Photo ferroviaire & autorisations ? Quelques réponses...

L’espace privilégié des spotters. N’accueille exclusivement que les photos personnelles des membres. Sans être une obligation, une légende et/ou la mention du lieu et des conditions de prises de vues seraient intéressantes pour tous.

Modérateur : MOD

Répondre
Max N-M
J'étais CC172049
Messages : 2931
Enregistré le : mar. 08 juil. 2008, 21:24

Message par Max N-M » mer. 20 mai 2009, 21:03

ferrovipathe_arverne a écrit :On viendra t'apporter des oranges au violon :siffle:
:gne: :gne: :gne: :ange3:

Avatar du membre
Canard
Rôti ou à l'orange ?
Messages : 22000
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 22:15
Site Internet : http://frprevot.club.fr/Presipaute/Accueil.html
Localisation : Au cœur du Massif des Bauges (73)
Âge : 37

Message par Canard » ven. 22 mai 2009, 22:03

Corto a très bien résumé la situation. On ne peut qu'être d'accord avec lui.

Maintenant, CC172049, qui doit avoir 16 ans (et non 6...) est un jeune de 16 ans comme les autres. Enfin, comme mes élèves... :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort:

Pendant 4 mois, nous avons traité les incivilités en ECJS. J'ai pas été déçu du voyage ! Et j'ai souvent été désespéré des réactions des élèves face à certaines situations.... Affligeant.

Pour terminer, j'ajouterai que lorsqu'une personne m'insulte (ce qui arrive), j'ai pour habitude d'être affable, ce qui en général provoque deux réactions :
1. La personne a l'air totalement conne et débile
2. Elle est furax et lâche l'affaire :ange3: :ange3: :ange3: :ange3: :ange3:

Dans une gare de la Somme, un contrôleur est descendu du TER et est venu me voir pour me demander si j'avais une autorisation signée du responsable de la région Nord pour prendre des photos en gare. Je lui ai répondu que non mais que c'était autorisé par la SNCF. Comme il ne démordait pas de son autorisation machin chose, je l'ai chaudement remercié de son conseil, je lui ai dit que j'allais immédiatement en faire la demande, qu'il avait eu raison de me prévenir et j'en passe. 30 secondes après il était parti et j'ai pu faire les photos que je voulais... :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable:

La violence, qu'elle soit physique ou verbale est toujours un aveux de faiblesse.
Encore ?

Avatar du membre
EC 64
Intarissable !
Messages : 16265
Enregistré le : lun. 21 janv. 2008, 12:13
Echelle pratiquée : H0 (ep IV-V)
Club : AFAC Paris
Site Internet : http://pagesperso-orange.fr/EC64
Localisation : PARIS (F)
Âge : 68

Message par EC 64 » ven. 22 mai 2009, 22:39

Canard a écrit :Corto a très bien résumé la situation. On ne peut qu'être d'accord avec lui.

Maintenant, CC172049, qui doit avoir 16 ans (et non 6...) est un jeune de 16 ans comme les autres. Enfin, comme mes élèves... :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort: :mort:

Pendant 4 mois, nous avons traité les incivilités en ECJS. J'ai pas été déçu du voyage ! Et j'ai souvent été désespéré des réactions des élèves face à certaines situations.... Affligeant.

Pour terminer, j'ajouterai que lorsqu'une personne m'insulte (ce qui arrive), j'ai pour habitude d'être affable, ce qui en général provoque deux réactions :
1. La personne a l'air totalement conne et débile
2. Elle est furax et lâche l'affaire :ange3: :ange3: :ange3: :ange3: :ange3:

Dans une gare de la Somme, un contrôleur est descendu du TER et est venu me voir pour me demander si j'avais une autorisation signée du responsable de la région Nord pour prendre des photos en gare. Je lui ai répondu que non mais que c'était autorisé par la SNCF. Comme il ne démordait pas de son autorisation machin chose, je l'ai chaudement remercié de son conseil, je lui ai dit que j'allais immédiatement en faire la demande, qu'il avait eu raison de me prévenir et j'en passe. 30 secondes après il était parti et j'ai pu faire les photos que je voulais... :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable:

La violence, qu'elle soit physique ou verbale est toujours un aveux de faiblesse.
C'est ce que répète continuellement à mon fils ainé qui aime jouer les gros bras.
EC 64, toujours en veille...

Avatar du membre
Canard
Rôti ou à l'orange ?
Messages : 22000
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 22:15
Site Internet : http://frprevot.club.fr/Presipaute/Accueil.html
Localisation : Au cœur du Massif des Bauges (73)
Âge : 37

Message par Canard » ven. 22 mai 2009, 23:04

Je te rassure, les élèves de seconde ne me croient pas non plus en général...
Encore ?

Avatar du membre
Fifi
Intarissable !
Messages : 5331
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007, 18:58
Echelle pratiquée : H0 ep IV
Localisation : Côte de BEAUNE
Âge : 52

Message par Fifi » sam. 23 mai 2009, 00:37

Ledieu Michel a écrit :Bonjour Jordan,pourquoi cette question,cela a été dit plus haut,hors plan vigipirate,il n'est pas interdit de prendre des photos dans les gares,dans les zones réservèes au public et après être rentré en contact avec le personnel SNCF,s'il existe dans la gare,sachant qu'il est en droit de refuser, et de respecter les régles de sécurité (bande jaune sur le quai)
En fait si. Il est interdit de faire des prises de vues dans les emprises ferroviaires.
Le texte qui prévoit cette interdiction est un décret qui date de ... 1942. On peut facilement comprendre pourquoi cette interdiction a été prise à cette époque. Ce décret est toujours en vigueur et n'a pas été abrogé.

ferrovipathe_arverne

Message par ferrovipathe_arverne » sam. 23 mai 2009, 00:47

Fifi a écrit :
Ledieu Michel a écrit :Bonjour Jordan,pourquoi cette question,cela a été dit plus haut,hors plan vigipirate,il n'est pas interdit de prendre des photos dans les gares,dans les zones réservèes au public et après être rentré en contact avec le personnel SNCF,s'il existe dans la gare,sachant qu'il est en droit de refuser, et de respecter les régles de sécurité (bande jaune sur le quai)
En fait si. Il est interdit de faire des prises de vues dans les emprises ferroviaires.
Le texte qui prévoit cette interdiction est un décret qui date de ... 1942. On peut facilement comprendre pourquoi cette interdiction a été prise à cette époque. Ce décret est toujours en vigueur et n'a pas été abrogé.
La gare est un lieu public, les prises de vue sont autorisées, a condition de ne pas utiliser trepied et flash. c'est écrit sur le site de la SNCF.
Quand aux emprises, il est vident qu'il est interdit d'aller sur les voies et aux endroits interdit au public.

Avatar du membre
DB CARGO
Bavard
Messages : 83
Enregistré le : mar. 04 nov. 2008, 15:54
Âge : 52

Message par DB CARGO » sam. 23 mai 2009, 09:13

ferrovipathe_arverne a écrit :[Quand aux emprises, il est vident qu'il est interdit d'aller sur les voies et aux endroits interdit au public.
Malheureusement il y'en a qui ne respectent pas ces règles :evil:

Avatar du membre
Fifi
Intarissable !
Messages : 5331
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007, 18:58
Echelle pratiquée : H0 ep IV
Localisation : Côte de BEAUNE
Âge : 52

Message par Fifi » sam. 23 mai 2009, 09:38

ferrovipathe_arverne a écrit :
Fifi a écrit : En fait si. Il est interdit de faire des prises de vues dans les emprises ferroviaires.
Le texte qui prévoit cette interdiction est un décret qui date de ... 1942. On peut facilement comprendre pourquoi cette interdiction a été prise à cette époque. Ce décret est toujours en vigueur et n'a pas été abrogé.
La gare est un lieu public, les prises de vue sont autorisées, a condition de ne pas utiliser trepied et flash. c'est écrit sur le site de la SNCF.
Quand aux emprises, il est vident qu'il est interdit d'aller sur les voies et aux endroits interdit au public.
Que la gare soit un lieu public, cela ne change rien puisque qu'elle fait partie des emprises ferroviaires. Cette interdiction s'applique à toutes les emprises ferroviaires. A l'heure actuelle, les prises de vues en gare sont tolérées, mais interdites au regard de la loi (je parle bien de la loi et pas d'un règlement ou d'une tolérance de la SNCF).
Il faut se remettre dans le contexte de 1942, lorsque le décret à été pris, où la moindre photographie d'un train pouvait être de l'espionnage, quelque soit l'endroit où la photo avait été faite.
Mon intervention est juste destinée à rappeler que l'interdiction de prendre des photos de trains relève d'un texte relativement désuet.

Avatar du membre
Le Vigan
Loquace
Messages : 1264
Enregistré le : ven. 10 août 2007, 22:47

Message par Le Vigan » sam. 23 mai 2009, 10:34

Canard a écrit :
Dans une gare de la Somme, un contrôleur est descendu du TER et est venu me voir pour me demander si j'avais une autorisation signée du responsable de la région Nord pour prendre des photos en gare. Je lui ai répondu que non mais que c'était autorisé par la SNCF. Comme il ne démordait pas de son autorisation machin chose, je l'ai chaudement remercié de son conseil, je lui ai dit que j'allais immédiatement en faire la demande, qu'il avait eu raison de me prévenir et j'en passe. 30 secondes après il était parti et j'ai pu faire les photos que je voulais... :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable: :diable:

La violence, qu'elle soit physique ou verbale est toujours un aveux de faiblesse.
Pour répondre à plusieurs questions sur l'habilitation des agents à demander ce que fait une personne sur l'emprise du chemin de fer, tout le personnels peut vous demandez le pourquoi de votre présence. La suge et les ASCT (contrôleurs), sont les seul à être assermentés, et seul les ASCT sont habilités à pouvoir dresser procès verbal ou titres de transport.

A la question existe t'il un document qui autorise les agents SNCF à vous demander ce que vous faite : oui.

Celui-ci s'appelle différemment selon les établissements, mais comporte les même directive dont celle nommée : AEE - Accès aux établissements-pénétration dans les emprises SNCF, et mise en place dès le niveau jaune.
Pour le contrôleur, tous ceci est repris dans un référentiel : VO 0031, classé confidentiel. Je ne vous mettrai pas en ligne, ni envoi par mail, ce document, étant agent SNCF, je suis tenu au devoir de réserve.

Avant que quelqu'un me dise que la SNCF profite de Vigipirate, pour réduire l'accès aux emprises, ce document est fait en accord avec le gouvernement sur la base du plan VIGIPIRATE et s'appui entre autre sur les dispositions du décret du 22 mars 1942, relative à la police des chemins de fer.

Alors avant de critiquer les agents (ce qui est bien Français), se renseigner.

Il est vrai, que certaines personnes, ne sont pas faites pour les relations avec la clientèle, et sont assez abjectes, mais je pense qu'elles représentent une petite minorité au sein de l'entreprise.
Etant moi même passionné de chemin de fer, je n'ai jamais invectivé ou interdit à qui que ce soit de faire des photos dans les gares, mais, il est vrai, que quand je vois des personnes, qui plus est des mineurs, au bord de la voie, je vais leur demander GENTIMENT ce qu'elles font.

J'espère avoir répondu à toutes vos questions.
La passion du PLM et PO - Midi

Corto
Fécond
Messages : 569
Enregistré le : dim. 08 mars 2009, 11:25
Localisation : du côté d'ailleurs

Message par Corto » sam. 23 mai 2009, 10:43

Bonjour
Fifi a écrit :En fait si. Il est interdit de faire des prises de vues dans les emprises ferroviaires.
Il est autorisé de faire des clichés dans les emprises ferroviaires normalement accessibles au public... ; un dépôt, un triage, un poste d'aiguillages par exemple ne sont pas autorisés ; un quai de gare oui... mais à une époque une autorisation était nécessaire, délivrée par l'entreprise et devant être montrée lors de tous contrôles.
Fifi a écrit :A l'heure actuelle, les prises de vues en gare sont tolérées, mais interdites au regard de la loi (je parle bien de la loi et pas d'un règlement ou d'une tolérance de la SNCF).
Il faut se remettre dans le contexte de 1942, lorsque le décret à été pris, où la moindre photographie d'un train pouvait être de l'espionnage, quelque soit l'endroit où la photo avait été faite.
Mon intervention est juste destinée à rappeler que l'interdiction de prendre des photos de trains relève d'un texte relativement désuet.
je suis d'accord avec toi ; les lois maritimes datent en partie de... Colbert et sont pour certaines toutes aussi désuetes que celle dont tu parles du point de vue ferroviaire.

Avatar du membre
Canard
Rôti ou à l'orange ?
Messages : 22000
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 22:15
Site Internet : http://frprevot.club.fr/Presipaute/Accueil.html
Localisation : Au cœur du Massif des Bauges (73)
Âge : 37

Message par Canard » sam. 23 mai 2009, 12:07

Le Vigan a écrit : Alors avant de critiquer les agents (ce qui est bien Français), se renseigner.
Je ne critique pas cet agent qui a cru de son devoir de me demander ce que je faisais. De toute manière, avant de faire la moindre photo, je demande l'autorisation à une personne de la SNCF se trouvant en gare. Je donnais cet exemple pour indiquer que l'on obtient toujours plus facilement satisfaction en étant poli qu'en insultant la personne en face...
Encore ?

Avatar du membre
Fifi
Intarissable !
Messages : 5331
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007, 18:58
Echelle pratiquée : H0 ep IV
Localisation : Côte de BEAUNE
Âge : 52

Message par Fifi » sam. 23 mai 2009, 12:19

corto a écrit :Bonjour
Fifi a écrit :En fait si. Il est interdit de faire des prises de vues dans les emprises ferroviaires.
Il est autorisé de faire des clichés dans les emprises ferroviaires normalement accessibles au public... ; un dépôt, un triage, un poste d'aiguillages par exemple ne sont pas autorisés ; un quai de gare oui... mais à une époque une autorisation était nécessaire, délivrée par l'entreprise et devant être montrée lors de tous contrôles.
Nous ne sommes pas sur la même longueur d'ondes :
Je dis simplement que la prise de photographie ou de film dans l'enceinte publique du chemin de fer est officiellement interdite par le décret 42-730 du 22/03/1942. Ça, c'est le texte officiel qui n'a jamais été abrogé et sur lequel il est possible de s'appuyer pour interdire les prises de vues.
Dans les faits, il y a une tolérance de la part de la SNCF qui permet les prises de vues dans certains lieux, quoi de plus normal ?
Donc, si le photographe n'est pas muni d'une autorisation, il n'est pas autorisé à faire des clichés, mais simplement toléré. C'est vrai que l'on joue sur les mots, mais le but de mon post est juste de préciser le côté législatif de cette interdiction.


Au niveau des textes relativement anciens qui régissent la police des transports, il y a aussi la loi du 15/07/1845 qui réprime par exemple la circulation ou le stationnement dans une dépendance de la voie ferrée interdite au public.

Avatar du membre
Le Vigan
Loquace
Messages : 1264
Enregistré le : ven. 10 août 2007, 22:47

Message par Le Vigan » sam. 23 mai 2009, 12:24

Canard,
Je ne parlais pas spécialement pour toi, mais en général, vu les dires des participants au sujet. :wink: :wink: :wink:
La passion du PLM et PO - Midi

Avatar du membre
L. Demarcq
Prolixe
Messages : 1798
Enregistré le : ven. 16 déc. 2005, 11:33
Localisation : Clermont de l'Oise
Âge : 46

Message par L. Demarcq » sam. 23 mai 2009, 12:47

Le Vigan a écrit :La suge et les ASCT (contrôleurs), sont les seul à être assermentés, et seul les ASCT sont habilités à pouvoir dresser procès verbal ou titres de transport.
La SUGE peut aussi délivrer de charmants procès verbaux: la preuve ils ont dernièrement aligné 2 mécanos qui fumaient sur le quai à PSL. En clair, c'était au bout de la voie 27, devant la feuille...
Comme ça a un peu gueulé (pourquoi donc??), et qu'il leur a été demandé de ne plus verbaliser les cheminots en service, ils ne traquent plus les fumeurs à PSL. Bon sang, c'est vrai quoi, si on ne peut plus verbaliser ses propres collègues, où va-t-on?
Pour les non cheminots qui pourraient penser qu'ils sont un peu gonflés et font preuve d'un faible esprit de corps, rappelons simplement que la SUGE, historiquement, est-là pour surveiller les cheminots, pas les voyageurs...
Le Vigan a écrit : Il est vrai, que certaines personnes, ne sont pas faites pour les relations avec la clientèle, et sont assez abjectes, mais je pense qu'elles représentent une petite minorité au sein de l'entreprise.
Le hic, c'est que les personnes dont tu parles se sentent souvent investies d'une mission. En général, elles viennent même faire ch..r les autres cheminots. J'ai ma façon de répondre, qui consiste en gros à dire "oui et alors?" mais je suis avantagé par mon métier (CRL) et mon gabarit, les 2 réunis permettant à la discussion d'en rester là. Maintenant, que va penser le touriste japonais à qui on interdit de photographier la Z6400 qui va le convoyer à Versailles? Certainement que les cheminots français sont dans leur ensemble des abrutis et que les Français en général ne valent pas mieux. C'est triste, mais je ne peut pas vraiment lui donner tord.

Avatar du membre
TwInSeN
Intarissable !
Messages : 8489
Enregistré le : mar. 05 févr. 2008, 21:05
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Jérôme
Club : ou pas...
Localisation : Chantepie (35)

Message par TwInSeN » sam. 23 mai 2009, 13:04

Sans vouloir en remettre une couche, à PSL les militaires chargés de la surveillance fument aussi sur le quai de la voie 1 sous la verrière, bravo l'exemple :roll:
Jérôme, nouveau breton

Répondre