Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
Gilles74
Prolixe
Messages : 1615
Enregistré le : ven. 19 août 2016, 16:06
Echelle pratiquée : HO

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par Gilles74 » sam. 19 mai 2018, 18:13

Génial ce site!
Sous la plateforme, il y avait la station de taxi, et il y a eu une crainte que ça s'écroule. Tout a été étayé quelques temps.
Je n'ai pas assisté au relevage car j'étais plus qu'à bout de service. Je sais seulement qu'il a fallu tirer doucement avec des élingues à l'aide d'un engin moteur, en guidant les bogies.
C'était vraiment impressionnant et surréaliste cette vision de l'automotrice.

BUDD
Papotier
Messages : 197
Enregistré le : ven. 23 oct. 2015, 01:07

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par BUDD » sam. 19 mai 2018, 21:25

La Z 5176 est devenue une motrice de réserve après la radiation des remorques. Elle est ensuite devenue une motrice 750 V avec la ZRx 15179 en remplacement de la Z 5179 F incendié suite problème électrique.
Yannick

Avatar du membre
Badan
Fécond
Messages : 533
Enregistré le : jeu. 04 juin 2009, 16:05

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par Badan » dim. 20 mai 2018, 15:53

Triage de Saint-Hélier (Rennes)

Dimanche 20 mai.
Rennes. Un wagon prend feu à la gare de triage de la SNCF

L’incendie s’est produit dans un wagon qui sert de logement et de salle de restauration au personnel. L’équipement est entièrement détruit. Les pompiers ont reçu l’alerte peu après 5 h, ce dimanche 20 mai. Une vingtaine d’hommes ont pris la direction de la gare de triage de la SNCF à Rennes, à bord de trois camions incendie.

Fumée et odeur de brûlé

Le feu a pris dans un wagon, aménagé en espace restauration et logement pour le personnel SNCF Réseau qui travaille sur les chantiers. L’équipement a été entièrement détruit par les flammes. « Il reste une équipe sur place pour peaufiner l’extinction et nettoyer », indiquait-on au Codis (centre opérationnel d’incendie et de secours) ce dimanche matin. Les pompiers ont reçu plusieurs appels leur signalant l’incendie. « Il y avait beaucoup de fumée et les gens ont senti une forte odeur de brûlé. »

L’origine du feu n’est pas encore connue.

La suite dans Ouest-France de ce jour.

Image

Vingt deux pompiers sont intervenus à bord de trois véhicules incendie, dimanche 20 mai, à la gare de triage de Rennes. Sapeurs-Pompiers SDIS 35.
Fichiers joints
Ouest-France.jpg
Salutations ferroviaires

Avatar du membre
Badan
Fécond
Messages : 533
Enregistré le : jeu. 04 juin 2009, 16:05

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par Badan » mer. 23 mai 2018, 19:23

Badan a écrit :Gare de Connerré-Beillé (PK 186,7)

Elle était gare de bifurcation des anciennes lignes à voie unique :
- Connerré-Beillé - Bonnétable - Marolles-les-Braults - Mamers (45 km);
- Connerré-Beillé - Thorigné - Bouloire - Saint-Calais (32 km).

Source : Centre des Archives Historiques de la SNCF.
Connerré-Beillé - Thorigné - Bouloire - Saint-Calais

Longueur : 32 km.

Mise en service : le 20 février 1873.
Fermeture au service voyageurs : le 25 septembre 1965.
Fermeture au service marchandises : le 31 décembre 1977.

Au départ de Connerré-Beillé, la ligne desservait :
Connerré-ville (+ 2 km), Thorigné (+ 6 km), Saint-Michel-de-Chavaignes (+ 9 km),
Bouloire (+ 13 km), Coudrecieux (+ 19 km), Montaillé (+ 28 km) et Saint-Calais (+ 32 km).

Source : Centre des Archives Historiques de la SNCF.

Gare de Thorigné

Située à 6 km au Sud-Est de Connerré-Beillé, elle était gare de bifurcation de l'ancienne ligne
à voie unique : Thorigné - Le Plessis-Dorin - Courtalain-Saint-Pellerin (49,700 km);

Mise en service par l'Administration des Chemins de fer de l'État :
- section Thorigné - Vibraye - Montmirail-Melleray (22,100 km) : le 2 janvier 1898;
- section Montmirail-Melleray - Arville-Le Gault - Courtalain-Saint-Pellerin (27,600 km) : le 12 juillet 1900.

Source : Centre des Archives Historiques de la SNCF.

La gare à l'époque de l'Administration des Chemins de fer de l'État.

Image

Locotracteur n° 9 en 1973.

Photo : Claude BORDERIE.

Image
Fichiers joints
1.jpg
2.jpg
2.jpg (105.77 Kio) Vu 2424 fois
Salutations ferroviaires

Avatar du membre
Badan
Fécond
Messages : 533
Enregistré le : jeu. 04 juin 2009, 16:05

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par Badan » mer. 30 mai 2018, 20:01

Badan a écrit :Gare de Connerré-Beillé (PK 186,7)

Elle était gare de bifurcation des anciennes lignes à voie unique :
- Connerré-Beillé - Bonnétable - Marolles-les-Braults - Mamers (45 km);
- Connerré-Beillé - Thorigné - Bouloire - Saint-Calais (32 km).

Source : Centre des Archives Historiques de la SNCF.
Connerré-Beillé - Thorigné - Bouloire - Saint-Calais

Au départ de Connerré-Beillé, la ligne desservait :
Connerré-ville (+ 2 km), Thorigné (+ 6 km), Saint-Michel-de-Chavaignes (+ 9 km),
Bouloire (+ 13 km), Coudrecieux (+ 19 km), Montaillé (+ 28 km) et Saint-Calais (+ 32 km).

Source : Centre des Archives Historiques de la SNCF.

Gare de Saint-Michel-de-Chavaignes

Image

Image

Arrêt d'un autorail Verney.

Image
Fichiers joints
1.jpg
1.jpg (49.82 Kio) Vu 2251 fois
2.jpg
2.jpg (59.36 Kio) Vu 2251 fois
3.jpg
Salutations ferroviaires

Avatar du membre
Pascal_pmidi
Plâtrier du forum
Messages : 12052
Enregistré le : sam. 22 sept. 2007, 13:35
Site Internet : http://pascalcook.free.fr/
Localisation : France-Meuse

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par Pascal_pmidi » mer. 30 mai 2018, 20:27

Très belles images très VNS !
Pascal

Avatar du membre
Badan
Fécond
Messages : 533
Enregistré le : jeu. 04 juin 2009, 16:05

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par Badan » sam. 02 juin 2018, 19:45

Badan a écrit :Gare de Connerré-Beillé (PK 186,7)

Elle était gare de bifurcation des anciennes lignes à voie unique :
- Connerré-Beillé - Bonnétable - Marolles-les-Braults - Mamers (45 km);
- Connerré-Beillé - Thorigné - Bouloire - Saint-Calais (32 km).

Source : Centre des Archives Historiques de la SNCF.
Connerré-Beillé - Thorigné - Bouloire - Saint-Calais

Au départ de Connerré-Beillé, la ligne desservait :
Connerré-ville (+ 2 km), Thorigné (+ 6 km), Saint-Michel-de-Chavaignes (+ 9 km),
Bouloire (+ 13 km), Coudrecieux (+ 19 km), Montaillé (+ 28 km) et Saint-Calais (+ 32 km).

Source : Centre des Archives Historiques de la SNCF.

Gare de Bouloire

Image

Image

Autorail Verney en 1965.

Photo : Maurice DUBRAY.

Image
Fichiers joints
B1.jpg
B2.jpg
Bouloire.jpg
Bouloire.jpg (113.78 Kio) Vu 2093 fois
Bouloire.jpg
Salutations ferroviaires

Avatar du membre
Pierre bis
Intarissable !
Messages : 10851
Enregistré le : ven. 13 avr. 2007, 09:12
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Paris

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par Pierre bis » mar. 05 juin 2018, 20:27

Petit retour sur ce fil pour parler d'un sujet qui m'a toujours surpris, même si j'ai pu m'en réjouir quand j'habitais Jouy en Josas. je veux parler de la fonction "grandes lignes" de Versailles Chantiers, un cas unique parmi les gares de banlieue. Et ce n'était pas vraiment marginal: jusqu'en 1989 plusieurs liaisons quotidiennes permettaient de relier Versailles à Nantes, Brest et Quimper, plus des liaisons périodiques de nuit vers la Savoie. Dans les années 80 ce sont carrément les deux rapides impairs "haut de gamme" du matin, l'Armor et Le Nantais, qui desservaient Versailles vers 7h00. J'ai eu l'occasion de prendre l'Armor pour Rennes.

Au final ces relations étaient excellentes, à tel point que même le TGV n'a pas vraiment fait mieux si on considère qu'il faut prendre un train de banlieue pour Paris, de plus en plus souvent omnibus, en gardant une marge de réserve.

Je ne sais pas quelle était la raison de cette desserte de Versailles qui semble avoir toujours existé, mais beaucoup de villes d'Ile de France auraient sans doute aimé voir aussi quelques express s'arrêter. Et comme ces arrêts étaient somme toute assez nombreux et bien connus de leur public potentiel, ils étaient très utilisés.
Modifié en dernier par Pierre bis le mer. 06 juin 2018, 18:50, modifié 1 fois.
Part marginale de la clientèle

Gilles74
Prolixe
Messages : 1615
Enregistré le : ven. 19 août 2016, 16:06
Echelle pratiquée : HO

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par Gilles74 » mer. 06 juin 2018, 07:08

Pour répondre à la question des arrêts de trains rapides et express à Versailles ( seulement 17 kilomètres de Paris ), il doit s'agir d'anciennes pratiques datant des débuts du chemin de fer. Je suppose une raison militaire, car Versailles a toujours été une ville de garnison et d'état-major, et il y a eu un centre de regroupement de la marine Nationale ( voir la dénomination gare de Versailles-Matelots ). Beaucoup d'officiers de Marine étaient d'origine aristocratique, une tradition dans certaines familles, et beaucoup de ces familles résidaient à Versailles. le train de nuit pour Brest a longtemps eu dans sa composition une voiture-lits presque à usage exclusif de ces officiers, bien que le train de sens impair n'ait pas eu d'arrêt à Versailles, seul le 3626 au retour s'y arrêtait.
Cette ville comptait aussi pour habitants pas mal de personnages ayant "le bras long".
Ceci expliquant peut-être cela?
C'est juste qu'il y avait une clientèle conséquente qui utilisait ces arrêts, le 141 du matin chargeait bien à Versailles.

Avatar du membre
Pierre bis
Intarissable !
Messages : 10851
Enregistré le : ven. 13 avr. 2007, 09:12
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Paris

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par Pierre bis » mer. 06 juin 2018, 19:01

Ça se comprend: à 7h du matin, gagner 30 ou 40 mn n'est pas négligeable ...

Quelle qu'en soit la raison, ces arrêts étaient une bonnne idée dont on peut regretter qu'elle n'ait pas fait école sur d'autres radiales.

Aujourd'hui encore il faut bien souvent aller à Paris prendre le TGV quand on habite en banlieue, même si la SNCF a fait des efforts avec Roissy, Marne la Vallée et Massy. Mais si je prends ce dernier exemple il n'y a en général pas de train en début de matinée vers la province, et il faudrait aussi parler de la signalisation catastrophique de la gare. Il faut vraiment connaître pour l'atteindre depuis l'autoroute.

Pour "préfèrer" Le Train il vaut souvent mieux être parisien.

Aujourd'hui il reste un souvenir de cette fonction grandes lignes de Versailles, avec Le TGV Le Havre-Marseille
Part marginale de la clientèle

Avatar du membre
Vinces
Papotier
Messages : 151
Enregistré le : jeu. 02 nov. 2017, 18:49
Echelle pratiquée : N
Prénom : Eric

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par Vinces » jeu. 07 juin 2018, 10:06

Gilles74 a écrit :Possible, la raison de l'expérimentation des semelles composites pour la Z 5121.
Pour la grimpette sur la plateforme de Paris Montparnasse de la 5176, elle était à 1 mètres de descendre l'escalier du métro!!!! La Zrx était entièrement sur la plateforme, et une moitie de remorque!
J'étais en réserve à Trappes en train de manger à la cantine lorsque le téléphone à sonné. " vite à la feuille pour sortir le wagon de secours ".... pas le temps de finir l'entrée! Le Chef de Dépôt Mouvement avait déjà démarré le 66 000, Hubert, pour ceux de l'époque. Je me souviens de ses paroles: " faut pas trainer, il faut arriver avant les télévisions "! On a pas du tout lui dire, car j'étais juste informé d'un butoir enfoncé..... jamais descendu aussi vite à Paris! Ce n'est qu'en arrivant qu'on s'est rendu compte des dégâts.
Pendant longtemps les traces des essieux étaient visibles sur le revêtement de la plateforme.
Jamais vu de photos de cet évènement, pourtant c'était spectaculaire.
Heureusement le train ne roulait pas vite, mais ça poussait, car c'était composé de 3 éléments si je me souviens bien. Le conducteur était resté sur un cran de traction. Personne n'a été blessé, les gens ont eu le temps de s'écarter.
Une spécialité de la gare Montparnasse... :?
Je me souviens très bien de cet accident car c'était un collègue de formation qui était aux commandes, peu de temps après il avait été muté sur Tour où il habitait.

Avatar du membre
Pierre bis
Intarissable !
Messages : 10851
Enregistré le : ven. 13 avr. 2007, 09:12
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Paris

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par Pierre bis » jeu. 07 juin 2018, 20:20

Il y a eu des photos, je me souviens en avoir vu. libé ou Le Parisien je ne sais plus.
Part marginale de la clientèle

Avatar du membre
Pierre bis
Intarissable !
Messages : 10851
Enregistré le : ven. 13 avr. 2007, 09:12
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Paris

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par Pierre bis » ven. 08 juin 2018, 11:58

Gilles74 a écrit : ... personnages ayant "le bras long"...

La présence de bras longs en travers de la voie fut en son temps un explication données pour les arrêts maintenus à Sablé et surtout Vitré, ville de Pierre Méhaignerie, lors de la mise en service du TGV. Hennebont, Messac, Landivisiaux, Sillé le Guillaume et Evron eurent moins de chance, perdant leur liaison directe avec Paris. Auray faillit bien perdre la majorité des siens. Quant aux habitants de Plouaret, ils menèrent une guerre de tranchée couronnée de succès pour avoir des arrêts de TGV.

Juste avant la prolongation de la LGV en 2017 il y avait même un Quimper-Paris au programme curieux le dimanche soir, desservant Vitré mais pas Laval et, dans mon souvenir mais je suis moins sûr, même pas le Mans.
J'avais été surpris la première fois que je l'avais pris.

Depuis Juillet 2017 tout est très clair: sauf erreur de ma part, tous les trains allant au delà de Rennes sont direct jusqu'à Rennes.
Part marginale de la clientèle

Avatar du membre
Badan
Fécond
Messages : 533
Enregistré le : jeu. 04 juin 2009, 16:05

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par Badan » ven. 08 juin 2018, 20:29

Badan a écrit :Gare de Connerré-Beillé (PK 186,7)

Elle était gare de bifurcation des anciennes lignes à voie unique :
- Connerré-Beillé - Bonnétable - Marolles-les-Braults - Mamers (45 km);
- Connerré-Beillé - Thorigné - Bouloire - Saint-Calais (32 km).

Source : Centre des Archives Historiques de la SNCF.
Connerré-Beillé - Thorigné - Bouloire - Saint-Calais

Au départ de Connerré-Beillé, la ligne desservait :
Connerré-ville (+ 2 km), Thorigné (+ 6 km), Saint-Michel-de-Chavaignes (+ 9 km),
Bouloire (+ 13 km), Coudrecieux (+ 19 km), Montaillé (+ 28 km) et Saint-Calais (+ 32 km).

Source : Centre des Archives Historiques de la SNCF.

Gare de Coudrecieux

Image

Source

Image
Fichiers joints
C1.jpg
C2.jpg
Salutations ferroviaires

c.lechaix
Papotier
Messages : 147
Enregistré le : sam. 10 oct. 2009, 18:53
Localisation : Brest

Re: Ligne de Paris à Brest via Le Mans et Rennes

Message par c.lechaix » sam. 09 juin 2018, 09:45

Pierre bis a écrit :
Gilles74 a écrit : ... personnages ayant "le bras long"...



Depuis Juillet 2017 tout est très clair: sauf erreur de ma part, tous les trains allant au delà de Rennes sont direct jusqu'à Rennes.
Bonjour, c'est inexact, il y a un TGV (le n° 8603) Paris Mp 07h40 - Brest 11 h 38 qui dessert Le Mans à 08h39 du lundi au samedi, et en sens inverse le TGV n° 8626 Brest 14h31 - Paris 18h47 qui dessert Laval à 17h16 & Le Mans à 17h48 du lundi au jeudi, le TGV n° 8680 Saint Brieuc 05h44 - Paris 08h16 dessert Laval à 07h04, mais pas Le Mans, du lundi au vendredi.
Sur la branche sud bretonne, le vendredi soir le TGV n° 8791 Paris 22h14 - Lorient 01h57 dessert Le Mans 23h12 Laval 23h43 et Vitré 00h01
du lundi au vendredi le TGV n°8780 partant de Vannes à 05h55 pour Paris 08h47 dessert Le Mans à 07h48.
CC 72000 ma préférée

Répondre