : dim. 05 nov. 2017, 08:25
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Philippe
Club : AFAC
Localisation : Senlis oise
Âge : 68

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par Z3700 » sam. 16 nov. 2019, 09:42

Les 20103-104 n'étaient pas des 13000 déguisées, elles étaient équipées de deux gros moteurs à courant continu, donc des bogies différents des 13000, alimentés au début par des redresseurs à vapeur de mercure remplacés par des diodes.

Contrairement aux 20101-102 leurs transformateur ne comportaient pas d'enroulement spécifiques au 15000 v 16,7 Hz ce qui entrainait une baisse de puissance sous cette tension.

Avatar du membre
Jielcé76
Prolixe
Messages : 1645
Enregistré le : sam. 20 déc. 2014, 08:34
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Jean-Luc
Club : AMHA
Site Internet : http://assoamha.forumactif.org/forum
Localisation : Le Havre
Âge : 71

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par Jielcé76 » sam. 16 nov. 2019, 10:23

Bonjour tous,

J' avais lors du couise fait aveu d' ignorance sur les moteurs directs mais en plongeant dans "le matériel moteur" de Jacques Defrance, cet ouvrage indispensable, j' ai trouvé ces courbes donnant les principales caractéristiques de ces deux types de machines et sous les deux courants:
img007 - Copie (2).jpg
img007 - Copie.jpg
Si j' ai bien lu, les machines 101 et 102 ont eu une vie antérieure sous le forme de 30 000.

Avatar du membre
EC 64
Intarissable !
Messages : 16395
Enregistré le : lun. 21 janv. 2008, 12:13
Echelle pratiquée : H0 (ep IV-V)
Club : AFAC Paris
Site Internet : http://pagesperso-orange.fr/EC64
Localisation : PARIS (F)
Âge : 68

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par EC 64 » sam. 16 nov. 2019, 10:48

Ce n'était pas une vie antérieure, simplement la numérotation de l'époque avant d'affecter la tranche des 30000 aux tricourants.
Pour mémoire, à l'origine, en numérotation 30000, ces machines étaient équipées de panto MT (au moins les 30001/20101 et 30003/20103), notamment pour pouvoir circuler en Allemagne et en Suisse, les pantos AM n'ayant pas encore fait leur preuve !

Extraits VdR n° 710 de 1959
VdR 710 1959 BB 30000 photos.JPG
VdR 710 1959 BB 30000 photos - Copie.JPG
VdR 710 1959 BB 30000 photos - Copie.JPG (160.4 Kio) Vu 667 fois
EC 64, toujours en veille...

Avatar du membre
Vinces
Causant
Messages : 218
Enregistré le : jeu. 02 nov. 2017, 18:49
Echelle pratiquée : N
Prénom : Eric

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par Vinces » sam. 16 nov. 2019, 11:10

Au niveau mécanique (caisse - châssis - bogies) ces engins sont plus proche des 9200/9300-25100, des 9400 ou totalement différents ?

Avatar du membre
EC 64
Intarissable !
Messages : 16395
Enregistré le : lun. 21 janv. 2008, 12:13
Echelle pratiquée : H0 (ep IV-V)
Club : AFAC Paris
Site Internet : http://pagesperso-orange.fr/EC64
Localisation : PARIS (F)
Âge : 68

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par EC 64 » sam. 16 nov. 2019, 11:28

Bogies et caisses sont dans la lignée des BB 16000, avec toutefois pour les BB 20103 et 4 des bogies spéciaux à empattement plus court, ces machines étant monomoteur.
A noter que les bogies des 20101 et 2 pouvaient être équipée d'une transmission pour une vitesse de 105 ou 160 km/h. Cette spécificité à été mise à profit pour effectué des essais de vitesse avec des BB 16000 et la BB 25236 équipées du châssis des bogies de BB 20101/2 dans lesquels on montait les moteurs de BB 16000 ou 25200.
EC 64, toujours en veille...

Avatar du membre
Woessner
Intarissable !
Messages : 3552
Enregistré le : sam. 27 mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Etienne
Localisation : Steckelbùri

Re: Les prototypes BB 20101 à 20104

Message par Woessner » sam. 16 nov. 2019, 14:24

Je vous mets quelques scanns du bogie des 20101-02. Désolé pour la qualité, les feuilles datées de mars 1966 sont insérées dans le long étui en plastique transparent d'origine, devenu trop fragile avec ses 53 ans pour pouvoir les retirer
suspension caisse.jpg
chassis bogie.jpg
train roulant.jpg
corrspondances numéros.jpg
Je n'ai pas pu scanner la transmission de l'effort moteur à cause des plis de l'étui, dommage. Pour info, les quatre moteurs sont entièrement suspendus, la transmission se faisant par arbre creux typique Jacquemin.
Je vais essayer en photo

Répondre