Quand les rails s'arrêtent...

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
Carré-14 sup. dem.

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par Carré-14 sup. dem. » mer. 04 déc. 2013, 22:31

Soyons réalistes !

Chacun de nous sait pertinemment bien qu'une locomotive à vapeur est particulièrement gourmande en électricité. Et qu'il en est de même de la traction diesel...

Chalindrey
Intarissable !
Messages : 4024
Enregistré le : mer. 28 mars 2012, 22:18
Echelle pratiquée : 1 et HO
Localisation : Ligne 4 ou Ligne 15

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par Chalindrey » mer. 04 déc. 2013, 22:53

Voiture restaurant du CONIFER.

Image

Les Hôpitaux Neufs juillet 2013.

Image
Fichiers joints
Train 2013 07 09 (16).JPG
Train 2013 07 09 (38).JPG

Avatar du membre
Patlantic
Débordant
Messages : 3023
Enregistré le : dim. 18 oct. 2009, 14:20
Prénom : Patrick
Localisation : Bensheim (Allemagne)
Âge : 73

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par Patlantic » jeu. 05 déc. 2013, 13:44

.

Quand les rails arrêtent de s'arreter...

Richard Hartmann, fondateur de l'usine de Chemnitz, et ses successeurs ont mis des décennies avant de pouvoir raccorder leur usine à la voie ferrée - entre autres à cause d'une entreprise voisine qui a tout fait pour leur interdire le passage.

Il en a résulté des transports spectaculaires à travers la ville sur des chariots spéciaux tirés par des dizaines de chevaux pendant près d'un demi-siècle.
Même les 230 à grande vitesse destinées au Canadian Pacific Railway ou l'Atlantic saxonne primée à l'Expo 1900 ont commencé leur voyage dans le crottin.

Enfin, en 1908, l'usine a été raccordée à la voie ferrée.

D'après le site
http://www.altes-chemnitz.de/chemnitz/hartmann.htm
le dernier transport à travers la ville a été celui de la locomotive n° 3.189 le 5 septembre 1908, accompagnée par les habitants, comme on voit sur cette photo venant du même site :

Image

:shock:
Fichiers joints
loktransport.jpg
Pat l'antique

Avatar du membre
Flambiménil
Papotier
Messages : 131
Enregistré le : mar. 20 août 2013, 12:18
Echelle pratiquée : H0
Localisation : Haguenau
Âge : 51

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par Flambiménil » jeu. 05 déc. 2013, 14:16

Sur l'image, il s'agit de la 3757 de la Compagnie des Chemins de Fer de l'Est (future 1-230 B 757 de la SNCF), et non de la 3189 comme indiqué.
D'ailleurs, aucune 3100 de l'Est n'a été construite dans cette usine.
Philippe
Esto convaincu !

Avatar du membre
Patlantic
Débordant
Messages : 3023
Enregistré le : dim. 18 oct. 2009, 14:20
Prénom : Patrick
Localisation : Bensheim (Allemagne)
Âge : 73

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par Patlantic » jeu. 05 déc. 2013, 14:27

.

J'ai jamais dit le contraire.

Le numéro 3189 est très probablement le numéro de fabrication usine, sans rapport avec la numérotation accidentelle des réseaux acheteurs.

Le numéro 4.000 a été atteint environ 10 ans plus tard avec les fameuses 141 à grandes roues de la classe saxonne XXHV.

:D
Pat l'antique

Avatar du membre
L'homme du pire caddy
Intarissable !
Messages : 6216
Enregistré le : lun. 24 juil. 2006, 02:27
Localisation : On the (rail)road again

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par L'homme du pire caddy » jeu. 05 déc. 2013, 15:13

.
Ben oui, je ne comprends pas non plus la réaction de Flambiménil,
d'autant plus qu'il n'a pas été fait allusion à la Compagnie de l'Est.

Je n'ai pas la liste des productions de Chemnitz, ni celle des n° constructeur des 230B mais,
via la liste des machines préservées, on peut voir que la 3356, une 262T* en voie de 75
pour la Norvège est "sortie d'usine" en 1909.

Numérotation tout à fait compatible avec le 3189 de 1908.

* en classification allemande


Pierre. :wink:

______________________________________

Avatar du membre
Patlantic
Débordant
Messages : 3023
Enregistré le : dim. 18 oct. 2009, 14:20
Prénom : Patrick
Localisation : Bensheim (Allemagne)
Âge : 73

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par Patlantic » jeu. 05 déc. 2013, 15:58

.

Tout à fait.

Et ici on voit l'impressionnante n° 4000 livrée en mars 1918 :
http://anno.onb.ac.at/cgi-content/anno- ... 22&size=45
Le ralentissement de production de locos entre 1909 et 1918 s'explique - outre la guerre - par le fait que cette usine produisait pour d'autres branches : machines textiles, turbines etc.

:D
Pat l'antique

Penny
Prolixe
Messages : 1995
Enregistré le : ven. 18 mai 2007, 15:13

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par Penny » jeu. 05 déc. 2013, 18:44

Relevé dans la liste des locomotives construites par Richard Hartmann :
n° d'usine 3173 à 3202 = C.F.Est (français) 3741 à 3770.

Dans cette même liste, on s'aperçoit que le n° d'usine 4000 a volontairement été attribué à une locomotive jugée "noble" :
n° d'usine 3976 = Saxe 050T n°2063 type XIHT
n° d'usine 3977 à 3980 = Saxe 141 n°67 à 70 type XXHv
n° d'usine 3983 à 3999 = Saxe 050T n°2046 à 2062
n° d'usine 4000 = Saxe 141 n°66
n° d'usine 4001 & 4002 = Saxe 050T n°2064 & 2065
Logiquement la 141 n°66 aurait dû avoir le n° d'usine 3976 et la 050T n°2063 le n° d'usine 4000 !

Avatar du membre
Flambiménil
Papotier
Messages : 131
Enregistré le : mar. 20 août 2013, 12:18
Echelle pratiquée : H0
Localisation : Haguenau
Âge : 51

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par Flambiménil » jeu. 05 déc. 2013, 23:07

Oups ! J'ai effectivement écrit un peu vite sans avoir vérifier dans la Bible* : c'est bien le numéro d'usine qui est indiqué, et qui correspond bien à la future 230 B 757, construite dans le cadre d'un marché passé par la Compagnie des Chemins de fer de l'Est en date du 23 avril 1908.

* "Le Gillot" : Les locomotives à vapeur de la SNCF Région Est - Jean Gillot - Editions Picador 1985 (2e édition complétée)
Philippe
Esto convaincu !

Avatar du membre
Patlantic
Débordant
Messages : 3023
Enregistré le : dim. 18 oct. 2009, 14:20
Prénom : Patrick
Localisation : Bensheim (Allemagne)
Âge : 73

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par Patlantic » ven. 13 déc. 2013, 16:05

Pat l'antique

230 k
Le petit Chapelon rouge...
Messages : 1224
Enregistré le : ven. 03 oct. 2008, 22:14

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par 230 k » ven. 13 déc. 2013, 19:54

Je plussoie :coeur2: :coeur2: :coeur2:

Avatar du membre
Patlantic
Débordant
Messages : 3023
Enregistré le : dim. 18 oct. 2009, 14:20
Prénom : Patrick
Localisation : Bensheim (Allemagne)
Âge : 73

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par Patlantic » lun. 17 févr. 2014, 15:01

.

Encore une puissante image de chevaux + vapeur :

"Elle se casse à Kassel ?"


Image
Transport d'une locomotive des usines Henschel à travers Kassel, vers 1865 - Wikimedia Commons, auteur inconnu, Musée des Transports de Nürnberg

:D
Fichiers joints
Henschel Kassel 1865 - Wicom.JPG
Pat l'antique

Avatar du membre
Patlantic
Débordant
Messages : 3023
Enregistré le : dim. 18 oct. 2009, 14:20
Prénom : Patrick
Localisation : Bensheim (Allemagne)
Âge : 73

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par Patlantic » ven. 21 févr. 2014, 21:01

.

Un petit HS avec une variante dans la presse allemande d'aujourd'hui :

Quand la caténaire s'arrête...


Image

...ben c'est simple : les voyageurs descendent et poussent le train. Comme dans les dessins de Dubout ou les vieilles CPA humoristiques du 19*eme siècle.

Cette mésaventure vient d'arriver à une rame automotrice bimodale Flirt en Bavière. Dans la nature, sur une courte zone sans courant, le système moteur diesel n'a pas pris la relève et le train est resté en rade.
Comme la locomotive de secours n'arrivait pas, les voyageurs pressés sont descendus et ont poussé le train jusqu'à une section avec caténaire.

Je n'invente rien. C'est ici :
http://www.merkur-online.de/aktuelles/b ... 78219.html
Il y a une courte vidéo.

C'est très écologique, on va peut-être généraliser le système. Avec des joggers, ça devrait même marcher pour l'ICE... :ange3:

------------------------------------------------------


En fait, à la fin du texte on lit qu'une enquête judiciaire est ouverte... parceque les voyageurs n'ont pas le droit de descendre sur la voie ! :mort:
Fichiers joints
2061171328-video-1909.jpg
2061171328-video-1909.jpg (31.35 Kio) Vu 1746 fois
Pat l'antique

Avatar du membre
Christophe PC
Intarissable !
Messages : 3990
Enregistré le : sam. 05 juil. 2008, 11:03

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par Christophe PC » ven. 21 févr. 2014, 22:38

Patlantic a écrit :.

Un petit HS avec une variante dans la presse allemande d'aujourd'hui :
Cette mésaventure vient d'arriver à une rame automotrice bimodale Flirt en Bavière.
A ma connaissance les Flirt3 de Meridian, cette sous-filiale de Veolia qui s'est vue confier l'exploitation d'une "étoile bavaroise" autour de Rosenheim, sont purement électriques. Le réseau à desservir étant électrifié en totalité. Et on ne distingue rien qui dénote un quelconque moteur thermique.




Ces engins ne connaissent d'ailleurs que des problèmes et la livraison de la trentaine de rames des retards considérables. Ce qui vaut à Meridian de se faire houspiller, alors qu'ils n'y sont manifestement pour rien dans les pannes et retards.

Christophe PC

Avatar du membre
Christophe PC
Intarissable !
Messages : 3990
Enregistré le : sam. 05 juil. 2008, 11:03

Re: Quand les rails s'arrêtent...

Message par Christophe PC » ven. 21 févr. 2014, 23:09

Patlantic a écrit :.

Cette mésaventure vient d'arriver à une rame automotrice bimodale Flirt en Bavière. Dans la nature, sur une courte zone sans courant, le système moteur diesel n'a pas pris la relève et le train est resté en rade.
C'était bien une section sans courant, celle à la frontière Allemagne Autriche entre Rosenheim et Kufstein.
Car malgré toute la "pub" qu'ils ont longtemps fait à leur 16,7hz "européen" et interconnecté, les Allemands n'ont pas pu éviter d'installer entre le 16,7 autrichien et le leur une de ces sections de séparation dans lesquelles il voient un mal profond du 50hz !

Les trains ne sont pas supposés s'y arrêter. Mais la rame Flirt ayant déjà fait des siennes à plusieurs reprises au cours du trajet, elle a très bien pu retomber en rideau juste à cet endroit là.
Ce peut être aussi une erreur du conducteur, l'enquête le dira.

Christophe PC

Répondre