Page 49 sur 50

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : mar. 11 juin 2019, 22:56
par Trimarco232
supprimé (hors thème)

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : mer. 12 juin 2019, 00:20
par Alexandre B.
Deux choses :

- Les c**s, de toutes manières, ne savent pas écrire, donc, barrière au singulier ou pluriel, qu'importe...

- De deux, pas sûr qu'ils suivent un message du type " en cas d'urgence, enfoncez moi ". Ils auraient trop peur d'abimer leur beau SUV ou monospace. Mieux vaut crever que d'abimer la peinture!!!

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : mer. 12 juin 2019, 03:41
par Cleau
Cleau a écrit :
mar. 11 juin 2019, 21:38
Voir là:
https://www.rtl.be/info/regions/flandre ... 30729.aspx
Je ne suis pas certain que vous ayez pris le temps de visionner la video belge dont je vous ai mis un lien juste avant la photo de flop

Re voici le lien:
https://www.rtl.be/info/regions/flandre ... 30729.aspx

La vidéo qui fait froid dans le dos: elle bouge les panneaux de signalisation et franchit un passage à niveau en TRAVAUX

Pris sur le vif, ça vaut son pesant de cacahuète

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : mer. 12 juin 2019, 05:18
par Stephane04
Bonjour
Flop! a écrit :
mar. 11 juin 2019, 22:30
Bonne idée. Cependant, avec "Barrière" sans "S", cela peut sous-entendre que les autres barrières ne sont pas cassables.
Ou alors, il faudrait l'écrire partout.
Je ne pense pas que cela soit une faute de français, mais cela doit vouloir dire que LA barrière que tu as en face de toi est cassable.

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : mer. 12 juin 2019, 09:45
par Fa 85
Il est certain que chez une majorité d'usagers de la route, faire fi d'une signalisation "normale" de travaux afin de coller au mieux à l'itineraire habituel, quitte à supporter quelques bosses et rouler à vitesse reduite, est un fait commun….

les choses se compliquent evidement si des obstacles se dressent sur le parcours, ainsi un gros engin de TP mis en travers arréte les velléités de passer..

un blocage de PN pour travaux se réalise normalement avec du "lourd", et pas du seul fait du strict respect de la signaletique…

j'ai connu un PN de campagne en refection, du côté de Chantonnay, à barrières simples baissées en permanence, et comdamné par moultes ganivelles, implantées quelques dizaines de metres en amont..un by pass sauvage evident, par l'usage d'un champ mitoyen, permettait de s'affranchir de cet obstacle...le chemin ainsi créé était defoncé comme un bon terrain de moto cross, preuve de l'habitude et l'usage de la chose …

..bon, en cherchant des arguments contraires, on peut à peu prés tous se souvenir de signalisations routière de travaux implantées en depit du bon sens, sans justification visible ou alors circulant hors horaire actif de travail...aussi, pour les plus de "mauvaise foi" de nos contemporains, la valeur de ces panneaux jaunes ne représente plus grand chose…. :mort:

Fabrice

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : mer. 12 juin 2019, 12:28
par Renato
Fa 85 a écrit :
mer. 12 juin 2019, 09:45
..bon, en cherchant des arguments contraires, on peut à peu prés tous se souvenir de signalisations routière de travaux implantées en depit du bon sens, sans justification visible ou alors circulant hors horaire actif de travail...aussi, pour les plus de "mauvaise foi" de nos contemporains, la valeur de ces panneaux jaunes ne représente plus grand chose….
Pas besoin de "bien chercher" : il est un fait très courant que les panneaux jaunes de chantier sur les routes sont posés bien avant le début effectif des travaux, et enlevés parfois des mois après... quand le vent et l'abandon ne le font pas avant.
Dans ces conditions, il n'est pas étonnant que les automobilistes n'y accordent que peu d'importance. La vieille histoire de Guillot qui criait au loup.
Si tu viens vers Arcachon, cela fait des années qu'il y a des travaux sur la voie d'accès directe. Bon, bien sûr, ce serait trop simple de les réaliser l'hiver. Donc ils sont prévus entre le printemps et l'automne :roll: , avec une interruption en juillet- août. Et tout le bordel restera en place pendant l'interruption. :mdr: :applause:
Ce n'est pas grave ni dangereux, puisque la moyenne horaire actuelle le week-end est inférieure à celle des trains de 1890, et qu'il n'y a personne dans le coin à cette époque de l'année. :clown:

Fa 85 a écrit :
mer. 12 juin 2019, 09:45
j'ai connu un PN de campagne en refection, du côté de Chantonnay, à barrières simples baissées en permanence, et comdamné par moultes ganivelles, implantées quelques dizaines de metres en amont..un by pass sauvage evident, par l'usage d'un champ mitoyen, permettait de s'affranchir de cet obstacle...le chemin ainsi créé était defoncé comme un bon terrain de moto cross, preuve de l'habitude et l'usage de la chose …
... et preuve de travaux traînant en longueur au-delà du raisonnable et de la patience des locaux, puisque le terrain avait eu le temps d'être défoncé. :wink:

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : mer. 12 juin 2019, 13:18
par Aubert Bernard
Ce n'est pas en France....mais, pareil! Ils n'ont pas le temps d'attendre!!!! :colere: :colere: :colere:


Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : mer. 12 juin 2019, 16:04
par Labans
Cette semaine, je dois passer deux et des fois 3 passages à niveau 4 fois (2 A/R) par jour.
La moitié du temps des conducteurs doivent s’arrêter à cheval sur le passage car devant cela "bouchonne".
À ce mont là, les conducteurs et passagers tournent régulièrement la tête pour regarder les barrières. Je sens leur anxiété :roll:
S'il y a un accident, les PN seront-ils classés dangereux :?: :gne:

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : mer. 12 juin 2019, 17:32
par 12035
Bonjour,
Qu'ils relisent le code de la route, il y a la réponse.

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : mer. 12 juin 2019, 17:45
par Prof
Ce que Labans oublie de dire, c'est que si tu constates que ça bouchonne devant, et que tu n'auras pas la place, en collant à la voiture qui précède, de dégager le PN, si donc tu t'arrêtes AVANT le PN en attendant que ça dégage, conformément à la loi et par mesure de prudence, alors l'automobiliste qui te suit klaxonne avec rage. Un parisien, probab', ou un toulousain :roll: .

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : mer. 12 juin 2019, 17:58
par Renato
C'est alors que très gentiment, tu lui fais un signe amical avec le bras pour l'inviter à te doubler (tu peux mettre les feux de détresse pour lui faire comprendre que tu es immobilisé pour x raisons). Ainsi, tout naturellement, ce sera ce connard qui se fera emplafonner par le train qui entretemps aura eu le loisir d'arriver pile au bon moment.
Cela en fera toujours un de moins. :diable:

Elle est pas belle, la vie ? 8) :applause:

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : mer. 12 juin 2019, 18:31
par Matthieu
Flop! a écrit :
mar. 11 juin 2019, 22:30
Bonne idée. Cependant, avec "Barrière" sans "S", cela peut sous-entendre que les autres barrières ne sont pas cassables.
Ou alors, il faudrait l'écrire partout.
Sauf que si la première barrière est fermée, tu n'as absolument aucune raison de vouloir la casser puisque tu n'es pas sur le PN !

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : mer. 12 juin 2019, 20:19
par Y25
Il existe un PN sur le raccordement conduisant de la GC complémentaire à Noisy-le-Sec (voir image ci dessous) :
Noisy-le-Sec PN sur GC sous A3-A86 240415 (1).jpg
Noisy-le-Sec PN sur GC sous A3-A86 240415 (1).jpg (70.13 Kio) Vu 279 fois
Aux heures de pointe, l'automobiliste banal s'engage régulièrement sur les voies, même quand le trafic, pour cause de densité et de deux carrefours à feux tricolores l'encadrant, ne permet pas de dégager des voies. Heureusement, ce raccordement est parcouru à vitesse réduite (entrée et sortie des voies de Noisy-le-Sec GC) et le trafic s'est bien réduit (trafic fret essentiellement), bien loin des niveaux atteints dans les années 1980 et 1990.
Actuellement, ce PN est fermé pour travaux à la circulation routière. La circulation automobile se reporte donc sur les itinéraires encadrants dont l'un, par le pont près de la gare de Noisy-le-Sec, comprend deux ronds-points (de part et d'autre du pont) où passe au centre le tramway T1 (soit donc deux équivalents PN). Bien entendu, les subtils automobilistes ne se soucient aucunement des rails du tramway (et de la signalisation lumineuse) pour s'installer dessus, et tout le monde est bloqué tant automobiles que tramways.
Mais là, en cas d'éventuelle collision, on se limite aux dégâts matériels, heureusement.

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : ven. 14 juin 2019, 09:37
par Burro Catala
Encore et encore...

https://www.lindependant.fr/2019/06/13/ ... 254686.php

En espérant que la décision du juge d'instruction ne va pas "faire jurisprudence" : si cet accident s'était produit entre Marseille et Nice ou Paris-Rouan Strasbourg par exemple...

On se demande ce que le juge espère en maintenant fermée la ligne de plus d'un an et demi. Le pire, c'est que, à part une ou 2 manifs d'usagers qui n'ont rien obtenu, les élus locaux semblent paralysés... Le juge n'ose peut être pas prendre une décision qui pourrait être interprétée comme favorable à la SNCF. Et comme , dixit Napoléon, le juge d'instruction, c'est " l'homme le plus puissant de France", on va pas trop le questionner non plus...

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Posté : ven. 14 juin 2019, 11:07
par Matabiau
certaines réactions des habitants de cette région posent la question de la différence de traitement entre les moyens de transport : pour un gros accident mortel sur autoroute on rouvre à la circulation dès le début de l'enquête (sinon Vinci va se plaindre ...)
Je pensais :siffle: que seuls les médias étaient prompts à flinguer le ferroviaire, on peut voir que les juges d'instruction se joignent à la curée.