Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Service public

Ici prennent place les discussions diverses autour du train qui ne rentrent pas dans les rubriques spécialisées ainsi que les discussions sur le modélisme et les hobbies en général. Tout fil de discussions sans réponse au bout de 120 jours est automatiquement supprimé.

Modérateur: MOD

Re: Service public

Publié: Ven 24 Nov 2017, 08:47 
Il n'est toujours pas écrit qui paye la différence du prix réel du billet des Bus Macron :gne: :gne:
Qui paye l'entretien des routes :?: etc. :colere:
MISE à JOUR site RMC 09/01/19
Avatar de l’utilisateur
Labans
Intarissable !
 
Messages: 8740
Inscrit le: Jeu 08 Déc 2005, 18:42
Localisation: CASTRES - TARN
Âge: 68
Echelle pratiquée: HO-HOm
Prénom: J-Louis
Club: RMC

Re: Service public

Publié: Ven 24 Nov 2017, 09:08 
Bonjour,

En Ardèche, ils savent ce que c'est de ne plus avoir de trains et si c'était à refaire, je pense qu'ils ne choisiraient pas de privilégier le bus
Cédric
Avatar de l’utilisateur
Le Dauphinois
Fécond
 
Messages: 661
Inscrit le: Sam 30 Mai 2015, 21:10
Localisation: Saint Jean de Soudain (38)
Âge: 36
Echelle pratiquée: HO - HOm - HOe
Prénom: Cédric

Re: Service public

Publié: Ven 24 Nov 2017, 09:15 
Labans a écrit:Il n'est toujours pas écrit qui paye la différence du prix réel du billet des Bus Macron :gne: :gne:
Qui paye l'entretien des routes :?: etc. :colere:

Toujours les mêmes :wink:
La Région avec nos impôts :wink: Tout comme pour les trains (TER) ou les cars (TER)
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 26254
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 10:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Service public

Publié: Ven 24 Nov 2017, 09:22 
Le Dauphinois a écrit:Bonjour,

En Ardèche, ils savent ce que c'est de ne plus avoir de trains et si c'était à refaire, je pense qu'ils ne choisiraient pas de privilégier le bus

Y habites tu pour écrire cela :?: S'ils ont disparu c'est qu'ils ne répondaient plus à la demande. Même le faible cout des FNC n'a pas pu enrayer le déclin de l'étoile de Voguë.

Tiens juste pour comparer la possible demande.
Isère 1 240 000 habitants. Ardèche 320 000 habitants. Géographie très différentes avec des habitants dans les vallées pour l’Isère et un habitat très dispersé sur le plateau du Vivarais et celui de la basse Ardèche.
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 26254
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 10:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Service public

Publié: Ven 24 Nov 2017, 09:39 
Ma compagne est originaire d'Aubenas et j'y ai vécu pendant 3 ans

Outre la population locale, il ne faut pas oublier le flux touristique non plus. Il ne faut pas non plus oublier qu'il y avait une gare à Vals-les-Bains qui amenait les curistes. Quand on écoute les gens du pays, il y a eu une forte pression politique de la part des autocaristes locaux pour que le train disparaisse. C'est un département qui a été sciemment enclavé, d'autant plus que le réseau routier n'est pas suffisant pour le trafic (pour rappel, il n'y a pas d'autoroutes). En comparaison, il y a des lignes en Auvergne dans le même que celles de l'Ardèche et pourtant elles n'ont pas été fermées

D'ailleurs, avec la nouvelle caverne du Pont d'Arc, il a été prévu dans le schéma d'aménagement du territoire la mise en activité d'un tramway sur les emprises de l'ancienne ligne de chemin de fer. Mais, en apprenant cela, les collectivités locales se sont empressés de créer une voie verte en lieu place. Mais ça c'est autre chose...
Cédric
Avatar de l’utilisateur
Le Dauphinois
Fécond
 
Messages: 661
Inscrit le: Sam 30 Mai 2015, 21:10
Localisation: Saint Jean de Soudain (38)
Âge: 36
Echelle pratiquée: HO - HOm - HOe
Prénom: Cédric

Re: Service public

Publié: Ven 24 Nov 2017, 09:59 
Le Dauphinois a écrit:...C'est un département qui a été sciemment enclavé...

Il l'est tout naturellement.
Pour le reste je te laisse à tes appréciations mais ce n'est pas du tout les échos que j'en ai.
Concernant les touristes, je les vois très mal venir en train et se disperser dans la multitude touristique de la région. Les touristes ne prennent ni le train ni les cars. Pour eux c'est voiture et vélo.
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 26254
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 10:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Service public

Publié: Ven 24 Nov 2017, 11:01 
Ce sont les échos que j'ai pu avoir, après ils ne sont pas forcément partager par tous

Pour les touristes, la question ne se porte plus, vu qu'il n'y a pas d'autres alternatives que la route.

Je pense que l'Ardèche devrait, au jour d'aujourd'hui où on ferme des lignes sans penser aux années à venir, être un exemple mais à ne pas suivre
Cédric
Avatar de l’utilisateur
Le Dauphinois
Fécond
 
Messages: 661
Inscrit le: Sam 30 Mai 2015, 21:10
Localisation: Saint Jean de Soudain (38)
Âge: 36
Echelle pratiquée: HO - HOm - HOe
Prénom: Cédric

Re: Service public

Publié: Ven 24 Nov 2017, 12:04 
Il y a du vrai et du faux dans ce qui est dit ici, des deux bords.

Pour commencer, l'Ardèche n'est pas monolithique et uniforme dans la géographie et sa démographie : on va, pour simplifier, distinguer le sillon rhodanien, le bassin d'Annonay, celui d'Aubenas et... le reste.
Aucune agglomération ne dépasse aujourd'hui les 20 000 habitants.
Aucun bassin de population ne dépasse les 50 000 habitants.

Dans ce paysage, le sillon rhodanien et le bassin d'Annonay sont relativement dynamiques économiquement.

Venons-en au train maintenant.
Il a été décidé en 1969 d'interrompre tout trafic voyageur en Ardèche. C'était vanté comme un progrès, passons...
Mais pourquoi donc cette décision ? Tous les trafics hors sillon rhodanien étaient minuscules (déjà à l'époque), sauf sur Annonay et Aubenas.
Il y a effectivement des bruits plus qu'insistant qui permettent de penser que la décision de fermer toutes les lignes au trafic voyageur a été un joli cadeau des politiques fait aux autocaristes (albenassien notamment). Allez, c'est quasiment de notoriété publique que c'est une affaire de copinage mais ne nous berçons pas d'illusions : si ça ne s'était pas fait violemment avec la fermeture le même jour de toutes les gares aux voyageurs, ça se serait fait petit à petit.

Pourquoi ?

Faisons un parallèle et regardons les voisins.
A-t-on des trains en Drôme provençale ? Non. Pas besoin.
A-t-on des trains dans l'arrière-pays provençal en dehors du val de Durance ? Non plus.
A-t-on des trains en Haute-Loire, en dehors de la ligne du Puy (bassin de 75 000 habitants) ou du cévenol ? Non.
L'habitat y est beaucoup trop dispersé pour que le coût d'une infrastructure ferroviaire puisse se justifier, les flux de voyageurs trop disparates dans le temps et l'espace.
Le car par contre y trouve sa place à peu près (avec toutefois difficulté et subventions), et de toutes façons, dans ces campagnes, tout le monde a besoin d'une voiture.

En Ardèche, on a créé des lignes de chemin de fer au XIXs pour des raisons politiques et pour répondre à des besoins de l'époque (il y avait des pondéreux à transporter, et de gens pour les manipuler qui n'avaient pas de moyen de locomotion).
Aujourd'hui, plus du tout (le bassin d'Aubenas, c'est une petite ville de 10 000 habitants et une dizaine de villages de 1000 ou 2000, le reste, c'est des confettis, et comme dit plus haut, tout le monde a une voiture).
Les touristes qui vont "à la campagne", s'ils avaient envie de prendre le train, quel que soit l'endroit de destination, ça se saurait.

Et toutes les lignes sont en cul de sac (sauf la rive droite du Rhône).

Donc, qu'est-ce qu'on fait ? On jette des ronds en l'air pour entretenir des km de voie qui servent juste au plaisir intellectuel de quelques nostalgiques, ou alors, pragmatiquement, on ferme ?

On a la réponse, et je pense sincèrement que c'est la bonne.
.
Avatar de l’utilisateur
Roc
Promesse tenue
 
Messages: 21126
Inscrit le: Jeu 22 Fév 2007, 12:51
Localisation: Aude
Âge: 51
Prénom: Olivier
Club: Intermittent des Rigollots©

Re: Service public

Publié: Ven 24 Nov 2017, 15:08 
Ce que je ne comprends pas, c'est qu'on est fermé les lignes en Ardèche alors qu'on s'est acharnée ailleurs à garder des lignes ouvertes qui n'étaient pas plus rentables, qui ne le sont toujours pas aujourd'hui et qu'on garde ouverte pour ne pas enclaver des secteurs, en prenant pour exemple l'Ardèche. Je trouve qu'à l'époque, on a pas laissé assez de chance à ces lignes, comme c'est le cas pour certaines à l'heure actuelle. On ne pense pas assez aux touristes (français ou étrangers) qui pourraient emprunter ces lignes et on ne les valorise pas non plus dans cet optique pour cet usage... Pour l'Ardèche, c'est trop tard et aucun retour en arrière est possible. Pour les autres ça vaut la peine se pencher sur la question en changeant d'angle de vue...

On a eu la même notion de progrès pour la tramway où il a été banni d'un très grand nombre de villes, pour qu'on le voit réapparaitre dans la plupart d'entre elles ces dernières années, pas sans frais ni contraintes. Faire et défaire c'est toujours travailler mais au frais du contribuable, c'est cher payé...
Cédric
Avatar de l’utilisateur
Le Dauphinois
Fécond
 
Messages: 661
Inscrit le: Sam 30 Mai 2015, 21:10
Localisation: Saint Jean de Soudain (38)
Âge: 36
Echelle pratiquée: HO - HOm - HOe
Prénom: Cédric

Re: Service public

Publié: Ven 24 Nov 2017, 15:24 
Rassure toi, cela s'est passé de la même façon en Haute Loire. :wink:
A la nuance près du Cévenole et de la relation Le Puy St Étienne Lyon.
La première qui n'est plus qu'une relation entre deux grandes villes régionales Clermont-Ferrand Nîmes. Elle ne doit sa survie qu'à son histoire et son nom. Le tout appuyé par quelques comités locaux. Seul la partie Langeac Clermont-Ferrand présente encore un intérêt.
La seconde est encore pertinente. Elle le sera encore plus depuis que la capitale régionale est Lyon.
Les autres lignes ont disparu ou sont devenues des lignes touristiques.
Je ne parle pas de la ligne Le Puy Clermont-Ferrand qui n'est plus que l'ombre d'elle même ou la majorité des trains est remplacée par des autocars plus souples dans les dessertes.
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 26254
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 10:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: Service public

Publié: Mer 13 Déc 2017, 19:00 
Abbeville - Le Tréport : c'est fini en mai 2018. D'ici peu, des Régions vont s'apercevoir qu'elles ont surinvesti en matériel TER et des X TER, A TER voire AGC vont finir au tas faute d'emploi :ange3: Quelle idée d'acheter des matériels performant pour les mettre sur des voies sans âge, aux rails usés posés sur la pourriture subsistant des traverses :gne: (mode humour noir ON).
Y25
Volubile
 
Messages: 2216
Inscrit le: Dim 08 Jan 2006, 11:36
Localisation: 93140 Bondy
Âge: 68

Re: Service public

Publié: Jeu 21 Déc 2017, 11:12 
un beau materiel tout neuf et clinquant.... c'est une pub pour les elus, bien voyante sur les quais d'une gare.....

..pas comme un bon UIC60 sur traverses betons d'un RVB recent....

..ceci dit, qui ont été les conseilleurs "avisés" qui ont sournoisement appuyés ces choix illogiques pour le service rail ??? et le monde "routier" qui se frotte les mains...!!!

on vous le dit bien d'ailleurs ami Prévost "..la majorité des trains est remplacée par des autocars plus souples dans les dessertes..." :?

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 5195
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 00:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: Service public

Publié: Jeu 21 Déc 2017, 11:27 
Renato a écrit:
"...pour faire disparaitre toute trace de l'entreprise de 1938.C'est en ce sens, Sylvain, que je disais en substance : est-ce qu'il est (encore) du ressort d'un service public de transporter des gens ?
Personnellement, et étant farouchement attaché au terme de "service public" et d'aménagement du territoire et du maillage social que sous-tend cette mission, je n'ai pas la moindre hésitation dans mes convictions.

Cependant, je comprends tout à fait que des libéraux de tout poil puissent sérieusement, et froidement, poser cette question. La réponse économique est sans appel, et je rejoins-là l'analyse de Prevost (faite pas seulement dans ce fil).
La SNCF fonctionne très mal, avec un "coulage" énorme, comme beaucoup d'autres services publics précités.
Le pire se trouvant certainement à l'échelon local, où chaque baron arrive encore à faire sa loi dans son fief.

Transférer tout ou partie des prérogatives de la SNCF à un secteur privé concurrentiel apporterait probablement une efficience ponctuelle certainement bien supérieure (c'est déjà en cours). Avec pour corollaire la perte de pans entiers d'autres aspects de services associés.

Alors : voulons-nous cela ?

La réponse est davantage d'ordre philosophique (pour employer un gros mot) ; ou en tous cas empreinte d'un modèle social ; plutôt que simplement technique ou économique.
Cette question, aucun politique n'a eu les couilles de la poser clairement, qu'ils fussent de droite ou de gauche.
Préférant tous orchestrer la lente agonie de cette institution, afin à terme de justifier l'évidence libérale comme étant la seule issue possible.
écrivait, .."

ça me semble très à sa place ici...!!!

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 5195
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 00:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: Service public

Publié: Jeu 21 Déc 2017, 11:37 
Ce transfert d'activités Publiques vers le privé, on le constate ferroviairement tous les jours....

.le privé a très bien saisi l'intreêt du rail pour le fret, lorsqu'il est rentable, donc les trains optimisés, les complets.....et sait se battre pour les defendre...
par contre, adieu les petites dessertes couteuses, voire même les regroupements de wagons qui seraient pourtant économiquement equilibrables, parceque ne rapportant pas....il est bien là, le pan Manquant que decrit Renato...

..de même, le transfert des voies, puisque SNCF refourgue à qui mieux mieux les voies fret, simples bouts de lignes ou itinéraires complets... c'est très bien lorsque les collectivités ou groupement économiques s'en emparrent, mais quid de la^perrenité, et surtout, combien d'exemple inverses, avec le desinterêt total du MOMENT... ( cf avenir ..??? )

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 5195
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 00:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: Service public

Publié: Jeu 21 Déc 2017, 11:48 
Fa 85 a écrit:...
on vous le dit bien d'ailleurs ami Prévost "..la majorité des trains est remplacée par des autocars plus souples dans les dessertes..." :?
...


Pas bien de sortir une phrase de son contexte :wink:
J'ai écrit cela pour la ligne Le Puy en Velay - Clermont Ferrand. Surtout pour le tronçon Le Puy en Velay - Brioude. Ce n'est peut être pas vrai ailleurs.
Pour comprendre ma phrase et la raison de cette évolution, je t'invite à regarder sur Maps ou Earth les gares desservies.
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 26254
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 10:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

PrécédentSuivant

Retour vers Sur le zinc

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)