Photos de dessertes de papeteries

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Cassaigneray
Prolixe
Messages : 1664
Enregistré le : ven. 01 juin 2012, 01:04
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Raymond
Club : UAICF Toulouse, AFAC Toulouse
Localisation : Toulouse
Âge : 69

Re: Photos de dessertes de papeteries

Message par Cassaigneray » dim. 02 juin 2019, 16:49

Occitan a écrit :
sam. 01 juin 2019, 17:26
Cassaigneray serait mieux placé que moi pour en dire davantage....
Bonjour
J'ai travaillé à l'usine de Saint Gaudens en tant que chimiste à la fin des années "60, sous le statut de 'job' stagiaire pour étudiant pendant l'été.
L'usine s'appelait la Cellulose d'Aquitaine, puis Tembec, actuellement Fibre Excellence.
Nous recevions des produits chimiques (chlore, soude) en wagons citerne, généralement à bogies, en provenance de Pont-de-Claix. Et bien sûr du bois en rondins en vrac, ou en copeaux, dans des wagons tombereaux E8. Quelques années auparavant, les rondins arrivaient, chargés transversalement, sur d'anciens wagons TP modifiés à cette intention. Plus tard, dans les années 80" et suivantes, les rondins arrivaient sur des wagons à ranchers et chargés longitudinalement (voir le wagon Piko).
Tout ce trafic arrivait par un train complet depuis le triage de Saint Jory. Actuellement, les quelques wagons de produit chimiques arrivent par une desserte tri-hebdomadaire.
Pour l' expédition, la pâte à papier partait dans des wagons à essieux et toit enroulable (le RMA avait produit ce wagon), puis vinrent les wagons à bogies bachés R20. Actuellement, c'est l' OFP RégioRail qui enlève la pâte dans des wagons à bogies à parois coulissantes (genre Transwaggon).
L'usine possédait deux locotracteurs pour les manœuvres, remplacés par un ex BB71000 SNCF réformé. Je pense qu'il y est encore.

Champlin
Démonstratif
Messages : 1523
Enregistré le : mar. 11 avr. 2006, 15:59
Echelle pratiquée : HO époque IV
Prénom : Daniel
Club : AFAC/Paris
Localisation : Nièvre 58
Âge : 73

Re: Photos de dessertes de papeteries

Message par Champlin » dim. 02 juin 2019, 17:25

TI-HO était (est??) effectivemment une firme autrichienne, le patron s'appelle Werner Tippelt, il était basé Schreyergasse 20 A 2700 Wiener Neustadt.
Je ne retrouve pas l'adresse courriel. Existe t il encore ?????
Ses derniéres productions concernait du HOf statique.

Avatar du membre
Didi79
Photographe de gares
Messages : 10515
Enregistré le : lun. 01 mai 2006, 15:54
Prénom : Didier
Localisation : Ouest-Etat-PO
Âge : 51

Re: Photos de dessertes de papeteries

Message par Didi79 » dim. 02 juin 2019, 20:32

Booyaka a écrit :
dim. 02 juin 2019, 10:05

Reproduction par Ti HO.
La référence 3512 chez Ti-HO, à l'époque ( acheté en 2007 ) distribué par SAI :

3512.jpg
SNCF, RFF, RFN, EF, Réseau ...

Avatar du membre
AntoineB69
Disert
Messages : 414
Enregistré le : ven. 01 févr. 2019, 21:11
Echelle pratiquée : Ho, 0
Prénom : Antoine
Âge : 50

Re: Photos de dessertes de papeteries

Message par AntoineB69 » dim. 02 juin 2019, 23:23

Cassaigneray a écrit :
dim. 02 juin 2019, 16:49
J'ai travaillé à l'usine de Saint Gaudens en tant que chimiste à la fin des années "60, sous le statut de 'job' stagiaire pour étudiant pendant l'été.
L'usine s'appelait la Cellulose d'Aquitaine, puis Tembec, actuellement Fibre Excellence.
Sur place, tout le monde l'appelle encore "La Cellulose".

Avatar du membre
Booyaka
Prolixe
Messages : 1844
Enregistré le : dim. 22 déc. 2013, 03:20
Echelle pratiquée : HO
Localisation : ouest lyonnais

Re: Photos de dessertes de papeteries

Message par Booyaka » lun. 03 juin 2019, 11:41

Fa 85 a écrit :
sam. 01 juin 2019, 15:58
Devant l'essor de l'info sur les réseaux, la presse papier ne va pas terrible….les appros pour cette dernière vont suivre le mouvement decroissant….

..certaines lignes de production sont déjà à l'arrêt …

La Rochelle recoit la pâte à papier par bateau depuis l'amerique du sud, et expedie Fer vers le Sud Ouest et Rhône Alpes….

ce sont evidement des trains complets, composés de grands wagons bachés, ou à parois coulissantes….manutention à l'aide de gros élévateurs portuaires….

Fabrice

Oh que oui. pour nourrir mes propos, je suis allé sur les sites des papeteries que j'avais en mémoire : on ne trouve que des sociétés menacées.

Pour l'industrie du cuir on utilisait des écorces de châtaigniers ou de quebracho (bois exotique). Le tannage demandait 6 mois de traitement. Des industriels lyonnais eurent l'idée de créer une usine de tanins dans la vallée de l'Eyrieux à Saint sauveur de Montagut (07). La matière première provenait des châtaigniers ardéchois. Les troncs d'arbres écorcés était expédiés à Condat le Lardin en Dordogne. Là ils étaient transformés en pâte à papier. Le papier obtenu était de couleur crème. A la fin des années 50, apparurent les tanins synthétiques à effet très rapide, le marché du papier ne demandait plus que du blanc. L'usine ardéchoise fut fermée, et la papeterie profondément modifiée pour utiliser des résineux. Elle existe toujours, après être passée par plusieurs propriétaires.
J 'ai trouvé quelques illustrations :


Usine de Condat le Lardin à ses débuts :
Progil usine de Condat R.jpg

La même usine quelques années après. Le stock de troncs bien rangés est visible au fond
Progil usine Condat Le Lardin R.jpg

Usine de Saint Sauveur de Montagu. Le trafic était tel qu'un viaduc sur l'Eyrieux fut envisagé :
Progil Saint Sauveur de Montagu R.jpg

Malgré toute ma documentation, je n'ai pas trouvé de photos du temps des CFD, sur cette ligne. Alors, je publie cette reconstitution d'un truck à bois, formé pour les 30 ans de la reprise du réseau en 1999.
CFV  MV des 30 ans 413 Route Empurany juillet 99 R.jpg

J.F.L.C.

Répondre