Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Mar 14 Juin 2011, 11:11 
Il s'agit d'évoquer les souvenirs du chemin de fer à voie étroite qui reliait jusqu'en 1950 la ville de RAON L'ETAPE au village de RAON SUR PLAINE, dans le département des Vosges.

Image

LUVIGNY était l'avant dernière gare de cette ligne.

Je n'ai pas la prétention de faire l'historique de cette exploitation, mais uniquement de l'évoquer au travers de cette commune de 114 habitants à laquelle je suis particulièrement attaché.

Depuis peu, sa municipalité rend un hommage permanent à ce petit train, au travers de plusieurs réalisations. Une voie verte relie les deux "Raons", mais seule la partie située entre LUVIGNY et RAON SUR PLAINE emprunte fidèlement le tracé de la voie ferrée, en effet la majorité du parcours suivait en site propre la route départementale remontant la vallée de la Plaine, dite aussi vallée de Celles, ce qui lui valait de ne pas être classée parmi les tramways.

Quelques particularités géographiques sur cette vallée:
Le nom de RAON est un terme vosgien qui signifie en français "confluent". Trois des quatres communes portant ce nom en france sont situées dans la vallée de la plaine: RAON l'ETAPE et RAON SUR PLAINE pour les Vosges et RAON LES LEAUX qui est limitophe avec RAON SUR PLAINE, mais qui est située sur le département de Meuthe et Moselle.
La vallée de la plaine est partagée entre les deux départements suivant le cours de la plaine. l'extrémité est de la vallée appartient au Bas-Rhin, et toput de suite au nord, à quelques enjambées, nous sommes en Moselle...
La commune de LUVIGNY est limitrophe à celle de BIONVILLE située sur l'autre rive de la Plaine, ce qui donne une agglomération s'étendant sur deux départements.

LUVIGNY, c'est la patrie du professeur MARINGER qui donne son nom à un hôpital de NANCY. Il hébergera de longues années son ami Emile GERLACH, un peintre de renom qui peindra le village à plusieurs reprises et qui y mourra. Leurs maison porte une plaque commémorative.
Luvigny est célébre pour son église qui renferme la vierge dite "noire" du lac de la Maix. La commune se retrouva au premier rang de la scène internationale en 1887 quand le meurtre d'un garde chasse par un douanier allemand failli déclencher un nouveau conflit franco-allemand.

Autre personnalité marquante de la vallèe, l'actrice Suzanne FLON qui, bien que née en région parisienne était issue d'une famille cheminote du train secondaire de la vallée de CELLES. Elle avait su conserver le délicieux accent de son terroir.

Image

Entrons à présent dans le coeur du sujet.

LUVIGNY 15 minutes d'arrêt, c'était à peu pret de temps que durait un stationnement engare par les trains qui s'y arrêtaient ( manoeuvres des marchandises, attente d'un voyageur attardé etc...)

La ligne fut fondée à l'initiative du manufacturier de CELLES SUR PLAINE, Charles Quartier-Bresson ( 1852-1921), de la famille du célèbre photographe. Elle fut construite par l'entreprise BEAUDOIN-DERONNE employant 60 ouvriers italiens originaires des vallèes du Tessin et du Pô. Les rapports entre ces immigrés et la population locale furent excécrables, situation motivée par un choc culturel sans précédent pour la vallée .L'exploitation était assurée au début par quatre automotrices PUREY achetées d'occasion et vite surnommées "PUREES" par deux machines à vapeurs 130T CORPET-LOUVET et une 020T HANOMAG, par quatre autorails une DECAUVILLE CROCHAT,
Image
deux RENAULT SCEMIA
Image
et un BRISSONEAU ET LOTZ.
Image
Les voitures d'origine venaient de GENEVE où elles avaient été acquises d'occasion. Quelques unes seront achetée neuves. La ligne héritera du matériel tracté du défunt tramway de REMIREMONT à GERARDMER ( les locomotives de cette exploitations seront rejetées pour des raisons techniques) Après 1945, deux voitures de la ligne COLMAR-LAPOUTROIE arriveront à RAON l'ETAPE. Il y avait aussi un important parc marchandises, dont des wagons couplage pour le transport des grumes de grande longueur.

A RAON l'ETAPE, la gare propre du secondaire appelée RAON-TRANSIT était reliée à la gare de l'EST par une section de voie urbaine implantée sur chaussée, et par un embranchement en voie normale pour les marchandises utilisant un parcours différent. Cette section était exploitée par une locomotive à vapeur à chaudière verticle qui reçu comme immatriculation le numèro "ZERO"!!

Le hameau de LA TROUCHE, comune de RAON L'ETAPE , première halte du secondaire possédait la maison de l'accadémien Louis MADELIN, habitation que les Allemands feront disparaître lors de la seconde guerre mondiale
Image
C'est aussi durant cette sombre période que le chemin de fer acquérira ses plus belles heures en devenant le maillon essentiel du réseau de passeurs qui escortait les évadés venant d'Allemagne. Les fugitifs déguisés en cheminot parvenaient souvent à échapper aux contrôles de la Gestapo. Un monument commémore ces actions à RAON SUR PLAINE
Image
Retour à LUVIGNY que nous ne quitterons plus.
Deux photographies de la construction de la voie en aval et en amont du village:
Image
Image
Autre vue de la ligne en bordure de route peu avant LUVIGNY:
Image
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 655
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 14:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Mar 14 Juin 2011, 12:32 
A LUVIGNY la majorité de la pupolation travaille chez CARTIER-BRESSON. Pour s'y rendre, l'industriel affrête des trains ouvriers. Il en existe un qui va de CELLES à RAON l'ETAPE, et un qui dessert le fond de la vallée. C'est biensur celui-ci qui nous intéresse. Généralement constitué de la locomotive 020T HANOMAG, il possède autant de voitures que de commune à deservir. A chaque station, la voiture correspondante est soit dételée du train, soit adjointe suivant le sens de circulation. L'esprits de clocher se trouve ainsi préservé :lol:
L'hiver qui est très rigoureux, chaqaue voiture n'est chauffée que par un poëlle à bois alimenté par des bûches apportées par les voyageurs. Ceux-ci doivent aussi allumer le feu à tour de rôle et souvent, quand la chaleur se fait enfin ressentir, il faut descendre du train parce qu'on est arrivé...
Image
Le reste de la population travaille dans les forêts: l'on est "beuquillon, schlitiou, chorbéni et parfois sagard" ( bûcheron, schliteur, charbonnier ou gérant de scierie. Il n'y a pas d'agriculteur mais tous cultivent leur nourriture de base, la pomme de terre connue à LUVIGNY depuis le début du XVII° siècle.
Les trains , rythment la vie du village , mais pas comme les cloches de son église à la taille démesurée qui avait été construite jadis pour quatre villages, les horaires étaient aléatoires et les retards plus que fréquents. Il y eu jusqu'a sept trains journaliers par sens de circulation, généralement il s'agissait de trains MV, sauf pour les trains ouvriers. Vers la fin de l'exploitation, les relations étaient assurées en autorail.

LA GARE DE LUVIGNY

Image
Construite suivant le modèle caractèristique de la ligne et constituée d'une charpente métallique comblée avec des briques, elle possèdait aussi une halle marchandises et un quai haut
Image
Aucune photo des installation de l'époque de l'exploitation n'est connue. En remplacement ci-dessous, la reproduction du tableau d'Emile Gerlash exposé au musée de SAINT-DIE
Image
et le vue d'un train stationné en gare avec une 131 T
Image
Une vue de la place de la gare encombrée de "tronces" avec en arrière plan la moitié d'une "doublesse", d'un wagon articulé pour le transport des grumes
Image
Deux autres vues qui sont des cartes postales des annèes 50 alors que la voie avait disparue
Image
Le tracé de la voie se situe au premier plan et l'on voit nettement la plate forme vers RAON SUR PLAINE dans le prolongement du village
Image
là, la gare est en bas à gauche. Il est frappant de constaté qu'à cette époque LUVIGNY n'est pas entouré par la forêt comme aujourd'hui. Toute la vallée ayany fait l'objet d'un reboisement intensif, seules les agglomèration constituent désormais des ruptures de la continuité véhétale qui caractèrise la vallée de la Plaine.
Le village était traversé en site propre puis rencontrait le passage à niveau de la rue de la scierie qui était non gardé comme l'ensemble des PN de la ligne:
Image
La rude montée vers RAON SUR PLAINE commençait.

Et avec elle, l'actuelle section aménagée qui va être développée ci après:
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 655
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 14:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Mar 14 Juin 2011, 13:01 
Après 52 ans d'oubli, la municipalité de LUVIGNY s'est décidée à honorer son chemin de fer. La création de la voie verte qui emprunte la partie terminale de la ligne en a été le starter. Une rue a été baptisée en l'honneur du tacot et une orininale plaque de rue a été installée:
Image
Réservée aux activités de loisir, la rue du Tacot inaugurée en 2010 n'est pas le seul hommage à la ligne. Les services techniques de la ville évoquent la gare avec un massif de fleur qui possède quelques coupons de voie authentiques; Il est évident que la maquette du train est approximitive, mais c'est l'intention qui compte
Image
Promenons nous sur les traces de la voie ferrée.
Nous sommes place de la gare devenue aire de jeux et champ de foire
Image
Nous nous trouvons à peu prêt là où se situait le BV. La voie passait à gauche de la maison grise et tournait vers la droite. Une maison neuve occupe actuellement l'ancienne plate forme. Face à elle se situe le début de la rue du tacot
Image
A gauche, un panneau vante les curiosités touristiques du secteur:
-La voie romaine du Roule Bacon,
-le sanctuaire du Donon dédié au dieu gaulois Teutatès ( le Toutatis d'Astèrix)
- la cascade de la Crache.
Poursuivons notre chemin, le parcours est fleuri et éclairé la nuit
Image
Image
Tout de suite la rampe est rude et dès la sortie du village elle le devient encore plus
Image
C'est lorsque l'on se retourne qu'on aprécie la déclivité. Les équipes de conduite vapeur devaient suer sang et eau sur cette section et l'on comprend pourquoi les voitures des trains ouvriers étaient laissées dans chacune des gares desservies
Image
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 655
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 14:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Mer 31 Août 2011, 13:59 
.
Quelques tableaux horaires des années 1930 ...

Image
( Livret-Chaix . Septembre 1922 )

Image
( Livret-Chaix . Août 1932 )

Image
( Livret-Chaix . Octobre 1935 )

Image
( Indicateur Chaix . 1er février au 26 mars 1938 )

Denis .
Car tout finit par être vrai
Avatar de l’utilisateur
140C343
Intarissable !
 
Messages: 7186
Inscrit le: Ven 05 Mars 2010, 22:28
Localisation: Champagnole
Âge: 68

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Mer 31 Août 2011, 15:37 
Je conseille à tous le superbe livre édité par le cercle d'histoire Louis Sadoul de Raon L'étape sur le chemin de fer de la vallée de Celles !
Dernière édition par Matthieu le Mer 31 Août 2011, 18:51, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Matthieu
Débordant
 
Messages: 3494
Inscrit le: Dim 14 Août 2005, 21:57
Localisation: Reims, c'est la banlieue de Sedan!
Âge: 42
Echelle pratiquée: O14 / H0e

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Mer 31 Août 2011, 16:07 
Merci pour tous ces documents !

Retrouvé dans les archives familiales :
L'autorail Brissoneau photographié avant guerre par mon père (je crois sur la ligne de Celles-sur Plaine) :
Image
Plombières et Train des Eaux
Avatar de l’utilisateur
Mortimer
Éloquent
 
Messages: 382
Inscrit le: Mar 14 Fév 2006, 17:54
Localisation: Lorraine - Meuse
Âge: 67

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Mer 31 Août 2011, 16:12 
Effectivement c'est un bouquin superbe qu'il faut lire pour tout savoir sur le chemin de fer de la vallée de Celles.

Je n'ai pas voulu le pirater pour "pondre" un historique de la ligne dans le style de celui que j'ai fait pour ETIVAL-SENONES ou SENONES-MOUSSEY? Ces derniers résultaient de mes recherches et collections personnelles. :)
Le Cercle SADOUL ( du nom d'une grande famille spécialisée dans l'industrie du cinéma et originaire de RAON L'ETAPE) a fait un travail remarquable et digne d'éloges.
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 655
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 14:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Mer 31 Août 2011, 17:27 
Bravo pour cette très intéressante exploration !
Bravo pour la photo de la belle plaque de rue commémoratrice qui manque (je pense) au site http://ruedupetittrain.free.fr/departement/88/88.htm
Avatar de l’utilisateur
cn46
Bavard
 
Messages: 55
Inscrit le: Ven 21 Déc 2007, 10:47
Localisation: Toulouse
Âge: 66

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Mer 31 Août 2011, 18:51 
MORTIMER a écrit:Image



Je dirais entre La Trouche et Celles ?
Avatar de l’utilisateur
Matthieu
Débordant
 
Messages: 3494
Inscrit le: Dim 14 Août 2005, 21:57
Localisation: Reims, c'est la banlieue de Sedan!
Âge: 42
Echelle pratiquée: O14 / H0e

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Mer 31 Août 2011, 18:58 
Difficile à dire car en dehors des villages, sauf pour la section LUVIGNY - RAON SUR PLAINE, la voie était toujours parallèle à la route ...
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 655
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 14:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Mer 31 Août 2011, 19:23 
C'est la montagne en arrière plan qui me faisait dire ça.
Avatar de l’utilisateur
Matthieu
Débordant
 
Messages: 3494
Inscrit le: Dim 14 Août 2005, 21:57
Localisation: Reims, c'est la banlieue de Sedan!
Âge: 42
Echelle pratiquée: O14 / H0e

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Jeu 01 Sep 2011, 21:14 
ASERMITA a écrit:
Le Cercle SADOUL ( du nom d'une grande famille spécialisée dans l'industrie du cinéma et originaire de RAON L'ETAPE) a fait un travail remarquable et digne d'éloges.


Une grande et nombreuse famille que celle des Sadoul, avec quelques originaux,
Comme le Conseiller et son wagon

http://sadoul.free.fr/Textes/wagon/wagon.pdf


Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Intarissable !
 
Messages: 3773
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 10:03

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Ven 02 Sep 2011, 18:45 
En marge de l'évocation de la ligne de la vallée de Celles il convient de rappeler que la voie métrique avait été déposée pendant la guerre de 14, par les Allemands ,d' Allarmont à Raon sur Plaine et remplacée par une voie de 60 ou de 70 qui était raccordée au réseau du Donon sur la route Moussey, Prayé, col du Donon, au lieu dit Etoile 1. A l'autre extrémité, après être passée à Allarmont, la voie allait sur Bionville et les Noires Colas. De là partait un funiculaire qui montait sur la crête (Roches Ganaux) puis une voie de 60 desservait les ouvrages de la Chapelotte où se trouvait la ligne de front. Le site de la Chapelotte a été le théatre de combats acharnés pendant toute la durée de la guerre. Une importante étude due à trois spécialistes de la guerre de 14 dans les Vosges a été publiée.Image
montazel-sup dem
 

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Ven 02 Sep 2011, 18:48 
pour se repérerImage
montazel-sup dem
 

Re: LUVIGNY, 15 minutes d'arrêt!

Publié: Ven 02 Sep 2011, 18:51 
Le funiculaire:ImageImage
montazel-sup dem
 

Suivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Billard, BV_BLD, dbag740, Dgrr57, Occitan, Patlantic, Renato, Woessner et 26 invité(s)