Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

[Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Lun 28 Août 2017, 13:08 
fa57 a écrit:La règle de base en matière de plans EL
Le rouge par-dessus c'est le projet donc pas nécessairement réalisé
Le noir en dessous c'est l'existant

projet de 1906 (en rouge)


Effectivement, le rouge n'est que projet. Concernant la gare de Réding, les voies ont effectivement été prolongées côté BV en passant sur le site de l'ancien dépôt, même si la disposition des aiguilles n'a pas été entièrement respectée. Mais comme tu peux le voir sur mon plan, le dépôt était en noir, donc existant. Pour lui, ce n'est qu'un allongement des voies sous rotonde et le déplacement des voies d'accès qui était projeté.
A toutes fins utiles, j'ai fait un montage imaginaire de la gare de Réding avec ses deux dépôts successifs, par la superposition des deux plans dans l'axe du BV pour bien préciser l'emplacement de ces deux établissements Traction

Image
Woessner
Prolixe
 
Messages: 1835
Inscrit le: Sam 27 Mai 2017, 17:16
Echelle pratiquée: HO
Prénom: WeekEnd

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Lun 28 Août 2017, 17:57 
Concernant Sarrebourg, la remise qui servait de premier dépôt existe toujours. Elle se trouve entre le pont sur la Sarre et la halle aux marchandises Sernam.

Image
Nicolas67000
Causant
 
Messages: 248
Inscrit le: Sam 27 Déc 2014, 18:11

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Lun 28 Août 2017, 22:04 
Comme nous l’avons vu, le nouveau dépôt de Sarrebourg a été mis en service en 1923, alors que l’ancien a déjà été démoli depuis trois ans pour permettre la pose des nouvelles voies de la gare. C’est donc très certainement celui de Réding (côté Strasbourg) qui a assuré l’intérim.

Image

Sarrebourg plan de 1963

Image
Le nouveau dépôt de Sarrebourg comportait quatre voies de rentrée dont trois munies d’une fosse, et trois voies de sortie avec fosse pour le graissage. Le parc à charbon était desservi par deux voies. Etrangement ce dépôt n’était pas pourvu d’une estacade à charbon, élément présent dans quasi tous les dépôts d’une certaine taille. Ici les berlines circulaient sur la voie des tombereaux grâce à un troisième rail à leur écartement. Pourtant ce n’était pas la place qui manquait pour l’édifier. Mystère…

Image

Le pont tournant de 24 mètres dessert 21 voies dont neuf sous rotonde. Un petit atelier se trouve ici à l’emplacement d’une voie neutralisée. Derrière elle, le foyer des agents de conduite disposait de quarante chambres à quatre lits !

Image

Je vous laisse découvrir cet endroit tel que je l’ai immortalisé en août 76, trois mois avant sa fermeture.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image



Ce dépôt a perdu ses locomotives titulaires lors de l’électrification, mais les mécanos ont continué à exercer leur métier sur place. En octobre 76, ils ne sont plus que deux mécaniciens lorsque l’un d’eux tombe malade. Un conducteur strasbourgeois le remplace durant trois semaines puis le verdict arrive : ils prennent tous deux leur retraite. Ils avaient 57 et 58 ans, le bel âge pour rester chez soi. Le dépôt de Sarrebourg, où travaillaient jadis plus de deux cents personnes, est l’un des rares dépôts français à ne pas avoir été fermé par une décision administrative ; il s’est endormi naturellement.

Les voies ont été déposées dès 1978 et les bâtiments démolis entre 1978 et 1999. Le dernier vestige du dépôt est l'ancien dortoir des agents de conduite, aujourd'hui désaffecté.
Woessner
Prolixe
 
Messages: 1835
Inscrit le: Sam 27 Mai 2017, 17:16
Echelle pratiquée: HO
Prénom: WeekEnd

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Mar 29 Août 2017, 08:15 
Dans le livre ''Sarrebourg parle de sa gare'', il est dit que lors de la fermeture du dépôt, le personnel et le matériel restant ont été transféré à Hausbergen.
Nicolas67000
Causant
 
Messages: 248
Inscrit le: Sam 27 Déc 2014, 18:11

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Mar 29 Août 2017, 13:01 
Nicolas67000 a écrit:Dans le livre ''Sarrebourg parle de sa gare'', il est dit que lors de la fermeture du dépôt, le personnel et le matériel restant ont été transféré à Hausbergen.


Les derniers jours du dépôt de Sarrebourg :cry:
Tout d'abord un petit rectif dans le texte à propos des dates de fermeture du dépôt de Sarrebourg. J'ai ressorti mes carnets pour vérifier leur exactitude : la date officielle est le 6 novembre 1976 au soir. Voici comment je l'ai vécu et comment cela s'est passé

Le 6 octobre, j’ai été commandé en détachement pour aller à Sarrebourg effectuer une de leurs journées de roulement en alternance avec un mécano local le remplacement de son collègue porté malade.
Leur roulement 132 ne comportait que les journées 11 et 12, qu’ils alternaient chaque semaine.
La journée 11 commençait à 12h32 et consitait en la desserte de Vallerysthal puis Abreschwiller et enfin Héming, avec une fin de service à 19h59.
La journée 12 débutait à 6h30 avec la desserte de Réding puis Drulingen. La fin de de service était à 12h42.

Nous avons œuvré ainsi, travaillant une semaine le matin et la suivante l’après-midi. Cela a bien fonctinné, les relations entre nous étant amicales. Mais déjà fin octobre, il m’avait averti que son collègue allait mal et avit décidé d’arrêter son activité. Et quand je l’ai revu le 2 novembre, sa décision était prise : « Je fais encore cette semaine puis j’arrête aussi. Je n’ai pas envie de rester seul ».
Je terminai donc la semaine et le 6 novembre je quittai Sarrebourg qui avait cessé définitivement toute activité, faute de personnel.

Quel personnel, d’ailleurs ? À part ces deux conducteurs, il n’y avait plus personne. Le poste de commande n’avait plus lieu d’être pour deux gars qui tournaient ensemble ainsi depuis six mois, le pont tournant ne servait plus à rien, le 63500 messin (64024, 64044, 64045) restant en gare, le foyer était déjà inutilisé depuis plus d’un an.

Et dès le lundi 8 novembre ces deux journées ont été incorporées au roulement 181 de Strasbourg. Le mécanicien montait à Sarrebourg « en voiture », faisait la tournée de l’aprème, découchait puis faisait la tournée du matin et retour en voiture.
Croyez-vous possible de muter deux conducteurs âgés à Hausbergen ou Strasbourg, leur faire des études d'engins (66000, 67400), des études de ligne vers Wissembourg, Lauterbourg, Sarreguemines ou Epinal ? A 60 kilomètres de chez eux ? Il n’y a eu aucun transfert de personnel du dépôt de Sarrebourg vers Hausbergen ou Strasbourg, ni de matériel (quel matériel, d’ailleurs ?)
Woessner
Prolixe
 
Messages: 1835
Inscrit le: Sam 27 Mai 2017, 17:16
Echelle pratiquée: HO
Prénom: WeekEnd

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Mar 29 Août 2017, 18:20 
Je ne remet pas en cause tes propos.

Simplement voila ce qui est dit sur le troisième dépôt dans le livre "Sarrebourg parle de sa gare" écrit par André Linard, juin 1998 :
- en 1964, les machines restantes sont titulaires des dépôts de Sarreguemines et Hausbergen.
- en 1970, démolition de la cheminée.
- en 1975, démontage des réservoirs.
- 31 mai 1976 fermeture définitive du dépôt.
- 1978, démontage du pont tournant. Une voie de service est montée pour le service de l'équipement en vue du garage de la draisine sur une des voies couvertes de la rotonde.
- janvier 1996, démolition de la rotonde.

La date du 31 mai 1976 apparait 2 fois dans le livre :
page 87 "Le 31 mai 1976 est fermé définitivement le dépôt de Sarrebourg, route de Sarreguemines. Celui-ci est transféré avec tout son matériel roulant et le personnel titulaire, vers les dépôts de Hausbergen et de Strasbourg".

page 119, "administration et matériel étant transféré vers le dépôt de Hausbergen et celui de Strasbourg, clôturant 53 années d'activité dans le secteur des roulants".
Nicolas67000
Causant
 
Messages: 248
Inscrit le: Sam 27 Déc 2014, 18:11

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Mar 29 Août 2017, 21:17 
Woessner a écrit:

Ce dépôt a perdu ses locomotives titulaires lors de l’électrification, mais les mécanos ont continué à exercer leur métier sur place. En octobre 76, ils ne sont plus que deux mécaniciens lorsque l’un d’eux tombe malade. Un conducteur strasbourgeois le remplace durant trois semaines puis le verdict arrive : ils prennent tous deux leur retraite. Ils avaient 57 et 58 ans, le bel âge pour rester chez soi. Le dépôt de Sarrebourg, où travaillaient jadis plus de deux cents personnes, est l’un des rares dépôts français à ne pas avoir été fermé par une décision administrative ; il s’est endormi naturellement.


Je ne connais pas ce que tu as vécu, j'étais beaucoup trop jeune et tu étais sur site, donc les évènements tu les connais mieux que quiconque, mais quand tu dis que le dépôt de Sarrebourg n'a pas été fermé par décision administrative mais qu'il s'est endormi naturellement, ça paraît curieux.

Les machines ont été mutées à l'électrification comme tu le soulignes, mais à ce moment-là, il devait bien y avoir du personnel de dépôt hors conduite ? Des gens ont bien dû être mutés suite à l'arrêt du service intérieur du dépôt ?

Quant aux agents de conduite, ils sont restés sur place, et ils n'ont pas été remplacés au fur et à mesure des départs, ce qui fait que les derniers partant le dépôt se retrouve sans personnel aucun. Pour en arriver là, il y a bien une décision administrative, celle de fermer définitivement le dépôt, même si ça se fait en douceur par le non remplacement des agents.

Un établissement ne peut ensuite pas rester sans effectifs et à l'abandon en ayant une existence administrative, non ?
Avatar de l’utilisateur
Igis
Éloquent
 
Messages: 320
Inscrit le: Mer 08 Juin 2016, 19:47
Prénom: Jean-Philippe

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Mar 29 Août 2017, 22:19 
Igis a écrit:Pour en arriver là, il y a bien une décision administrative, celle de fermer définitivement le dépôt, même si ça se fait en douceur par le non remplacement des agents.

Un établissement ne peut ensuite pas rester sans effectifs et à l'abandon en ayant une existence administrative, non ?


Effectivement, le non-remplacement des départs à la retraite ont été décidés administrativement. Mais de quand datait cette décision? Certainement une bonne vingtaine d'années avant les derniers départs à la retraite.

Il y a d'autres dépôts où la fermeture a été beaucoup plus rapide, pour ne pas dire du jour au lendemain. Je pense à Hausbergen qui a été "jumelé" à Strasbourg, un seul chef d'établissement pour les deux. Deux ans plus tard, c'en était fini de Hausbergen.

Quant aux dates citées dans le livre dont parle Nicolas, il ne faut absolument pas s'y fier. Les dates officielles ont la plupart du temps un net décalage avec le terrain. Je peux vous citer le cas de la ligne de Colmar à Lapoutroie, déclarée fermée au trafic voyageurs le 16 décembre 1944 et aux marchandises en 1950, alors que tout trafic a été impossible suite à la destruction des voies à partir du 5 décembre 44.

A titre documentaire, je vous donne connaissance du dernier roulement de Sarrebourg, valable jusqu'au 6 novembre 1976

Image
Woessner
Prolixe
 
Messages: 1835
Inscrit le: Sam 27 Mai 2017, 17:16
Echelle pratiquée: HO
Prénom: WeekEnd

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Mer 30 Août 2017, 14:50 
Sarrebourg avec garnitures variées
Photographie Y. Broncard 1957


Image
Daniel Gaymard
Intarissable !
 
Messages: 4475
Inscrit le: Sam 28 Nov 2009, 16:34
Localisation: STRASBOURG
Âge: 77
Echelle pratiquée: HO

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Mer 30 Août 2017, 19:42 
Merci Étienne pour cet extrait de roulement ... Si tu as d'autres trésors comme celui-ci, n'hésite surtout pas :applause:
Tout dans l'coin !
Avatar de l’utilisateur
Pioupiou67
Loquace
 
Messages: 1060
Inscrit le: Mar 17 Mai 2011, 10:31
Localisation: Strasbourg
Âge: 30
Prénom: Anthony

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Mer 30 Août 2017, 20:25 
Ce soir je vous pose une colle.
En comparant la remise à locomotives de Barr dans le Bas-Rhin (voir page 4 de ce fil) et cette remise étrange à Morhange en Moselle (ligne de Réding à Metz), je n'ai trouvé quasi aucune différence, sauf qu'à Morhange il n'y a aucune trace de rails, ni sur les plans de lignes, ni sur les photos de Géo Trouvetout.
Alors, dépôt ou pas dépôt ?

Image
Woessner
Prolixe
 
Messages: 1835
Inscrit le: Sam 27 Mai 2017, 17:16
Echelle pratiquée: HO
Prénom: WeekEnd

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Mer 30 Août 2017, 20:39 
il faut savoir qu'à Morhange il y avait un tram pour trimbaler les nombreux militaires de la gare au centre ville
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16880
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 14:52
Localisation: ACAL

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Jeu 31 Août 2017, 12:35 
Ce bâtiment acceuille(ait?...) la brigade Voie de Morhange.
Si la voie y donnant accès est maintenant noyée sous le goudron, elle a pourtant bien existé, et était encore visible à l'intérieur lors de mon dernier passage il y a... quelques années.
La porte en bois ferme le garage pour le camion de la brigade, mais je me suis laissé dire par des anciens qu'on y remisait une draisine.

Image

Image
Image Google Maps

Si comme le laisse penser Francis, c'était une remise pour tram, je trouve curieux qu'elle n'est pas été implantée côté ville.
A+
Vincent
Avatar de l’utilisateur
Do-khyi
Démonstratif
 
Messages: 1301
Inscrit le: Lun 06 Jan 2014, 12:40
Localisation: 3+11 à l'Est
Âge: 49
Echelle pratiquée: HO

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Jeu 31 Août 2017, 19:43 
ce qui est sûr c'est qu'un embranchement était justement sur cette voie

Image

Toute la gare de Morhange est d'architecture EL standard type du carnet de l'architecte sauf justement cet OVNI.
A l'époque de sa construction il n'était pas question de Draisine.
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16880
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 14:52
Localisation: ACAL

Re: [Alsace Lorraine] Les dépôts de l'ex AL

Publié: Jeu 31 Août 2017, 20:14 
Vérifications faites le tram était en voie métrique et partait du cours de la gare
donc sans intérêt pour le tram.

Il pourrait s'agir aussi d'un EP qui servait pour les militaires à l'origine avec un engin de traction
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16880
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 14:52
Localisation: ACAL

PrécédentSuivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 16 invité(s)