Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Naissance et mort des prototypes

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Naissance et mort des prototypes

Publié: Mar 20 Fév 2018, 16:17 
Pourquoi des prototypes ? Le but est de tester de nouvelles innovations techniques dans le but de les mettre au point pour une réalisation en série. D’accord. Mais après cela, que deviennent-ils ? Des poubelles sur roues, des engins aux performances désuètes ou sont-ils mis en état de servir correctement ? Ceci est le thème de ce fil.

Je citerai les BB 20101 et 20103 que j’ai bien connues leurs dix dernières années de leur vie… si l’on peut cela encore appeler une vie tant leur fiabilité était aléatoire.
Ces deux machines avaient une puissance assez remarquable et de bonnes performances mais restaient des mal-aimées par leur fragilité. Les deux dernières années, "limitées au secteur Strasbourg", elles passaient plus de temps en atelier qu’en ligne et la BB 20103 a fait ses six derniers mois sous la forme d’une 2B 20103 suite au retrait d’un de ses deux moteurs. Son état justifiait-il de la laisser en service, sachant quand elle partait mais ignorant comment se ferait son retour ? Les pannes étaient quasi quotidiennes et devenaient la hantise de l’atelier, des mécanos et des régulateurs.

Image

En fin de compte, c'est la destruction de trois des quatre moteurs de la 20101 et l'incendie de la 20103 qui ont provoqué leur mise à la retraite. Personne ne les a pleurées.

Image
Woessner
Démonstratif
 
Messages: 1597
Inscrit le: Sam 27 Mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée: HO
Prénom: WeekEnd

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mar 20 Fév 2018, 17:26 
Vaste sujet! Les protos connaissent souvent une vie de splendeur et de misère. Du point de vue de l'histoire technique, leur étude est passionnante parce qu'ils représentent une idée ou une solution technique à un instant "T". Le fait que l'idée ou la solution ne prospère pas ne diminue en rien leur intérêt...

Cela étant, quelle que soit l'issue, les protos deviennent ensuite les "mal-aimés" des gestionnaires car il faut les utiliser tout en tenant compte de leurs particularités et de leurs insuffisances. D'où les sombres destins de la plupart d'entre eux : les deux 231 prototypes de l'Ouest, les deux 232 de Gaston du Bousquet au Nord, les deux 2BB2 électriques E 400 du P.O ou les BB 9001 à 4 de la SNCF ou encore les BB 69000 et 70000...

Deux prototypes ayant connu une vie active ont été les 2D2 501 et 502 du P.O, devenues 2D2 5501 et 5502 à la SNCF. Il n'empêche qu'ils n'ont pas survécu au passage à 140 km/h parce que leurs bogies n'étaient pas identiques à ceux de la série et qu'il aurait fallu fabriquer des paliers particuliers...Et les deux protos, qui avaient pourtant bien roulés, ont été retirés du service en 1969, en même temps que les 2D2 5000 et 5100... :moi:
On est mieux en époque 2
Avatar de l’utilisateur
Starluc
Intarissable !
 
Messages: 9804
Inscrit le: Lun 22 Août 2005, 10:28
Localisation: Paris
Âge: 61

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mar 20 Fév 2018, 20:15 
si elle n'avait pas été prise en écharpe au dépôt d'Avignon par la CC 7136 en 1993, elle avait encore un peu de potentiel pour durer quelques temps...
ImageImage
et si elle n'avait pas fait une bi-voie à l'automne 93 aussi en entrant sur le faisceau de Miramas, elle aurait pu tirer jusqu'en 99 ou 2000... :roll:Image
Avatar de l’utilisateur
Rassuen
Communicatif
 
Messages: 984
Inscrit le: Mar 03 Juil 2012, 18:44
Prénom: marc

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mar 20 Fév 2018, 22:35 
La seule loco prototype que je me souviens avoir pris en photo :

Image
Braşov, le 30 septembre 1985. CFR 060-EA-001 . Photo Pierre B

La 060-EA-001 est l'une des dix 060-EA fournies en état de marche par l'industrie suédoise (ASEA). Toutes les suivantes ont été construites en Roumanie par Electroputere à Craiova.
Pierre
Avatar de l’utilisateur
Pierre B
Intarissable !
 
Messages: 12665
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 14:20
Localisation: France
Âge: 62
Echelle pratiquée: H0

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mer 21 Fév 2018, 11:06 
Qu'est devenue la BB 47001 ? C'était un prototype de Prima I à 6000 kw, propriété Alstom.

La modélisation évite en grande partie le recours à la construction de prototypes dont l'entretien et l'insertion dans les roulements s'avère vite compliqué. Par principe la Cité du Train n'en veut pas (le cas de la BB 9004 est à mettre à part et son sauvetage, non prévu, ne fut pas facile). Reste le milieu associatif si le proto s'avère proche d'une grande série, qui ne le condamne pas à rester statique. C'est la cas il me semble de la CC 7002 même si actuellement elle n'est pas restaurée.
Autres machines avec une histoire, la CC 6575, ex 21001 et la CC 20001.

Contrairement à la Belgique, la France porte très peu d'intérèt à ses prototypes.
Dernière édition par 15063 le Mer 21 Fév 2018, 23:42, édité 1 fois au total.
15063
Prolixe
 
Messages: 1706
Inscrit le: Lun 07 Mars 2011, 10:15

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mer 21 Fév 2018, 11:46 
Très dommage car un prototype est riche d'enseignements...

Mais, en France, on est dans la culture du succès, point dans celle de l'étude.

J'ai voulu, un jour, faire protéger un prototype d'avion à réaction et il m'a été répondu par quelqu'un dans l'assistance : "pas question, c'est un avion raté"...

No comment... 8) :?
On est mieux en époque 2
Avatar de l’utilisateur
Starluc
Intarissable !
 
Messages: 9804
Inscrit le: Lun 22 Août 2005, 10:28
Localisation: Paris
Âge: 61

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mer 21 Fév 2018, 12:42 
Le 9 Juin 1965, en gare d'Austerlitz voie 8 la CC 7001 vient d'être décrochée de son train à l'arrivée.
Image
Avatar de l’utilisateur
030T 1707 Nord-Est
Fécond
 
Messages: 699
Inscrit le: Sam 24 Juil 2010, 12:19

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mer 21 Fév 2018, 14:31 
Starluc a écrit:...J'ai voulu, un jour, faire protéger un prototype d'avion à réaction et il m'a été répondu par quelqu'un dans l'assistance : "pas question, c'est un avion raté"...

Il y en a quand même pas mal de sauvegardé. Entre leTrident et le Griffon en passant par le Rafale A entre autres.
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 25795
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 64
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mer 21 Fév 2018, 15:43 
Oui, mais là, c'était le dernier survivant des protos de chasseurs à réaction des années 40/50 pour l'Aéronavale... :wink:
On est mieux en époque 2
Avatar de l’utilisateur
Starluc
Intarissable !
 
Messages: 9804
Inscrit le: Lun 22 Août 2005, 10:28
Localisation: Paris
Âge: 61

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mer 21 Fév 2018, 16:03 
Ce qui est surprenant est la grande variété de longévité de ces spécimens. Pour les 20102 et 20104, ce sont 14 ans, pour les 20101 et 20103 c'en sont 24. Sans plus de fiabilité pour les deux survivantes, prolongation qui semble à première vue inexpliquée. Le coût de leur maintien en service était élevé, mais il parait (radio-vestiaire) que le contrat avec les Suisses pour l'électrification de la gare de Bâle-SNCF prévoyait leur maintient en état de marche. C'est peut-être pour cela qu'elles ont été bricolées et rebricolées pour pouvoir rouler, plutôt mal que bien d'ailleurs.

Qu'ont apporté ces quatre prototypes à la postérité : pas grand chose. On y avait essayé un transfo avec prises différentes sous 25000 et 15000 V, essais qui se sont avérés fiables mais n'ont pas été reconduits sur les 20200 d'où la perte de puissance sous 15KV de ces dernières. Les moteurs directs des 20101 et 20102 ont confirmé leur fragilité, chose déjà connue avec les 13000. Pour ces deux-là, leur fonction de prototype n'a quasiment rien apporté. Les deux 20103 et 20104 par contre ont essayé les redresseurs silicium avec le succès qu'on leur connait. C'est là le seul avantage qu'on a pu en tirer.
Woessner
Démonstratif
 
Messages: 1597
Inscrit le: Sam 27 Mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée: HO
Prénom: WeekEnd

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mer 21 Fév 2018, 17:04 
Il y a quelques prototypes qui ont été des "loups" totaux comme la 242 CE 1 du PLM (quelques mois d'existence, dus à une complexité peu utile) ou la BBB 20003, tentative de "grand bicourant" en machines tournantes (ressuscitée ensuite comme BBB 6003).
La CC 20002 n'a pas particulièrement brillé, ce qui n'est pas le cas de la BB 20006 qui a servi d'utile "laboratoire" pour l'application des redresseurs en 50 Hz, depuis les polyanodiques à vapeur de mercure jusqu'aux thyristors en passant par les excitrons et ceux au silicium.
D'autres prototypes n'ont pas eu de suite, mais ont finalement connu une carrière pas si courte que cela, comme la CC 6001 et la BBB 6002 candidates à 6 essieux moteurs pour la traction sur lignes accidentées.
Quelques autres ont toutefois fait carrière car intégrés à une série et plus ou moins mis au type comme les CC 7001 et 7002 (série 7100) ou la BB 8001 (série 8100) ainsi que, à un degré moindre, la CC 20001 suivie de la courte série CC 25001/009.
N'oublions pas aussi les prototypes de vitesse du PO (dont une "chose" américaine gearless), ceux du PLM ou les BB tricourants 30001/002.
Y25
Volubile
 
Messages: 2125
Inscrit le: Dim 08 Jan 2006, 12:36
Localisation: 93140 Bondy
Âge: 68

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mer 21 Fév 2018, 19:43 
Y aurait, en gros, plusieurs sortes de protos :

Celles qui sont "nées protos", comme la CC 6001, les CC 7001 et CC 7002 etc.
Celles qui ont été "prélevée"s d'un élément de série pour des raisons diverses (parfois accident) comme la BB 20004 (issue d'une BB 16000), la BB 10001 (issue d'une BB néerlandaise ressemblant à la BB8100), la CC 10002 (issue d'une... BB 16500 : sacrée transformation ! le pire c'est qu'au lieu de la laisser comme ça, ils l'ont... retransformée en BB ! comprenne qui pourra).

Y a eu des protos qui ont eu de la descendance, et d'autres pas. Des fois, les enfants ressemblent aux parents comme c'est le cas pour les CC 7100 (issus des 7001* & 7002), et d'autres ont une apparence complètement différente, comme les BB 9200, issues des BB 9003 et BB 9004.




*Oui : la CC 7001 a eu 58... non pas bébés, mais CC, alors que la Z7001 (Zébulon) fut un engin qui, même s'il a servi à la mise au point du tégévé électrique, on peut pas vraiment dire qu'il en fût un parent.
Avatar de l’utilisateur
Lakur
Loquace
 
Messages: 1132
Inscrit le: Sam 04 Avr 2009, 13:53
Localisation: Île-de-France

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mer 21 Fév 2018, 19:56 
Starluc a écrit:Oui, mais là, c'était le dernier survivant des protos de chasseurs à réaction des années 40/50 pour l'Aéronavale... :wink:

SNCAC NC.1070 :?:
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 25795
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 64
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mer 21 Fév 2018, 20:03 
Nord 2200...
On est mieux en époque 2
Avatar de l’utilisateur
Starluc
Intarissable !
 
Messages: 9804
Inscrit le: Lun 22 Août 2005, 10:28
Localisation: Paris
Âge: 61

Re: Naissance et mort des prototypes

Publié: Mer 21 Fév 2018, 20:56 
Ok :wink:
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 25795
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 64
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Suivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Yves02 et 15 invité(s)