Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Ici prennent place les discussions diverses autour du train qui ne rentrent pas dans les rubriques spécialisées ainsi que les discussions sur le modélisme et les hobbies en général. Tout fil de discussions sans réponse au bout de 120 jours est automatiquement supprimé.

Modérateur: MOD

Halte à la désinformation : les passages à niveaux français

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 06:44 
Halte à la désinformation : les passages à niveaux français ne sont pas dangereux !

Episode 86 - Depuis le drame survenu à Millas, les réseaux sociaux sont inondés de publications plus ou moins farfelues laissant croire que les passages à niveau français sont d'une extrême dangerosité. C'est une tromperie majeure, car c'est oublier que 98% des accidents survenus sur ces points sensibles sont dûs à l'imprudence ou aux infractions commises par les automobilistes.

Le drame de Millas, survenu le 14 décembre dernier, a coûté la vie à six jeunes et causé plusieurs blessés graves, dont probablement certains conserveront de lourdes séquelles. Comme tous les accidents collectifs, il suscite une couverture médiatique indécente, témoignant d'un manque flagrant d'éthique de la part des reporters qui subissent la pression de la part de leur rédacteur en chef, eux mêmes soumis au dictat d'actionnaires en quête d'audimat. Nous l'avons déjà vu lors des attentats de Paris en 2015, certaines chaines d'informations en continu n'ont pas hésité à retransmettre des directs au risque de mettre en péril nos forces de sécurité encore en intervention contre des terroristes.

Toutes les grandes catastrophes des transports ne sont que la résultante d'un enchaînement de mauvaises circonstances et sont rarement le fruit d'un seul comportement fautif. Comment donc certains reporters d'images ont-ils osé avancer des théories disfonctionnelles de l'appareil alors-même que les secours oeuvraient encore sur site pour désincarcérer les victimes ? Cette course permanente au sensationnel dictée par les taux d'audience, et donc les recettes publicitaires, n'est plus tolérable.

Bien que les récents déboires de la SNCF ces derniers mois engendrent légitimement un mécontentement commercial des clients de cette entreprise, ces mêmes usagers devraient se féliciter de ces "black-out" qui témoignent au contraire d'une sur-protection du voyageur. Car notre entreprise nationale, bien que victime d'une gestion cahotique inhérente à une politique publique défaillante depuis trente ans, n'en reste pas moins un opérateur de transport particulièrement sûr. Depuis sa création en 1938 et même bien avant avec les réseaux privés d'alors, la sécurité a-t-elle toujours été la priorité.

Image
Photo 405 : Passage à niveau de Pont-Saint-Esprit, image d'illustration. Source : Objectif Gard.

N'en déplaise aux râleurs et autres polémistes, le réseau ferré français a été et est toujours l'un des plus sûr du monde. Notre pays est depuis plus de 150 ans l'un des précurseurs en ce domaine. Nos ingénieurs ont concu des systèmes très protecteurs et nos agents d'éxécution ont toujours porté une attention particulière à leur mise en oeuvre. L'informatisation progressive des dispositifs n'est venue que renforcer la parfaite maîtrise des moyens humains. Au point parfois d'une sensation de "sur-protection".

Ainsi, sur notre réseau ferré national toute panne est anticipée et provoque l'arrêt du système. Un machiniste fait un malaise en cabine ? Le train s'arrête. Un conducteur n'obéit pas à un signal d'arrêt ou de ralentissement ? Le train s'arrête. Un feu de signalisation tombe en panne ? Il se met au rouge. Il n'y a plus d'électricité pour l'allumer ? Une batterie de secours se déclenche. La batterie tombe en panne ? Une pancarte informe le conducteur. Je pourrais citer d'innombrables exemples.

Et le passage à niveau alors me direz-vous ?

Il existe plus de 15 000 passages à niveau en France. La grande majorité est dite en "SAL 2", ce qui en clair signifie "Signal Automatique Lumineux à deux demies-barrières". Ils sont équipés :

- De feux lumineux rouges clignotants : Un feu au minimum par axe de voie accédante, parfois plusieurs. Ils se déclenchent 20 à 30 secondes avant le passage d'un train, calculé sur la vitesse maximum de la ligne. Raison pour laquelle le temps d'attente est parfois plus long, mais jamais plus court. Plus le train est lent, plus il faut attendre. Ces feux restent allumés tant que le train n'a pas quitté la zone protégée. Le signal lumineux allumé impose l'arrêt des véhicules automobiles, comme n'importe quel feu rouge.

- Un timbre sonore continu : Sa vocation première est d'alerter les piétons. La sonnerie se déclenche en même temps que les feux lumineux. Elle cesse sitôt les barrières baissées. En zone urbaine, le volume peut être réduit pour ne pas gêner excessivement les riverains.

- L'abaissement des demies-barrières débute quelques secondes après le clignotement des feux rouges, afin de laisser le temps aux vehicules engagés de se dégager.

L'ensemble de ces trois dispositifs se déclenche par une pédale ou plus souvent par circuit de voie actionné(e) par les convois ferroviaires. En cas d'avarie de la totalité des dispositifs, le passage a niveau se met automatiquement en fermeture.

Image
Photo 406 : Signalisation de passage à niveau. Source : Internet

En zone urbaine, on trouve aussi des "SAL 4". Les "SAL 4" sont identiques aux "SAL 2" par leur fonctionnement. On y trouve en plus deux demies-barrières supplémentaires afin de rendre le passage à niveau "étanche" aux piétons et autres cyclistes. Ce dispositif évite également les trop fréquents passages en force des automobilistes en chicane.

Toutes les barrières sont en plastique pour pouvoir être forcées en cas de danger pour un véhicule bloqué sur les voies.

Il est enfin utile de rappeler que tous ces passages à niveau font l'objet d'une pré-signalisation routière spécifique avec un panneau A7 ("danger passage à niveau") situé au minimum à 150 mètres du point de croisement et que des mirlitons rappellent ce point dangereux tous les 50 mètres.

Déresponsabilisation des automobilistes : Le véritable drame

C'est un mal typique de l'automobiliste français : Cest toujours de la faute de l' "autre", fût-il un arbre ou un banc de brouillard ! Avec l'aide complaisante d'associations - à la botte des lobbies automobiles et - subventionnées avec l'argent du contribuable.

Cinquante bagnoles se télescopent dans le brouillard, sitôt les médias et leurs pseudos-consultants accusent-ils la brume oubliant que si cinquante débiles se sont rentrés dedans, c'est avant tout parce qu'ils roulaient tous trop vite en l'absence de visibilité suffisante et sans respecter les distances de sécurité.

Image
Photo 407 : Carambolage. Image d'illustration. Source internet.

Un abruti se vautre dans un arbre tuant quatre personnes sur le coup pour qu'aussitôt la presse régionale dénonce la prolifération des arbres, occultant le fait que le type circulait à une vitesse excessive dans un virage sur une route détrempée par la pluie. Souvent complètement "bourré" ou "défoncé" !

Au lieu de photographier, téléphonez !

Tout mécanisme, tout automatisme peut, par nature, disfonctionner. Peut-être d'ailleurs les résultats d'enquêtes sur le drame de Millas pointeront-ils des dysfonctionnement de l'appareillage. Il est bien trop tôt pour se prononcer ! Les journalistes titulaires d'une carte de presse devraient bien faire preuve de décence - bien que cette approche leur soit totalement inconnue - en respectant le temps du deuil et les conclusions des investigations.

Oui ! Je m'insurge contre tous ces rapaces et leurs "consultants spécialisés" - et sans doute grassement rémunérés - qui se sont exprimés en "live", étalant leurs théories hypothétiques alors même que les secours s'acharnaient à extraire les victimes des carcasses. Comment des journalistes sérieux peuvent-ils sombrer dans une telle décrépitude médiatique quand on sait que de telles catastrophes nécessitent des mois d'enquêtes et des dizaines d'expertises. Souvenons-nous de la tragédie du Mont-Blanc (24/26 mars 1999, 39 morts), de la catastrophe de Flaujac (3 aoùt 1985, 35 morts et 120 blessés), ou de la collision en Gare de Lyon (27 juin 1988, 56 morts).

Depuis la catastrophe, de nombreuses photos circulent sur la toile mettant en avant des passages à niveau défectueux. Souvent mis en ligne par des internautes en mal de reconnaissance et de notoriété qui cherchent à faire "le buzz", la plupart de ces clichés provoquent des commentaires motivés par la sur-enchère autant que par la méconnaissance. Celà est d'autant plus absurde que ces images, sorties de leur contexte, n'apprtent aucune argumentation technique et se heurtent la plupart du temps au regard acerbe des spécialistes. Encore faut-il prendre le temps d'éxaminer et d'analyser, ce qui est totalement impensable pour la plupart des internautes zappeurs. Pourtant, à bien y regarder, on pourrait voir que telle photo est truquée, telle autre n'est pas photographiée en France, ou bien que des agents SNCF sont sur le site d'un "PN" en travaux.

Quant aux éventuels véritables "PN" en détresse, c'est à dire en raté de fermeture et donc vraiment défectueux, les internautes photographes feraient mieux de se précipiter sur les téléphones d'urgence situés de chaque coté des voies au lieu de dégainer leur smartphone pour ensuite envoyer gratuitement leur clichés à "témoins@télédelahaine.com".

Image
Photo 408 : numéro d'alerte SNCF. Source : SNCF.

Au demeurant, on a la télé-poubelle et le net-dépotoir que l'on mérite.

En toute logique le drame de Millas aurait du rappeler à nous tous la prudence nécessaire au franchissement des passages à niveau. Au lieu de cela, la masse est indifférente au delà du flash télévisé, voire pire, se vautre dans la perversité photographique.

Un peu de décence bordel de merde !

Emmanuel
Ce billet n'engage que l'opinion son auteur
Dernière édition par Manu93 le Ven 29 Déc 2017, 18:21, édité 1 fois au total.
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 541
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 52
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 13:57 
Ces choses là étaient à dire...
Bernard21
 
Messages: 35
Inscrit le: Jeu 10 Nov 2016, 12:37
Prénom: bernard
Club: CDZ,CFE

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 14:57 
Bien d'accord avec toi Manu :applause: :applause: :applause: .

Et j'invite toutes les personnes présentes sur ce forum à venir lire tes propos :applause: :applause: :applause:
Epoques IV à VI
Avatar de l’utilisateur
passiondestrains
Intarissable !
 
Messages: 5367
Inscrit le: Sam 25 Août 2007, 19:38
Localisation: Corterate
Âge: 33
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Emilien
Club: MFC33 (Coutras)

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 15:37 
Tout est résumé: juste du bon sens! Bravo!
PAZ
Démonstratif
 
Messages: 1572
Inscrit le: Lun 08 Oct 2012, 20:58
Âge: 42
Echelle pratiquée: H0

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 16:12 
passiondestrains a écrit:Bien d'accord avec toi Manu :applause: :applause: :applause: .

Et j'invite toutes les personnes présentes sur ce forum à venir lire tes propos :applause: :applause: :applause:

J'invite a relire ceci
Vinces a écrit:...
Parlons donc du code de la route;
- une signalisation pléthorique;
a la suite de l'accident d'Argenton sur Creuse, la SNCF s'est enfin penché sur ce problème et a évité les situation d’enchevêtrement, pas la DDE, je connais un endroit où j'ai compté les panneaux pas moins de 17 sur 300m (limitation de vitesse, annonce priorité, annonce de brise vitesse,, annonce de passage piéton, panneaux de direction) comment voulez-vous vous y retrouver ?

- Des aménagements a revoir
Là, on pourrait dire qu'il y a égalité, les deux réseaux se dégradent a grande vitesse, Mais je suis quand même étonné de voir de belles routes refaite alors que d'autres qui le nécessiteraient ne font pas l'objet de travaux.

- Des limitations de vitesse;
alors qu'a la SNCF les limitations sont toujours justifiées par des raisons valables et souvent visibles, les limitations routières sont confuses et souvent non identifiées
Le ferroviaire tente toujours d'exploiter les vitesses les plus hautes, sur la route on ne cesse de faire ralentir l'usager sans que les raisons ne soit toujours compréhensibles.
...
Avatar de l’utilisateur
Vinces
Bavard
 
Messages: 94
Inscrit le: Jeu 02 Nov 2017, 19:49
Echelle pratiquée: N
Prénom: Eric

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 16:24 
Une contribution que j'ai trouvé particulièrement rafraichissante et lucide au milieu d'un brouhaha infâme.
Merci et bravo.
.
Avatar de l’utilisateur
Roc
Promesse tenue
 
Messages: 20935
Inscrit le: Jeu 22 Fév 2007, 13:51
Localisation: Aude
Âge: 50
Prénom: Olivier
Club: Intermittent des Rigollots©

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 16:26 
Bonjour.

Très bonne analyse.
BB 15024
Éloquent
 
Messages: 338
Inscrit le: Mer 07 Sep 2011, 09:38
Localisation: isle sur la Sorgue
Âge: 59
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Philippe
Club: RMC St Saturnin les avignon

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 16:33 
Manu93 a écrit:les passages à niveaux français ne sont pas dangereux !

Dans leur grande majorité non, par contre ça reste des endroits dangereux...


Un peu de décence bordel de merde !

Ça c'est dit, et bien dit! :applause: :applause: :applause:
A+
Vincent
Avatar de l’utilisateur
Do-khyi
Démonstratif
 
Messages: 1302
Inscrit le: Lun 06 Jan 2014, 13:40
Localisation: 3+11 à l'Est
Âge: 49
Echelle pratiquée: HO

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 16:52 
Bonjour,

Eh oui, tout est bien dit en effet et cela décrit bien la société dans laquelle nous vivons .... c'est triste à voir, aujourd'hui plutôt que de relever son voisin qui vient de chuter, on l'aide à tomber ... Mais quand on dénonce ce genre de faits, on se voit rencarder avec le fameux "ouais c'était mieux avant !! faut évoluer " ... ben voilà où elle nous mène l'évolution, c'est pas beau à voir hein ?? La TV poubelle, net-dépotoir, c'est bien trouvé, j'ajouterais que les réseaux sociaux (très loin d'être social et sociable) ont bien pourri notre monde et la mentalité des gens ! Le " buzz " comme tu le dit si bien.. c'est à vomir.

Ton discours est très lucide Manu, bravo et comme disent mes camarades au dessus, il devrait en faire réfléchir plus d'un.
Dernière édition par Le Baroudeur le Jeu 28 Déc 2017, 18:15, édité 1 fois au total.
Grégory.
Avatar de l’utilisateur
Le Baroudeur
Intarissable !
 
Messages: 3918
Inscrit le: Ven 03 Jan 2014, 16:54
Localisation: 59 - HAUTMONT
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Grégory

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 17:19 
Bonjour

Je ne peux que me ranger à vos côtés pour féliciter Manu pour son message.

:applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause:
Du train! Sinon, rien!
Avatar de l’utilisateur
Aubert Bernard
Carton jaune
 
Messages: 8694
Inscrit le: Lun 15 Jan 2007, 11:02
Localisation: Gironde
Âge: 73
Echelle pratiquée: H0 et 0
Prénom: Bernard

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 17:55 
:applause: :D
230 k
Le petit Chapelon rouge...
 
Messages: 1187
Inscrit le: Ven 03 Oct 2008, 22:14

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 18:22 
Aubert Bernard a écrit:Bonjour

Je ne peux que me ranger à vos côtés pour féliciter Manu pour son message.

:applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause:

+1
:applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause:
Alexandre
Veut préser 72100 roulante !
Avatar de l’utilisateur
CC 72180
Comparse de bac à sable
 
Messages: 460
Inscrit le: Mar 04 Avr 2017, 17:14
Localisation: Saint Prix, Val d'Oise
Âge: 16
Echelle pratiquée: HO ep Vc
Prénom: Alexandre

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 20:08 
Bonsoir Manu 93, je partage votre point de vue. Et la Vie du Rail de ce jour "s'enfonce" dans la bêtise en se posant la question des barrières ouvertes ou pas!! Ça me laisse rêveur. Je pense connaître le code de la route, j'y ai appris que chaque PN automatique est dûment signalé, j'y ai appris que sa protection tient d'abord au fonctionnement de feux rouges clignotants, associés à un alarme sonore, la barrière (incitatrice) se fermant définitivement qu'une à deux secondes avant le passage du train.J'ai appris que les feux rouges clignotants ou fixes exigent l'arrêt absolu et son respect de même du feu jaune fixe. Ce n'est pas ce que je constate tous les jours.
Les journalistes, même les "mieux informés" se focalisent sur les barrières. Ça me rappelle Boris Vian parlant de la connerie humaine. Aujourd'hui, trois enquête sont diligentées (SNCF, BEAT et Procureur de la République). Ceci dit il y a trois solutions à cet accident, le 1er le système SNCF n'a pas fonctionné (circuits de voies ou pédales), le 2ème la conductrice n'a pas respecté le feu rouge clignotant et non la barrière(?!!), la 3ème la conductrice s'est engagée avant l'arrivée du train mais s'est retrouvée sur le PN par un véhicule stoppé devant elle, ce qui expliquerait le fait du car coupé en deux dans sa partie centrale. Je crois que la solution se trouve dans ces trois éventualités(??). Ceci étant, le fait que la Z2 ait déclenché la réouverture du PN ne va pas faciliter l'enquête. J'y ai été confronté lorsqu'un régulateur m'a demandé de confirmer ce que je voyais sur un signal et ça ne correspondait pas à ce que le collègue me précédant avait vu. J'ai expliqué au régulateur qu'entre temps, "mon" collègue ayant franchi le signal, les relais avaient fonctionné, donc du fait du fonctionnement difficile de confirmer.

Cdt
un pinailleur, mari infidèle?
Retraité pépère
Causant
 
Messages: 213
Inscrit le: Ven 28 Oct 2016, 17:02
Localisation: Pays Basque
Âge: 62
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Christian

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 20:22 
Et bien je vous souhaite de ne pas vous retrouver, par inadvertance ou par hasard, planté sur un PN, pour une raison que j'ignore, mais qui serait totalement indépendante de votre volonté.
Si tel était le cas, je vous souhaite également de vous en sortir totalement indemne, puisque ces aménagements ne sont aux dires de l'auteur de ce fil (qui devrait d'ailleurs préciser à quel titre il intervient et pour quels motifs ...), pas dangereux.
Car imaginons le scénario suivant; Il fait nuit, vous circulez sur une route, en rase campagne, l'endroit est désert, vous traversez la voie ferrée, barrière levée, mais au même moment, le malaise qui vous surprend, et qui vous laisse totalement inconscient et incapable de faire face à la situation.
Une minute plus tard, un train déboule à 160 Km heure; Je vous laisse deviner la suite...
Hélas, si! Les passages à niveaux sont bel et bien des ouvrages dangereux, voire extrêmement dangereux, en France comme partout ailleurs.
Et d'autant plus qu'ils ne sont, la plupart du temps, plus "gardés" que par des demi barrières automatiques, alors que c'est une présence "humaine" qu'il faudrait, pour veiller au grain, notamment sur les lignes les plus fréquentées où les trains n'ont pas spécialement le loisir de s'attarder en chemin.
Deux jours après la collision entre le car et le train, je faisais un peu de vélo du coté de Masseret (Corrèze).
Je franchis le passage à niveau situé juste après la gare (ligne Toulouse-Paris) et je m'arrête de l'autre coté pour ravitailler.
Quelques secondes après, la sonnerie retentit, les feux s'allument et les barrières se ferment.
Des voitures arrivent, s'arrêtent, les minutes défilent et ... aucun train en vue!
En fait il s'agissait d'un contrôle, ou d'un "exercice", pas vraiment de routine, mais visant à s'assurer du bon fonctionnement du système, dès fois que ....
Donc, si ce genre d'installation était fiable à 100%, que les automobilistes, cyclistes, piétons, tracteurs agricoles, charrettes, soient seuls et uniques responsables des accidents, pourquoi se précipiter?
Très simple: les pannes, les défaillances techniques, les défectuosités du matériel, ça existe aussi.
Le rôle des journalistes et des médias, consiste à relater les faits, recueillir des témoignages, soulever des hypothèses.
Ils ne font, de ce point de vue, que leur devoir d'information, qui consiste à la collecter, à l'analyser et la diffuser.
Tout le monde ne peut pas en dire autant.
Dans l'immense majorité des cas, les principaux responsables de ces accidents sont tous les écervelés qui forcent le passage, au mépris des règles de sécurité, la leur, accessoirement, et celle des autres usagers.
Mais, il peut y avoir des exceptions.
Donc, avant de laisser penser, qui a tort et qui à raison dans telle ou telle affaire, il serait peut-être plus prudent d'attendre les résultats des enquêtes si elles sont menées, plutôt que de tirer des conclusions hâtives sur les responsabilités de chacun ou de mettre en cause le travail des médias.
Dernière édition par pimprenelle le Jeu 28 Déc 2017, 20:41, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
pimprenelle
Expansif
 
Messages: 2326
Inscrit le: Sam 01 Nov 2008, 21:52

Re: Halte à la désinformation : les passages à niveaux franç

Publié: Jeu 28 Déc 2017, 20:30 
T'inquiète pas, Pimprenelle, tous les gens qui interviennent sur ce forum ne font jamais une erreur de conduite ... Si tant est qu'ils aient une automobile, puisque dans les milieux ferroviphiles, l'automobile est le mal absolu !
Déçu du modélisme ferroviaire
Avatar de l’utilisateur
Elvis-Jagger-Abdul-Jabbar
Volubile
 
Messages: 2077
Inscrit le: Mer 15 Fév 2017, 00:37
Localisation: Nulle part
Âge: 34
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Antoine
Club: Indépendants associés

Suivant

Retour vers Sur le zinc

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 18 invité(s)

cron