Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Vapeur, mais quel modèle ?

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Dim 30 Sep 2018, 18:01 
Ten-wheel a écrit:
Jielcé76 a écrit:Maintenant, cette machine extraordinaire sous bien des aspects s' apparente plus à de la conception de la 701 NORD de Mulhouse que de l' OUTRANCE qui n' est pas compound et dont les roues motrices sont accouplées.

Eh bien moi je dirais le contraire, à part les essieux libres, je ne vois pas beaucoup de similitudes avec la 701 Nord d'origine dont voici une photo :

La 701 NORD de Mulhouse est équipée d'un bogie:

Image
source ignis / Wikimedia Commons

Didier.
Avatar de l’utilisateur
Didierd
Débordant
 
Messages: 3109
Inscrit le: Sam 22 Nov 2008, 23:53
Âge: 59
Prénom: Didier

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Dim 30 Sep 2018, 18:08 
La 701 n'a été munie de son bogie qu'en 1892, soit quatre ans après la maquette, suite à une forte tendance à la « marche en canard » en ligne
Woessner
Prolixe
 
Messages: 1816
Inscrit le: Sam 27 Mai 2017, 17:16
Echelle pratiquée: HO
Prénom: WeekEnd

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Dim 30 Sep 2018, 18:16 
Oui mais elle est bien la suite du prototype présenté par Ten wheel, d' ailleurs il le dit dans son texte.
Ceci étant, je ne partage toujours pas son avis :wink:

Avec la présence du bogie,il faut croire que notre constructeur inconnu avait un certain don d' anticipation. En tout cas, il ne manquait pas d' imagination.
Avatar de l’utilisateur
Jielcé76
Loquace
 
Messages: 1098
Inscrit le: Sam 20 Déc 2014, 08:34
Localisation: Le Havre
Âge: 70
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Jean-Luc
Club: AMHA

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Dim 30 Sep 2018, 18:37 
Moi aussi je reste sur ma position ! :wink: Avec son châssis extérieur cette maquette se rapprocherait plus des "Outrance" sans le compoundage bien sûr.

La 701 n'est restée qu'un prototype et a reçu plusieurs modifications lors de sa carrière comme dit plus haut, un bogie en 1892, allongement de la boite à fumée en 1899 ainsi que des freins à air comprimé.
Alain.
Le zéro extraordi'Nord
Avatar de l’utilisateur
Ten-wheel
c'est le Nooord !
 
Messages: 17997
Inscrit le: Ven 05 Oct 2007, 13:41
Localisation: Rouergue
Âge: 68
Echelle pratiquée: Zéro époque II
Prénom: Alain
Club: Cercle du Zéro et Les Méclents

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Dim 30 Sep 2018, 19:59 
Didierd a écrit:La 701 NORD de Mulhouse est équipée d'un bogie:

Image
source ignis / Wikimedia Commons

Didier.

La ligne générale et l’embiellage se rapproche en effet de celle du modèle
Avatar de l’utilisateur
Vinces
Papotier
 
Messages: 123
Inscrit le: Jeu 02 Nov 2017, 18:49
Echelle pratiquée: N
Prénom: Eric

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Dim 30 Sep 2018, 20:16 
Rappelons une originalité de la 701 : c'est une compound mais avec deux essieux non liés (pas de bielles d'accouplement), les deux cylindres HP intérieurs actionnant l'essieu moteur avant (avec coulisse de Stephenson) et les deux cylindres BP extérieurs l'essieu moteur arrière (là, c'est une distribution Walschaërt).
Le modèle de Tergnier est-il une maquette d'essai de ces dispositions ?
Y25
Volubile
 
Messages: 2154
Inscrit le: Dim 08 Jan 2006, 11:36
Localisation: 93140 Bondy
Âge: 68

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Dim 30 Sep 2018, 20:17 
Bsr,

Pour la comparaison,voici une Outrance!!!

Image

Cdt,
Avatar de l’utilisateur
Mistral73
Communicatif
 
Messages: 802
Inscrit le: Mar 04 Jan 2011, 13:43

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Dim 30 Sep 2018, 21:50 
Y25 a écrit:Le modèle de Tergnier est-il une maquette d'essai de ces dispositions ?

Pas impossible vu les dispositifs atypiques que nous avons recensés de vue. Sans compter ceux qui nous échappent, soit parce qu' on ne les voit pas, soit parce qu'ils sont démontés.
Rien que l' alimentation en vapeur des cylindres par un probable système rotatif à lumières alors qu' à l' époque les tiroirs plans étaient la règle. Innovateur.

Patlantic et ses histoires d' époquin nous a donné d' innombrables exemples du fourmillement d' idées de cette période où tout était à inventer.
Avatar de l’utilisateur
Jielcé76
Loquace
 
Messages: 1098
Inscrit le: Sam 20 Déc 2014, 08:34
Localisation: Le Havre
Âge: 70
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Jean-Luc
Club: AMHA

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Dim 30 Sep 2018, 22:55 
.

Dans l'état où il est présenté, avec sa distribution atypique et ses quatre cylindres extérieurs en positions mal reconnaissables, je ne vois aucun rapport entre cet engin et la 701 ou une Outrance.

À l'extrème, ce brevet farfelu déposé aux Etats-Unis par Anatole Mallet pour une 220 à quatre cylindres extérieurs s'en rapproche davantage :

Image

LIre ici, je l'ai expliqué pas à pas, avec grands schémas en couleurs :
viewtopic.php?f=5&t=77417&start=389


En tous cas, pour les photos proposées j'arrête de chercher, on ne peut fournir que des bribes d'hypothèses car il manque trop de pièces.
Ce modèle utilisé pour la formation a probablement été modifié plusieurs fois au cours des décennies en montrant des solutions techniques souvent inhabituelles en chemin de fer, devenant une sorte de "mulet", sans rapport direct avec une locomotive existante.

Bonne soirée ! :ange3:
Dernière édition par Patlantic le Lun 01 Oct 2018, 07:29, édité 3 fois au total.
Pat l'antique
Avatar de l’utilisateur
Patlantic
Exubérant
 
Messages: 2855
Inscrit le: Dim 18 Oct 2009, 13:20
Localisation: Bensheim (Allemagne)
Âge: 72
Prénom: Patrick

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Dim 30 Sep 2018, 23:33 
La 701 a été étudiée par Alfred De Glehn , ingénieur et administrateur de la Société Alsacienne de Construction Mécanique et elle a été construite dans les ateliers de cette société. La machine est ensuite proposée à La Compagnie des Chemins de Fer du Nord où A.De Glehn noua une étroite collaboration avec Gaston Du Bousquet et on connait la suite...

Et sur ma doc, CNUM Mémoires volumes 30 page 852 et suivantes année 1877) on peut lire : Elle diffère peu (la 701) comme chaudière et comme véhicule, des autres locomotives de grande vitesse de la Compagnie du Nord, type présenté à l'exposition de 1878 par la machine n°2861...(voir photo de l'Outrance plus haut)

Et comme Patrick je ne pense pas que la maquette ait un rapport avec ces deux locomotives.

Edit : j'ai retrouvé le lien CNUM de la 701 avec page 859 une autre machine très intéressante la locomotive compound à trois cylindre n°3101 d'Edouard Sauvage.
Alain.
Le zéro extraordi'Nord
Avatar de l’utilisateur
Ten-wheel
c'est le Nooord !
 
Messages: 17997
Inscrit le: Ven 05 Oct 2007, 13:41
Localisation: Rouergue
Âge: 68
Echelle pratiquée: Zéro époque II
Prénom: Alain
Club: Cercle du Zéro et Les Méclents

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Mer 03 Oct 2018, 22:14 
Voici quelques photos supplémentaires, mais je n'arrive pas a avoir des photos du dessous
Image
Image
On voie que les glissières ont souffert côté droit
Image
Une vue de la roue motrice avant droite bien prise surle côté
Image
Avatar de l’utilisateur
Vinces
Papotier
 
Messages: 123
Inscrit le: Jeu 02 Nov 2017, 18:49
Echelle pratiquée: N
Prénom: Eric

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Mer 03 Oct 2018, 23:15 
.

Jielcé76 avait écrit sur la première page :
"......il semble que les cylindres ne soient pas alignés et que celui de l' avant (HP) attaque le premier essieu moteur par l' intérieur. Sur un essieu coudé? ........"




La dernière photo postée par Vinces montre que Jielcé76 a raison. Cet essieu est coudé de la façon que j'appellerais
"haute Époque 1" (je crois que Baldwin avait fait ça très tôt dans les années 1840 ou 50).
Principe : une des joues de la manivelle intérieure est constituée par la roue elle-même.

Image

Donc le cylindre de l'avant attaque le premier essieu principal par une bielle intérieure placée quasiment contre la roue elle-même, ce qui explique le faible décalage latéral entre les axes des deux cylindres d'un même côté.
Le mode d'action des cylindres et leur position sont maintenant clairs (pour moi il n'y avait pas encore de certitude avant d'avoir vu cette photo).

Yapuka trouver..... tout le reste ! :D



Edit : voilà l'essieu Baldwin 1834 à fusées pour boîtes extérieures et à manivelles intérieures dont les roues constituent une des joues :

Image
History of Baldwin, 1897

En 1834, la raison étaitprobablement que l' essieu coudé était ainsi plus facile à forger, il n'y avait que deux coudes par manivelle.

Le mot "compound" dans la légende indique simplement que les matériaux de la roue étaient combinés (bois+métal), mais n'a rien à voir avec la double expansion de vapeur.
Pat l'antique
Avatar de l’utilisateur
Patlantic
Exubérant
 
Messages: 2855
Inscrit le: Dim 18 Oct 2009, 13:20
Localisation: Bensheim (Allemagne)
Âge: 72
Prénom: Patrick

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Jeu 04 Oct 2018, 14:08 
Bonjour tous,

Merci pour ces nouvelles images instructives.

Manifestement, et là c' est une certitude, il y eu de la casse au niveau de la glissière du piston BP gauche. Et même une casse sévère qui a dû immobiliser la machine qui n' a pas été réparée.
Image
Seconde remarque au sujet de la contre tige du piston BP dont on saisit mieux la raison d' une si grande longueur puisqu' une prise de mouvement s' y trouve ainsi qu' un palier pour guider l' ensemble. Serait-ce la prise de mouvement pour la distribution intérieure HP?
Image

Troisième remarque relative à l' échappement, lui aussi absent mais dont on voit les arrivées de vapeur diamétralement opposées dans la boîte à fumée.
On voit également le cône inversé formant convergeant/divergeant avec la cheminée, un éjecteur en quelque sorte.
Avatar de l’utilisateur
Jielcé76
Loquace
 
Messages: 1098
Inscrit le: Sam 20 Déc 2014, 08:34
Localisation: Le Havre
Âge: 70
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Jean-Luc
Club: AMHA

Re: Vapeur, mais quel modèle ?

Publié: Dim 04 Nov 2018, 18:19 
Vinces a écrit:Une vue de la roue motrice avant droite bien prise surle côté
Image


Vinces,

oui je rejoins l'avis général, une machine proto , permettant de tester quelques solutions techniques.

j'ai déjà réparé des machines à vapeur à l'échelle 1 - mais entières - et la restauration d'un engin dont on ne sait rien me parait qd même un peu délicat ( d'autant qu'à la vue de droite, je comprends que le démontage a déjà commencé..)

Désolé de ne pouvoir aider d'avantage cette fois ci

roland
Avatar de l’utilisateur
Manche Ocean
Montparnasse Epoquin-deux
 
Messages: 8339
Inscrit le: Mar 21 Mars 2006, 22:03
Localisation: dieppe

Précédent

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : 141TB407, BB 102, christophe88, Fa 85, Vinces et 35 invité(s)