Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Dim 28 Août 2011, 21:33 
A l'heure où j'écris ces lignes, j'entends le klaxon du dernier tire-bouchon de l'été qui, pour le dernier jour, klaxonne tout le long du parcours. Avec les jours qui raccourcissent et le lumière de Septembre qui s'installent, c'est le signal de la fin des vacances. Autrefois, cela durait bien 15 jours de plus, y compris le train d'ailleurs.

Nouveauté depuis un ou deux ans, il y a un sursis pendant trois wekk-end en Septembre.

Quand à moi, je repars à Paris demain ... sans tire-bouchon. C'est en voiture que je devrai rejoindre Auray. Sérieusement, je suis quand-même étonné que le tire-bouchon ne soit pas maintenu jusqu'à la rentrée scolaire.

A noter que , depuis l'an dernier, le tire-bouchon n'est plus vert et blanc.
Part marginale de la clientèle
Avatar de l’utilisateur
Pierre bis
Intarissable !
 
Messages: 8527
Inscrit le: Ven 13 Avr 2007, 10:12
Localisation: Paris
Âge: 56
Echelle pratiquée: HO

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Lun 29 Août 2011, 00:19 
J'ai eu le même sentiment ce soir, et voir bientôt ces rails qui brillaient comme jamais se recouvrir de rouille me file un cafard monstre...c'est la fin de l'été, bon le week-end prochain on devrait quand même l'entendre pour les quelques retardataires qui sont encore sur la presqu'ile.
Mais vers le début juin nous aurons à nouveau la visite de la draisine qui vient remettre tout à niveau sur la ligne, elle klaxonne presque autant que le dernier tire-bouchon, et là c'est le signe que l'été arrive.
Cyril
Avatar de l’utilisateur
cyril78
Fécond
 
Messages: 525
Inscrit le: Ven 19 Août 2005, 18:01
Localisation: Saint Simon de Pellouaille et St Pierre Quiberon
Âge: 69

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Ven 05 Sep 2014, 11:19 
Petit up pour ce fil

le tite-bouchon, dont le succès l'été ne se dément pourtant pas, est toujours plus ou moins menacé, et le sera sans doute tant qu'il ne sera pas intégré dans des opérations de modernisation, voire d'électrification pour faire arriver à Quiberon le TGV et les TER Bretagne

Alors si comme moi vous êtes attaché à cette ligne je pense qu'il faut surveiller le sujet.

Ci-joint quelques sites

http://presquibavenir.fr/WordPress3/tir ... incertain/
(su celui là je suis intervenu)

http://www.train-blavet-ocean.com/index ... Itemid=557

On en a causé lors des municipales
http://www.letelegramme.fr/morbihan/qui ... 081332.php

http://www.ouest-france.fr/il-faut-refl ... hon-961744

Au passage on constate une dérive, y compris dans le discours des élus: le tire-bouchon est souvent qualifié de "train touristique", ce qui montre que dans certaines têtes il n'est pas toujours considéré comme un moyen de transport à part entière mais comme une sorte de jouet qui pourrait facilement être sacrifié aux choses sérieuses, à savoir la route.

Vigilance donc


Un peu en marge un dernier site consacré au débat public qui commence sur l'avenir du rail en Bretagne

http://www.debatpublic.fr/projet-liaiso ... ire-lnobpl

L'avenir du tire-bouchon n'est pas cité, pas plus que celui des antennes bretonnes survivantes au nord de la péninsule. Peut-être serait-il intéressant, à cette occasion, de lier les sujets.
Part marginale de la clientèle
Avatar de l’utilisateur
Pierre bis
Intarissable !
 
Messages: 8527
Inscrit le: Ven 13 Avr 2007, 10:12
Localisation: Paris
Âge: 56
Echelle pratiquée: HO

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Ven 05 Sep 2014, 12:18 
l'avenir des petites antennes, de part les investissements à y réaliser, et/ou le surcoût necessaire à l'arrivée des TGV, plus les pertes d'exploitation, me semble de plus en plus sombre à la mesure du declin de la france telle que nous l'avons connue...

des exercices de com, c'est certain, nous en connaitrons encore, pour nous faire rever à un avenir du rail, eviter trop de remue menage, mais je fais depuis quelques mois, partie du clan des defaitistes, pour qui tout ce qui est projet de "service" est enterré dans la tête des dirigeants....

Au mieux le tire bouchon continuera quelques été, en esperant que la voie tienne, puis on vous sortira les arguments classiques: voie plus en etat, ou manque materiel.... :mort: :mort: :colere: .

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 3826
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 01:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Ven 05 Sep 2014, 12:25 
j'oubliais un point crucial: il est desormais acté par les climatologues et meteorologues, l'ineluctable montée du niveau moyen des océans, par rechauffement climatique interposé... certaines communes revoient leur POS, prevoyant de se reculer de plusieurs dizaines de metres du trait de cote...

L'effet sur un goulet comme l'isthme sera identique, avec destruction des moyens de communication terrestre ( faudra prevoir du renouvelable ...), et Quiberon se trouver une ile à temps partiel....

pas de quoi faciliter la présence du rail...

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 3826
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 01:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Ven 05 Sep 2014, 14:15 
Il faudrait que tu parles à la nouvelle maire de Saint-Pierre Quiberon qui, dans son premier bulletin municipal, parle des contraintes insupportables comme la règle des 100m imposée par la loi littoral. Apparemment elle n'est pas encore inquiète de la montée des eaux :mdr:

Pour l'avenir de la ligne Auray-Quiberon il sera ce qu'on décide d'en faire et, dans le contexte particulier de cette presqu'île, l'histoire n'est pas forcément déjà écrite. J'ai recherché des infos sur le coût des rénovations/électrifications de Plouaret-Lannion et Nantes/Chateaubriand. On arrive à un coût d'environ 3 M€ du km, ce qui appliqué à Auray-Quiberon donnerait environ 90 M€. Ce chiffre est à comparer au budget envisagé pour ce qu'on pourrait appeler le "plan ferré breton" consultable sur le site LNBOPL: en fonction des scénarios il varie de 4 à 6 Md€. Dans ce contexte 90 M€ c'est insignifiant. Quand au coût moyen d'une route j'ai trouvé le chiffre de 5M€ du km. remplacer la ligne par une route coûterait plus cher que sa rénovation.

Dans le cadre de l'accélération des liaisons avec Rennes, Nantes et Paris la presqu'île a un vraie carte à jouer. Avec des temps de parcours envisageables de 3h vers Paris et de 1h30 vers Nantes et Rennes, les axes de développement possibles seraient les suivants:
- installation sur place d'activité tertiaires
- développement du tourisme de week-end à l'année

Je ne fais là que reprendre en résumé les arguments d'une lettre que j'ai envoyée (il y a une semaine) à deux édiles locaux et dont je ne sais pas encore si elle a été lue.

Ce que j'ai compris à demi-mots en parlant avec des gens fréquentant les politiques locaux, c'est qu'une des oppositions à une réouverture à l'année de la ligne vient des autocaristes locaux qui ne souhaitent pas une concurrence nouvelle. Et-ce pour autant là l'intérêt général? Comme par hasard apparait d'ailleurs cette idée folle de transformer la ligne en route réservée aux car, taxis et véhicules de secour. Une sorte de "couloir de bus" en pleine campagne. Connaissant le civisme moyen des automobilistes on peut déjà prévoir une compagnie de CRS pendant tout l'été pour garder les accès à une telle route.
Part marginale de la clientèle
Avatar de l’utilisateur
Pierre bis
Intarissable !
 
Messages: 8527
Inscrit le: Ven 13 Avr 2007, 10:12
Localisation: Paris
Âge: 56
Echelle pratiquée: HO

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Sam 06 Sep 2014, 02:10 
"...Ce que j'ai compris à demi-mots en parlant avec des gens fréquentant les politiques locaux, c'est qu'une des oppositions à une réouverture à l'année de la ligne vient des autocaristes locaux qui ne souhaitent pas une concurrence nouvelle. Et-ce pour autant là l'intérêt général? Comme par hasard apparait d'ailleurs cette idée folle de transformer la ligne en route réservée aux car, taxis et véhicules de secour. Une sorte de "couloir de bus" en pleine campagne. ..."

Ok... donc comme sur Fontenay le Comte Niort, même recette....on est pile face à une strategie etablie, et sans doute conseillée en haut lieu, afin de mieux faire fermer les lignes, arreter l'exploitation des trains....

le Lobby s'effectue donc chez le courant politique, profitant du passage à droite d'un sacré nombre de communautés urbaines...

les cars et la droite française, c'est cul et chemise.....

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 3826
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 01:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Sam 06 Sep 2014, 09:56 
Il est certain que si rien n'est fait l'avenir à moyen terme cette liaison est menacée.
Je ne sais pas ce que nous réserve l'avenir, mais suite à la lecture des liens donnés par "Pierre bis", je dis tout de suite attention au piège du tram-train.

Sous un vocable qui se veut à la mode et pseudo écologique le tram-train impose tout de suite une infrastruture onéreuse (mise en place de la traction électrique) compensée par des idées tordues d'exploitation simplifiée (signalisation économique qui ne rattrape pas de toute façon ce surcout) condamnant la ligne à une exploitation dédiée interdisant toute autre circulation ferroviaire. :(

J'espère que nos décideurs auront finalement la bonne idée de rénover la plateforme par un bon dressage des voies, et y laisser la possibilité de faire circuler des éléments automoteurs classiques, et si en plus cela pouvait être des bibi entre Quiberon et Vannes avec correspondance quai à quai avec les TGV ce serait largement suffisant pour ne pas dire parfait. 8)
bzh44
Éloquent
 
Messages: 346
Inscrit le: Sam 08 Jan 2011, 10:59

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Sam 06 Sep 2014, 11:08 
À court terme, c'est la solution la moins onéreuse et la plus efficace. À moyen terme (2030) l'idée pourrait plutôt être l'exploitation de TER Bibi à grande vitesse au départ de Rennes et Vannes. À défaut d'une liaison directe avez Paris cela établirait au moins une liaison directe rapide avec les métropoles bretonnes.
Part marginale de la clientèle
Avatar de l’utilisateur
Pierre bis
Intarissable !
 
Messages: 8527
Inscrit le: Ven 13 Avr 2007, 10:12
Localisation: Paris
Âge: 56
Echelle pratiquée: HO

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Sam 06 Sep 2014, 11:39 
Et si en plus vous souhaitez me faire plaisir, vous pouvez rajouter Nantes dans les métropoles bretonnes. :mrgreen:
bzh44
Éloquent
 
Messages: 346
Inscrit le: Sam 08 Jan 2011, 10:59

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Sam 06 Sep 2014, 12:00 
bzh44 a écrit:Et si en plus vous souhaitez me faire plaisir, vous pouvez rajouter Nantes dans les métropoles bretonnes.


Breton c'est peut-être, mais sans le Grrrand aérrroport interrcontinental qu'ils voulaient construire, mais pour lequel le nouveau premier ministre n'est parait-il plus chaud du tout...sera-ce encore une métropole?

Christophe PC
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3181
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Sam 06 Sep 2014, 13:12 
Assez d'accord avec notre ami Nantais...

Si le tram train est une idée comme une autre pour revivifier certains axes penetrants de grandes "metropoles", le coût de réalisation n'est nullement applicable aux liaisons de campagne, aux "retours sur investissements" illusoires.

Seul probléme, en matière de communication, les trains secondaires sont inexistants alors que les projets de Tram Train font une part de gloriole d'elus locaux....Comme nos concitoyens ne voient que ce qu'on leur montre ( ce qui est "logique" ), ils ne plaident que pour cette idée, puis s'effraient si une echéance et un budget y sont alloués...

Sur cette histoire d'image, il est amusant de constater que lorsque l'on evoque les trains de marchandises, les personnes bien souvent pensent " camions sur les trains" et oublient la grande part des convois classiques....ceci en rapport bien entendu sur les diverses communications ayant fait il y a encore quelques années, des annonces "fracassantes"... :lol: :mort:

L'experience nantaise nous montre tout de même la fragilité du matos ( defauts de qualité reccurents ), et gonfle la note.... rien de tel pour effrayer encore plus. Il serait "question" de prolonger la chose, sur la VU Clisson Cholet, ce qui serait vraiment une aberration, alors que la ligne a un serieux besoin de RVB. Une navette automoteur Cholet Clisson Cholet, la correspondance même quai à Clisson, et roule...car le soucis du toujours plus, version rail, fini en général par le toujours moins....

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 3826
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 01:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Sam 06 Sep 2014, 13:34 
Nous nous trouvons devant le cas d'une ligne avec un potentiel de trafic voyageurs périurbain et touristique, avec une voie faiblement armée non électrifiée. Quelles solutions sont possibles ?
- Le maintien d'une exploitation hors saison avec des X 73500 fonctionnant à agent seul. En l'absence de trafic lourd, le maintien d'une voie légère avec des pièces de réemploi sa justifie. Le problème est que les coûts d'exploitation de la SNCF et d'entretien de RFF semblent prohibitifs, voire surévalués. Autre problème, les compagnies d'autocar exclues du marché par le monopole défendent leurs intérêts par des pressions sur les élus.
- La remise à niveau de type St Nazaire-Le Croisic semble totalement hors de proportion entre la dépense et le bénéfice (un TGV par jour en plus des navettes dont on sait qu'il sera réservé à certains clients parisiens avec des moyens).
- Le tram-train à la mode SNCF qui n'est pas sans arrières pensées de sa part : devancer la concurrence et verrouiller le marché en imposant des normes très contraignantes. On a à la fois les contraintes d'une exploitation type ligne secondaire et les coûts au niveau SNCF/RFF... Que Châteaubriant serve de (mauvais) exemple...
- Retrancher la ligne du réseau RFF et l'exploiter comme ligne indépendante. On a la chance d'avoir une voie dédiée à Auray. Le régime d'exploitation serait semblable à celui des CP à Nice, le choix de l'exploitant se faisant sur appel d'offre. Débarassée des contraintes du couple RFF / SNCF, l'exploitation de type ferroviaire avec des rames automotrices diésel sur une voie "légère" mais bien entretenue est moins coûteuse. Solution que la SNCF fera tout pour écarter qui à s'allier objectivement avec ses concurrents routiers pour faire fermer la ligne...
15063
Démonstratif
 
Messages: 1412
Inscrit le: Lun 07 Mars 2011, 10:15

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Sam 06 Sep 2014, 13:51 
Bonjour,
Ci-joint photo de la gare de Quiberon prise hors saison en mai 2013.
Image
Avatar de l’utilisateur
Le Gayant
Papotier
 
Messages: 129
Inscrit le: Mar 13 Nov 2007, 14:11
Localisation: 59
Âge: 67

Re: pour le tire-bouchon, j'ai ôté le capuchon

Publié: Sam 06 Sep 2014, 14:09 
gestion SNCF actuelle: tout faire pour diminuer les personnels, et les coûts..
gestion Privée: tout faire pour diminuer les coûts

On ne peut guère se fier à ces entités pour la suite des exploitations de lignes "economiques"

En l'etat, la seule ( moins mauvaise solution ) , c'est la gestion publique autonome, en attendant Godot, ..pardon un changement radical de société..

Regionalement, pourtant, Carhaix Guimgamp Paimpol semble tenir ....

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 3826
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 01:45
Localisation: La Roche sur Yon

PrécédentSuivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : 060 DB, 141TB407, Alainpyro, Google [Bot] et 22 invité(s)