Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Les wagons USA 1918, une étude sur la génèse des TP

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: Les wagons USA 1918, une étude sur la génèse des TP

Publié: Sam 07 Oct 2017, 14:34 
Bonjour, reçu hier soir et rapidement parcouru, quel boulot ! Bravo à tous !
Cordialement
Marc Maintigneux
Mmaintigne
Intarissable !
 
Messages: 8012
Inscrit le: Mar 30 Sep 2008, 21:07
Localisation: Paris
Âge: 68
Echelle pratiquée: HO
Club: AMFP-RATP Club des Méclents:-)

Re: Les wagons USA 1918, une étude sur la génèse des TP

Publié: Sam 07 Oct 2017, 15:12 
Y25 a écrit:Lecture commencée, non achevée ; c'est bien fourni et fort intéressant.
Question à la limite du HS : Page 103, photo d'une grosse pièce d'ALVF de la US Navy franchissant un fleuve sur un pont de bois à deux voies, sans indication de lieu ni de date précises. N'est-ce pas le pont sur la Loire de l'itinéraire évitant Nevers par le sud, ou "ligne américaine", reliant la section Saincaize (de Bourges et des ports de l'Atantique) - Nevers et la ligne Nevers - Chagny (puis Is/Tille et le front lorrain assigné fin 1918 à l'US Army) ?

Bonjour à tous et merci pour l'accueil que vous faites à cette parution.
La localisation de la photo de la page 103 pose un double problème : où et quand ? Les 5 trains de batterie sont tous passés par Paris et la Petite Ceinture (incroyable mais avéré !) pour se rendre sur la zone des combats. Les 2 premiers trains sont passé fin août et les 3 autres fin septembre. Nevers n'est pas sur l'itinéraire. De toutes façons le fameux cut-off de Nevers n'a été mis en service que tard en octobre 1918, après les essais concluants des 19 et 20 octobre. De plus, cet ouvrage gigantesque n'a rien à voir avec le pont modeste photographié. Ce pourrait être un ouvrage secondaire sur le cut-off mais alors pris à l'occasion du retour à Saint-Nazaire en 1919, en provenance du secteur Meuse-Argonne.
Ou bien encore un autre pont quelque part, franchi à une date inconnue à l'occasion d'un mouvement non précisé. Voilà qui est vague.
Ce que je peux avancer prudemment par déduction d'autres informations c'est qu'il ne s'agit probablement pas du mouvement initial de montée au front des batteries 1 et 2 en août 1918 car leur composition était en principe nominale et ne comprenait donc pas de wagon plat à 40 tonnes.
Patton sur FRANCE FERROVIAIRE
Avatar de l’utilisateur
D.Vauvillier
Compteur de revues
 
Messages: 8025
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:52
Localisation: Val-d'Oise

Re: Les wagons USA 1918, une étude sur la génèse des TP

Publié: Sam 07 Oct 2017, 19:49 
Recherche faite, ces pièces ont été d'abord utilisées aux alentours de Soissons (contrebattre les Pariser Kanonen ?), ce qui accrédite un transit via Paris. Elles ont ensuite été déplacées vers Verdun et Nancy pour tirer sur Metz et ses Feste.
Pont sur l'Oise, l'Aisne, la Marne ? Ou alors trajet de retour vers St-Nazaire depuis Nancy (mais une vue trouvée du trestle bridge sur la Loire laisse à en douter).
Y25
Prolixe
 
Messages: 1837
Inscrit le: Dim 08 Jan 2006, 12:36
Localisation: 93140 Bondy
Âge: 67

Re: Les wagons USA 1918, une étude sur la génèse des TP

Publié: Sam 07 Oct 2017, 20:37 
Tout à fait.
Toutes les batteries sont passées par Paris. C'est avéré.
Les batteries 1 et 2 ont été dirigées sur le réseau du Nord, en vue d'appuyer un secteur de front français, comme tu le dis. Les batterie 3, 4 et 5 sont parties sur le réseau de l'Est pour rejoindre le secteur US Meuse-Argonne en appui de leurs troupes nationales.
Nous avons tout un dossier au CHRF sur les mouvements de ces trains de batterie qui ont posé de très grandes difficultés lors des déplacements. Le châssis exagérément lourd était supporté par un nombre insuffisant d'essieux et risquait de détruire la voie, les boites d'essieu surchauffaient très souvent, la vitesse limitée à 20 km/h au mieux pénalisait le reste du trafic, ... et j'en passe.
Il est prévu un article spécifique sur le sujet dans RdA, mais nous attendons des documents complémentaires, notamment le rapport des réseaux sur les dégâts à la voie. Il est au Mans mais pas encore identifié, ni donc consulté mais ça ne saurait tarder.
Ajoutons que le contre-amiral Plunkett, commandant ces batteries, a passé son temps et une bonne partie de l'après-guerre à tirer la couverture à lui et expliquer que ses canons ont permis de gagner la guerre à eux seuls. La propagande a joué à plein. Elle était particulièrement convaincante. C'est pour ça sans doute qu'un bâtiment de la Navy, le Destroyer DD-431 a porté son nom durant la 2e GM .... Il a oublié que ses équipages ont été formés par les artilleurs ALVF français et les photos utilisées dans la COM comportent énormément de pièces françaises prêtées aux US et servies par l'Army et les Coast Guards, et pas la Navy. Même les articles de l'Illustration ont été pollués.

Image

Certes c'est un affiche tirée d'une série pour le recrutement dans la Navy.
Patton sur FRANCE FERROVIAIRE
Avatar de l’utilisateur
D.Vauvillier
Compteur de revues
 
Messages: 8025
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:52
Localisation: Val-d'Oise

Re: Les wagons USA 1918, une étude sur la génèse des TP

Publié: Sam 14 Oct 2017, 18:47 
Image


le CHRF sera présent aux 30 ans de l’AHICF à Paris le 21 octobre à la halle Pajol 20 esplanade Nathalie Sarraute, 75018 Paris. Métro La Chapelle Marx Dormoy Stalingrad

http://www.ahicf.com/rails-histoire-fet ... -2017.html
une occasion pour les franciliens de se procurer la revue sans frais de port.
Avatar de l’utilisateur
Vapeur64
Loquace
 
Messages: 1118
Inscrit le: Jeu 10 Nov 2005, 23:23
Localisation: Béarn
Âge: 62

Précédent

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : BB 15015, Starluc et 35 invité(s)