Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

[Alsace Lorraine] Un peu d'AL

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: un peu d'AL

Publié: Jeu 08 Sep 2016, 11:17 
UN PETIT RAPPEL HISTORIQUE

Carte montrant l'importance stratégique du réseau de l'Alsace-Lorraine, qui échut aux Allemands après 1870.

document extrait de O.S. Nock : Chemins de fer d'hier et d'aujourd'hui.


Image
Daniel Gaymard
Intarissable !
 
Messages: 3954
Inscrit le: Sam 28 Nov 2009, 16:34
Localisation: STRASBOURG
Âge: 76
Echelle pratiquée: HO

Re: un peu d'AL

Publié: Jeu 08 Sep 2016, 11:32 
Pas tout à fait exact. En effet d'après la carte le réseau AL (enfin EL à l'époque allemande) s'arrête à Sarrebourg, or la gare frontière de Nouvel-Avricourt se trouve à plus de 20 km de Sarrebourg en direction de Paris.

Belfort n'a jamais fait partie du réseau EL/AL, la gare frontière se trouvait à Montreux-Vieux à 14 km de Belfort en direction de Mulhouse.
Nicolas67000
Causant
 
Messages: 200
Inscrit le: Sam 27 Déc 2014, 18:11

Re: un peu d'AL

Publié: Jeu 08 Sep 2016, 13:50 
Nicolas67000 a écrit: Belfort n'a jamais fait partie du réseau EL/AL...

Je ne sais pas si j'ai raison, mais s'il y a eu la création du département Territoire de Belfort, c'est parce que tout le département du Haut Rhin n' a pas été annexé ? Et c'est pour cela qu'il est en 90ème position dans la liste des départements en ne respectant pas l'ordre alphabétique.
Merci à ceux qui me diront si j'ai tout bien compris... mes notion d'histoire de France sont parfois déficientes.
Penny
Prolixe
 
Messages: 1751
Inscrit le: Ven 18 Mai 2007, 14:13

Re: un peu d'AL

Publié: Jeu 08 Sep 2016, 15:48 
c'est tout à fait exact et de la même manière avant l'annexion il y avait le département de la Moselle et le département de la Meurthe [sans le Moselle derrière].
Les Prussiens ayant abandonné le canton de Briey qui appartenait à la Moselle et ont fagocité le canton de Château-Salins qui appartenait à la Meurthe [je schématise].

Le premier parce que personne ne savait exploiter les gisements de minerais de fer phosphoreux et donc ce minerai ne les intéressait pas, mais ils vont le regretter plus tard.
Le deuxième pour mettre à l'abris la liaison METZ-STRASBOURG.

L'état français a fait 1 département avec les bouts des 2 départements restant et l'a appelé Meurthe et Moselle.

Après ce fut la germanisation à marche forcé avec quelques dérogations pour Château-Salins par exemple et l'autorisation de la venue du président français lors de l'inauguration du monument aux morts français de Noisseville en 1908, qui s'est soldé par la venue d'une foule immense en liesse au grand désespoir des allemands qui pensaient avoir réussi leur coup après 38 ans
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16286
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 14:52
Localisation: ACAL

Re: un peu d'AL

Publié: Jeu 08 Sep 2016, 15:58 
OK, merci.
Penny
Prolixe
 
Messages: 1751
Inscrit le: Ven 18 Mai 2007, 14:13

Re: un peu d'AL

Publié: Jeu 08 Sep 2016, 16:53 
Côté dérangement frontalier, le département des Vosges a aussi été touché. En effet, en 1871, une convention additionnelle signée à Berlin et à Paris les 21 et 23 juillet, annexe à l'Allemagne dix-huit communes des Vosges soit le canton de Schirmeck et la moitié du canton de Saales. Raon-sur-Plaine, réduit à 860 ha après amputation de son territoire stratégique sur le Donon, est rendu ultérieurement à la France le 12 octobre 1871 et incorporé au canton de Raon-L'Etape. Les communes du canton de Saales restées françaises forment en 1872, avec Beulay, le canton de Provenchères-sur-Fave.
Cela retirait à la France la possession d'un passage vers l'Alsace via la vallée de la Bruche (verrouillé ensuite par la Festung de Mutzig dans les années 1890, qui tirera effectivement sur les troupes françaises ayant tenté une descente de la vallée au début de la 1ère GM).
les Allemands, en possession du col de Saales permettant un accès vers Saint-Dié, prolongeront la voie ferrée venant de Strasbourg jusqu'à Saales. A ce premier tracé en bord de route sera substitué, dans les années 1920, un tracé plus sérieux, à double voie entre Rothau et Saint-Dié (mis à voie unique depuis). Quant aux dix-huit communes ex-vosgiennes, elles seront rattachées au département du Bas-Rhin après 1918.
Y25
Prolixe
 
Messages: 1904
Inscrit le: Dim 08 Jan 2006, 11:36
Localisation: 93140 Bondy
Âge: 67

Re: un peu d'AL

Publié: Jeu 08 Sep 2016, 16:54 
En effet, Belfort et son arrondissement faisaient partie du Haut-Rhin. D'ailleurs à l'origine le territoire de Belfort était appelé arrondissement subsistant du Haut-Rhin.

L'utilisation du terme Alsace-Lorraine avant 1871 est impropre. Le Reischsland Elsass-Lothringen comprenait l'intégralité du Bas-Rhin, le Haut-Rhin moins l'arrondissement de Belfort, une partie de la Moselle, une partie de la Meurthe (selon les limites de l'époque) et quelques communes des Vosges. Aujourd'hui cela correspond au Bas-Rhin, au Haut-Rhin et à la Moselle.

Historiquement Belfort est une commune alsacienne. Mais lorsque l'on parle de l'EL et de l'AL cela correspond aux périodes 1871-1919 et 1919-1938. Ce réseau couvrait les actuels départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle.

Concernant Belfort, elle n'a pas été annexée car la ville a tenu malgré le siège des Prussiens. De plus elle ne faisait pas partie de la zone linguistique germanophone.
Nicolas67000
Causant
 
Messages: 200
Inscrit le: Sam 27 Déc 2014, 18:11

Re: un peu d'AL

Publié: Jeu 08 Sep 2016, 17:24 
Le département a pris le nom de Territoire de Belfort que début des années 20 avant il s'appelait encore le Haut-Rhin en souvenir des provinces perdues (ou vendues) aux Prussiens. Il existait un projet de lui rattaché les arrondissements de Lure (Haute-Saône) et Montbéliard (Doubs) avec pour nom département de la Savoureuse. Mais comme ces 2 arrondissements comme Belfort comptaient une forte population ouvrière en Haut-Lieu on ne voulait pas un département "Rouge" de plus.
AGO ET MGO FOR EVER
Avatar de l’utilisateur
Train68
Éloquent
 
Messages: 310
Inscrit le: Mer 26 Mars 2008, 08:53
Localisation: République de Mulhouse
Âge: 55
Prénom: Benny
Club: RAMCAS

Re: un peu d'AL

Publié: Ven 09 Sep 2016, 08:50 
Claude57 a écrit:bonjour
le long de la voie abandonnée entre Falck et Uberherrn j'ai pris cette chose en photo
c'est assez lourd mais qu est-ce donc ?
L'étiquette sur le dessus n'est plus lisible

Image


Au rebouchage de la tranchée (profondeur 0m80) pour câbles télécomm, ces bornes repéraient l'itinéraire. Je les posais en été 1960 lors de l'électrification
Ligne 1 entre Commercy et Toul.

L'ouverture permettait de maintenir de la main gauche les 'écrous lors de la pose de la plaquette qui restait vierge.
Carré-14 sup. dem.
 

Re: un peu d'AL

Publié: Ven 09 Sep 2016, 09:29 
Découpage administratif ? ou rivière ?

A Pont-à -Mousson , sous les arcades de la mairie, Place Duroc il existe un repère de nivellement intitulé : " Nivellement de la Moselle ". Je n'ai pas d'explication.
Carré-14 sup. dem.
 

Re: un peu d'AL

Publié: Dim 11 Sep 2016, 19:07 
140C343 a écrit:.
Deux vues de la Pacific S16 AL n°1401 ( renumérotée 1-231 D 1 le 1er mars 1939 ) : avec ses écrans pare-fumée d'origine ...

Image
( CPArama / Cliché non crédité )

... et au dépôt de Strasbourg avec écrans pare-fumée agrandis .

Image
( CPArama / Cliché Henri Fohanno )

Une vue de la Pacific S16 AL n°1402 ( renumérotée 1-231 D 2 le 1er mars 1939 ) ...

Image
( CPA Delcampe / Cliché non crédité )

Les S16 AL 1401 et 1402, prototypes à simple expansion et 2 cylindres, avaient été mises en service en 1933 au dépôt de Strasbourg . Elles furent réquisitionnées par la Deutsche Reichsbahn le 4 décembre 1940 . Durant son séjour en Allemagne, la 1402 servit de générateur de vapeur à Karlsruhe .
Au 1er février 1945, elles figuraient ( au moins en théorie :?: ) à l'effectif du dépôt de Strasbourg . La 1401 avait été restituée en mauvais état à Thionville . Elles furent radiées le 3 juin 1946 .
Un article sur ces deux locomotives est paru dans le n° de mai 1935 de la RGCF ( pages 481 à 502 ) :
http://users.fini.net/~bersano/francais ... -L-S16.pdf

Denis .
Car tout finit par être vrai
Avatar de l’utilisateur
140C343
Intarissable !
 
Messages: 6465
Inscrit le: Ven 05 Mars 2010, 22:28
Localisation: Jura
Âge: 67

Re: un peu d'AL

Publié: Lun 12 Sep 2016, 12:45 
Image[/quote]



L'ouverture permettait de maintenir de la main gauche les 'écrous lors de la pose de la plaquette qui restait vierge.[/quote]

bonjour
En fait sur la plaquette est gravée un double fleche qui devait indiquer l'orientation des cables enterrés
Claude57
Causant
 
Messages: 263
Inscrit le: Mar 19 Juin 2007, 16:12
Localisation: Moselle
Âge: 69

Re: un peu d'AL

Publié: Lun 12 Sep 2016, 14:27 
Claude57 a écrit:
En fait sur la plaquette est gravée un double fleche qui devait indiquer l'orientation des cables enterrés


Principe de repérage de la borne, sur plaquette de zinc avec inscriptions frappées comme sur ta photo, ou maintenant en plastique gravé.

Image
A+
Vincent
Avatar de l’utilisateur
Do-khyi
Loquace
 
Messages: 1257
Inscrit le: Lun 06 Jan 2014, 12:40
Localisation: 3+11 à l'Est
Âge: 49
Echelle pratiquée: HO

Re: un peu d'AL

Publié: Lun 12 Sep 2016, 21:11 
Merci pour les explications, mais je devais les poser avec un sac de plaquettes
vierges + Un sac de boulons et un sac d'écrous de diamètre 8. Un jour, le 1er chef me demandait de présenter l'ouverture côté voie et le lendemain le 2e chef me disait de faire le contraire.

Ces bornes étaient appréciées par les couleuvres à qui elle servaient d'abris.
Pas de pot pour le collègue qui n'appréciait que les vipères car il les vendait à l'institut Pasteur.
Carré-14 sup. dem.
 

Re: un peu d'AL

Publié: Dim 16 Oct 2016, 13:42 
.
Petit retour sur l' Eselbahn ( surnom de la ligne à VM Lutzelbourg - Drulingen via Maisons-Rouges, qui comportait une antenne de Maisons-Rouges à Phalsbourg ) : la 1-040 TB 123 ( ex-T37 AL n°123 ) en tête d'un MV près de Maisons-Rouges le 30 septembre 1949 ...

Image
( CPArama / Cliché Jacques-Henri Renaud )

La ligne a été fermée au trafic voyageurs le 2 octobre 1949 avec desserte routière de substitution .
La fermeture au trafic marchandises s'est faite en deux étapes : le 1er mars 1951 entre Graufthal et Drulingen et le 1er septembre 1953 entre Lutzelbourg et Graufthal .
Denis .
Car tout finit par être vrai
Avatar de l’utilisateur
140C343
Intarissable !
 
Messages: 6465
Inscrit le: Ven 05 Mars 2010, 22:28
Localisation: Jura
Âge: 67

PrécédentSuivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Bob l'éponge N iste, cegesy, Fred., Pat 91 et 42 invité(s)