Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Aubert Bernard
Carton jaune
Messages : 9828
Enregistré le : lun. 15 janv. 2007, 10:02
Echelle pratiquée : H0 et 0
Prénom : Bernard
Localisation : Gironde
Âge : 74

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Aubert Bernard » jeu. 14 nov. 2019, 13:35

Au JAPON:


Du train! Sinon, rien!

Avatar du membre
Aubert Bernard
Carton jaune
Messages : 9828
Enregistré le : lun. 15 janv. 2007, 10:02
Echelle pratiquée : H0 et 0
Prénom : Bernard
Localisation : Gironde
Âge : 74

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Aubert Bernard » jeu. 28 nov. 2019, 13:34

Au PAYS de GALLES:



Un voyage sur la montagne de Snowdon de Llanberis à

Clogwyn la station du sommet a été fermé en raison de la neige...
Du train! Sinon, rien!

Avatar du membre
Aubert Bernard
Carton jaune
Messages : 9828
Enregistré le : lun. 15 janv. 2007, 10:02
Echelle pratiquée : H0 et 0
Prénom : Bernard
Localisation : Gironde
Âge : 74

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Aubert Bernard » jeu. 28 nov. 2019, 16:42

En NOUVELLE ZÉLANDE:



Commentaires de la vidéo traduits par google:

Gorge dramatique, rivière déchaînée, vieux train magnifiquement restauré et superbe paysage néo-zélandais, comme les jeunes aiment à dire «qu’il ne faut pas aimer». Nous partons de Palmerston North à bord du «Deco Delights Express» de Steam Incorporated avec la DA 1431, en longeant le North Island Main Trunk (NIMT) jusqu'à sa jonction avec la ligne Napier, puis en traversant la campagne vallonnée jusqu'à Ashhurst et le début de la légendaire gorge. . La rivière est un torrent déchaîné d’eaux brunes et boueuses. Le conducteur suit prudemment le train le long d’un rebord taillé dans la paroi rocheuse qui porte la ligne au-dessus du chaudron tourbillonnant. Notre train avance lentement sur une succession de ponts précaires, se faufilant dans des tunnels étroits, ponctués de vues à couper le souffle sur la gorge d'avant en arrière. C’est un voyage dont on va parler pendant des années. Nous passons devant les restes de glissades de roche, le résultat de tremblements de terre ou de pluies torrentielles nous rappelant l’impressionnant pouvoir de la nature. Enfin, notre petit train de voitures rouges sort de la magnifique gorge pour se frayer un chemin à travers des pâturages verdoyants jusqu’à Woodville.
Du train! Sinon, rien!

Avatar du membre
Aubert Bernard
Carton jaune
Messages : 9828
Enregistré le : lun. 15 janv. 2007, 10:02
Echelle pratiquée : H0 et 0
Prénom : Bernard
Localisation : Gironde
Âge : 74

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Aubert Bernard » jeu. 28 nov. 2019, 16:43

En CHINE:

Du train! Sinon, rien!

Avatar du membre
Aubert Bernard
Carton jaune
Messages : 9828
Enregistré le : lun. 15 janv. 2007, 10:02
Echelle pratiquée : H0 et 0
Prénom : Bernard
Localisation : Gironde
Âge : 74

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Aubert Bernard » sam. 07 déc. 2019, 00:17

En ALLEMAGNE:



"Le Rheinbraun est un chemin de fer privé sur un réseau fermé, utilisé pour déplacer le charbon entre les mines à ciel ouvert et les centrales thermiques en Allemagne, au sud ouest de la ville de Cologne (Köln).



La particularité, la cabine de conduite est plus large que le reste du train. Si le train doit être inversé, la loco ne bouge pas de place, la circulation refoule sur plusieurs kilomètres (!).



Le conducteur est assis dans l'une des extrémité sur le côté, Plusieurs commande pour la conduite sont à ça disposition à droite comme à gauche de la cabine afin qu'il puisse commander le train dans les deux directions et des deux côtés.



Le côté de conduite est guidé en fonction de là meilleurs observation de signaux que le conducteur pourrait rencontrer où qui pourrait lui être de fait. Un signal acoustique est émis sur la première voiture ainsi qu'un fanal allumé quand la circulation refoule, dans un souci de sécurité.



Les deux grands pantographes sont utilisés en fonctionnement normal. Les deux petits pantographes inclinés sur les côtés sont utilisés pour facilité de chargement où la caténaire en position classique ( au centre) n'est pas possible.



J'ai pris (oui, sous la pluie!) quelques trains en chargement de charbon à la mine à ciel ouvert de Hambach.

Les caractéristiques techniques des locs sont ci-dessous:

Two type of loc :



EL2000 : the blue one, 1997-



ADtranz EL2000

top speed: 60 kmh/37mph

4 axles / Bo'Bo' wheel-arrangement

power system: 6 kV, 50 Hz

weight: 140 t

continous power rating: 2800 kW

starting traction effort: 500 kN



The green one 1954- much older, is the first thyristor loc builted with Germanium transistor:



Krauss-Maffei EL1

top speed: 60kmh/37mph

4 axles / Bo'Bo' wheel-arrangement

power system: 6 kV, 50 Hz

weight: unknow/inconnu

continous power rating: unknow/inconnu

starting traction effort : unknow/inconnu
Du train! Sinon, rien!

Thierry PORCHER
Le retour du Jedi
Messages : 14427
Enregistré le : dim. 06 avr. 2008, 15:21
Localisation : Strasbourg
Âge : 71

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Thierry PORCHER » sam. 07 déc. 2019, 22:01

Autant que je me souvienne : ce n'est pas du charbon, mais du lignite ; la charge par essieu est de 32 t, non pas pour faire des trains hyper-lourds, mais pour limiter fortement leur longueur ; en effet, ce qui est déterminant, ce sont les très coûteuses installations de déchargement, qui permettent de basculer les wagons pour les vider instantanément. Il y a "un certain temps", nous avions parcouru une partie de ce réseau avec un voyage COPEF : époustouflant !
Pour les riverains, ce n'est pas forcément la joie : quand l'exploitation du lignite doit mordre sur une zone habitée, on les exproprie et on détruit le bourg... C'est la cas du village natal de Michaël Schumacher, il me semble.
Maître Yoda/15000 et Pk addict

Avatar du membre
Aubert Bernard
Carton jaune
Messages : 9828
Enregistré le : lun. 15 janv. 2007, 10:02
Echelle pratiquée : H0 et 0
Prénom : Bernard
Localisation : Gironde
Âge : 74

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Aubert Bernard » dim. 08 déc. 2019, 01:17

Tu as sans doute raison, Thierry, pour le lignite.

Mais j'ai pris le commentaire qui accompagne la vidéo....

:mrgreen: :D
Du train! Sinon, rien!

Avatar du membre
Aubert Bernard
Carton jaune
Messages : 9828
Enregistré le : lun. 15 janv. 2007, 10:02
Echelle pratiquée : H0 et 0
Prénom : Bernard
Localisation : Gironde
Âge : 74

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Aubert Bernard » ven. 13 déc. 2019, 19:39

En NOUVELLE-ZÉLANDE

Du train! Sinon, rien!

Avatar du membre
Vinces
Causant
Messages : 239
Enregistré le : jeu. 02 nov. 2017, 18:49
Echelle pratiquée : N
Prénom : Eric

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Vinces » lun. 16 déc. 2019, 11:43

Aubert Bernard a écrit :
sam. 07 déc. 2019, 00:17
En ALLEMAGNE:

La particularité, la cabine de conduite est plus large que le reste du train. Si le train doit être inversé, la loco ne bouge pas de place, la circulation refoule sur plusieurs kilomètres (!).

Le conducteur est assis dans l'une des extrémité sur le côté, Plusieurs commande pour la conduite sont à ça disposition à droite comme à gauche de la cabine afin qu'il puisse commander le train dans les deux directions et des deux côtés.

Le côté de conduite est guidé en fonction de là meilleurs observation de signaux que le conducteur pourrait rencontrer où qui pourrait lui être de fait. Un signal acoustique est émis sur la première voiture ainsi qu'un fanal allumé quand la circulation refoule, dans un souci de sécurité.
La rame n'est pas guidée lors du refoulement ?

Thierry PORCHER
Le retour du Jedi
Messages : 14427
Enregistré le : dim. 06 avr. 2008, 15:21
Localisation : Strasbourg
Âge : 71

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Thierry PORCHER » lun. 16 déc. 2019, 22:05

Non, elle n'est pas guidée ! Les parties débordantes de la cabine de conduite permettent de voir les signaux, des repères permettent de voir à quelle distance on se trouve des signaux d'arrêt, les rames ont une longueur faible (c'est aussi à ça que sert la charge par essieu très élevée). Et le COPEF a parcouru le réseau avec un autorail... c'est dire s'ils avaient confiance en la fiabilité de leur exploitation ! :wink:

Evidemment, on n'est pas dans le domaine public et les (rares ?) PN ne sont empruntés que par des engins de l'entreprise, dont le personnel est formé et sensibilisé !
Maître Yoda/15000 et Pk addict

Avatar du membre
Vinces
Causant
Messages : 239
Enregistré le : jeu. 02 nov. 2017, 18:49
Echelle pratiquée : N
Prénom : Eric

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Vinces » lun. 16 déc. 2019, 23:38

On peu donc penser qu'en cas de brouillard ou de fortes pluies, le trafic était a l'arret ?

Avatar du membre
Aubert Bernard
Carton jaune
Messages : 9828
Enregistré le : lun. 15 janv. 2007, 10:02
Echelle pratiquée : H0 et 0
Prénom : Bernard
Localisation : Gironde
Âge : 74

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Aubert Bernard » mar. 17 déc. 2019, 09:27

Aux USA:

Du train! Sinon, rien!

Pithou
Causant
Messages : 284
Enregistré le : dim. 09 févr. 2014, 17:58

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Pithou » mar. 17 déc. 2019, 13:03

Quel gâchis pour cette ligne de la North Shore, parcourue par les extraordinaires "Electroliners" circulant à 120km/h (voire plus) sur une voie parfois ...disons ... "pas vraiment aux standards habituels" mais en toute sécurité (ça devait un peu balancer) ce matériel était muni d'un bar et offrait un confort peu commun pour une ligne de (très grande) banlieue détruite volontairement sur ordre des lobbies pétroliers et routiers comme tant d'autres réseaux magnifiques (le New-York - Rochester, le Pacific-Electric, Le Key-System à San-Francisco ... liste non limitative).
Il y a sur You Tube de nombreuses vidéos de ces lignes permettant d'apprécier le saccage alors effectué (le New-York - Rochester a par exemple été acheté par une compagnie pétrolière qui l'a aussitôt démantelé).

Y25
Exubérant
Messages : 2620
Enregistré le : dim. 08 janv. 2006, 11:36
Localisation : 93140 Bondy
Âge : 69

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Y25 » mar. 17 déc. 2019, 17:50

Près de New-York, il y a eu une ligne vers Westchester (https://en.wikipedia.org/wiki/New_York, ... on_Railway) qui a fonctionné jusqu'en 1937, bien équipée (électrifiée en 11 kV 25 Hz, exploitation par automotrices).
La plus grande part du réseau a été démantelée et seule une petite partie, réélectrifiée (3ème rail), a servi à étendre la desserte métro de la Grande Pomme.

Thierry PORCHER
Le retour du Jedi
Messages : 14427
Enregistré le : dim. 06 avr. 2008, 15:21
Localisation : Strasbourg
Âge : 71

Re: Circulations ferroviaires extrêmes ou peu courantes

Message par Thierry PORCHER » mar. 17 déc. 2019, 22:20

Vinces a écrit :
lun. 16 déc. 2019, 23:38
On peu donc penser qu'en cas de brouillard ou de fortes pluies, le trafic était a l'arret ?
Excellente question ! Je pourrais répondre que, dans cette région, il n'y a jamais de brouillard ni de pluie intense... :mrgreen: Mais je sens confusément que ça ne va pas te plaire !!! :arrow: :arrow: :arrow:

Arrêter le trafic, ce n'est pas le genre de la maison, donc il y a une solution...

D'abord, les trains sont très courts : je me demande si ce ne sont pas des wagons à 6 essieux, donc 192 t par wagon et des trains de 1800 t seulement, soit 9 wagons de 15 m = moins de 150 m machine comprise. Mais cela ne suffit pas à voir le signal en cas de brouillard intense. Cependant, il me semble que les compositions sont immuables ; il peut donc y avoir un répétiteur du signal d'arrêt à la bonne distance en amont, précédé de mirlitons, évidemment. Je pense à une solution de ce genre. Il faudra que je recherche le dossier de ce voyage, il y a peut-être des infos ! :D
Maître Yoda/15000 et Pk addict

Répondre