Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Les lanternes

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: Les lanternes

Publié: Lun 12 Sep 2016, 14:51 
Mieux vaux tard.....
A propos du blanc lunaire, j'ai trouvé ceci sur un plan de lanterne PLM:
Image
141TB407
Fécond
 
Messages: 503
Inscrit le: Dim 03 Oct 2010, 18:25

Re: Les lanternes

Publié: Lun 10 Avr 2017, 20:42 
Une question concernant cette lanterne alu ...

Image

... à quoi sert le bouton orange ? Y avait-il une variante avec un verre orange ?
Sur RFN ...
Avatar de l’utilisateur
Didi79
Photographe de gares
 
Messages: 9563
Inscrit le: Lun 01 Mai 2006, 15:54
Localisation: SNCF, RFF, RFN, EF...
Âge: 49
Prénom: Didier

Re: Les lanternes

Publié: Lun 10 Avr 2017, 21:40 
Bonsoir,

De JOUR, un drapeau double (jaune + rouge) servait au protecteur pour donner au mécanicien l'ordre de "R"alentir à 30 Km/h au niveau d'un incident "voie". 2 pétards étaient posés sur les rails, reliés par une ficelle. Le jaune présenté.

Le mécanicien accusait réception du jaune par "R" en Morse ( Coup bref, coup long, coup bref). Sinon , le protecteur substituait le rouge au jaune et laissait les pétards sur les rails.

De là à utiliser ces dispositions réglementaires la NUIT à l'aide d'une lanterne électrique jaune, je ne l'ai jamais appliqué, ou fait appliquer. C'était par remise de dépêche.
Par contre, le signal à main jaune lumineux sur le côté (avec feu blanc de face) de manouvre, à carbure de calcium , sauf erreur de ma part, me semble avoir existé .

Par ailleurs voir SVP l'art. 123 du Titre 1 Signaux pour les lanternes de ralentissement à main. ( Au VB ?).
Carré-14
Débordant
 
Messages: 3016
Inscrit le: Mer 08 Août 2012, 15:30

Re: Les lanternes

Publié: Ven 14 Avr 2017, 20:46 
( Suite)

Un agent seul de nuit pour différer un wagon pose sa lanterne : le blanc éclairant l' attelage et un rouge éclairant le mécanicien.
Avec un chef de manœuvre, la coupe d'opèrerait sous la protection de celui-ci.

Par ailleurs, quand un train comportant une machine de pousse est coupé sur une voie principale ou sur une voie de service pour effectuer des manœuvres en tête ( exemple boite chaude dont le wagon est à différer) , l'aiguilleur devait placer un signal d'arrêt en avant de la machine de pousse pendant tout le temps que durent les manœuvres.
Carré-14
Débordant
 
Messages: 3016
Inscrit le: Mer 08 Août 2012, 15:30

Re: Les lanternes

Publié: Lun 15 Mai 2017, 11:39 
Bonjour,

Ceci est mon premier message et j'espère qu'il est approprié à ce fil de discussion.
J'ai trouvé la lampe ci-dessous dans l'atelier de mon grand-père en 1962. Ça ne date donc pas d'hier.

Image
Cette photo est vue de face. Le verre n'est pas approprié. Mes recherches m'ont permis de déterminer qu'il faudrait que je le remplace par un verre identique à celui indiqué en page 13 de ce fil.

Image
Cette vue arrière montre deux attaches qui suggèrent l'installation de cette lampe dans une lanterne (de même que les 2 ailettes de part de d'autre de la lampe). L'assemblage qui masque le bec devrait être l'embase du réflecteur de cette lampe, réflecteur que je ne possède pas et dont je n'ai aucune idée de la forme. Je suis à la recherche de renseignements sur ce réflecteur. L'arrière de cette embase porte en partie haute une cornière horizontale dépassant l'arrière de la lampe (peut-être servait-elle de calage arrière ?)
Sur la droite de cette embase un tube en laiton de diamètre 5x3mm en communication avec le réservoir (prise d’air due à la présence de la colonne de mèche).

Image
Vue de dessus montrant l’ouverture supérieure de l'embase du réflecteur. Cette face porte l'indication gravée « Eug. HALARD – Constructeur – PARIS – 17 rue Richard Lenoir ». Le bec porte quant à lui l'inscription.« E. Lécuyer, Bté S.G.D.G., Paris ».

J'ai un attachement sentimental pour cette lampe et je n'ai rien trouvé à son sujet sur le Web à part le type et les dimensions du verre. Actuellement une lampe similaire est en vente sur ebay, mais le propriétaire n'a pu me donner le moindre renseignement.

Je suis donc à la recherche de tout renseignement qui me permettra de restaurer cette lampe :
- forme et dimensions du réflecteur (cela m'étonnerai beaucoup de réussir à en retrouver un) : rond à grand rayon, englobant de type cage-applique... ;
- pistes pour trouver un verre du type indiqué ci-dessus (ou adresse de verrier abordable pouvant refaire un tel verre) ;
- lanterne dans laquelle cette lampe était installée ;
- réseau sur lequel elle était utilisée ;
- ...

Merci d'avance pour tout renseignement.

Cordialement,

--
Justin
Justin L.
 
Messages: 3
Inscrit le: Ven 12 Mai 2017, 14:09

Re: Les lanternes

Publié: Mar 16 Mai 2017, 18:33 
Bonjour Justin L,
Hélas, je n'ai pas, pour le moment une réponse formelle au sujet de votre lampe.
Par contre, ce qui est certain, c'est que ce n'est ni EST ni NORD. Votre lampe ne figure pas non plus au catalogues ETAT de 1887.
Par contre, le système avec pattes et clavettes à l'arrière était, en principe, réservé aux lanternes de machines avant et arrière.
La construction tout laiton n'est pas du style "chemin de fer secondaire".
Si aucune réponse ne vous est donnée d'ici quelques jours, je pousserai plus loin ma recherche dans mes archives.
141TB407
Fécond
 
Messages: 503
Inscrit le: Dim 03 Oct 2010, 18:25

Re: Les lanternes

Publié: Mar 16 Mai 2017, 23:32 
Bonsoir,
J'ai obtenu la réponse suivante du « Musée du lampiste » :
« Voici des photos du modèle de lanterne dans laquelle va votre réservoir (pensons nous).
« Le réflecteur est composé d' un double cône.
« Nous ne possédons pas cette lanterne qui est très très rare. »
Les pièces jointes correspondent à une lanterne 14 L (Ouest État) : lanterne signal de cantonnement ou lanterne de bifurcation au pétrole...
Le réservoir de la 14 L rappelle celui de ma lampe. Cependant les becs semblent différents, de même que les ailettes des côtés du réservoir qui sont alignées sur la face supérieure sur ma lampe, et situées plus bas sur le réservoir de la 14 L.
Malgré tout, cette proposition a un certain avantage de vraisemblance et comme cette « lanterne est très très rare », l'idée de remonter un jour ma lampe dans sa lanterne d'origine s'éloigne quelque peu...

--
Justin
Justin L.
 
Messages: 3
Inscrit le: Ven 12 Mai 2017, 14:09

Re: Les lanternes

Publié: Mer 17 Mai 2017, 16:42 
c'est une lampe de fanal du métro.
Longue vie à la 1535.
Avatar de l’utilisateur
HF1535
Fécond
 
Messages: 657
Inscrit le: Sam 14 Nov 2009, 14:23
Localisation: 91 Essonne
Âge: 29

Re: Les lanternes

Publié: Mer 17 Mai 2017, 17:22 
Ça me semble une très bonne piste, mon grand-père (dont j'ai hérité cette lampe) ayant travaillé toute sa vie au métro parisien...
Maintenant les seules photos que j'ai trouvées concernent le matériel Sprague-Thomson et ces photos montrent un verre Kosmos et une galerie beaucoup plus ouvragée.
Un matériel antérieur au Sprague-Thomson ? Si vous aviez un document sur le sujet, ce serait formidable.
Merci pour cette piste qui me redonne espoir.

--
Justin
Justin L.
 
Messages: 3
Inscrit le: Ven 12 Mai 2017, 14:09

Re: Les lanternes

Publié: Mar 04 Juil 2017, 17:22 
En relation avec ce fil, il existe une sorte de fanal assez rare me semble-t-il, et qui aiguise ma curiosité .
Dans le livre sur "La ligne de Vincennes " de Mr Didier LEROY ( éd.LVDR) une légende concernant la photographie de l' arrivée à Paris-Bastille de la 131 TB 29 cite: ..."dotée de fanaux mixtes"... soit un à pétrole à droite de la machine et
l' autre électrique à gauche.
Les 32000 n' étant pas équipées de turbo dynamo, ce fanal électrique autonome était -il standard , unifié SNCF ? et répandu sur le réseau ?
J' ai vu un cliché ( ou ? :? ) d' une 141 TA auvergnate disposant exactement du même montage. Ce fanal fonctionnait-il à pile ou sur (petite ? ) batterie ?
Merci par avance aux connaisseurs plus "éclairés" que moi d' enrichir mon savoir ferroviaire.
bastille
Papotier
 
Messages: 192
Inscrit le: Dim 30 Août 2015, 19:32

Re: Les lanternes

Publié: Mar 04 Juil 2017, 17:33 
Bravo "bastille" une erreur (parmi beaucoup d'autres) de description.
Il s'agit d'un disque à acétylène de 250 mm de diamètre. Le générateur se trouvait dans la cabine.
141TB407
Fécond
 
Messages: 503
Inscrit le: Dim 03 Oct 2010, 18:25

Re: Les lanternes

Publié: Mar 04 Juil 2017, 18:10 
Merci 141 TB 407.
Mais... pour le disque à acétylène vous m' embrouillez quelque peu .Je pense à une sorte de lampe à pétrole spécifique ...et vous parlez d' un générateur , à distance de l' objet qui plus est ! :? le tout sur une 131 TB quasiment restée
jusqu' au bout dans sa simplicité d' origine . J' ai à nouveau besoin de votre "lumière"si possible. :)
bastille
Papotier
 
Messages: 192
Inscrit le: Dim 30 Août 2015, 19:32

Re: Les lanternes

Publié: Mar 04 Juil 2017, 18:53 
Pas de pb "bastille"
Le principe est simple.
Le générateur d'acétylène à 2 compartiments superposées voir image 52 génère le gaz à partir de la pierre de carbure (compartiment du haut) et de l'eau (compartiment du bas). Il est relié par un tube au phare (ou disque ou falot ce qui est sensiblement la même chose)à l'avant de la machine (voir image 49 et 50). Le gaz va ensuite du générateur (en cabine) jusqu'à la lanterne. Il ne reste en suite qu'à allumer le bec de la lanterne, et si ça ne vous saute pas à la poire :D c'est gagné !
Image
Image
Image
141TB407
Fécond
 
Messages: 503
Inscrit le: Dim 03 Oct 2010, 18:25

Re: Les lanternes

Publié: Mer 05 Juil 2017, 18:47 
Merci 141 TB 407, :applause:

Donc une vraie "usine à gaz". une réponse amenant une autre question :)
Reste à savoir l' utilité du système , puisque par ex. dans le cas de la 131 TB 29
précitée, il fallait aller allumer les 2 fanaux et en plus cela créait l' obligation de remplir 2 réservoirs avec 2 comburants différents et situés aux antipodes l'un de
l' autre .Une bonne occupation pour la lampisterie de Nogent ...
bastille
Papotier
 
Messages: 192
Inscrit le: Dim 30 Août 2015, 19:32

Re: Les lanternes

Publié: Lun 10 Juil 2017, 10:34 
Pardon Bastille pour ma réponse tardive.
Je pense qu' à l'époque, on utilisait ce qui était disponible. Le "mélange" d'un système avec un autre était relativement courant. Je suppose que dès que cela était possible, les disques pétrole remplaçaient l'acéthylène.
141TB407
Fécond
 
Messages: 503
Inscrit le: Dim 03 Oct 2010, 18:25

PrécédentSuivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Carluy Jean, Jielcé76, rail45, Vapeur64 et 28 invité(s)