Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Les chemins de fer français dans la Première Guerre mondiale

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Mer 09 Mars 2016, 20:46 
Christophe PC a écrit:La BNF a conservé dans ses archives le souvenir joyeux - au moins en apparence - du départ des classes successives sacrifiées au moloch de la Grande Guerre.


On continue, on avance dans la tuerie, les premières classes parties ont été décimées ou estropiées, mais l'enthousiasme insouciant est toujours là au départ de la gare de l'est. Au moins pour le photographe...
Classe dix huit

Image

Image

Image

On est encore en 18, mais c'est la classe 19 qui monte au front!

Image

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3213
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Jeu 10 Mars 2016, 18:11 
PPLM a écrit:Qui saura me dire quoi et ou ont été prises ces photos ? Si vous êtes sages j'en ai beaucoup d'autres...

La réponse a t'elle été donnée? je ne l'ai pas trouvée.

Certaines des troupes coloniales, comme les "turcos" et tirailleurs recrutés en AFN, étaient en France depuis 1913. On les voit à leur passage à Lyon et à leur arrivée dans la gare parisienne éponyme.
Le 12 juillet et donc, peut-on supposer, pour participer à la revue du quatorze.

Image

Image

A côté des Africains et Annamites. la France recruta quelques bataillons dans ses comptoirs des Indes.
Ils furent réunis aux unités "hindoues" qu'alignaient les Britanniques dans le nord de la France, se distinguant par leur maitrise des travaux de mine.

Image


Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3213
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Ven 11 Mars 2016, 14:05 
Pub captée tout à fait accidentellement sur F3 ce midi :

Ce soir debut de 8 reportages "Les trains de Combat" sur RMC decouverte (canal 24 sur la box ) à 20h50 .
Confirmé sur programme papier .
Avatar de l’utilisateur
Rosedog
Intarissable !
 
Messages: 9979
Inscrit le: Mer 16 Août 2006, 10:49
Localisation: Nevers
Âge: 65
Echelle pratiquée: HO 58-85's
Prénom: Jean Mi

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Ven 11 Mars 2016, 15:59 
Rosedog a écrit:Ce soir debut de 8 reportages "Les trains de Combat" sur RMC decouverte


Quelques images de trains de combat

Image

Image

Les images suivantes sont celles d'un train blindé belgo-britannique. Celle où l'on voit. d'en haut, l'équipage mettant en joue un ennemi est devenue célèbre pour avoir servi de modèle à un tableau de Severini (montré dans le fil des illustrateurs), tableau parmi les plus emblématiques du futurisme italien

Image

Image

Image

Image

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3213
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Ven 11 Mars 2016, 17:18 
La locomotive blindée (photo 46019) est une des fameuses 220 PLM transformées et protégées destinées initialement à tirer des trains de munitions.
Patton sur FRANCE FERROVIAIRE
Avatar de l’utilisateur
D.Vauvillier
Compteur de revues
 
Messages: 7976
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:52
Localisation: Val-d'Oise

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Dim 13 Mars 2016, 19:25 
Quelques autres images de destructions, glanées sur BNF/Gallica

Image
Phalempin

Image
Noyon

Image

La guerre avançant, les troupes coloniales ont elles aussi été dotées d'uniformes mieux adaptés

Image


Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3213
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Jeu 17 Mars 2016, 00:04 
Il n'y eut pas que les chemins de fer français à jouer un rôle dans la victoire de 1918.
Mais tous ceux desservant des fronts où des troupes françaises étaient engagées.
Aidant des Alliés à tenir leur front.
Voire en ouvrir d'autres.

après des photos d'un repli serbe, en bon ordre, il va de soi

Image

mais qui implique une évacuation précipitée des civils

Image

on trouve celle de leur contre-attaque, forçant l'adversaire, ici les Turcs, à abandonner leurs canons

Image

Les voies reconquises sont bien gardées!

Image

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3213
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Ven 18 Mars 2016, 22:15 
Un peu de voie étroite avec les troupes américaines
HO fr et US, L-Girder addict !
Avatar de l’utilisateur
Olazur
Loquace
 
Messages: 1202
Inscrit le: Jeu 28 Oct 2010, 02:34
Localisation: Lorraine - Meuse
Âge: 51
Echelle pratiquée: HO Epoque III
Club: CFN (Nancy)

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Ven 10 Juin 2016, 09:44 
Pour le centenaire de l'hécatombe, un souvenir plus digne que les batifolages bruyants parmi les tombes

Image

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3213
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Sam 18 Juin 2016, 20:10 
Bonsoir à tous

ma grand mère , décédée en 1996 était infirmière militaire à COSNE COURS sur LOIRE en 1914 . Elle m'a raconté que les trains militaires étaient "protégés " ou plutôt isolés des civils pour ne pas que ces derniers aperçoivent les effroyables blessures de nos soldats ....
Il est vrai que si la population avaient eu conscience de la souffrance de nos troupes , la guerre n'aurait sans doute pas duré aussi longtemps :?: :idea: et les conscrits des classes postérieures à 1914 ne seraient pas partis au front avec l'insouciance que l'on voit sur les photos publiées par Christophe
Beranger
Démonstratif
 
Messages: 1584
Inscrit le: Jeu 14 Oct 2010, 20:59
Localisation: BOURGES
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO DCC
Club: non merci , j'ai déjà donné

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Sam 30 Juil 2016, 10:53 
.

Oui, les décideurs militaires, politiques et les services de santé s’attendaient à devoir soigner des blessures simples et propres de balles de fusil, et ils ont été complètement abasourdis devant le type de blessures reçues par les soldats.
Ni les moyens chirurgicaux, ni les procédures anti-infection (équipements, personnel, formation etc.), ni les équipements nécessaires ni la logistique adaptée n’ont été mis en place.
Lire ici cet article choquant de la Revue Générale des Sciences pures et appliquées de 1915 :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k17090n/f175.image

C’est incompréhensible, parce que les revues grand public ou de vulgarisation technique ou scientifique des années 1880-1914 décrivent les progrès des armes, de l’artillerie etc. avec le même enthousiasme que les applications successives de l’électricité, les progrès de l’aérostation, les gigantesques chantiers de travaux publics ou les performances de plus en plus spectaculaires des locomotives.
Toutes ces revues possèdent une rubrique « Art de la Guerre » ou « Art militaire » aussi importante que celle des découvertes scientifique, mais apparemment…
…les élites politiques/militaires etc. ne savaient pas lire ni même utiliser leur cerveau pour établir de simples relations de cause à effet.

:D
Pat l'antique
Avatar de l’utilisateur
Patlantic
Expansif
 
Messages: 2552
Inscrit le: Dim 18 Oct 2009, 14:20
Localisation: Bensheim (Allemagne)
Âge: 71
Prénom: Patrick

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Jeu 04 Août 2016, 22:10 
Patlantic a écrit:Oui, les décideurs militaires, politiques et les services de santé s’attendaient à devoir soigner des blessures simples et propres de balles de fusil, et ils ont été complètement abasourdis devant le type de blessures reçues par les soldats.

Avec un soupçon de cynisme, on pourrait penser que les décideurs ne s'attendaient pas à devoir gérer des blessés. Tout court. Car laisser partir au front des soldats habillés en Arlequin (ah, le fameux rouge garance du futal), et avec pour protéger la tête un képi vieux de trente ans (au bandeau rouge également) ... :roll:

Patlantic a écrit:C’est incompréhensible, parce que les revues grand public ou de vulgarisation technique ou scientifique des années 1880-1914 décrivent les progrès des armes, de l’artillerie etc. avec le même enthousiasme que les applications successives de l’électricité, les progrès de l’aérostation, les gigantesques chantiers de travaux publics ou les performances de plus en plus spectaculaires des locomotives.

Incompréhensible : oui et non.
Le controversé Hélie Denoix de St Marc avait dit (ou repris) que le métier d'un soldat, c'était de mourir. Au-delà de l'ironie, c'était encore assez vrai au début du XX° siècle. L'immunité (pour ne pas dire l'impunité) du tristement célèbre général(-issime) Nivelle en est une preuve.
Par ailleurs, les revues que tu cites vantaient justement la supériorité de notre équipement sur celui de l'adversaire présumé (et c'était vrai aussi en face :mrgreen: ). La guerre serait courte, et la victoire éclatante. Le coût en vies humaines, dérisoire.

Il faudra attendre la Deuxième Guerre Mondiale, et que des films de combats (ou de la libération des camps) soient largement diffusés et connus par le grand public pour que l'horreur de la guerre moderne se fasse jour ; avec la prise de conscience collective qui va avec. Certains documents sortiront même des années plus tard. L'omerta organisée durant les guerres orphelines d'Indochine, d'Algérie et israélo-arabe témoigne aussi de cette volonté de ne pas montrer la réalité crue des faits.
Puis vinrent les guerres du Viet-Nam et Iran / Irak pour que, là encore, l'horreur reviennent au devant de la scène, avec des images choc, politisées et sur un plan international cette fois, avec prise de conscience élargie.
Depuis, la guerre s'est habillée d'une image infiniment technique (la fameuse "guerre chirurgicale"), ou se déroule dans le feutré, pour ne plus choquer le grand public avec des images auxquelles il n'est plus habitué.
L'avantage est que le coût en vies humaines est infiniment moindre, du moins pour les puissances occidentales techniquement évoluées.
Mais lorsque l'horreur revient frapper à nos portes comme dernièrement, nos sociétés désaccoutumées montrent alors toute leur fragilité.

Pardon pour le HS.
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 14213
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots® junior

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Dim 21 Août 2016, 18:20 
Mettre tout sur le dos des généraux, c'est dédouaner les institutions de la civile de leurs responsabilités. Un général ne gagne pas une bataille parce qu'il est plus intelligent mais parce qu'il est moins bête que celui d'en face. Mais, la chair à canon ça se prépare à l'avance, dès l'école, petit à petit, par distillation des sentiments de Nation, Patrie, Drapeaux, Chez Nous. Ces mots criminogènes reviennent en force sur la place publique....faisons gaffe, ça a commencé comme ça.

Bon, je retourne modéliser
C'est bien,car je l'ai fait
Avatar de l’utilisateur
dominic33
Fécond
 
Messages: 543
Inscrit le: Sam 26 Jan 2008, 20:17
Localisation: Arcachon
Âge: 62
Prénom: Dominique

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Dim 21 Août 2016, 18:34 
dominic33 a écrit:....
Bon, je retourne modéliser


A la limite cela vaut mieux que de nous réciter votre catéchisme idéologique. Il faudrait éviter sur un forum ferroviaire de distiller vos opinions. Vous pouvez faire cela ailleurs.
Patton sur FRANCE FERROVIAIRE
Avatar de l’utilisateur
D.Vauvillier
Compteur de revues
 
Messages: 7976
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:52
Localisation: Val-d'Oise

Re: Les chemins de fer français dans la Première Guerre mond

Publié: Mar 23 Août 2016, 12:13 
Catéchisme idéologique ou réalités historiques ?
Dans l'horreur des combats, les poilus de 14-18 n'étaient pas des victimes innocentes. Ils étaient consentants. Consentants parce que depuis 1870, les petits français étaient élevés et éduqués pour cela.
Quand les faits deviennent gênants, il vaut mieux sacraliser l'Histoire et mettre des œillères et gare à ceux dont la pensée n'est pas "historiquement correcte".
Je vous rejoins sur un point : nous sommes sur un site ferroviaire et pas sur un site historique. Cette remarque justifiée aurait été acceptable si elle avait été formulée de manière moins vindicative. Mais l'agressivité avec laquelle vous l'avez proférée rend votre intervention particulièrement partisane.
Ce n''est pas parce que l'on ne pense pas comme vous que l'on est idéologue ou idiot.
C'est bien,car je l'ai fait
Avatar de l’utilisateur
dominic33
Fécond
 
Messages: 543
Inscrit le: Sam 26 Jan 2008, 20:17
Localisation: Arcachon
Âge: 62
Prénom: Dominique

PrécédentSuivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : D.Vauvillier, Didierd, Igis et 37 invité(s)