Paris - Mulhouse : la ligne 4

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Lakur
Loquace
Messages : 1231
Enregistré le : sam. 04 avr. 2009, 13:53
Localisation : Île-de-France

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par Lakur » lun. 04 mars 2019, 09:51

C'et la Région qui paie, mais c'est la SNCF qui décide du mâtosse à faire rouler !

PATVMX
Démonstratif
Messages : 1355
Enregistré le : jeu. 08 janv. 2009, 16:17
Localisation : 90
Âge : 61

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par PATVMX » lun. 04 mars 2019, 17:42

Oui, et lorsque un retard imputable au dit matos survient, il ne faut pas manquer d'air pour se retrancher derrière la région pour refuser de rembourser.
Pour le coup, l'Europe a en projet de les y obliger ce qui semble être le minimum...

Fabien 45
Disert
Messages : 401
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par Fabien 45 » lun. 04 mars 2019, 20:14

Quand il y a un problème, c' est la partie de ping pong entre la région et la SNCF. Le client demande à aller du point A au point B en toute sécurité, dans les meilleures conditions de confort possibles mais surtout dans le délai prévu. Si ce dernier n' est pas possible à tenir, autant ne pas imprimer d' horaire. Quand il y a un retard important, il faut bien que quelqu'un rembourse le client. Les temps de parcours se sont dégradés au fil du temps. Jusqu' en 1988, il y avait un train quotidien sans arrêt de Paris à Belfort et Vesoul à Paris, les autres desservaient au minimum Troyes et Chaumont. Depuis cette date, la moitié des trains devenaient sans arrêt entre Paris et Vesoul, la desserte entre le sud de la Champagne d' un coté, la Franche-Comté et l' Alsace de l' autre s' était dégradée. A partir de l' an 2000, Troyes et Chaumont devenaient progressivement d' arrêt général. En 2007, avec la mise en service du TGV EST, tous les Corail Paris-Mulhouse desservaient Troyes, Chaumont, Vesoul, Lure et Belfort. Depuis la mise en service des Coradia, il n' y a plus de train sans arrêt entre Paris et Troyes donc une perte de 5 à 10 minutes. Avec ces temps de trajet dégradés, parmi les voyageurs montés à Paris, Combien descendent au mieux à Vesoul? Et parmi ceux atteignant le terminus, combien sont montés avant Troyes? Et vice-versa. Bien que Vesoul ne soit peuplé que de 20 000 habitants, une grosse part doit regretté que la voie verrée la reliant 0 Besançon ait été supprimée, cela aurait permis la création de TGV directs avec Paris. Il y a surement une ligne de car entre Besançon et Vesoul en correspondance avec les TGV mais j' imagine ce que cela doit être en hiver quand les routes sont impraticables.

Chalindrey
Intarissable !
Messages : 4027
Enregistré le : mer. 28 mars 2012, 22:18
Echelle pratiquée : 1 et HO
Localisation : Ligne 4 ou Ligne 15

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par Chalindrey » dim. 17 mars 2019, 20:38

TER 839553 Paris-Est Mulhouse assuré par B 85019 L démarre de Culmont-Chalindrey...
Train 2019 02 23 (59).jpg
février 2019.

Fabien 45
Disert
Messages : 401
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par Fabien 45 » mer. 03 avr. 2019, 17:14

Dans les années 80, il y a eu un projet de ligne TGV reliant Aisy (à l' endroit où le raccordement de Dijon rejoint la ligne impériale) et Vesoul pour les TGV Paris-Mulhouse, voire au delà ce qui aurait nécessité l' électrification de la section Vesoul-Belfort. Malgré son profil facile, le taux de rentabilité était faible. Le projet de ligne à grande vitesse Rhin-Rhône l' a remplacé grâce à l' adition des flux Nord-Sud et Est-Ouest. Il était jugé plus rentable que la ligne TGV Est. Au service annuel, le nombre de trains quotidiens sur cette ligne est de 40 ce qui en fait la moins fréquentée des lignes à grande vitesse en France sans compter le raccourci Bourg-en-Bresse-Bellegarde et les raccordements. Le nombre des TGV transversaux a été diminué. Je suis étonné que la demande ait baissée, le trafic Lorraine-Lyon-sud de la France a été détourné par cette ligne. Le trafic Paris-Dijon-Franche-Comté-Suisse a l' air d' être meilleur que grand est-Dijon-sud de la France. Les prévisions de sont pas conformes à la réalité.

CC 72041
Causant
Messages : 294
Enregistré le : sam. 20 janv. 2007, 01:11

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par CC 72041 » mer. 03 avr. 2019, 23:49

Fabien 45 a écrit :
lun. 04 mars 2019, 20:14
Quand il y a un problème, c' est la partie de ping pong entre la région et la SNCF. Le client demande à aller du point A au point B en toute sécurité, dans les meilleures conditions de confort possibles mais surtout dans le délai prévu. Si ce dernier n' est pas possible à tenir, autant ne pas imprimer d' horaire. Quand il y a un retard important, il faut bien que quelqu'un rembourse le client. Les temps de parcours se sont dégradés au fil du temps. Jusqu' en 1988, il y avait un train quotidien sans arrêt de Paris à Belfort et Vesoul à Paris, les autres desservaient au minimum Troyes et Chaumont. Depuis cette date, la moitié des trains devenaient sans arrêt entre Paris et Vesoul, la desserte entre le sud de la Champagne d' un coté, la Franche-Comté et l' Alsace de l' autre s' était dégradée. A partir de l' an 2000, Troyes et Chaumont devenaient progressivement d' arrêt général. En 2007, avec la mise en service du TGV EST, tous les Corail Paris-Mulhouse desservaient Troyes, Chaumont, Vesoul, Lure et Belfort. Depuis la mise en service des Coradia, il n' y a plus de train sans arrêt entre Paris et Troyes donc une perte de 5 à 10 minutes. Avec ces temps de trajet dégradés, parmi les voyageurs montés à Paris, Combien descendent au mieux à Vesoul? Et parmi ceux atteignant le terminus, combien sont montés avant Troyes? Et vice-versa. Bien que Vesoul ne soit peuplé que de 20 000 habitants, une grosse part doit regretté que la voie verrée la reliant 0 Besançon ait été supprimée, cela aurait permis la création de TGV directs avec Paris. Il y a surement une ligne de car entre Besançon et Vesoul en correspondance avec les TGV mais j' imagine ce que cela doit être en hiver quand les routes sont impraticables.
Tu plaisantes j'espère ?

Depuis la revitalisation de la desserte par la Région Grand Est (je suis pourtant critique sur certains aspects), les voyageurs et notamment dans les pointes hebdomadaires (ce qui a toujours été la caractéristique de cette ligne), prennent davantage le train sur cette partie de ligne et les tarifs attractifs pour les voyageurs réguliers n'y sont pas pour rien, tout comme l'augmentation du nombre de fréquences (en fait une tentative de retrouver le nombre de trains d'il y a 10 ans, car malgré tout les travaux de jour posent des problèmes). En tous cas une bonne communication est efficace en voilà la preuve. Les nouvelles rames pêchent par leur manque de capacité. Mais à Troyes et à Chaumont notamment, des voyageurs montent pour Mulhouse. Et on a une quantité non négligeable de voyageurs de bout en bout.

Christophe

15063
Prolixe
Messages : 1898
Enregistré le : lun. 07 mars 2011, 09:15

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par 15063 » jeu. 04 avr. 2019, 09:25

Les Régiolis étant encore en fabrication, on peut encore commander des trains pour faire des UM3 si le service est un succès. On se heurte au manque de souplesse du système SNCF. Le tout automoteur coûte cher et du coup le matériel est insuffisant pour couvrir les pointes. Il serait plus simple pour les régions de pouvoir recourir à du matériel de location moins sophistiqué (des rames réversibles) pour les pointes.
Quelques rames réversibles capacitaires seraient utiles sur Paris-Troyes en pointe en semaine. Elles pourraient aller à Mulhouse le WE. Je oense aussi que la grille horaire devrait séparer la desserte Paris-Troyes et celle au-delà au moins en semaine. Les besoins ne sont pas les mêmes et les IC pour Belfort ou Mulhouse pourraient être rendus directs Troyes ou Chaumont.

Fabien 45
Disert
Messages : 401
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par Fabien 45 » ven. 05 avr. 2019, 12:49

Les Paris-Belfort-Mulhouse ne desservant que Troyes entre Paris et Chaumont comme auparavant permettrait de retrouver un temps de parcours honorables. Il est certain que la desserte de Nogent, Romilly, Vendeuvre et Bar a dégradé le temps de parcours Paris, Troyes et Chaumont malgré la meilleure accélération des rames Coradia par rapport aux rames Corail tractées par CC 72000.

Avatar du membre
Pacific
Démonstratif
Messages : 1472
Enregistré le : mar. 16 août 2005, 16:57
Echelle pratiquée : H0 époques IV,V
Prénom : Daniel
Localisation : Plusdevoie ex Voissantrain (52)
Âge : 70

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par Pacific » ven. 05 avr. 2019, 13:54

On veut aller vite et aussi ne pas rester à quai à regarder les trains passés sans s'arrêter !
ma qualité ? la modestie

Avatar du membre
CC 72180
Comparse de bac à sable
Messages : 549
Enregistré le : mar. 04 avr. 2017, 17:14
Echelle pratiquée : HO ep Vc
Prénom : Alexandre
Site Internet : https://www.youtube.com/channel/UCS2rMv ... g/featured
Localisation : Saint Prix, Val d'Oise
Âge : 18

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par CC 72180 » dim. 07 avr. 2019, 19:15

Fabien 45 a écrit :
ven. 05 avr. 2019, 12:49
....
Il est certain que la desserte de Nogent, Romilly, Vendeuvre et Bar a dégradé le temps de parcours Paris, Troyes et Chaumont malgré la meilleure accélération des rames Coradia par rapport aux rames Corail tractées par CC 72000.
FAUX ! Le temps de parcours entre un IC Paris Mulhouse en CC 72100 + Corail, sans la desserte des gares de Nogent sur Seine, Romilly sur Seine et Bar sur Aube, est le même que celui d'un Coradia Liner en desservant ces trois gares.

Bonne soirée,
Alexandre
Projet Gare Genevreuille en HO

Fabien 45
Disert
Messages : 401
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par Fabien 45 » dim. 07 avr. 2019, 19:54

Donc si les trains sont a nouveau sans arrêt entre Paris et Troyes, il y a un gain de temps de 5 à 10 minutes avec les rames Coradia par rapport aux Corail tractées par CC 72100. Si la section Paris-Troyes est électrifiée, en traction électrique, l' accélération est meilleure qu' en Diésel donc gain de 5 minutes supplémentaires. Le trajet Paris-Troyes largement inférieur à 1 Heure 30, voire 1 Heure 15.

En ligne
Yves02
Démonstratif
Messages : 1335
Enregistré le : mar. 05 déc. 2017, 19:04
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Yves
Localisation : TERGNIER (02)
Âge : 54

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par Yves02 » lun. 08 avr. 2019, 15:52

Bonjour,
Pars-Est <-> Troyes = 166 km
Bien à vous
Yves

CC 72041
Causant
Messages : 294
Enregistré le : sam. 20 janv. 2007, 01:11

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par CC 72041 » sam. 13 avr. 2019, 01:09

Un jour que j'étais en retard, j'ai fait Troyes - Paris en 1h17, arrêts à Romilly et Nogent-sur-Seine compris. Le matériel avait, ce jour là, tous ses moteurs en service, et la signalisation était grande ouverte jusqu'au bout. Ce n'est hélas pas toujours le cas.

Pour les UM3 ne rêvons pas, les quais de la gare de Chaumont viennent d'être raccourcis de plus de 100 mètres dans le cadre de leur "modernisation", et n'acceptent rien de plus que des UM2. Nogent-sur-Seine également poserait problème dans la partie Paris - Troyes. Non la solution ce serait cadencer à là demi-heure sur une plus grande amplitude en heure de pointe (par exemple rajouter un train à 16h12, c'est souvent dans le 16h42 qu'on trouve des gens debouts ou assis par terre), et toutes les heures au-delà de Troyes (un 17h42 pour Chaumont ne serait pas un luxe). Ou alors recourir à un autre matériel ... mais ça faut pas rêver.

Petite précision, l'électrification je peux vous le garantir, n'apportera aucun gain de temps . Si c'est le cas c'est qu'on aura tendu les marches, mais ça en thermique on est tout à fait capable de le faire. Si on ne le fait pas c'est par choix (ça a été fait entre Nogent-sur-Seine et Troyes mais un peu moins moins entre Gretz et Nogent, et dans la partie dense c'est quand même compliqué à réaliser). L'accélération des Régiolis en thermique ne peut pas être surpassée par le mode électrique car ça patine déjà beaucoup ...

Christophe

Fabien 45
Disert
Messages : 401
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par Fabien 45 » sam. 13 avr. 2019, 17:07

Tout le monde connait l' expression "reculer pour mieux sauter". C' est le cas pour cette électrification espérée depuis 30 ans, voire plus mais annulée avec l' arrivée des trains Bi-modes.

CC 72041
Causant
Messages : 294
Enregistré le : sam. 20 janv. 2007, 01:11

Re: Paris - Mulhouse : la ligne 4

Message par CC 72041 » sam. 13 avr. 2019, 20:59

Elle n’est pas annulée elle est en cours.

Christophe

Répondre