Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Quand les avions...

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: Quand les avions...

Publié: Jeu 08 Mars 2018, 19:26 
115GLA13 a écrit:Au "pif" : gare de Draguignan? Ça ressemble fort à une gare PLM en Provence. Cet appareil semble avoir eu quelque ennui !


Merci !
Von Alles
Éloquent
 
Messages: 310
Inscrit le: Sam 22 Sep 2007, 18:07
Localisation: Périgord
Âge: 59

Re: Quand les avions...

Publié: Jeu 08 Mars 2018, 20:39 
1916, un des prototypes Junkers J2 est acheminé par train de Dessau, siège du constructeur, jusqu'au camp militaire de Döberitz, près de Berlin.

Image

Ce monoplan métallique préfigurait l'avion moderne. Mais il s'avère trop lourd et peu maniable - un des pilotes d'essais se tue dans un looping effectué trop près du sol - et n'aura pas de descendance militaire pendant la guerre.
Les wagons sont saxons, c'est écrit dessus.

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Intarissable !
 
Messages: 3774
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 10:03

Re: Quand les avions...

Publié: Jeu 08 Mars 2018, 21:24 
Christophe PC a écrit:Quelques minutes, pendant lesquelles il était impératif de trouver pour se poser une surface plane adéquate pour la longue glissade sur ski qui suivait l'atterrissage... et de s'y poser assez délicatement pour ne pas déclencher l'explosion des résidus de carburant que pouvaient contenir les réservoirs.

Petite précision concernant l’atterrissage.
Le risque d'explosion à l’atterrissage ne venait pas exactement de résidus de carburant dans les réservoirs, puisque ceux-ci étaient complètement vidés (une consigne était de vider les réservoirs de peroxydes avant de se poser).
Mais plus bêtement : lors de la vidange du peroxyde, un peu de ce liquide venait couler et s'accumuler dans un corps creux du patin d'atterrissage. Et au moment de toucher le sol, les vérins dudit patin projetaient parfois une petite giclée de liquide hydraulique. C'est le mélange des deux liquides qui provoquait l'explosion.
Aussi, les pilotes avaient-ils eu comme nouvelle consigne (dès septembre) de sortir leur patin bien avant de toucher le sol, afin de l'égoutter.
Effectivement, c'était couillu. :mort:
Et totalement inutile. Le Me163 était à la fois une lubie initiale d'Udet (déjà devenu barje à l'époque des premiers vols), et une volonté d'arroser Messerschmitt AG dans des projets abracadabrantesques. L'avion ne pouvait être efficace dans le rôle qui lui avait été confié (trop rapide pour ses cibles, avec une système d'armement inefficace).
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 16430
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 16:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: Quand les avions...

Publié: Ven 09 Mars 2018, 16:16 
Gilles74 a écrit: Il fallait en avoir pour monter dans un tel engin à cette époque! Mais je suppose que les pilotes allemands ne rêvaient que de pouvoir les piloter!


J'imagine que leur motivation principale était que l'alternative aux "escadrilles" d'avions fusée était le front russe, où les chances de survie étaient encore plus faibles.
Pour ceux qui s'intéressent à l'appareil, il y a une page sur

les dangers du Me163

où la dangerosité de son mélange propulseur est aussi explicitée.
C'est en allemand, mais à la portée des traducteurs en ligne, qui ont fait entretemps quelques progrès...

L'Allemagne disposait de quelques colonies et assimilés avant la Grande guerre, jusqu'aux confins du Pacifique.
En Afrique, il y avait le "Sud-ouest africain", devenu depuis la Namibie.
La colonie - qui dût capituler assez vite, en 1915 - avait été dotée à l'aube du conflit de trois avions. Il y avait dans le lot un biplan mulhousien Aviatik, que l'on voit ici en cours d'acheminement

Image

On note l'immatriculation du wagon en "DSWAE", et l'inscription Mühlhausen i.E. ( "en Alsace") sur la dérive de l'appareil.

Toujours pas déniché de mine de photos montrant le transport sur wagons d'appareils bien français...
en consolation, et en attendant, quelques images d'un Ju-52 accidenté évacué de Pologne pour réparations à l'automne 39.

Image

Image
Source http://www.loutan.net/olivier/


Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Intarissable !
 
Messages: 3774
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 10:03

Re: Quand les avions...

Publié: Sam 10 Mars 2018, 18:18 
Le documentaire de Toute L'Histoire n'est pas disponible en replay. Il me semble bien me souvenir, que les essais ont été arrêtées suite au décès indiqué. Les avions rescapés étaient sur une ou plusieurs sites de construction, et donc inachevés, ou sans avoir volé.
Il existe un très intéressant documentaire sur le sujet.
avion fusée Komet
En anglais assez compréhensible.

JML
Avatar de l’utilisateur
Booyaka
Démonstratif
 
Messages: 1584
Inscrit le: Dim 22 Déc 2013, 03:20
Localisation: ouest lyonnais
Echelle pratiquée: HO

Re: Quand les avions...

Publié: Dim 11 Mars 2018, 11:17 
Le documentaire de Toute L'Histoire n'est pas disponible en replay. Il me semble bien me souvenir, que les essais ont été arrêtées suite au décès indiqué. Les avions rescapés étaient sur une ou plusieurs sites de construction, et donc inachevés, ou sans avoir volé.
Il existe un très intéressant documentaire sur le sujet.


Les documentaires filmés n'ont que rarement la rigueur des ouvrages livresques et pêchent souvent par une tendance au sensationnel pour émoustiller le grand public. Surtout en matière d'armes secrètes du IIIème reich, sujet éminemment porteur.
C'est d'ailleurs tout aussi valable en matière ferroviaire...

Pour le Me 163: Pas loin d'une cinquantaine ont été capturés intacts ou presque, en suffisamment bon état pour que le pilote d'essais de la Royal Navy Eric Brown effectue un vol d'essai sur l'un d'eux dès le 10 juin 45 (et s'en souvienne 70 ans plus tard!).
Pour l'essentiel, cette capture eut lieu sur l'aérodrome de Husum (côte ouest du Schleswig) où venait de se replier l'escadre JG400, précédemment chargée de l'interception des flottes de bombardiers approchant des complexes industriels de Leipzig ou Stettin.
D'autres avions complets furent retrouvés en Forêt-Noire.
Là où se faisait l'assemblage des composants expédiés de divers ateliers (dont Walter pour les moteurs) avant réexpédition par voie ferrée
jusqu'à proximité des aérodromes destinataires (voir les pages d'instructions pour expédition des modules).

Il arrive que des avions prennent le train. Il arrive aussi que d'autres n'y arrivent pas, mais presque...

Un sucre d'orge virtuel à celui qui identifiera les types (avions et loco!)

Image

Image

Christophe PC
Dernière édition par Christophe PC le Dim 11 Mars 2018, 15:35, édité 2 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Intarissable !
 
Messages: 3774
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 10:03

Re: Quand les avions...

Publié: Dim 11 Mars 2018, 11:33 
La première photo : c'est un Avro York .
Pour la deuxième , c'est plus difficile mais je cherche....
Daniel Gaymard
Intarissable !
 
Messages: 4512
Inscrit le: Sam 28 Nov 2009, 16:34
Localisation: STRASBOURG
Âge: 77
Echelle pratiquée: HO

Re: Quand les avions...

Publié: Dim 11 Mars 2018, 11:47 
Pour de chasseur à réaction, un SAAB AJ37 VIGGEN et la motrice, ça vient doucement...
Daniel Gaymard
Intarissable !
 
Messages: 4512
Inscrit le: Sam 28 Nov 2009, 16:34
Localisation: STRASBOURG
Âge: 77
Echelle pratiquée: HO

Re: Quand les avions...

Publié: Dim 11 Mars 2018, 11:57 
"Pour de chasseur à réaction, un SAAB AJ37 VIGGEN"

C'est bien un Saab, mais pas un Viggen...


Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Intarissable !
 
Messages: 3774
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 10:03

Re: Quand les avions...

Publié: Dim 11 Mars 2018, 12:00 
La machine semble être une type SJD des chemins de fer suédois.
Si j'ai juste, je veux mon sucre d'orge ( à l'anis de préférence )
Daniel Gaymard
Intarissable !
 
Messages: 4512
Inscrit le: Sam 28 Nov 2009, 16:34
Localisation: STRASBOURG
Âge: 77
Echelle pratiquée: HO

Re: Quand les avions...

Publié: Dim 11 Mars 2018, 12:03 
Bonjour

Il s'agit d'un SAAB 35 DRAKKEN aux couleurs suédoises.

Bon dimanche.
Avatar de l’utilisateur
Babar
Bavard
 
Messages: 51
Inscrit le: Mar 17 Fév 2009, 19:43
Localisation: FRANCE
Âge: 48
Echelle pratiquée: HO
Club: BDEF ; TMV

Re: Quand les avions...

Publié: Dim 11 Mars 2018, 14:01 
La machine semble être une type SJD des chemins de fer suédois.
Il s'agit d'un SAAB 35 DRAKKEN aux couleurs suédoises.


C'est bien un DraKen qui a réussi à s'arrêter avant les barrières du PN.
Pour la machine, je ne suis pas sûr, mais penche aussi pour une "D". A l'époque des premiers Draken (fin des années cinquante), elles avaient commencé à se voir modernisées, un fan des SJ nous dira peut-être la sous-série.
OK pour le sucre d'orge, mais bien lire l'avertissement sur l'emballage, c'est très mauvais pour les dents (mention obligatoire de ma part, pour éviter les procès!).

En élargissant un peu le fil, "quand les avions prennent le train..." on incluerait les avions sur rail..
Une ineptie?
Sans doute, mais il y a eu au moins un cas.
Parmi les pionniers du plus lourd que l'air ayant précédé les frères Wright, et à côté de notre Clément Ader, figure Hiram Maxim.
Célébrissime - et richissime! - pour avoir inventé et vendu au monde entier les premières mitrailleuses, il s'était mis en tête de tester diverses technologies susceptibles de faire voler un plus lourd que l'air. Comme Ader, il retint la machine à vapeur comme motorisation,
Image
pour entrainer d'énormes hélices de plus de cinq mètres de diamètre, et une formule biplan de très grandes dimensions , le tout pesant pas loin de quatre tonnes.
Image
Image

Sans doute conscient de la fragilité de l'ensemble et pour pouvoir expérimenter sans trop craindre de casse intempestive, son appareil restait guidé par un système de rails

Image

Il a été calculé que la puissance de la double machine à vapeur dépassait les 300 chevaux, permettant d'accélérer jusqu'à ce que la portance de la voilure engendre une force verticale déjà importante.
Toujours est-il qu'au troisième essai, le 31 juillet 1894, et malgré une "charge marchande" de trois personnes, l'engin arracha le système supposé le guider et le maintenir à proximité du sol et parcourut près de 200 mètres en sauts successifs à faible hauteur au dessus du dispositif, avant de se casser.

Maxim ne le fit pas réparer, le "banc d'essai" fut démantelé l'année suivante.

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Intarissable !
 
Messages: 3774
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 10:03

Re: Quand les avions...

Publié: Lun 12 Mars 2018, 00:11 
Image

Avro York pour le quadrimoteur. J'avais reconnu les moteurs Merlin comme sur le Lancaster dont il est dérivé.
GNR.FR
Bavard
 
Messages: 82
Inscrit le: Mar 22 Sep 2009, 06:22
Localisation: TOURAINE
Âge: 52

Re: Quand les avions...

Publié: Lun 12 Mars 2018, 08:39 
GNR.FR a écrit:Avro York pour le quadrimoteur. J'avais reconnu les moteurs Merlin comme sur le Lancaster dont il est dérivé.


Exact!
Un peu dans le même genre avait été montrée ici une image d'un accident similaire, où le nez de l'appareil était venu engager le gabarit.

Image

Pour ceux qui se seraient interrogés sur le type: Il s'agissait d'un HP * 81 Hermes ayant raté son freinage au posé sur la piste de Southend, près de Londres, pour cause d'aquaplaning.
L'accident n'avait pas fait de victimes.


Christophe PC

* A l'époque HP signifiait Handley-Page et non Hewlett-Packard :shock:
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Intarissable !
 
Messages: 3774
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 10:03

Re: Quand les avions...

Publié: Mar 19 Juin 2018, 12:38 
Transport des éléments de fusée Soyouz-2.1a et Soyouz-2.1b vers le site d'intégration et de lancement de Vostotchny, dans le Sud-est de la Sibérie, pour lancement en décembre 2018.

ImageImageImageImage
Gilles74
Démonstratif
 
Messages: 1412
Inscrit le: Ven 19 Août 2016, 16:06
Echelle pratiquée: HO

PrécédentSuivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Paddy et 26 invité(s)