Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Disparition inéluctable du service auto-train ?

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 11:57 
..et puisque tu ressorts l'argument du "juste coût", c'est à dire une vision à minima comptablement equilibrée des choses, quelle est ton opinion sur le "juste coût" du transport routier, en particulier de marchandises, regardé vis à vis de la Société ???

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 3877
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 01:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 12:18 
Le "juste coût" n'est pas le "moindre coût" mais celui qui s'apparente au meilleur rapport qualité prix du service.
Il peut être en faveur du rail comme pour le service de banlieue ou sur de grandes distances intercités. Mais aussi en faveur de la route dans des zones rurales.
Je ne pense pas être sectaire mais j'essaie d'être réaliste.
Pour le fret, je pense que l'intermodal ferroviaire devrait être favorisé mais que le service par wagons diffus est mort.
Dans la bataille économique mondiale qui se livre actuellement tous les secteurs d'activités en général et la logistique (transports et stockage) en particulier, se doivent d'être au taquet en France comme ailleurs.
Vouloir canaliser une activité, c'est comme pour un fleuve. Ça marche un temps puis un jour ça déborde avec dégâts.
Bougnat-Connection & F.M.B
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 24029
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 63
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 12:21 
Parler ainsi de Loïc Lefloch-Prigent à cause de ses condamnations dans les affaires d'état liées à ELF, Sté entièrement créée pour être une fausse barbe des services secrets sous la houlette de Pierre Guillaumat, n'a guère de sens par rapport à son passage à la SNCF.

à l'époque, il était bien parti pour un développement de la SNCF.
Grand utilisateur du train à l'époque, il avait écrit des circulaires à l'usage des clients gros utilisateurs et ses idées allaient dans le bon sens au profit de la SNCF.
ALAIN
Avatar de l’utilisateur
morvan
Une promo? J'achète!
 
Messages: 15520
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 12:28
Localisation: Colombes (92) & Clamecy (58)
Âge: 71
Echelle pratiquée: HO & Z

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 13:26 
En 1957, il n'y avait pratiquement pas d'autoroutes en France et la location de véhicules était encore un rêve (dans les films américains où le héros descendu de son Boeing 707 loue une Cadillac chromée). Ce n'est plus le cas de nos jours.
Pas de TGV non plus du temps des 141 R. Les temps ont changé et la super-idée d'il y a 60 ans n'est plus pertinente commercialement.
Contrairement au train de nuit qui a encore une "niche" commerciale, l'auto-train est fini.
15063
Démonstratif
 
Messages: 1486
Inscrit le: Lun 07 Mars 2011, 10:15

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 13:32 
est ce que le "coût" de quelques centaines de décés, et quelques milliers de bléssés, directement imputables à l'excés des camions, et de leur conditions de travail deplorable, quand il n'est pas illegal.. te semble une donnée recevable dans tes equations economiques ???...

mais sans aller jusque là, crois tu que le "juste prix" des routiers soit celui où tout un chacun, via son imposition notement, finance leurs prejudices, et notement en matière d'infrastructures ???....prejudices qui devraient leur être directement imputables...

Non, ce n'est pas le "juste prix"... quand à son ineluctabilité, ce n'est que ta vision des choses, bien d'autres solutions de "perequations", plus transparentes, feraient sans doute aussi bien avec le rail, sans evidement revenir à la cour de debord, et les ruptures de charges... combien d'EP inutilement sacrifiés, qui seraient desormais utiles en lots de wagons ???

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 3877
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 01:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 13:50 
M'enfin les gars , on vous l'a dit et répété :

"Quand on veut tuer son chien , on dit qu'il a la rage" !

C'est pas bien compliqué , quand même !

Phil .
Moins qu'hier,plus que demain!
Avatar de l’utilisateur
Phil53
Démonstratif
 
Messages: 1372
Inscrit le: Ven 18 Nov 2011, 00:22
Localisation: Par là-bas , mais souvent par ici !
Echelle pratiquée: HO
Club: CCAC , LIBERTY-RAIL

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 13:54 
Quel que que soit l'endroit, toute discussion sur la disparition d'un service, la fermeture d'une gare, d'une ligne, déclenche immanquablement des échanges enflammés...
D'un côté, je le regrette parce que les arguments échangés volent parfois au raz des pâquerettes ou tournent à l'attaque personnelle.
Mais de l'autre, j'en suis heureux parce que cela signifie que, en général, on l'adore ce chemin de fer!
Ceci dit, et même si les dirigeants de la SNCF ont certainement une part de responsabilité, il ne faut pas oublier une chose : si le fret a commencé à décliner, ce n'est pas parce que la SNCF n'en voulait plus, mais bien parce que les chargeurs ont commencé à trouver plus économique, plus rapide, plus intéressant au sens large de passer par un autre moyen de transport : le camion. Et on peut dire la même chose pour le transport de voyageurs.
Il y a des années, le transport de voyageurs sur longue distance a commencé à décliner, à l'époque de l'apparition d'un nouveau moyen de transport : l'avion et Air Inter. Ou Air France sur Paris - Londres. Et aujourd'hui, que voit-on? Que Air France accuse la SNCF de concurrence déloyale parce qu'elle a ouvert une ligne TGV sur Bordeaux.
Le train a fait disparaitre un certain nombre de moyens de locomotion qui existait pourtant depuis des siècles. Un jour, ce sera le tour du train tel que nous le connaissons.
Comme tout le reste, le chemin de fer doit s'adapter à son époque. Même un service public doit se demander s'il doit proposer un service qui ne répond plus qu'aux besoins d'une poignée de personnes, ou plutôt redéployer ces moyens pour mieux répondre aux besoins du plus grand nombre.
gilles_tagada
Causant
 
Messages: 230
Inscrit le: Dim 26 Sep 2010, 11:51
Localisation: Toulon

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 14:08 
Prevost a écrit:Bonjour Fabrice :wink:
Face à vos interventions promptes à démolir la SNCF de l'intérieur en crachant sur la hiérarchie, les chefs, les cadres et le PDG voir sur l'actionnaire, il y a deux réactions possibles. Laisser dire ou réagir. J'ai choisi de réagir. :wink:
Que vous soyez désorienté sur l'évolution du chemin de fer, je le comprends, mais ce n'est pas en agissant de votre manière que vous ferez avancer les choses.
Je suis pour un Service publique mais comme tu le dis au "juste coût". Qu'il soit ferroviaire ou non.

Par contre je remarque que certains secteurs ont su évoluer. Je pense, entre autre, aux paquebots qui sont passés d'un service de ligne à un service de loisir.
Pour en finir avec ce message, ce que j'aimerai, c'est pouvoir discuter sereinement sur l'évolution et l'avenir du secteur sans entendre systématique des jérémiades évoquant un passé qui est définitivement révolu.
Au plaisir de vous lire :wink:


Je ne vois pas comment on pourrait discuter sereinement, puisque dans ton système tu cherches surtout à contrer sans faire de propositions concrètes. Tu t'engouffres dans des brèches que tu créés toi-même.

On a parlé de M. Le Floch-Prigent, et tout de suite tu parles de ses ennuis judiciaires. Je ne vois pas le rapport avec son action à la SNCF, et en plus c'est peut-être bien le seul et au moins le premier qui a chercher à faire bouger les lignes, donc ta défense qui consiste à l'enterrer est mauvaise vis-à-vis de tes idées.

Tu nous dis que nos interventions sont faites pour démolir la SNCF de l'intérieur en crachant sur la hiérarchie.
On déplore les orientations suicidaires de la boîte, mais on sait bien qu'il devrait y avoir des changements pour qu'elle puisse continuer à assurer un service public, intentions que tu ne nous prêtes pas. Quant à cracher sur la hiérarchie, ça fait plusieurs posts que les différents intervenants défendent la position de Le Floch-Prigent, donc je n'ai pas l'impression qu'on fasse du découpage primaire de patron.

La hiérarchie, en ce qui me concerne j'ai pointé du doigt son incompétence dans certains cas, et même dans un certain nombre de cas, mais en soulignant qu'il y avait des problèmes d'expérience bien souvent. Quant à leurs objectifs, je ne suis pas certain qu'ils soient très clairs.
Des gens encadrent des équipes avec seulement un examen technique d'accès à la maîtrise en rapport avec leur filière.
Je rajoute aussi que des types profitent du système, et là je parle des agents...

Je crois que tu as une vision étroite des agents de la SNCF: pour toi ça doit être "cheminot/syndicat/découpeur de patrons/conserver de vieux acquis inutiles".
Je pense que les cheminots qui sont ici ne doivent pas être dans ce état d'esprit, car ce sont des gens qui aiment le rail.
Avatar de l’utilisateur
Igis
Papotier
 
Messages: 192
Inscrit le: Mer 08 Juin 2016, 20:47
Prénom: Jean-Philippe

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 14:29 
gilles_tagada a écrit:Ceci dit, et même si les dirigeants de la SNCF ont certainement une part de responsabilité, il ne faut pas oublier une chose : si le fret a commencé à décliner, ce n'est pas parce que la SNCF n'en voulait plus, mais bien parce que les chargeurs ont commencé à trouver plus économique, plus rapide, plus intéressant au sens large de passer par un autre moyen de transport : le camion. Et on peut dire la même chose pour le transport de voyageurs.
Il y a des années, le transport de voyageurs sur longue distance a commencé à décliner, à l'époque de l'apparition d'un nouveau moyen de transport : l'avion et Air Inter. Ou Air France sur Paris - Londres. Et aujourd'hui, que voit-on? Que Air France accuse la SNCF de concurrence déloyale parce qu'elle a ouvert une ligne TGV sur Bordeaux.
Le train a fait disparaitre un certain nombre de moyens de locomotion qui existait pourtant depuis des siècles. Un jour, ce sera le tour du train tel que nous le connaissons.


Effectivement le chemin de fer peut disparaître comme d'autres modes de transport ont disparu. Mais il faut bien voir que tout ne disparaît pas complètement. Les voies d'eau se sont fait manger par le rail, malgré tout certains transports par bateau sont sûrement très intéressants et existent encore aujourd'hui, là où le rail ne pourrait sans doute faire mieux.

Or, en ce qui concerne les trains, même sur de bons créneaux adaptés, il y a eu perte de trafic.
Comme tu le dis, les chargeurs ont trouvé un avantage dans le camion, mais même dans certains endroits où ce n'était pas le cas, ils ont été obligés de s'y mettre. Pourquoi ? Et bien parce que le rail a abandonné la partie, si, c'est bien la réalité. La SNCF ne voulait plus les clients tout simplement, afin de mettre en œuvre sa politique de démantèlement.

Il faut voir le dégraissage d'effectifs qui a pu avoir lieu suite à l'abandon massif du fret. Quant aux opérateurs privés qui pouvaient être intéressés par les trafics, on leur a bien savonné la planche, que ce soit par les lignes qui n'ont pas pu continuer à recevoir les trafics à cause d'une infrastructure défaillante, ou parce qu'au niveau SNCF on les a bien emmerdé.
C'est-à-dire que ceux qui ont critiqué la direction sur l'abandon de ces trafics en interne n'ont rien fait pour que d'autres trains puissent circuler sur le réseau, alors que c'était des péages supplémentaires avec retombées sur la partie circulation de la SNCF.

En ce qui concerne le passage aux camions de nombres d'entreprises, il y a eu un aspect logistique qui a pu guider, mais aussi tous les aléas dû aux grèves à répétition dans la boîte, les dessertes mal assurées par des types peu scrupuleux du client.
Quand les entreprises n'avaient pas le choix et que le rail était la solution pour elles, ce sont bien souvent leurs employés qui ont dû composer avec les frasques de certains à la SNCF. Des exemples j'en ai pas mal.

Pour revenir sur le sujet de l'auto-train, peut-être n'est-ce plus rentable, mais pourquoi créer ce service décrit dans le premier post. Que la SNCF s'occupe de faire du train, ce qu'elle peine à arriver.
Avatar de l’utilisateur
Igis
Papotier
 
Messages: 192
Inscrit le: Mer 08 Juin 2016, 20:47
Prénom: Jean-Philippe

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 14:43 
Un auto-train, ce n'est pas seulement un wagon accroché en queue d'une rame voyageurs, c'est aussi toute une logistique et elle est coûteuse. Effectivement, pour les clients qui souhaitent faire transporter leur voiture personnelle, pas uniquement pour les vacances mais pour toute autre raison, un transporteur routier pourrait le faire avec des moyens d'une simplicité désarmante : un camion, un parking et un Algéco. Avec seulement 6 à 8 véhicules par camion, il peut proposer un service personnalisé.

Avec sa méthode habituelle, la SNCF prend les devants pour être sûre de "tuer" la concurrence qui pourrait se mettre en place avec l'arrêt des auto-trains.
15063
Démonstratif
 
Messages: 1486
Inscrit le: Lun 07 Mars 2011, 10:15

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 14:55 
gilles_tagada a écrit:Comme tout le reste, le chemin de fer doit s'adapter à son époque.


Il est certain qu'en programmant son déclin , ceux qui parlent d'adaptation et d'évolution auront gain de cause , surtout que ces gens-là ne sont , la plupart du temps , pas concernés !

Et puisqu'il n'est pas possible d'éradiquer complètement le chemin de fer , le peu qui reste fonctionne à la "va comme j'te pousse" , un peu comme le pays finalement .

C'est ballot !

Phil .
Moins qu'hier,plus que demain!
Avatar de l’utilisateur
Phil53
Démonstratif
 
Messages: 1372
Inscrit le: Ven 18 Nov 2011, 00:22
Localisation: Par là-bas , mais souvent par ici !
Echelle pratiquée: HO
Club: CCAC , LIBERTY-RAIL

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 15:11 
Prévost, en fait c est le français moyen qui croit encore que le cheminot touche la prime de charbon, est quand même payé si il fait grève, ou en encore qu il a droit à 60 jours de congés par an....

Bref à quoi bon discuter avec quelqu'un qui a des idées bien ancrées sur les feignants de cheminots.
Olivier - Agent SE
Beneuvre
Fécond
 
Messages: 744
Inscrit le: Sam 23 Mai 2009, 13:27
Localisation: Dole (39)
Âge: 39
Echelle pratiquée: HO HOm
Prénom: Olivier

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 15:16 
Igis a écrit:...On a parlé de M. Le Floch-Prigent, et tout de suite tu parles de ses ennuis judiciaires. Je ne vois pas le rapport avec son action à la SNCF...

Je regrette mais un Monsieur qui a servi la plus part du temps dans l'énergie et seulement 6 mois à la SNCF est peu crédible. D'autre part ses ennuis judiciaires avérés tant en France qu'en Afrique ne plaide pas pour sa moralité ni pour ses justesse de vue. Même si elle vont dans le sens de vos idées.
Rappelons au passage que judiciairement réparation ne vaut pas oubli. Le 3ème bulletin du cassier judiciaire est la pour le rappeler. (40ans avant effacement)

Igis a écrit:...
Je crois que tu as une vision étroite des agents de la SNCF: pour toi ça doit être "cheminot/syndicat/découpeur de patrons/conserver de vieux acquis inutiles"...

Et bien, c'est malheureusement l'image qui apparait à la lecture de vos nombreux messages :wink:
Je pense surtout que ceux qui pensent autrement que vous, ne s'expriment pas et vous laissent dans votre monologue.

Pour reprendre ta première phrase, je n'ai créé aucun système, je ne fait que constater des propos. Quand aux propositions, j'en ai un parlé un peu en proposant de développer les chemins de fer (je n'ai pas dit la SNCF) la où ils sont pertinents. Entre autres, service banlieue, très grandes lignes, fret intermodal, etc. Le service public lorsque le chemin de fer est là aussi pertinent.
Bougnat-Connection & F.M.B
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 24029
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 63
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 15:22 
Beneuvre a écrit:Prévost, en fait c est le français moyen qui croit encore que le cheminot touche la prime de charbon, est quand même payé si il fait grève, ou en encore qu il a droit à 60 jours de congés par an....

Bref à quoi bon discuter avec quelqu'un qui a des idées bien ancrées sur les feignants de cheminots.

J'hallucine :shock: , trouve un écrit de ma part où j'exprime ces choses :roll:
Je dis simplement que ça ne sert à rien de cracher dans la soupe et de critiquer d'un bloc la hiérarchie (excuse moi, sauf Loïc Le Flock Prigent :wink: ) pour faire avancer les choses.
Je crois profondément que les cheminots sont comme la plus part des salariés travailleurs et amoureux de leur métier.
Dernière édition par Prevost le Ven 13 Oct 2017, 15:28, édité 1 fois au total.
Bougnat-Connection & F.M.B
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 24029
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 11:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 63
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 13 Oct 2017, 15:25 
La SNCF profite aussi de son monopole car sur des marchés de niche, aucun concurrent ferroviaire ne peut s'installer. Le motif, ce sont les péages exigés par... SNCF réseau qui dissuadent la concurrence. Il faut avancer des sommes considérables avant de gagner la moindre recette.
En Autriche où les péages sont 2,5 fois moins élevés, la SNCF se pose en concurrent de l'opérateur historique via Westbahn. Les ÖBB seraient très intéresses par la relance d'un train de nuit Paris-Vienne en open access, la ligne historique de l'Orient Express ! Mais ils ont fait leurs calculs et avec les exigences françaises, impossible !
La SNCF peut laisser mourir une marque comme le Train Bleu, qui a ou qui va cesser de rouler alors qu'elle pourrait être rentable et servir de base à une relance des trains-hôtel sur des relations très touristiques. Les auto-train sont une branche dérivée des trains-hôtel.
Quant à la concurrence routière, avec Kéolis et Géodis, la SNCF s'en charge.
15063
Démonstratif
 
Messages: 1486
Inscrit le: Lun 07 Mars 2011, 10:15

PrécédentSuivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : 12035, BB 102, BB7003, Francis Bour, Gibi, pptrain et 32 invité(s)