Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Le Mistral : compositions, matériels, histoire...

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: 141r mistral

Publié: Dim 16 Nov 2014, 13:06 
Bonjour,
Comme le dit X3876, ce sont uniquement des fuel de 1954 à 1965 et entre Marseille et Nice.
Je suis Audrey et Alicia !
Avatar de l’utilisateur
Centurion
Fécond
 
Messages: 548
Inscrit le: Dim 02 Fév 2014, 22:43
Localisation: Phare ouest là où finit la terre
Âge: 51
Echelle pratiquée: HO Epoque IIIC / IVA
Prénom: Christophe
Club: A la maison

Re: 141r mistral

Publié: Dim 16 Nov 2014, 13:08 
bonjour a tous ,bonjour X3876 et centurion, merci pour ta réponse aussi rapide..j avais un doute... je sais aussi que c etait surtout des 1100..

cordialement......... a tous les 2.... marc :lol: :lol:
Marcou 33
Fécond
 
Messages: 611
Inscrit le: Lun 08 Nov 2010, 13:07
Localisation: Gironde.. (sud ouest) et VNS.
Âge: 66
Echelle pratiquée: o, .
Prénom: marc dit marcou
Club: cercle du zero

Re: 141r mistral

Publié: Dim 16 Nov 2014, 13:59 
BR215
Intarissable !
 
Messages: 9503
Inscrit le: Jeu 18 Mars 2010, 19:24
Âge: 46
Prénom: Christian

Re: 141r mistral

Publié: Dim 16 Nov 2014, 19:07 
bonsoir a tous , bonsoir BR215 et merci
pour les infos
corddialement ...marc
Marcou 33
Fécond
 
Messages: 611
Inscrit le: Lun 08 Nov 2010, 13:07
Localisation: Gironde.. (sud ouest) et VNS.
Âge: 66
Echelle pratiquée: o, .
Prénom: marc dit marcou
Club: cercle du zero

Re: 141r mistral

Publié: Lun 17 Nov 2014, 09:18 
Salut Marcou,
Tu as toutes les premières compos du Mistral dans ce fil.

C'est fusionné.
Merci de votre participation au Forum.
la Modération
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 14099
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots® junior

Re: Le Mistral : compositions, matériels, histoire...

Publié: Mer 03 Fév 2016, 20:26 
Petit up' pour ce sujet, avec une question svp.

Il est dit dans la littérature que les BB67000 nîmoises remplacèrent les salissantes [6]-141R fueleuses en 1965, lorsque le Mistral devint un TEE.

Une photo très connue de G. Rannou montre ce train Mistral, tracté par une 67000 plaquée. La voici, réduite (image tirée du forum du N) :

Or, que ce soit sur cette photo du net, ou sur une publication papier grand format (notamment le HSLT n°71 p.34), si je vois bien les plaques Mistral latérales sur les bagnoles, je ne distingue pas le bandeau TEE. :geek:

Image

Question : est-il envisageable que des BB67000 aient pu tirer le Mistral avant qu'il ne soit paré de son bandeau rouge TEE. Même de façon marginale (essais ? ).
:?: :?: :?:

Merci.
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 14099
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots® junior

Re: Le Mistral : compositions, matériels, histoire...

Publié: Jeu 04 Fév 2016, 00:01 
C'est le passage du Mistral dans la catégorie TEE qui a impliqué la suppression de la traction à vapeur sur ce train, question de standing.
Il est probable que des essais de traction ont eu lieu avec des 67000, mais pas certain que ce soit sur des circulations commerciales.
EC 64, toujours en veille...
Avatar de l’utilisateur
EC 64
Intarissable !
 
Messages: 14547
Inscrit le: Lun 21 Jan 2008, 13:13
Localisation: PARIS (F)
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0 (ep IV-V)
Club: AFAC Paris

Re: Le Mistral : compositions, matériels, histoire...

Publié: Jeu 04 Fév 2016, 01:10 
J'pense un peu la mêm'chose. Le mistral est devenu TEE en 1965. Les bandeaux rouges sur les DEV de ce train ont été mis à peu près en même temps. J' n'ai aucune souvenance d'avoir vu, même en photo, une rame DEV à bandeau rouge tirée par une 141R. Et p'is EC 64 a raison : la création des TEE avait pour raison l'attrait de la modernité du rail pour les déplacements d'affaires [pour concurrencer l'avion sur les longues distances ou la voiture sur des trajets un peu moins longs, la SNCF n'allait pas présenter une loco à vapeur face à une DS ou une caravelle (pas l'X 4300, celle de Sud-Aviation)].

L'électrification de la côte d'Azur commençait à urger : le fleuron du rail français de l'époque faisait déjà pâle figure face au Rheingold, avec ses voitures crème et rouge (dont une pano) tirées par des E103 sur toute la partie allemande du trajet.
Avatar de l’utilisateur
Lakur
Loquace
 
Messages: 1081
Inscrit le: Sam 04 Avr 2009, 13:53
Localisation: Île-de-France

Re: Le Mistral : compositions, matériels, histoire...

Publié: Jeu 04 Fév 2016, 10:35 
Merci pour vos avis, c'est ce que j'avais compris aussi.
Lakur a écrit: J' n'ai aucune souvenance d'avoir vu, même en photo, une rame DEV à bandeau rouge tirée par une 141R.

OK, mais mon questionnement était plutôt inverse : savoir si les 67000 avaient déjà commencé à chasser les 141R quelques mois avant le passage en TEE du Mistral, comme cette photo le suggère.
Donc possible pour essais. Quid en utilisation commerciale ?
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 14099
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots® junior

Re: Le Mistral : compositions, matériels, histoire...

Publié: Jeu 04 Fév 2016, 10:52 
Lakur a écrit:L'électrification de la côte d'Azur commençait à urger : le fleuron du rail français de l'époque faisait déjà pâle figure face au Rheingold, avec ses voitures crème et rouge (dont une pano) tirées par des E103 sur toute la partie allemande du trajet.


Heu...l'arrivée des ficelles à Vintimille précède tout de même de quatre ans les premières mises en tête de 103 sur le Rheingold.
Dont les performances en matière de vitesse commerciale n'ont d'ailleurs jamais cassé trois pattes à un canard.

Et si, pour chercher le rival dont les gens du Mistral avaient lieu d'être jaloux, il ne fallait pas chercher un peu plus près, mais, comme Tournesol, "un peu plus à l'Ouest"?

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3186
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: Le Mistral : compositions, matériels, histoire...

Publié: Jeu 04 Fév 2016, 11:12 
Christophe PC a écrit:Et si, pour chercher le rival dont les gens du Mistral avaient lieu d'être jaloux, il ne fallait pas chercher un peu plus près, mais, comme Tournesol, "un peu plus à l'Ouest"?

Christophe PC
Le Capitole, donc ? Mais au niveau vitesse, le Capitole n'était performant que jusqu'à Vierzon (et, à la rigueur, Limoges*). À l'inverse, le Mistrtal avait une très bonne moyenne de Paris à Marseille (profil assez facile (le Seuil de Bourgogne, hantise des vaporistes n'était qu'une formalité pour les électriciens), même si celle-ci ne tournait qu'autour de 140 km/h (pointes de 150, puis 160 km/h).


*Et aussi au d'là de Montauban, dans Bassin aquitain, mais les vitesse n'atteignaient pas le 200 comme en Sologne.
Avatar de l’utilisateur
Lakur
Loquace
 
Messages: 1081
Inscrit le: Sam 04 Avr 2009, 13:53
Localisation: Île-de-France

Re: Le Mistral : compositions, matériels, histoire...

Publié: Jeu 04 Fév 2016, 13:21 
Lakur a écrit:
Le Capitole, donc ?


Je pensais plus à la paire Etendard/Aquitaine

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3186
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: Le Mistral : compositions, matériels, histoire...

Publié: Jeu 04 Fév 2016, 13:36 
La mise en service de l'Etendard / Aquitaine avait notamment nécessité le renforcement des sous-stations. Travail mené bien en amont. Le tout sur un profil de ligne et un terrain plus faciles.
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 14099
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots® junior

Re: Le Mistral : compositions, matériels, histoire...

Publié: Jeu 04 Fév 2016, 15:44 
Christophe PC a écrit:
Lakur a écrit:
Le Capitole, donc ?


Je pensais plus à la paire Etendard/Aquitaine

Christophe PC


La performance en chemin de fer ne se limite pas à la seule vitesse moyenne, elle doit aussi tenir compte de la charge du train et de la vitesse limite.
Dans cette optique, il faut d'abord remarquer que la charge des TEE Aquitaine et Etendard était moins élevée que celle du TEE Le Mistral en service normal comme en cas de forcement. La vitesse limite de 200 km/h avait ses exigences.
Les performances du Mistral étaient donc parfaitement respectables pour un train dont la charge était supérieure et la vitesse limite inférieure tout de même de 40 km/h. Demandez aux mécanos qui ont conduit Le Mistral!
A l'hiver 1976/1977, la distance Dijon-Lyon (196,6 km) était couverte à 137,2 km/h. Un an plus tard, la distance Paris-Dijon (314,3 km) était couverte à 135,7 km/h.
La performance était d'autant plus remarquable que de Paris à Combs-la-Ville la vitesse était limitée à 130 km/h, de Nuits-sous-Ravières à Blaisy-Bas à 155 km/h et que de Blaisy-Bas à Dijon elle était encore limitée à 140 km/h.
Et puis, Le Mistral est un train de légende. Il a ses lettres de noblesse, son histoire et n'a nul besoin d'être comparé à un autre, ce qui n'enlève rien bien sûr à l'Etendard ou à l'Aquitaine.
Il est l'un des derniers grands trains symbolisant le luxe et desservant la Côte d'Azur. Toute une époque!
Avatar de l’utilisateur
6563
Fécond
 
Messages: 578
Inscrit le: Ven 25 Déc 2009, 22:10
Localisation: LAON AISNE
Âge: 69

Re: Le Mistral : compositions, matériels, histoire...

Publié: Jeu 04 Fév 2016, 15:57 
Je répondais à un message qui suggérait que la mise à niveau du Mistral sur l'entièreté de son parcours - ce qui impliquait l'électrification Nice-Marseille - devait son urgence au fait que le Rheingold l'aurait dépassé en termes d'image (résultante de facteurs comme le confort et la performance, cette dernière telle que ressentie par le public).
Je pense quant à moi que les gens du Sud-Est ont plus été aiguillonnés par le "changement de démultiplication" en cours sur le Sud-Ouest, et sa réception par la clientèle.
Que l'Etendard et l'Aquitaine, quelques décennies après les Sud-Express et Drapeau, aient aussi tiré partie d'un tracé beaucoup plus favorable que celui du Mistral est indéniable.

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3186
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

PrécédentSuivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : 141-C, PN21 et 14 invité(s)