Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Lun 03 Oct 2011, 13:25 
SAINT-DIE-DES-VOSGES, s'appelait SAINT-DIE jusque vers 1995. Alors que cette dénomination était déjà officielle au XIX° siècle, la preuve:

Image

Sous préfecture et capitale des Hautes-Vosges, la ville d'environ 25 000 habitants est le berceau de Jules FERRY et la maraine de l'Amérique. C'est en effet dans son abbaye que le nouveau continent fut officiellement dénommé ainsi en 1507 par la société umanistes "Le Gymnase Vosgien". Jules FERRY, tout le monde connaît, son école républicaine, ceci m'amène à publier un extrait d'un manuel scolaire de l'époque présentant le réseau ferroviaire français:

Image

Le département des Vosges qui lui aussi a été privé d'une partie de son territoire en 1971, partie qu'il n'a jamais recouvré, a vu les négociations qui engendrèrent la naissance de l'Italie ( à GIRMONT VAL D'AJOL près de PLOMBIERES) et de la Tchécoslovaquie (à Darney) , c'est la patrie de Jeanne D'Arc et il a l'insigne honneur d'avoir une place monumentale de PARIS qui porte son nom etc. etc. me direz-vous

Tout ceci pour vous présenter les deux réseaux ferrès de ce département, le principal et le secondaire. ( Ces planches ont été réalisées à des fins philatèliques).

Image

Image

Sur la première des cartes, l'on situe bien l'étoile de SAINT-DIE, partagée entre les compagnies de l'Est et de l'Alsace-Lorraine.

Le présent fil en ce qui me concerne se propose non pas d'entrer dans les détails historiques sur la construction de ces diverses lignes ou de leur exploitation, je sais que les spécialistes du genre y apporteront leur concours, moi je devrais me borner à analyser ce que d'autres opnt écrit, ce que je me refuse à faire ; mais à vous en donner des documents iconographiques issus de ma collection ou dont je suis l'auteur.

SAINT-DIE, c'est une étoile à trois branches qui en fait en possède cinq:

EST:

SAINT-DIE à LUNEVILLE
SAINT-DIE à EPINAL
SAINT-DIE à FRAIZE

AL:

SAINT-DIE à STRASBOURG
SAINT-DIE à SELESTAT

De ces lignes celles de SELESTAT et de FRAIZE ont disparues. Les autres sont encore en exploitation bien que la section SAINT-DIE / SAALES (vers STRASBOURG) n'est maintenue que par la volonté de la Région ALSACE qui en a la charge , alors que nous sommes en LORRAINE. décidèment le poids des anciennes compagnies est toujours là :twisted:

A tout seigneur tout honneur commençont par la gare de SAINT-DIE

Image
carte postale colorisée sur papier rugueux. Notez sur ce qui est devenu la place Pierre Semard la présence d'un gloriette identique à celle de clochemerle .

Image

Vue panoramique de la ville depuis la roche Saint-Martin sur cette carte des annèes 30. Au premier plan la gare

Et puis, pas plus tard que hier soir, je suis aller faire un tour à cette agre de SAINT-DIE-DES-VOSGES, tout y est devenu simpliste dans le plan de voie et quant au matèriel, il est d'une banale uniformité:

Image

Vers PARIS (LUNEVILLE), les voies au tracè en courbes évitent le fantôme du dépôt vapeur

Image

Fermez les yeux et rouvrez-les en 1973 à la mêm place, le dépôt EST est encore bien là, celui de l'AL a disparu dont seul un bâtiment annexe, détruit en 2010 et non visible sur cette photo existait encore

Image

Quelle différence, c'est presque à pleurer; cependant je trouve que la gare de SAINT-DIE s'en tire plutôt mieux que celle d'EPINAL où je suis allé récemment, là le vide est énorme...

Autres vues de ce que j'ai vu hier soir

Image

Voilà une rame TGV qui a reçu un petit morceau de rame postale!
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 653
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 15:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Lun 03 Oct 2011, 13:57 
La passerelle reconstruite dans les années 50 a été conservée car elle constitue un racourci apprècié des habitants du quartier du Petit Saint-Diè pour rejoindre le centre ville

Cet ouvrage a toujours eu beaucoup d'impotance pour moi. Il constitue mon perchoir photographique favori, et, c'est de là qu'étant enfant ma mère cédant à mes caprices m'amenait "voir les trains"...

Je vais alterner les photos, celles prises hier soir et celle de 1973 en esseyant quand c'est possible d'un faire le parallèle.

Image
Ce qui reste du SERNAM

Image
Vers NANCY

Image
L'AEG double va quitter SAINT-DIE pour NANCY

Image
Cet autre autorail ira à STRASBOURG.

Image
Contraste
La rame ROMILLY est omnibus pour NANCY elle partira en fin d'après-midi. Sur le quai 1 un 2400 et remorque va rejoindre LUNEVILLE. Le quai 3 existe encore
Il dessert habituellement la destination d'EPINAL, le quai 2 celles de STRASBOURG et de LUNEVILLE, le quai 1 celle de NANCY et avant 1973, celle de SELESTAT. Les dénominations de voies étaient assez complexes, ainsi elles étaient nommée
Quai 1- voie 1
Quai 2 - voies 2 et 3
Quai 3 - voies 4 et 5
Image
La 68500 est attelée à la rame omnibus

A l'emplacement du quai 3 a été construit un garage protègé par une enceinte digne du camp du Struhoff (c'est vrai que l'on en est pas loin) destiné entre autre à y remiser les TGV pour la nuit.
Image

Image
Maintenant c'est l'autorail vers STRASBOURG qui émerge derrière le nez du TGV
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 653
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 15:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Lun 03 Oct 2011, 14:12 
ASERMITA a écrit:SAINT-DIE-DES-VOSGES, s'appelait SAINT-DIE jusque vers 1995.


Changement le 29/12/1999.


Pierre. :wink:

_______________________________
Avatar de l’utilisateur
L'homme du pire caddy
Intarissable !
 
Messages: 6217
Inscrit le: Lun 24 Juil 2006, 02:27
Localisation: On the (rail)road again

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Lun 03 Oct 2011, 14:51 
Intéressant reportage ( Comme toujours...)
Merci a toi ASERMITA :-)
Tout dans l'coin !
Avatar de l’utilisateur
Pioupiou67
Loquace
 
Messages: 1054
Inscrit le: Mar 17 Mai 2011, 11:31
Localisation: Strasbourg
Âge: 29
Prénom: Anthony

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Lun 03 Oct 2011, 14:56 
Image

Image

Ces deux vues montrent l'emplacement actuel de ce qui était de grill marchandise très actif autrefois

Image

Image


Maintenant un vue remontant à 1989. Le train de desserte de la ligne de FRAIZE vient d'arriver en gare.Notez la présence du X 2402 de l'ASERMITA

Image

Les deux citernes viennent des papetteries du Souche située à ANOULD, quand au couplage plat il est expédié de SAULCY SUR MEURTHE où il est arrivé chargé de bois pour les établissement WEISSROCK qui avaient inventé la charpente en bois lamellé collé, celle qui précisèment équipe le grand hall de la citè de train à MULHOUSE :o

Allons maintenant sur l'autre passerelle, celle qui n'existe plus et qui était située en aval du dépôt en allant vers NANCY. Là se concentrait les trains de marchandise au départ vers NANCY

Image
Des culs jaunes y étaient stationnés, dont un couvert-poubelle!
De toutes ces voies, il n'en reste rien aujourd'hui

Encore un peu plus en avant vers NANCY, une boureuse s'engage sous le pont routier de La Bolle
Image

Nous sommes maintenant au cours d'une journée d'hiver glaciale quelques jours avant le début des travux d'électrification . J'ai pris une série de photo de ces travaux, mais il faut que je les retrouve avant de pouvoir vous les faire partager.

Image

La gare de SAINT-DIE surnommée par certains "Le paradis des caravelles" va perdre cette juste dénomination. Il est vrai que ces autorails poussifs ont fait l'exclusivité des relations voyageurs de cette ville durant plus de 20 ans. Mais SAINT-DIE connu aussi des matériels plus prestigieux. Elle accueillit les essais des rames RGP 1, rames qui seront trés souvent fréquentes en gare. Je me souviens de ce luxe outrageant en seconde classe des rames vertes non encore modernisées, surtout de celles qui possèdait des compartiments. Si elles assuraient les "AUTORAILS RAPIDES" NANCY SAINT-DIE dans ces annèes 1973/1975, on les rencontratit aussi sur les omnibus vers ou d'EPINAL. Leur livrée était alors orange et crème ( celle des rames reproduites par LIMA à la fin des ces mêmes annèes 70). Il y avait aussi des 2800 rouges qui tractaient jusqu'à quatre remorques unifiées. Des X 2800 rouges de première classe avec remorques renforcée assurant les express NANCY-COLMAR via le tunnel de SAINTE-MARIE-AUX MINES.
Les X 2400 assurant les direct EPINAL-NANCY dans les années 60 et déjà les premières caravelles avec les grands parebrises qui elles rejoignaient SELESTAT pour les services omnibus. Et le DN 11...

Et puis il y avait les vapeurs et les hommes qui les menaient. J'ai personnellement connu Monsieur XEUXEY représenté photographiquement à deux reprises dans l'ouvrage de monsieur LE PENNEC "Sur les rails vosgiens" et un autre mécanicien spécialisé aux 230 B qui conduisit le célèbre Train des eaux entre EPINAL et SAINT-DIE et dont j'ai momentanément oublié le nom. Ils m'ont comté leurs souvenirs.

Ainsi, j'ai appris que les 242 AL (ou PLM) étaient surnommées les Grand-Mères et que leurs équipes de conduites constituées l'Aleux ( ceux de l'A.L. ou ex A.L.) n'étaient pas toujours en odeur de sainteté avec les équipes vosgiennes. Ces dernières ayant d'ailleurs à souffrir du même traitement quand ils faisaient escale à SELESTAT. A cette époque vosgiens et alsaciens ne s'appréciaient guère.

Ils m'ont narré leurs marches héroïques, notamment durant la traversée du tunnel de SAINTE-MARIE-AUX-MINES où l'eau qui s'y accumulait couvrait parfois le niveau des rails. Ce tunnel de base de près de 8 Km était alors le plus grand situé sur le territoire national. Une anecdote relatant la traction d'un train de secours avec une grosse grue par une 230 B m'a particulièrement marquée. La traversée du tunnel a duré plus de 40 minutes. Le train était très lourd et il avait déjà été difficile à l'équipe de gravir la rampe jusqu'à Sainte-Marie-Aux-Mines. Victime d'un stationnement dans cette station pour cause de voie unique, le lourd convoi s'engage à très faible allure dans le tunnel. Soudain les rails sont sous les eaux et comme le tunnel connaît ensuite une rampe avant d'atteindre son palier final, la machine attaquant cette section se met à patiner effroyablement. Durant d'interminables minutes, l'équipe s'est relayée pour casser du ballast et l'appliquer sous les roues de la ten wheel qui s'époumonnait provoquant un important dégagement de fumée... Je vous laisse immaginer les conditions de vie des ces équipes. Pour couronner le tout, à l'arrivée à SAINT-DIE, engueulade maison à cause du retard occasionné suite à l'encombrement de la voie et de ces conséquences sur les horaires des trains vers l'Alsace et bien sur sanction malgrès les explications de l'équipe.
Ah quel beau métier :oops: :oops:
Et pourtant, ce que j'aurais voulu le faire!!

Image

Etrange rame stationnée vers 1976

Image
Ici c'est un train désherbeur
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 653
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 15:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Lun 03 Oct 2011, 15:41 
Image

Et puis un jour des annèes 90, retour d'un X 2800 bleu!

Vous savez dèjà la place que la gare de SAINT-DIE occupe dans ma vie pour ce qui est la révélation de ma passion ferroviaire. Et bien que je n'ayant jamais eu l'autorisation parentale pour entre à la SNCF ( à l'époque , l'on était majeur à 21 ans), celle-ci allait servir de cadre à mon plus beau souvenir professionnel.

Le 19 novembre 1995, grâce à l'entière adhésion des cheminots, j'interpelais deux ressortissants turcs auteurs d'un double meurthe à SARREBRUCK (RFA) qui étaient venus abandonner leur victime dans un ravin proche de SAINT-DIE. Les deux interpelés allait être condamnés à perpétuité par un tribunal allemand.

Le 21 du même moi, LA VIE DU RAIL relatait l'événement et Monsieur René VINCENT correspondant local de ce journal y faisait paraître en pages régionales ses photographies. La réunion prévue de longue date avant cet arrestation était une confèrence sur la sécurité routière.

Image
La dame aux lunette était le chef de gare de SAINT-DIE

Image
Tout les personnel de la gare buvait les paroles :lol: :lol: :lol:

Image
Et celui-là, vous le reconaissez??

Bien, quittons pour aujourd'hui la gare de SAINT-DIE et dirigeons nous sur la première des antennes concernées, celle de FRAIZE, en tronc commun avec celle d'EPINAL jusqu'à SAINT-LEONARD.

Son trafic voyageurs a disparu à la veille de la seconde guerre mondiale, pourtant dans les années 1900? 1910?20 ? Il existait des voitures directes PARIS/FRAIZE certains ont écrit qu'il s'agissait même de PULMAN. Cette antenne était l'embrion d'une ligne SAINT-DIE - COMAR qui ne verra jamais le jour. Un tunnel (encore un) devant passzer sous le Col du Bonhomme et rejoindre LAPOUTROIE appelée autrefois LAPOUTROYE où une ligne une à voie étroite permettait alors d'atteindre COLMAR.

Dans ces années fastes, avant de rejoindre les pistes de ski de la Schlucht, les gens de qualité descendaient au Grand Hôtel de FRAIZE situé juste en face de la gare et qui été encore en place en 1975. Il a été détruit pour céder l'emplacement à un supermarché

Image

Et puis, après la guerre, la ligne ne connaissait plus qu'un trafic marchandises assuré entre autre par des 131TB et 141 TB EST. Les machines de la banlieue parisienne ont toujours été présentes dans les vosges . C'est d'ailleur une 141 TB qui sera la dernière pensionnaire du dépôt de SAINT-DIE. Les BB 66000 et dérivantes, ont pris la relève de la vapeur jusqu'a l'ultime desserte à la fin des années 90.

Nous sommes en 1995, nous allons remonter la ligne SAINT-DIE-FRAIZE jusqu'à CLEFCY - BAN-SUR-MEURTHE avant dernière station de la ligne. Je n'ai pas de photo de la gare de FRAIZE.

Image
Nous sommes à SAULCY-SUR-MEURTHE, peu avant le pont de" La Poule Qui Boit" qui permet à la route de COLMAR/GERARDMER de franchir la ligne, sur les 'ex embranchements TRINDEL et "ERCAT" ( Etablissement militaire du Matériel)

Image
Les établissement TRINDEL possèdaient un curieux train parc composé d'engins étranges mais qui avait été ferraillé depuis plusieurs années
Image

Il était stationné à l'extrèmité de ces voies.
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 653
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 15:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Lun 03 Oct 2011, 16:18 
Arrivée en gare de SAULCY-SUR-MEUTHE (aujourd'hui fermée). Un couplage de wagons plat y est stationné

Image

Image
La halle marchandises devenue siège social d'une entreprise de transport routier

Image
Gros plan sur le wagon de nationalité allemande.

Image

Un SAINT-DIE EPINAL roule entre SAULCY-SUR-MEUTHE et SAINT-LEONARD

Image
Résultat d'une course au train à un passage à niveau

Image
SAINT-LEONARD avec sa gare reconstruite après la seconde guerre. Ce village, tout comme SAULCY, ANOULD et SAINT-DIE fut incendié par les allemands en retraite devant les troupes US.

La ligne de FRAIZE se trouve directement devant le BV. L'autre va vers EPINAL.

Image
Nous remontons toujours dans la haute vallèe de la Meurthe et nous gagnons ANOULD, qui à l'époque de la prise de ces photos, était le terminus de la desserte

Image
La gare d'ANOULD au temps de sa splendeur

Image
Vue du jour où se situe la série de photos présentées. A cette époque, les trains ne l'atteignait déjà plus. Ils étaient limités au tiroir d'accès des papeteries du Souche
Image
La ligne principale est à gauche, les trains descendaient directement au fond du tirroir. Là le locotracteur de l'usine venait chercher la rame et traversait la route de COLMAR à niveau pour entrer dans cette usine qui aujourd'hui est en someil.
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 653
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 15:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Lun 03 Oct 2011, 16:27 
A la sortie de la gare d'ANOULD, nous recontrons le taquet pmarquant la limite d'exploitation

Image
Devant nous le PN de la route de GERARDMER et la voie qui monte vers FRAIZE


Image
Le même site, mais vu depuis le PN

Après avoir franchit la Petite-Meurthe par un pont en grès rose, la voie arrive à CLEFCY / BAN-SUR-MEUTHE, ceux communes aujourd'hui fusionnées et qui ressemblent à beaucoup d'autres dans le région puisqu'elles ne sont constituée que d'une suite de hameaux disséminés dans toute la vallès de la Petite-Meurthe affluent de la Meurthe et qui traverse le célèbre Défilé de Straiture.

Image

Cette gare eu pour moi une importance toute passagère, puisqu'en 1973, il y avait une fille qui y habitait...

Image

Au delà de cette gare, la ligne suit sont court sur une courte distance en forte rampe avant d'atteindre la gare terminus de FRAIZE devenue aujourd'hui l'office du tourisme de la ville.

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui :D :D
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 653
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 15:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Lun 03 Oct 2011, 16:50 
:-) Magnifique photos !! Merci
Tout dans l'coin !
Avatar de l’utilisateur
Pioupiou67
Loquace
 
Messages: 1054
Inscrit le: Mar 17 Mai 2011, 11:31
Localisation: Strasbourg
Âge: 29
Prénom: Anthony

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Lun 03 Oct 2011, 16:55 
Erreur, sur la photo de l'embranchement des patetteries du Souche, la ligne principale est à droite et non à gauche
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 653
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 15:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Lun 03 Oct 2011, 17:42 
Il y avait aussi des 2800 rouges qui tractaient jusqu'à quatre remorques unifiées. Des X 2800 rouges de première classe avec remorques renforcée assurant les express NANCY-COLMAR via le tunnel de SAINTE-MARIE-AUX MINES.
Les X 2400 assurant les direct EPINAL-NANCY dans les années 60

Autre erreur, décidément je les collectionne aujourd'hui, il s'agit de relations directe EPINAL - STRASBOURG et non de EPINAL-NANCY. Ces relations directes n'ont disparu de l'horaire que recemment.
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 653
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 15:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Lun 03 Oct 2011, 21:32 
ASERMITA a écrit:... dirigeons nous sur la première des antennes concernées, celle de FRAIZE, en tronc commun avec celle d'EPINAL jusqu'à SAINT-LEONARD ...

De St-Dié à St-Léonard ...

Image

... et de St-Léonard à Fraize ( ligne 18-5 de la Compagnie de l'Est puis ligne 18-4 de la Région Est ) :wink:

Image

( Carte IGN n°31 / St-Dié - Mulhouse - Bâle / 1986 )

Denis .
Car tout finit par être vrai
Avatar de l’utilisateur
140C343
Intarissable !
 
Messages: 7012
Inscrit le: Ven 05 Mars 2010, 23:28
Localisation: Champagnole
Âge: 67

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Mar 04 Oct 2011, 10:23 
Superbe, j'allais dire comme d'hab !!!!!

Aurais-tu des photos du poste (3 ?) coté Epinal.Strasbourg avec ses signaux mécaniques ?

C'est le "vrai chemin de fer" ça !!!!

J'ai deux petites questions :
- Quel est le type du fourgon en tête de la rame Romilly ?
- Comment est-il possible qu'un 2800 bleu ait pu se trouver à St Dié, si je me rappelle bien, les 2800 ont déserté le réseau Est à la fin des années 70 ?

Amitiés
Daniel
Daniel
Démonstratif
 
Messages: 1570
Inscrit le: Sam 08 Oct 2005, 10:12

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Mar 04 Oct 2011, 18:13 
Pour moi aussi, c'est un mystère
J'ai mis en ligne d'autres photos de cet "événement" sur le fil TRAIN SPECIAL DANS LES VOSGES sur le présent forum.

Sans doute s'agissait-il d'un voyage organisé par des amateurs

Je viens de passer ma journée à photographier les autres lignes de l'étoile de SAINT-DIE afin d'étoffer celles qui sont en ma possession mais trop peu nombreuses pour les mateurs que vous êtes. LUNEVILLE à LUBINE, si ça vous dit quelque chose.

Demain s'il fait toujours aussi beau, j'irai "trôler" sur SAINT-LEONARD-EPINAL
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 653
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 15:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: L'étoile de SAINT-DIE-DES-VOSGES

Publié: Mar 04 Oct 2011, 18:49 
magnifique !
Avatar de l’utilisateur
Matthieu
Débordant
 
Messages: 3447
Inscrit le: Dim 14 Août 2005, 22:57
Localisation: Reims, c'est la banlieue de Sedan!
Âge: 42
Echelle pratiquée: O14 / H0e

Suivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : BB 102, Champlin, Gibi, moncoutant, Serge de Bollène et 15 invité(s)