Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Quand les avions...

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: Quand les avions...

Publié: Lun 15 Mai 2017, 19:32 
Le Hurricane L2045 codé SO - A appartenait au 501ème Squadron de la RAF présent en France depuis le 10 mai 1940. Piloté par le sergent Proctor, il fut endommagé le 15 mai . Rapatrié en Angleterre via Nantes et remis en état, il fut affecté à l'écolage.
Tonton Jean
Communicatif
 
Messages: 917
Inscrit le: Lun 19 Nov 2007, 22:09

Re: Quand les avions...

Publié: Lun 15 Mai 2017, 23:13 
Image
Lacaune (Tarn)
Michel, mimoduliniste du Midi
Avatar de l’utilisateur
Prof
MIMO pur jus
 
Messages: 25020
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 22:23
Localisation: 81-Castres
Âge: 74
Echelle pratiquée: H0

Re: Quand les avions...

Publié: Mer 17 Mai 2017, 11:07 
Prof a écrit:Lacaune (Tarn)


Langue au chat!
Surtout avec ces "cocardes" d'allure arabo-israélienne et le capot moteur dont on distingue mal les contours...
Il n'y avait pas une légende pour cette photo, une indication d'origine?

Encore que ce ne signifie pas qu'on puisse identifier l'appareil.
Je trouve ainsi plusieurs photos de sous-ensembles "aéronautiques" expédiés en 1943 par l'entreprise Twin Coach, fabricant d'autobus, alors important, mis à contribution dans l'effort de guerre

Image

Image

mais aucun des sites consacrés à ce constructeur ne précise la destination de ces pièces.

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3202
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: Quand les avions...

Publié: Mer 17 Mai 2017, 18:39 
Il est tout à fait possible que la "cocarde" soit en fait un insigne d'escadrille française, dont l'héraldique reprenait souvent des thèmes orientaux. Faudrait chercher.
CFDT = Chemins de fer du Tarn ?
Von Alles
Causant
 
Messages: 248
Inscrit le: Sam 22 Sep 2007, 19:07
Localisation: Périgord
Âge: 58

Re: Quand les avions...

Publié: Mer 17 Mai 2017, 19:07 
Il s'agit de l'insigne de l'escadrille de bombardement F52
Image
L'avion est probablement un Amiot 143M.
Image
Amiot 143 M, 4ème escadrille du GB II/35 (F 52), Lyon Bron
L'arrière du fuselage semble correspondre à la photo de Prof. On notera la différence de dessin sur l'illustration.
Concernant sa présence sur ce train, je pense à un atterrissage involontaire ayant nécessité un transport pour réparation.
Liens:
http://richard.ferriere.free.fr/camoufl ... signe.html
http://albindenis.free.fr/Site_escadril ... lle052.htm
https://www.traditions-air.fr/unit/avio ... m#Amiot143
Bougnat-Connection & F.M.B
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 23592
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 63
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Quand les avions...

Publié: Mer 17 Mai 2017, 19:44 
Prevost a écrit:...Concernant sa présence sur ce train, je pense à un atterrissage involontaire ayant nécessité un transport pour réparation. ..

c'est ce qui se dit (tradition orale) Le type a fait son malin et atterri mais n'a jamais pu repartir.
Quant à l'avion je pense qu'il était plutôt petit : 2 plats CFDT = 2 x 2,30 soit 4,60 m
Michel, mimoduliniste du Midi
Avatar de l’utilisateur
Prof
MIMO pur jus
 
Messages: 25020
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 22:23
Localisation: 81-Castres
Âge: 74
Echelle pratiquée: H0

Re: Quand les avions...

Publié: Mer 17 Mai 2017, 19:47 
Exact les C.F. départementaux du Tarn passaient bien à Lacaune.

L'insigne pourrait être celui de l'escadrille F 52, mais je n'en n'ai pas trouvé trace certaine après 1918. Sur Internet on trouve une photo d'entrainement sur le camp du Larzac, unité rebaptisée SAL 52. lien escadrille F 52.
Breguet 19 Larzac. On retrouve bien le croissant dans un triangle (2ème photo). l'escadrille était spécialisée dans l'observation (= photographie). Le Breguet 19 était spécialisé pour ce genre de mission. La photo devrait remonter à la fin des années 20.


Les éléments d'avions sont sur des wagons du Wheeling and Lake Erie Railway desservant l'Ohio ; où se trouve le constructeur Twin Coach Lien WLE. Ce sont des éléments arrières de bombardiers avec un trou d'homme pour accès au poste de mitrailleur arrière. Cela ne correspond pas à un B 27, mais plus probablement à des B 24 qui ont été produits dans divers endroits Wikipedia

RR
Avatar de l’utilisateur
Booyaka
Fécond
 
Messages: 707
Inscrit le: Dim 22 Déc 2013, 04:20
Localisation: ouest lyonnais
Echelle pratiquée: HO

Re: Quand les avions...

Publié: Mer 17 Mai 2017, 20:28 
Booyaka a écrit:Les éléments d'avions sont sur des wagons du Wheeling and Lake Erie Railway desservant l'Ohio ; où se trouve le constructeur Twin Coach . Ce sont des éléments arrières de bombardiers avec un trou d'homme pour accès au poste de mitrailleur arrière. Cela ne correspond pas à un B 27, mais plus probablement à des B 24 qui ont été produits dans divers endroits


Je penche très fort pour des queues de C46 Curtis, appareil dont on arrive à trouver mention, à côté du P40 et de nacelles de dirigeables pour Goodyear, dans les sous-traitances aéronautiques de Twin Coach

Image
Source de l'image: www.michaelprophet.com


Christophe PC
Dernière édition par Christophe PC le Mer 17 Mai 2017, 20:29, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3202
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: Quand les avions...

Publié: Mer 17 Mai 2017, 20:28 
Il est peu vraisemblable qu'il s'agisse d'un bombardier. On est plus sur un avion de transport, sans doute presque aussi grand qu'un C-46 ou un C-47 (mais ce n'est ni l'un ni l'autre). Une autre vue pour se donner une idée :

Image
On voit bien le décrochement angulaire sur le pied de dérive, absent sur l'écorché du C-46.
Avatar de l’utilisateur
141-C
Causant
 
Messages: 296
Inscrit le: Mar 08 Nov 2016, 23:08
Localisation: Blois
Echelle pratiquée: H0
Prénom: Sébastien

Re: Quand les avions...

Publié: Mer 17 Mai 2017, 21:09 
141-C a écrit:Il est peu vraisemblable qu'il s'agisse d'un bombardier. On est plus sur un avion de transport, sans doute presque aussi grand qu'un C-46 ou un C-47 (mais ce n'est ni l'un ni l'autre). Une autre vue pour se donner une idée :

Image
On voit bien le décrochement angulaire sur le pied de dérive, absent sur l'écorché du C-46.


Image

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3202
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: Quand les avions...

Publié: Mer 17 Mai 2017, 21:32 
Bien vu !
Avatar de l’utilisateur
141-C
Causant
 
Messages: 296
Inscrit le: Mar 08 Nov 2016, 23:08
Localisation: Blois
Echelle pratiquée: H0
Prénom: Sébastien

Re: Quand les avions...

Publié: Mer 17 Mai 2017, 22:01 
Quelques autres, période 2°GM.
Un Bf 109E (localisation ?), wagon DR :
Image
Un He 111 du KGr 100 (notez la persistance de l'inscription PLM) :
Image
Un D520 sur un TP (inscription SNCF à droite !) :
Image
Von Alles
Causant
 
Messages: 248
Inscrit le: Sam 22 Sep 2007, 19:07
Localisation: Périgord
Âge: 58

Re: Quand les avions...

Publié: Mer 17 Mai 2017, 22:21 
Prof a écrit:Image
Lacaune (Tarn)

Potez XV ? :gne:
L'arrière entoilé avec cette nervure, les trappes de visite moteur, et l'arbre d'hélice en position basse l'évoquent.
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 14171
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots® junior

Re: Quand les avions...

Publié: Mer 17 Mai 2017, 23:42 
Prof a écrit:Image
Lacaune (Tarn)


Au début des années 1920, l'insigne de la F52 a été reprise par la 14ème escadrille du 4ème groupe du 35ème RAM (régiment d'aviaton mixte) basé à Lyon-Bron. En 1932, cette unité est devenue la 4ème escadrille du groupe d'observation II/35 toujours basé à Lyon. Ce groupe fut doté de Potez 25 puis de Breguet 27 avant de devenir un groupe de bombardement sur Amiot 143. Le fuselage ne peut appartenir qu'à un Potez 25. Celui du Breguet 27 était très différent (queue "maigre" caractéristique) et comme il a été noté, L'Amiot 143 bimoteur était nettement plus grand. Le Potez 25, biplan biplace, avait des flancs de fuselage plans, le dessus bombé et le capot moteur était couvert de tôles laissées couleur métal naturel. La forme de ce capotage correspond à celui d'un moteur Renault qui équipait la plupart de ces appareils. De plus, la marque rectangulaire blanche en dessous de la bâche recouvrant les postes du pilote et de l'observateur, se retrouve sur d'autres Potez 25.
Tonton Jean
Communicatif
 
Messages: 917
Inscrit le: Lun 19 Nov 2007, 22:09

Re: Quand les avions...

Publié: Jeu 18 Mai 2017, 00:35 
Tonton Jean a écrit:..... La forme de ce capotage correspond à celui d'un moteur Renault qui équipait la plupart de ces appareils. ....


Oui : on reconnaît bien le V12 inversé ! ;-)
Avatar de l’utilisateur
TMB15
Incontournable... en fait !
 
Messages: 11494
Inscrit le: Dim 16 Déc 2007, 12:57
Localisation: La tête au NORD et dans l' Ep III pour ne pas avoir sur mon réseau ce qui passe sous ma fenêtre !

PrécédentSuivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : bx, coco 80, gerardcardot, Labans et 31 invité(s)