Ohrid Torride

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Christophe PC
Intarissable !
Messages : 4175
Enregistré le : sam. 05 juil. 2008, 11:03

Ohrid Torride

Message par Christophe PC » jeu. 30 juil. 2015, 22:29

Le lac Ohrid constituait parait-il un véritable paradis aux confins de la Yougoslavie et de l'Albanie.
En plus on avait eu par là bas la bonne idée de conserver un tronçon d'une ligne en voie de soixante établie par les Bulgares pendant la grande Guerre. 167 kilomètres entre Ohrid et Gostivar.
Et pour que rien ne manque au paradis on y avait gardé les vapeurs d'époque, et même des circulations voyageurs, qui roulaient dix sept heures entre les deux extrémités de la section. Et il n'y avait que les ânes à leur faire concurrence sur les quelques mauvais chemins franchissant la montagne.

Tous les paradis ont une fin. Pour celui-ci je ne sais quelle Eve avait croqué la pomme, mais l'Ohrid Express disparut dans les années soixante. Un peu plus tard la Yougoslavie
Heureusement une équipe française en avait encore rapporté quelques bobines, quelques mois avant l'issue finale.





Christophe PC

Avatar du membre
Eric Fresne
Betteravier
Messages : 7587
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:19

Re: Ohrid Torride

Message par Eric Fresne » jeu. 30 juil. 2015, 23:02

Une de nos marottes sur Voie Libre, La Macédoine
Éric

Avatar du membre
Pierre B
Intarissable !
Messages : 13461
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:20
Echelle pratiquée : H0
Localisation : France
Âge : 63

Re: Ohrid Torride

Message par Pierre B » jeu. 30 juil. 2015, 23:21

Voir aussi [1:1] Voie de 60 en Macédoine, avec en page 2 un post de Valentino Bozinovski en direct de Gostivar.

J'ai découvert Ohrid / Охрид en 1982. Je confirme, c'est un endroit superbe, avec effectivement une vue de l'Albanie de l'autre côté du lac.
Il n'y avait déjà pas de train à l'époque, j'ai pris le bus au départ de Bitola / Битола. A la gare routière, à l'arrivée du bus, il y avait des familles qui proposaient la chambre et le petit-déjeuner chez eux. Je trouvais sympa de loger chez l'habitant, et ça m'a permis de découvrir le petit-déj. local, c'est-à-dire un verre d'eau de vie. A jeun pour commencer la journée, ça met en forme. :)

Je n'ai pas vu la voie ferrée à l'époque, il n'en restait peut-être plus de traces. Le commentaire du film est gentiment nostalgique, mais la vie à l'époque n'était pas si facile. L'une des principales exportations de la Yougoslavie, pendant des décennies, était sa main-d'œuvre. C'est ce qui a bien aidé des régions pauvres comme celle-ci. Avantage pour l'étranger que j'étais, j'ai trouvé une guide locale, parfaitement anglophone et australienne, qui était revenue vivre à Ohrid pour s'occuper de ses grands-parents, payée par ses parents en Australie.
Pierre

Franco
Intarissable !
Messages : 4020
Enregistré le : lun. 25 sept. 2006, 14:13
Localisation : Turin-Italie
Âge : 62

Re: Ohrid Torride

Message par Franco » ven. 31 juil. 2015, 09:04

Pierre B a écrit : Je trouvais sympa de loger chez l'habitant, et ça m'a permis de découvrir le petit-déj. local, c'est-à-dire un verre d'eau de vie. A jeun pour commencer la journée, ça met en forme. :)
C'était une pratique courante aussi dans nos regions orientales (Vénétie et Frioul)

Répondre