Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Atlantic 221 – les stars de la Belle Époque

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Atlantic 221 – les stars de la Belle Époque

Publié: Dim 14 Fév 2010, 11:51 
.
Fil pour partager photos, infos, diagrammes, références.

Liste des locos page par page : voir en bas de la page 16 , ici : viewtopic.php?f=5&t=35080&hilit=Atlantic+221&start=225


Dans les années aux alentours de 1900 la technique, les dimensions et les performances des locomotives à vapeur ont progressé très vite.
Au cours de cette période, les 221 sont apparues sur presque tous les réseaux du monde et ont été pendant quelques années les meilleures locomotives de trains rapides, le symbole du progrès et de la vitesse.

Le poids des trains a augmenté rapidement. Les Atlantic ont été supplantées très tôt par des 230 lourdes et par les Pacific. Beaucoup de 221 ont été ferraillées dès les années 1920. Seules certaines séries performantes ont été utilisées pendant 40 ans ou plus.
Vers la fin des années 1930 : courte renaissance aux USA et en Belgique.

Pour le modéliste : les Atlantics sont des machines aux proportions agréables et s’inscrivant bien dans les courbes.
Pour l’amateur de locomotives : les 221 ont des styles et conceptions techniques très variés,
en fonction du pays, du réseau ou des ingénieurs qui les ont conçues.

Vu les époques concernées, il y a des documents sans droits d’auteur, c’est pratique.

L’Atlantic Nord (voir mon avatar) et ses cousines des autres réseaux français sont incontournables. Pour les spécialistes de ce forum, c’est l’occasion d’en parler.
Moi, je montrerai des locomotives étrangères, peut-être pas très connues en France.

En voiture ! :D
Dernière édition par Patlantic le Mar 07 Juin 2011, 10:14, édité 4 fois au total.
Pat l'antique
Avatar de l’utilisateur
Patlantic
Exubérant
 
Messages: 2801
Inscrit le: Dim 18 Oct 2009, 14:20
Localisation: Bensheim (Allemagne)
Âge: 72
Prénom: Patrick

Publié: Dim 14 Fév 2010, 12:12 
Chemins de Fer du Royaume de Saxe
(Königliche Sächsische Staatseisenbahn)

Dans les années 1890-1899 les locomotives saxonnes pour trains rapides étaient des 120 et 220 peu puissantes et limitées à 85 km/h. Exemple : classe VIII.2



Les 221 de la classe Xv qui leur succédent en 1900 marquent un progrès très important au niveau des performances. Ces locomotives sont peu connues en France.

Classe Xv – N° 175, 176, et 183-195
1900/1903
Constructeur : Hartmann (Chemnitz)
Compound 4 cylindres système du Bousquet - de Glehn
Grille : 2,41 m2 Surface de chauffe (Foyer+Tubes) : 165 m²
Pression 15 kg/cm² Cylindres HP/BP : Ø 350/555 mm x 660 mm
Roues motrices Ø 1,98 m Poids adhérent 32 t .
Puissance indiquée : max. 1350 ch. Vitesse max. autorisée : 125 km/h


Conception et dimensionnement proche des Atlantics Nord de la SACM, mais :
-pression moins élevée
-surface de chauffe plus faible (pas de tubes à ailettes)
-distribution Joy pour cylindres BP (alourdir et affaiblir les bielles motrices intérieures est une drôle d’idée pour une locomotive rapide)

Voir sur Wiki photo et diagrammes ci-dessous en haute défnition – également libres de droits.
http://de.wikipedia.org/wiki/S%C3%A4chsische_X_V



Diagramme avec tender sur la revue „Die Lokomotive“, mai 1909 :
http://anno.onb.ac.at/cgi-content/anno- ... 114&zoom=2


Silhouette allongée, élégante. La Xv N° 175 et l’Atlantic Nord 2642 ont reçu la „Médaille d’or du Grand Prix“ à l’Expo universelle 1900 à Paris. Grand Prix de quoi ? Quelqu’un sait :?:
Est-ce qu’on présentait les locos avec des danseuses de french-cancan ?

D’après „Die Lokomotive“, le cahier de charges exigeait de tirer des trains de 385 t. à vitesse soutenue de100 km/h. Il a été rempli malgré un défaut décrit par Reuter dans „Die schönsten der Schiene“:
sur les deux premières Xv (N°175-176) il n’y avait pas de balancier entre le 2e essieu moteur et l’essieu porteur arrière de type Adams. Au démarrage, la locomotive patinait dès qu’elle se cabrait un peu. L’essieu porteur arriére sera modifié (diamètre, position, suspension) sur la 2e série (N°183-195) et plusieurs machines recevront une deuxième sablière.
Toutes les Xv seront réformées en 1925-26 sans avoir reçu la surchauffe.



La classe qui a suivi est totalement différente et n’a aucune pièce commune avec les Xv. C’est la mode „simple expansion + timbre bas + surchauffe“ en Allemagne :
Classe Xh – N°81-98
1909/1913
Constructeur : Hartmann (Chemnitz)
Simple expansion 2 cylindres
Grille : 2,8 m2 Surface de chauffe (Foyer+Tubes+surchauffe) : 218 m²
Pression 12 kg/cm²
Roues motrices Ø 1,98 m

Description,caractéristiques et plans (mal scannés) sur :
http://anno.onb.ac.at/cgi-content/anno- ... 101&zoom=2
et page suivante.

Esthétique très moderne.
Puissance tout juste égale à celle de la Xv (malgré la surchauffe). Réformées entre 1925 et 1929.
Les Xv et Xh ne faisaient pas partie des séries Armistice livrées à la France.
:D
Dernière édition par Patlantic le Dim 11 Avr 2010, 20:55, édité 1 fois au total.
Pat l'antique
Avatar de l’utilisateur
Patlantic
Exubérant
 
Messages: 2801
Inscrit le: Dim 18 Oct 2009, 14:20
Localisation: Bensheim (Allemagne)
Âge: 72
Prénom: Patrick

Publié: Dim 14 Fév 2010, 12:24 
Une jolie locomotive peu connue.
Chemins de fer Nationaux Egyptiens

Les Chemins de Fer Nationaux d’Egypte ont commandé à partir de 1900 différent prototypes de 221 qui étaient équipés de l’abri égyptien très typique, comme sur cette 220 et la photo de détail.




De 1913 à 1926, l’Egypte a fait construire 80 Atlantic numérotées 735-814, d’aprés le modèle suivant. Le lanterneau sur l’abri des 5 premières, livrées par Berliner maschinenbau AG (Schwarzkopff), disparaîtra sur les suivantes. Les 5 dernières viennent du Creusot (1926). .

Machine moderne et élégante.
2 cylindres, simple expansion, surchauffe.
Grille 2,9 m² -
Poids adhérent 36 t Roues motrices 1,98 m
Retirées progressivement du service à partir de 1945.

Tenders à 2 bogies ou 4 essieux fixes, selon les fournisseurs. Mais tous avaient la même silhouette à bords élevés.


Le livre „Die schönsten der Schiene“, de W. Reuter, donne les caractéristiques de la machine et plusieurs photos (non disponibles), mais pas de diagramme.
Ce dessin non coté – mais apparemment exact – vient de North British Locomotive Co. qui était un des fournisseurs.


Et ici, une photo vue sur http://mikes.railhistory.railfan.net/r050.html , site formidable.


:D
Dernière édition par Patlantic le Dim 16 Mai 2010, 18:46, édité 1 fois au total.
Pat l'antique
Avatar de l’utilisateur
Patlantic
Exubérant
 
Messages: 2801
Inscrit le: Dim 18 Oct 2009, 14:20
Localisation: Bensheim (Allemagne)
Âge: 72
Prénom: Patrick

Publié: Dim 14 Fév 2010, 12:42 
Changeons de climat.

Chemins de Fer Nationaux Suedois (SJ)

Pour remplacer les 120 et 220 en tête des trains rapides, une locomotive plus puissante devenait nécessaire. Ce sera l’Atlantic classe A.


Classe A - N° 1000 à 1025
1906-1909
Constructeur : Nidqvist (futur NOHAB)

Simple expansion, 2 cylindres, surchauffe.
Grille 2,6 m² Surface de chauffe + surchauffe 133 + 32 m²
Pression 12 kg/cm²
Roues motrices Ø 1,88 m Poids adhérent 31 t
Cylindres intérieurs (moins exposés à l’air froid ?), sablière autour du dôme (pour garder le sable chaud et sec ?), tender formant cloison arrière pour l’abri.
Chassis en barres style américain. Distribution intérieure Walschaerts calée sur l’essieu coudé.
Vitesse max aux essais : 127 km/h
Vitesse des trains limitée officiellement à 90 km/h.


Ce dessin coté vient de „Die Lokomotive“; août 1908
http://anno.onb.ac.at/cgi-content/anno- ... 144&zoom=2

On peut y lire les esais comparatifs réalisés avec un rapide de 360 t tiré alternativement par une 221 classe A et par une double traction de 220, montrant la supériorité et moindre consommation de la 221 par rapport au couple de 220.

Et dans „Die Lokomotive“ de août 1915 on trouve ce diagramme avec demi-coupe vue de devant.


Les 221 classe A ont été retirées du service en 1937.
La 1001 est préservée au Musée des chemins de fer de Gävle

:D
Dernière édition par Patlantic le Jeu 01 Avr 2010, 00:59, édité 1 fois au total.
Pat l'antique
Avatar de l’utilisateur
Patlantic
Exubérant
 
Messages: 2801
Inscrit le: Dim 18 Oct 2009, 14:20
Localisation: Bensheim (Allemagne)
Âge: 72
Prénom: Patrick

Publié: Dim 14 Fév 2010, 12:55 
Bonjour Patrick,

Je viens de scanner une ancienne CP, représentant le modèle d'Atlantic le plus répandu dans les compagnies de Chemins de Fer Français (Nord, Midi, PO, Etat, et même Est avec deux exemplaires)..... mais je pense que tu en diras plus que moi sur ces machines :wink:

A+
Didier.
Avatar de l’utilisateur
Didierd
Débordant
 
Messages: 3044
Inscrit le: Dim 23 Nov 2008, 00:53
Âge: 59
Prénom: Didier

Publié: Dim 14 Fév 2010, 14:15 
Pour moi, la plus des Atlanctic, c'est celle-ci :

Patrick
Avatar de l’utilisateur
Dgrr57
Disert
 
Messages: 465
Inscrit le: Sam 27 Jan 2007, 21:41
Localisation: Belgique
Âge: 61
Echelle pratiquée: H0 2R - H0 3R - H0m

Publié: Dim 14 Fév 2010, 14:35 
Normal pour un Belge :wink:
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 25803
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 64
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Publié: Dim 14 Fév 2010, 14:55 
Didierd a écrit:Je viens de scanner une ancienne CP...


Jolie, l'Atlantic P.O. !
J'ai jamais compris pourquoi elles n'ont pas été modernisées avec surchauffe etc. comme celles du Nord.
Peut-être qu'il n'y avait pas de trains mi-lourds trés rapides sur les lignes plates du P.O. ?
Pat l'antique
Avatar de l’utilisateur
Patlantic
Exubérant
 
Messages: 2801
Inscrit le: Dim 18 Oct 2009, 14:20
Localisation: Bensheim (Allemagne)
Âge: 72
Prénom: Patrick

Publié: Dim 14 Fév 2010, 15:02 
Luc Fournier m'avait adressé il y a quelques temps un article au sujet des 221type nord pour le site web, article repris depuis je crois dans Loco revue.

j'ai une page similaire sur les 220 etat

roland
Avatar de l’utilisateur
Manche Ocean
Montparnasse Epoquin-deux
 
Messages: 8296
Inscrit le: Mar 21 Mars 2006, 23:03
Localisation: dieppe

Publié: Dim 14 Fév 2010, 15:06 
une parmi d'autres : Locomotive 3308 et tender

Auteur de l'illustration Desclée, René
Date prise vue 1907.08.30
N° phototype (NUMP) DCL03396
Service producteur SAP09
Crédit photo Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (archives photographiques)
Date Mistral 2008/01/17
Référence APDCL03396

lien vers source ICI
m1k2d3
Intarissable !
 
Messages: 4769
Inscrit le: Mar 12 Sep 2006, 14:23

Publié: Dim 14 Fév 2010, 15:19 
dgrr57 a écrit:Pour moi, la plus des Atlanctic, c'est celle-ci :



(Et Prévost a écrit: Normal pour un belge :wink: )

À Patrick Tassignon :

Oui, les 2B1 série 12000 étaient des "Intercities" ultra-rapides.
Sur ton site génial j'ai déjà trouvé des diagrammes. J'ai lu quelque part qu'elles onrt roulé avec leur train à plus de 160 à l'heure. Tu peux écrire quelque chose la-dessus ou rappeler les sources ? C'était plus tard que la "Belle Époque", mais des locos comme ça c'est toujours la belle époque :D
Pat l'antique
Avatar de l’utilisateur
Patlantic
Exubérant
 
Messages: 2801
Inscrit le: Dim 18 Oct 2009, 14:20
Localisation: Bensheim (Allemagne)
Âge: 72
Prénom: Patrick

Publié: Dim 14 Fév 2010, 15:25 
manche ocean a écrit:Luc Fournier m'avait adressé il y a quelques temps un article au sujet des 221

roland



Bonjour et merci !
Très bien la page sur les 221 ! Bêtement, chaque fois que je suis venu sur ton site, je regardais les 231 Nord et rien d'autre :(
Pat l'antique
Avatar de l’utilisateur
Patlantic
Exubérant
 
Messages: 2801
Inscrit le: Dim 18 Oct 2009, 14:20
Localisation: Bensheim (Allemagne)
Âge: 72
Prénom: Patrick

Publié: Dim 14 Fév 2010, 15:32 
m1k2d3 a écrit:une parmi d'autres : Locomotive 3308 et tender


Si je ne me trompe pas, c'est aussi une loco belge : La 221 de l'ingénieur .J-B. Flamme.

Il y a quelqu'un qui va à nouveau être content :D
Pat l'antique
Avatar de l’utilisateur
Patlantic
Exubérant
 
Messages: 2801
Inscrit le: Dim 18 Oct 2009, 14:20
Localisation: Bensheim (Allemagne)
Âge: 72
Prénom: Patrick

Publié: Dim 14 Fév 2010, 16:21 
Pour les sources, Vapeur en Belgique, Phil Dambly, Tome II, pages 137-145.

En résumé : mises en service entre avril et juillet 1939, destinées à la remorque de trains rapides légers à la vitesse de 140 km/h.
Conçues par Notesse et fournies par le Consortium Belge de Constructeurs de Locomotives (où Cockerill fut nettement avantagé).
Le carénage a été imaginé par le Français André Huet (il est a remarquer que la type 12 belge est la seule locomotive de (petite) série a avoir porté ce carénage).
Simple expansion, 2 cylindres intérieurs (le modèle représenté plus haut est équipé du mécanisme intérieur :P ), les 4 premières (1201-1204) sont équipées d'une distribution Walschaerts avec tiroirs cylindriques, la 1205 d'une distribution par soupapes Dabeg à cames rotatives, la 1206 d'une distribution par soupapes Caprotti à cames verticales rotatives.
La Dabeg fut remplacé par une Walschaerts en 1946 et la Caprotti, en panne en 1951, ne fut pas réparée.
Leur service préféré : Bruxelles-Midi - Oostende-Kaai, à une vitesse moyenne de 120,5 km/h (arrêt d'une minute à Brugge compris). La vitesse maximum autorisée était de 150 km/h, relevée à 160 km/h.
Pour cela, la SNCB se vit accorder le Ruban Bleu mondial de vitesse des trains à vapeur, Ruban Bleu détenu dépuis 1938 par le Chicago, Milwaukee, Saint-Paul & Pacific Railroad avec ses célébres Hiawatha (Tiens, encore des Atlantic's).



La Milwaukee Road reprit le Ruban Bleu au début de 1940.

Le déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale entraîna la suppression de ces services rapides.
La 1202 se rendit célèbre en promenant son train et ses 1317 prisonniers politiques autour de Bruxelles, les sauvant de la déportation.

Après la guerre, les Type 12 furent reconverties avec succès au trafic lourd (trains de 440 à 550 tonnes, voire trains de messageries express). La vitesse maximum était cependant ramenée à 120 km/h. Les 1201 à 1206 furent entretemps renumérotées 12.001 à 12.006.
Les derniers services assurés le furent entre Bruxelles et Lille en juillet 1962, le dernier service, assuré par la 12.004 (conservée) faisant même les frais d'une détresse à Ascq (secouru par la 242 TA 21).

En 1985, la 12.004 a été restaurée aux Ateliers de Leuven. Depuis lors, elle est remisée, hors service, dans ce même atelier.

En voilà une triste photo.
La reverra-t-on rouler un jour :?:

C'est tout le bonheur que je lui souhaite (et à moi aussi).

En septembre 2007, elle a été exposée à Bruxelles-Midi, lors des fêtes J'aime le Train de la SNCB : ICI
Patrick
Avatar de l’utilisateur
Dgrr57
Disert
 
Messages: 465
Inscrit le: Sam 27 Jan 2007, 21:41
Localisation: Belgique
Âge: 61
Echelle pratiquée: H0 2R - H0 3R - H0m

Publié: Dim 14 Fév 2010, 16:35 
Patlantic a écrit:
m1k2d3 a écrit:une parmi d'autres : Locomotive 3308 et tender


Si je ne me trompe pas, c'est aussi une loco belge : La 221 de l'ingénieur .J-B. Flamme.

Il y a quelqu'un qui va à nouveau être content :D


C'est bien locomotive belge, construite en 12 exemplaires par Cockerill, connue sous le Type 6, numérotées de 3305 à 3012 et 3372 à 3375.
Ces machines ont été construites pendant la période de transition entre Belpaire et Flamme.
La type 6 serait inspirée des 3001 à 3014 du PO.

Quelques infos ICI (lourd :!: ).
Patrick
Avatar de l’utilisateur
Dgrr57
Disert
 
Messages: 465
Inscrit le: Sam 27 Jan 2007, 21:41
Localisation: Belgique
Âge: 61
Echelle pratiquée: H0 2R - H0 3R - H0m

Suivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Centurion, Chris6176, Snoopy3316, vic17 et 17 invité(s)