Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur : MOD

Répondre
BB 102
Expansif
Messages : 2326
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par BB 102 » lun. 28 oct. 2019, 11:20

bonjour

oui simplement, depuis que je les ai découvertes les 401 et 402 ex PO les 3201 et 3301 ex PLM sont des 2BB2 cela me choquerait un peu de lire 2D2 3201 et 3301
de même que les 2D2 5301 et 5302 à 5306 sont en fait des 2BB2, classées dans les 2D2 pour faire simple et logique, cela me ferait bizarre de voir 2BB2 5302, 5303 ou 5305

continuons nos dépôts de 2D2, après Montrouge, Limoges voici:

TOURS SAINT PIERRE
ce grand dépôt (vapeur , locomotives et automotrices électriques, locomotives diesel et autorails) plutôt centré sur les marchandises (BB 205/220, 325/355, 8001, 8100) et manœuvres (CC 1100, BB 1200, 1500) est tardivement devenu un dépôt de vitesse avec quelques 2D2 et pas très longtemps

suite à l'arrivée des 2D2 5400 à Paris SO, ce dernier dépôt envoie à Tours SP en 1967 les 2D2 5301 et 5302 à 5306
à peine mutée et arrivée à TSP, la 5301 est réformée (18 avril 1967), elle sera ^réservée quelques temps pour le musée avant de finalement être démolie
les 5302 à 5306 sont bientôt rejointes par les 2D2 5400 de Paris SO puis par des unités venant directement de Montrouge
dès 1968, tout ce beau monde rejoint Bordeaux Saint-jean ou les 2D2 5000 ex MIDI sont en cours de réforme
l'ancien dépôt vapeur a servi aussi de garage à des 2D2 réformées de Toulouse et Bordeaux dans les années 70 (photo dans ce forum ou un autre ?)
les 2D2 5302 à 5306 ont retrouvé Tours SP à l'été 1974 , en attente de ferraillage , autour d'un pont tournant
les 2D2 5119 et 5117 de Toulouse ont fini au tas à Tours SP près de la centrale électrique, lieux de garage du matériel réformé
sinon, en relais le dépôt a reçu toutes les 2D2 à l'exception des 9100

bonne journée

Occitan
Causant
Messages : 292
Enregistré le : jeu. 08 mai 2014, 02:49
Prénom : Michel
Localisation : Aveyron
Âge : 70

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par Occitan » mar. 29 oct. 2019, 09:13

Bonjour,

Merci à BB 102, qui parvient à condenser en quelques messages, les affectations des 2D2.

Deux petites évocations supplémentaires :

1) Les 5400 :
Les 5400, bien que d'un look, après grande révision, plus moderne que les 5500, étaient moins appréciées au niveau confort de conduite, chauffage cabine, peut être, mis à part.

En position assise, il fallait des bras d'orang outan pour accéder à certaines commandes électriques, bien que leur cabine soit de dimensions êtriquées.
Elles ne disposaient pas du cran 18, dernier cran de shuntage, dont le passage au couplage parallèle devait s'accompagner de précautions, tant l'appel d'intensité était important.

Un conducteur de Trappes muté au sud-ouest les appelait les "chameaux trotteurs"! Pas vraiment flatteur !

2) Où se cache "le cochon" dans une 5500 ?
Davantage que dans le caractère, ou le nez, selon le cas, il existait bien dans le couloir, prés du compartiment où se situait le servo-moteur électropneumatique de passage des crans rhéostatique, une véritable "queue de cochon".
Elle servait à suspendre, en toute sécurité, la clavette, nécessaire à rendre solidaires l'arbre à cames des contacteurs et la commande à main, en substitution d'un servo-moteur défaillant.

Ces machines, dotées du disjoncteur d'origine, pouvaient se mettre en service, sans recours à aucune réserve d'air, ni à la moindre tension batterie.
Calages préalables du disjoncteur (N10 pour les initiés), et des contacteurs des auxilliaires, montée d'un pantographe à la perche, et commandes manuelles de la traction constituaient un incontournable des examens des "chefs-conducteurs" des années 50.
Toutes dispositions totalement inimaginables aujourd'hui !

Thierry2190
Papotier
Messages : 108
Enregistré le : mar. 16 août 2016, 16:55

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par Thierry2190 » mar. 29 oct. 2019, 09:47

J'ai eu l'occasion de faire des trajets PAZ- Les Aubrais dans les années 1970 aux côtés du conducteur de 2D2 5400, 5500...
L'inconfort, les secousses, le bruit strident, il fallait hurler pour se parler dans la cabine, étaient typiques de ces machines d'un autre temps. Après 1h dans la loco, j'imaginais ce que pouvaient éprouver ceux qui pilotaient ces monstres sur de longs trajets!
Reste que ce sont des souvenirs inoubliables!!

BB 102
Expansif
Messages : 2326
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par BB 102 » mar. 29 oct. 2019, 11:43

bonjour

merci pour ces précisions
je n'ai pas eu l'occasion de faire des trajets en 2D2 mais j' ai pu en voir pas mal au passage en banlieue parisienne et plus loin aussi, sans compter les départs en gare d'Austerlitz, en tête de toute sortes de train
les arrivées avaient pour avantage , le temps de dégager la rame et que la 2D2 refoule d'avoir le temps de l' admirer, ce qui n'était pas négligeable
les départs avaient pour avantages nettement plus intéressants de les voir démarrer, décoller la rame , le tout accompagné de bruits divers plus ou moins impressionants suivant la série ou la 2D2 concernée
elles avaient de la gueule quand même : j'ai même connu les 5302 à 6, un régal à voir avec leur " petit" 127 tonnes, bien plus fines que les 5546 à 5550
je dois avouer que les 9100 me passionnaient moins : pour moi , les vraies 2D2 étaient les ex PO, ETAT ou MIDI
en revanche je suis monté dans pas mal d'entre elles (y compris la 5502 à Vierzon)et l'exiguïté de la cabine des 5400 m'avait sidéré, de même que
le manque de visibilité sur la voie des 5538 à 5545ou 5503à 5537(à cause des trois fenêtres); en revanche les 5546 avec leur grandes vitres permettaient une bonne vue sur l'extérieur

pas forcément agréables à conduire, au vu des normes actuelles, mais toujours bien agréables à voir à Juvisy, Poitiers , Hendaye ou Toulouse

bonne journée

BB 102
Expansif
Messages : 2326
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par BB 102 » mar. 29 oct. 2019, 12:05

bonjour

continuons nos dépôts de 2D2 avec aujourd'hui :

BORDEAUX SAINT JEAN

entre 1950 et 1968, ce grand dépôt (vapeur ,électrique , diesel ) a été monodeuxdédeuhique avec une seule série à l'effectif mais pas n'importe laquelle : les 5001 à 5024 ex MIDI
jusqu'en 1949, il y avait deux séries à Bordeaux , les 5105 à 5120 et les 5001 à 5024 avant le regroupement le 1/1/1950 des 5100 à Toulouse et des 5000 à Bordeaux
je ne sais pas quel était l'atelier directeur des 2D2 5000 (Tarbes? Béziers? )
à partir du 18 avril 1967 (2D2 5003, qui sera garée à Châteauroux )les 2D2 5000 sont réformées
opération terminée le 12 novembre 1969 avec les 5005, 5011 et 5022)
mais à partir de 1967, le parc de 2D2 principalement (mais pas que) basé à Paris SO est redistribué et en 1968 , Bordeaux touche plein de 2D2, à savoir les 5302à 6 de Tours SP, les 5538 à 5545 et 5546 à 5550 de Paris SO et les 5400 de Tours SP, le reliquat de 5400 encore à Montrouge sera muté peu à peu à Bordeaux
en 1968, Bordeaux a la plus grande variété de 2D2 : 5000, 5300, 5400, femmes enceintes et Waterman soit 5 séries qui vont cohabiter quelques temps ensembles et un des plus grand nombre 5 + 22+ 13 soit 40 locos plus les 5000 en fin de vie au début , chiffre ramené à 35 le 20 novembre 1973 avec la réforme des 5305 et 5306
Toulouse a 33 5503à 37 plus les quelques 5105 à 5120 qui finissent leur carrière
Villeneuve puis Lyon-mouche les 35 9100
la 5418 sera réformée le 31 décembre 1980 (roulait elle encore?) comme les 5546 et 5550
les 5538 à 5545 seront radiées le même jour le 17 décembre 1979, mettant fin à l'aventure 2D2 à Bordeaux après presque un demi siècle de présence
beaucoup de 2D2 réformées ont été garées à Bordeaux Bastide mais aussi à Coutras et Tours SP en attendant leur départ vers les ferrailleurs
la 5546 a été envoyé aux ateliers de Vitry avec la 5537de Toulouse pour servir de machine magasin pour la restauration de la 5516 destinée au musée

2D2 5400 ex ETAT : la 5422 n'a connu qu'un seul dépôt : Montrouge
certaines 5400 ont connu deux dépôts : Montrouge et Bordeaux SJ
certaines 5400 ont connu trois dépôts :Montrouge, Tours SP et Bordeaux SJ
certaines 5400 ont connu quatre dépôts : Montrouge, Paris SO, Tours SP , Bordeaux SJ

bonne journée
Modifié en dernier par BB 102 le mar. 29 oct. 2019, 13:27, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Starluc
Intarissable !
Messages : 10232
Enregistré le : lun. 22 août 2005, 10:28
Localisation : Paris
Âge : 63

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par Starluc » mar. 29 oct. 2019, 12:42

J'ai une photo d'une 2D2 5000 (la 5010 je crois), à Bordeaux-Saint-Jean dans l'été torride de 1949. Elle est encore immatriculée "Toulouse"... 8)
On est mieux en époque 2

Occitan
Causant
Messages : 292
Enregistré le : jeu. 08 mai 2014, 02:49
Prénom : Michel
Localisation : Aveyron
Âge : 70

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par Occitan » mar. 29 oct. 2019, 13:14

.... BB 102, les 2D2 5400/5500, pas forcément agréables à conduire au niveau confort, et ergonomie, c'est vrai, (et encore, je n'ai pas connu les selles), mais pas désagréables à "commander".
On pouvait, moyennant déverrouillage du manipulateur, reprendre la traction directement au couplage série-parallèle, ou parallèle selon la vitesse.
En manoeuvres, plus compliquée de par le manque de progressivité entre les crans, la traction fractionnée était à proscrire. Mieux valait il, si possible, imprimer une vitesse initiale suffisante, pour arriver au but sur l'erre, en freinant si besoin, en vue du raccordement d'une rame sur une autre, (par exemple) : ces machines étaient brutales !

Jusqu'à environ 100 km/h, elles ne bougeaient pas. Et au delà, elles sautaient beaucoup moins qu'une 8600 !

BB 102
Expansif
Messages : 2326
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par BB 102 » mer. 30 oct. 2019, 10:06

bonjour

TOULOUSE

avant dernier dépôt sud-ouest ( par ordre de présentation, pas par importance ) le dépôt SNCF de Toulouse a eu deux séries de 2D2 jusqu'en 1949
des 5105 à 5120 et des 5001 à 24 les premières circulant vers Paris, les secondes vers Nîmes
au premier janvier 1950, les 5105 à 5120 sont regroupées à Toulouse et les 5000 ex 4800 MIDI à Bordeaux
jusqu'à l'arrivée des 5503à 5537 vers 1967 ou 1968 , la situation reste à peu près stable avec juste l'arrivée
vers 1958 (ou 1965, selon les sources) de la 2D2 5102 remise au type électrique et mécanique des 5105/5120 mais ayant gardé son esthétique "nez de cochon), elle prendra le numéro 5106
enfin vers 1965 de la 5101, modifiée de la même façon que la 5102 et qui prendra le numéro 5112
je trouve dommage que la SNCF ait donné les numéros 5106 et 5112 à ces deux protos modifiés ( les 706 et 712 ayant été détruites par fait de guerre )
il aurait mieux valu les numéroter à la suite 5121 et 5122( mais à l'époque, on ne m'a pas demandé mon avis)
dès 1966, les premières 2D2 5105 à 5120s sont réformées avec moins de 30 ans de carrière à l'époque
leur réforme finit le 19 décembre 1968 avec la disparition des 5108, 5114 et 5115 (bien avant les 5000)
les deux ex proto sont réformées le 18 avril 1967 (5106 ex 5102) et le 30 décembre 1967 (5112 ex 5101)
le site "trains du sud ouest" indique la modification des 5101 et 5102 en 5112 et 5106 au 27/12/65
Jacques Defrance (mat mot SNCF) en 1958 pour la 5102

pendant leur réforme, le dépôt de Toulouse reçoit de Paris SO les 2D2 5503 à 5537 vers 1967 ou 1968
elles disparaîtront à leur tour au 31/12/1980 avec la réforme des 2D 2 5505, 5506 5507, 5509, 5510, 5515, 5118, 5525, 5526 et 5530 mais seules les 5518 et 5525 devaient encore pouvoir rouler
la 5516 a été restaurée par les ateliers de Vitry pour être exposée à Mulhouse' ( en éclaté pour voir l'intérieur de la loco) avec les 5537 et 5546 servant de magasin de pièces détachées pour sa présentation
le 5525 est préservée par une association
la 5502 , prototype des 2D2 5500, 5400 et 9100 , préservée un temps pour Mulhouse , était encore visible en octobre 1979 à Vierzon avec deux bogies directeurs de 2D2 5100

bonne journée

Avatar du membre
Starluc
Intarissable !
Messages : 10232
Enregistré le : lun. 22 août 2005, 10:28
Localisation : Paris
Âge : 63

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par Starluc » mer. 30 oct. 2019, 10:32

Elles étaient typiques avec leur ventre rond, ces 5100. Je n'ai jamais bien compris ce qui a été la cause de leur échec. Il semble qu'en France, le système de transmission par arbre creux et anneau dansant ait été ostracisé par la transmission Buchli, excellente par ailleurs.
On est mieux en époque 2

BB 102
Expansif
Messages : 2326
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par BB 102 » mer. 30 oct. 2019, 11:34

bonjour

au moment où les 5000 et 5100 disparaissaient(1966/1969) , les 8500 et 25500 apparaissaient en nombre (1964-années 70) les 9300 (1967) venaient compléter le parc, les 6500 allaient pointer le bout de leurs nez, les 5400 de Montrouge libérées étaient réunies avec les 5500 sur le sud-ouest, nettement plus rapides et puissantes, il y avait donc une certaine unification du parc et un renouvellement quantitatif non négligeable
dans ces cas là les locomotives les moins réussies ou posant le plus de problèmes en service s'en vont, hélas pour l'amateur et tant mieux pour les finances publiques et les salariés (partant du principe que ce qui arrive est mieux que ce qui part, sauf erreur)
comment comparer une 6500 de 1969 avec une 5100 de 1939 ?
si quelqu'un avait des photos de 2D2 pour aérer le poste ?

bonne journée

BB 102
Expansif
Messages : 2326
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par BB 102 » mer. 30 oct. 2019, 11:41

bonjour

ici: viewtopic.php?f=5&t=73165&p=1450176&hil ... z#p1450176
deux vues durant l'été 1976 de la 5537 en service à Austerlitz
(cette loco a servi de magasin de pièces détachées aux ateliers de Vitry pour la restauration de la 5516 )

ici : viewtopic.php?f=5&t=73165&p=1478674&hil ... y#p1478674
la 5418 en tête d'un marchandise à Ivry en 1977

ici: viewtopic.php?f=5&t=73165&p=1466248&hil ... s#p1466248
la 5540 à Tours SP en 1976

ici: viewtopic.php?f=5&t=31665&hilit=5546+bordeaux&start=450
la 5537 servant de magasin pour le 5516 aux ateliers de Vitry en mai 1987 (ouille !)

ici:viewtopic.php?f=5&t=73165&hilit=5502+vierzon&start=45
la 5546 en relais à Tours SP en aout 1976

ici : forum.e-train.fr/viewtopic.php?f=5&t=31665&p=1737551&hilit=5501+ivry#p1737551
la 5501 à Ivry en 1969 dans une livrée vert SNCF
la 5502 vue à Vierzon dix ans plus tard avait une livrée bleue gris

en haut de la page de la 5501, le dépôt de PSO dans les années 50 avec 2D2 5000 et 5300

ici : viewtopic.php?f=5&t=31665&p=1724699&hilit=5104#p1724699
et juste en dessous , Austerlitz en 1964 avec les 2D2 5304 et 5104

merci et bonne journée

Avatar du membre
Starluc
Intarissable !
Messages : 10232
Enregistré le : lun. 22 août 2005, 10:28
Localisation : Paris
Âge : 63

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par Starluc » mer. 30 oct. 2019, 12:37

BB 102 a écrit :
mer. 30 oct. 2019, 11:34
bonjour

au moment où les 5000 et 5100 disparaissaient(1966/1969) , les 8500 et 25500 apparaissaient en nombre (1964-années 70) les 9300 (1967) venaient compléter le parc, les 6500 allaient pointer le bout de leurs nez, les 5400 de Montrouge libérées étaient réunies avec les 5500 sur le sud-ouest, nettement plus rapides et puissantes, il y avait donc une certaine unification du parc et un renouvellement quantitatif non négligeable
dans ces cas là les locomotives les moins réussies ou posant le plus de problèmes en service s'en vont, hélas pour l'amateur et tant mieux pour les finances publiques et les salariés (partant du principe que ce qui arrive est mieux que ce qui part, sauf erreur)
comment comparer une 6500 de 1969 avec une 5100 de 1939 ?
si quelqu'un avait des photos de 2D2 pour aérer le poste ?

bonne journée
partant du principe que ce qui arrive est mieux que ce qui part, sauf erreur) : eh bien, justement, ce genre de raisonnement, très "trente glorieuses" on en est quelque peu revenu...Il n'y a qu'à voir les différentes applications informatiques successives qui, censées faciliter la vie de l'homme, la lui compliquent inutilement...

Par ailleurs, qu'une CC 6500 soit plus performante qu'une 2D2 5000 ou 5100, nul ne le nie. Le problème est qu'il faut conserver la mémoire de ce qui a existé afin d'éviter ce qu'on a trop souvent fait en France : "le présent amnésiera le passé qui sera lui-même écrasé par l'avenir". C'est un raisonnement d'ingénieur (et encore, j'en connais de plus intelligents!), pas d'historien, ni d'épistémologue...Et l'historien tout comme l'épistémologue ont leur mot à dire...C'est eux qui construisent l'histoire des techniques.

Cela me rappelle un type qui, une fois, m'a "straffé" parce ce que je défendais (et j'étais suivi) la restauration du prototype d'avion embarqué Nord 2200 de 1948. le raisonnement c'était : "c'est un avion raté, il n'a pas sa place dans un musée". Je lui ai rétorqué : 1- que la période d'après-guerre avait vu une floraison de protos qui ont presque tous disparus 2- qu'étudier un avion raté est intéressant car cela permet de comprendre les choix faits à l'époque et pourquoi ils n'ont pas été pertinents... :moi:
On est mieux en époque 2

BB 102
Expansif
Messages : 2326
Enregistré le : jeu. 28 avr. 2011, 21:40

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par BB 102 » mer. 30 oct. 2019, 13:33

bonjour

on n'est bien d'accord mais le sujet n'est pas tout conserver ou tout démolir
à partir de 1965 , c'estle grand chamboulement à la SNCF dans la parc moteur et ailleurs aussi (vapeur , locos électriques et diesel, automotrices et autorails)
ce qui est jugé trop couteux ou ancien ou pas assez performant est dégagé directement (réforme) ou déclassé (manœuvres par exemple)et remplacé par du neuf sorti d'usine jugé meilleur (sinon, ou est le progrès ? ), ce qui se révèlera vrai ou pas suivant le matériel concerné
les protos partent (6001, 6002, 6003, 9001 à 4, 30001 et 30002, etc) remplacé par d''autres, souvent d'anciens engins équipés pour des essais (BB 17, CC 20002, X 2051, Z 4001/4002, 4203, 4212, CC 14003, etc) qui annoncent les nouvelles techniques
les mises au point délicates ou retards dans les livraisons de matériel neuf ont donné parfois un peu de sursis au matériel ancien (2CC23400, 1CC1 3800 par exemple lors de la livraison des 6539/6559)
je crois aussi que les 5500 en ont bénéficié suite à la livraison des 7200 un peu difficile à l'époque
l'arrivée du TGV a bien sûr complètement redistribué la donne et précipité les grands départs même de matériel récent

voilà, perso, je serais plus pour ( presque ) tout conserver que tout démolir
un musée consacré aux 2D2 et assimilées (2BB2 , 2CC2, etc) ne m'aurait pas gêné
et effectivement, l'informatique sur les 2D2 était un peu primaire à lépoque mais c'est un autre sujet

bonne journée

si vous avez des photos de 2D2 (on voit peu de 9100 dans ce fil) n'hésitez pas à les poster

Thierry2190
Papotier
Messages : 108
Enregistré le : mar. 16 août 2016, 16:55

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par Thierry2190 » mer. 30 oct. 2019, 18:43

2D2-5543 Angoulême 1956.jpg
2D2 5300 CHOISY.jpg
A Angoulême la 5543 et à Choisy une 5300 (floue hélas)

JPdu76
Fécond
Messages : 605
Enregistré le : lun. 06 avr. 2015, 20:52
Echelle pratiquée : HO
Prénom : jean-pierre
Club : aucun
Âge : 53

Re: Ces 2D2 au caratère de cochon !!!

Message par JPdu76 » mer. 30 oct. 2019, 19:41

Non, en bas, c'est bien une 2D2 5500: on voit les carters de la transmission Büchli sous les longerons, au droit des essieux moteurs.
Tant que ça roule sur rails

Répondre