Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Rapprochement Alstom - Siemens

Ici prennent place les discussions diverses autour du train qui ne rentrent pas dans les rubriques spécialisées ainsi que les discussions sur le modélisme et les hobbies en général. Tout fil de discussions sans réponse au bout de 120 jours est automatiquement supprimé.

Modérateur: MOD

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Ven 08 Fév 2019, 09:03 
Pas besoin d'attendre nos petits enfants.
Les sites Alstom de Bengalore et Madhepura sont déjà en concurrence avec les sites français. Madhepura fabrique actuellement une commande de 800 locos doubles...(1600 caisses !) :(
PATVMX
Loquace
 
Messages: 1264
Inscrit le: Jeu 08 Jan 2009, 16:17
Localisation: 90
Âge: 61

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Ven 08 Fév 2019, 11:09 
Mic872002 a écrit:De plus CCRC c'est à peine 30 milliard d'Euros de Ca; Siemens + de 83 milliards......


Certes,

mais il faut quand même bien imaginer qu'en cas de « coup dur », ce ne soit pas le groupe Siemens tout entier qui se dresse face à l'entreprise chinoise en question.

Car, dans la logique économico-financière d'aujourd'hui, les conglomérats ne s'engagent plus pour soutenir leurs filiales en difficultés, préférant les sacrifier au nom de la rentabilité immédiate, et de la pérennité de leurs cours de bourse : des dividendes tout de suite, plutôt qu'une promesse de résultats pour demain.

Un peu comme Alsthom qui s'est séparé pour ce motif (!?) de sa branche « énergie », la SNCF qui a abandonné « Ouibus », Général motors » qui a vendu « Opel » à peugeot… ou Siemens avec Bosh ou Areva, il n'y a pas si longtemps.

A mon modeste avis, mieux vaudrait donc continuer à opposer la firme chinoise à « Siemens mobility" (ex ...MATRA transport, au passage » ) plutôt qu'à Siemens tout court et à ses 10 divisions et 26 filiales.

En ayant, du reste, aussi présent à l'esprit que "la première ne vit pas dans un « environnement » capitaliste purement libéral et qu'elle pourrait sans doute compter, devant la difficulté, sur l'appui de l'état chinois, au nom de la « logique de puissance » qu'on lui prête volontiers, ici et là...
Avatar de l’utilisateur
Bernard21
Papotier
 
Messages: 186
Inscrit le: Jeu 10 Nov 2016, 11:37
Localisation: Bourgogne, pas très loin de Dijon...
Âge: 70
Echelle pratiquée: zéro
Prénom: bernard
Club: CDZ,CFE

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Ven 08 Fév 2019, 12:17 
Bernard21 a écrit:
...la SNCF qui a abandonné « Ouibus »..


:?: de quelle source cette info :?: j'en suis resté au déficits qui se cumulent...

..ce pourrait presque être une bonne nouvelle, si cela pouvait profiter aux trains...

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 5417
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 00:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Ven 08 Fév 2019, 12:41 
PATVMX a écrit: . . . ] Les sites Alstom de Bengalore et Madhepura sont déjà en concurrence avec les sites français. Madhepura fabrique actuellement une commande de 800 locos doubles...(1600 caisses !) :(

Je ne comprends pas le sens du :( .

Le sujet du fil étant Alstom et Siemens, c'est plutôt bon signe pour Alstom qu'ils construisent des locomotives en Inde. Il s'agit de 800 locomotives électriques doubles pour le marché indien.
Si Alstom en Inde n'avait pas eu ce contrat, un autre constructeur en Inde l'aurait eu. La concurrence est entre une entreprise en Inde et d'autres entreprises en Inde, pas entre une usine en Inde et d'autres en France.
Pierre
Avatar de l’utilisateur
Pierre B
Intarissable !
 
Messages: 13075
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 13:20
Localisation: France
Âge: 62
Echelle pratiquée: H0

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Ven 08 Fév 2019, 14:06 
Oui c'est une bonne nouvelle.
Ce client indien impose une fabrication locale. Il faut jouer la partie avec les règles imposées. Ce marché va absorber de la technologie et du savoir faire Alstom, meme si ce n'est que 10% ou 20% de la valeur totale des locos.
A l'Europe d'imposer la meme chose aux fabricants Chinois et Indiens.
Avatar de l’utilisateur
demiryolu
Bavard
 
Messages: 73
Inscrit le: Jeu 17 Août 2006, 14:15
Localisation: Paris

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Ven 08 Fév 2019, 16:07 
On peut toujours rêver...
Avatar de l’utilisateur
Fmartin360
Loquace
 
Messages: 1138
Inscrit le: Ven 10 Fév 2017, 13:41
Echelle pratiquée: HO
Prénom: François

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Sam 09 Fév 2019, 07:59 
Fa 85 a écrit:
Bernard21 a écrit:
...la SNCF qui a abandonné « Ouibus »..


:?: de quelle source cette info :?: j'en suis resté au déficits qui se cumulent...

..ce pourrait presque être une bonne nouvelle, si cela pouvait profiter aux trains...

Fabrice


L'information a été donnée ICI ainsi que et ...encore là

Sans oublier cette autre source...
Dernière édition par Bernard21 le Sam 09 Fév 2019, 09:17, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Bernard21
Papotier
 
Messages: 186
Inscrit le: Jeu 10 Nov 2016, 11:37
Localisation: Bourgogne, pas très loin de Dijon...
Âge: 70
Echelle pratiquée: zéro
Prénom: bernard
Club: CDZ,CFE

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Sam 09 Fév 2019, 08:46 
demiryolu a écrit:Oui c'est une bonne nouvelle.
Ce client indien impose une fabrication locale. Il faut jouer la partie avec les règles imposées. Ce marché va absorber de la technologie et du savoir faire Alstom, meme si ce n'est que 10% ou 20% de la valeur totale des locos.
A l'Europe d'imposer la meme chose aux fabricants Chinois et Indiens.


Ben disons que récupérer la technologie qu'ils nous ont piqué il y a 5 ou 10 ans ne présente pas un grand intérêt :mrgreen:
Y a comme un goût d'pomme
Avatar de l’utilisateur
Christophedeb
Schtroumpf de base
 
Messages: 28101
Inscrit le: Jeu 08 Déc 2005, 17:53
Localisation: Pusignan, Rhône
Âge: 51
Echelle pratiquée: H0
Club: Rigollots© and co

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Sam 09 Fév 2019, 17:13 
Bernard21 a écrit:
Fa 85 a écrit:
L'information a été donnée ICI ainsi que et ...encore là

Sans oublier cette autre source...


… du grand gloubiboulga financier, on voit bien là que la SNCF n'est plus, elle a vendu son âme….

..comment faire comprendre aux jeunes générations que le commerce n'est pas le debut Et la fin de la société, lorsque des entreprises historiques phares ne peuvent même plus adopter des positions plus ethiques, et defendre ses valeurs, qui sont FERROVIAIRES me semble t'il…. :colere:

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 5417
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 00:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Sam 09 Fév 2019, 20:51 
Et là, nous levons le doigt pout tirer vite la sonnette d'alarme : il va falloir faire attention à ce que ce fil reste centré sur son sujet - à lire dans son titre et celui de tous ses messages - avant qu'il ne nous prenne l'envie d'intervenir plus radicalement.
La modération
VDG
Prolixe
 
Messages: 1913
Inscrit le: Jeu 18 Août 2005, 17:58

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Lun 11 Fév 2019, 12:02 
Qu'un débat sur la fusion Alstom-Siemens s'émaille par ci par là, d'outrances dans les mots ou les idées, n'est guère surprenant, à mon avis, tant la vision du sujet peut n'être pas la même chez tout le monde, ici, comme ailleurs.

J'espère, en tout cas, ne pas m'égarer moi-même en disant que cette querelle « économico-ferroviaire » oppose d'un côté, ceux qui pensent que face au danger venu de Chine, il n'est que la solution de faire « grossir » par mariage les deux champions européens du ferroviaire, et de l'autre, ceux qui sont plutôt d'avis que notre entreprise française a, à elle seule, assez de qualités technologiques et industrielles pour s'y opposer utilement, comme le montre son carnet de commande actuel.

Et, entre les deux au dessus, il y a la commission de Bruxelles qui leur répond, au nom de sainte concurrence, qu'un géant d'Europe n'empêchera pas, de toutes façons, les autres pays du continent qui sont sans industrie ferroviaire, d'acheter leurs trains à la Chine, si elle est « moins disante ».

Les premiers veulent donc, en quelque sorte, « refaire le coup d'Airbus »,  mais contre la Chine, cette fois.

Les autres leur disent qu'une entreprise, si « grosse » soit-elle, ne sera jamais suffisamment armée pour lutter avec les firmes d'un pays qui ne respecte pas toutes les règles du commerce mondial ou de la circulation internationale des capitaux.

Et, pendant ce temps-là, le cours d'Alsthom fait l'escalade en bourse, sans qu'on sache s'il en vient de l'affaire elle-même, ou de ses « à-côtés » (V.ici et ).

Et, toujours « en même temps», l'affaire est prise en exemple dans le débat actuel sur la loi « PACTE » (V. ici) dont je ne résiste pas à l'envie de donner l’exposé des motifs :

« les investisseurs étrangers sont les bienvenus et la France croit aux vertus économiques du libre-échange. Cependant, ils doivent savoir que leurs investissements devront être respectueux de nos règles et de nos intérêts souverains, tout comme le font les autres pays, y compris les plus favorables au libre-échange ».

Mais, c'était déjà le cas avec qu'on a appelé le « décret Montebourg », revisité en 2018 (V., § 12°, C).

Bref, un peu tout et son contraire, dans l'expression publique, même si on sent qu'on avance quand même, un petit peu, en faveur du rail, et dans un sens qui devrait plaire à notre ami :
demiryolu a écrit:A l'Europe d'imposer la meme chose aux fabricants Chinois et Indiens.
Avatar de l’utilisateur
Bernard21
Papotier
 
Messages: 186
Inscrit le: Jeu 10 Nov 2016, 11:37
Localisation: Bourgogne, pas très loin de Dijon...
Âge: 70
Echelle pratiquée: zéro
Prénom: bernard
Club: CDZ,CFE

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Lun 11 Fév 2019, 13:31 
Très bonne analyse.
PATVMX
Loquace
 
Messages: 1264
Inscrit le: Jeu 08 Jan 2009, 16:17
Localisation: 90
Âge: 61

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Lun 11 Fév 2019, 15:42 
Bernard21 a écrit:Qu'un débat sur la fusion Alstom-Siemens s'émaille par ci par là, d'outrances dans les mots ou les idées, n'est guère surprenant, à mon avis, tant la vision du sujet peut n'être pas la même chez tout le monde, ici, comme ailleurs.

J'espère, en tout cas, ne pas m'égarer moi-même en disant que cette querelle « économico-ferroviaire » oppose d'un côté, ceux qui pensent que face au danger venu de Chine, il n'est que la solution de faire « grossir » par mariage les deux champions européens du ferroviaire, et de l'autre, ceux qui sont plutôt d'avis que notre entreprise française a, à elle seule, assez de qualités technologiques et industrielles pour s'y opposer utilement, comme le montre son carnet de commande actuel.

Et, entre les deux au dessus, il y a la commission de Bruxelles qui leur répond, au nom de sainte concurrence, qu'un géant d'Europe n'empêchera pas, de toutes façons, les autres pays du continent qui sont sans industrie ferroviaire, d'acheter leurs trains à la Chine, si elle est « moins disante ».

Les premiers veulent donc, en quelque sorte, « refaire le coup d'Airbus »,  mais contre la Chine, cette fois.

Les autres leur disent qu'une entreprise, si « grosse » soit-elle, ne sera jamais suffisamment armée pour lutter avec les firmes d'un pays qui ne respecte pas toutes les règles du commerce mondial ou de la circulation internationale des capitaux.

Et, pendant ce temps-là, le cours d'Alsthom fait l'escalade en bourse, sans qu'on sache s'il en vient de l'affaire elle-même, ou de ses « à-côtés » (V.ici et ).

Et, toujours « en même temps», l'affaire est prise en exemple dans le débat actuel sur la loi « PACTE » (V. ici) dont je ne résiste pas à l'envie de donner l’exposé des motifs :

« les investisseurs étrangers sont les bienvenus et la France croit aux vertus économiques du libre-échange. Cependant, ils doivent savoir que leurs investissements devront être respectueux de nos règles et de nos intérêts souverains, tout comme le font les autres pays, y compris les plus favorables au libre-échange ».

Mais, c'était déjà le cas avec qu'on a appelé le « décret Montebourg », revisité en 2018 (V., § 12°, C).

Bref, un peu tout et son contraire, dans l'expression publique, même si on sent qu'on avance quand même, un petit peu, en faveur du rail, et dans un sens qui devrait plaire à notre ami :
demiryolu a écrit:A l'Europe d'imposer la meme chose aux fabricants Chinois et Indiens.



ça me rappelle la fusion USINOR ACERALIA avec la localisation du siège social au Luxembourg. Quand Mittal les a bouffé on s'est retrouvé le bec dans l'eau avec aucun moyen de contrer (sauf à aligner les biftons) vu que le siège n'était même plus chez nous.
Ceux qui pensent que grossir est la solution se trompent lourdement.
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16964
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 14:52
Localisation: ACAL

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Lun 11 Fév 2019, 16:29 
PATVMX a écrit:Très bonne analyse.


Merci, mais je n'ai fait que résumer à ma façon, ce que d'autres ont écrit... en essayant au passage, de me souvenir des leçons d'économie qu'on ma données, il y aura bientôt 50 ans (et que d'aucuns, malheureusement, mériteraient bien de recevoir, aujourd'hui) :ange:
Avatar de l’utilisateur
Bernard21
Papotier
 
Messages: 186
Inscrit le: Jeu 10 Nov 2016, 11:37
Localisation: Bourgogne, pas très loin de Dijon...
Âge: 70
Echelle pratiquée: zéro
Prénom: bernard
Club: CDZ,CFE

Re: Rapprochement Alstom - Siemens

Publié: Lun 11 Fév 2019, 17:01 
fa57 a écrit:...Ceux qui pensent que grossir est la solution se trompent lourdement.

Il n'y aucun exemple ou le repli sur soi-même est efficace. Sauf à réaliser des produits de niches. En sidérurgie je pense à Aubert & Duval. Et même eux sont phase de regroupement en faisant des acquisitions.
Dernière édition par Prevost le Lun 11 Fév 2019, 18:51, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 26372
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 10:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

PrécédentSuivant

Retour vers Sur le zinc

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)