Des Péchot chez Baldwin

Pour les passionnés des chemins de fer secondaires et industriels.

Modérateur : MOD

Répondre
1672MM
Fécond
Messages : 706
Enregistré le : mar. 13 mai 2008, 23:18

Des Péchot chez Baldwin

Message par 1672MM » lun. 09 mars 2009, 12:16


Thomas tank sup. dem.

Message par Thomas tank sup. dem. » lun. 09 mars 2009, 18:52

Les machines de guerre était fabriquées par beaucoup d'industriel, il suffit de regarder pour les 040T DFB , fabriqué chez Orenstein & Koppel, krauss, Borsig, Henschel,Hartmann et je doit bien en oublier ,rien de bien étonnant mais effectivement des péchot chez baldwin ça m'intrigue un chouilla :mrgreen:

Avatar du membre
Eric Fresne
Betteravier
Messages : 7477
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:19

Message par Eric Fresne » lun. 09 mars 2009, 19:03

En 1915 les industriels qui avaient construit les premières Péchot étaient soit débordés par les commandes militaires de première urgence, soit situés dans les zones occupées... il a bien fallu aller voir ailleurs...

Il parait même que les ateliers Baldwin ont construit les Péchot à partir des plans français cotés selon le bon vieux système métrique mais avec un outillage en pied et en pouce : pouf pouf... Faut croire qu'il ne devait pas y avoir deux machines identiques.
Éric

FrFontana
Préfet des études
Messages : 5187
Enregistré le : mer. 31 août 2005, 23:17

Message par FrFontana » lun. 09 mars 2009, 21:06

La plus grande série de Péchot est d'origine Baldwin. Et la commercialisation par Baldwin de cette bestiole lui aura valu une vie japonaise, mais je ne sais pas à combien d'exemplaires.

François

Thomas tank sup. dem.

Message par Thomas tank sup. dem. » lun. 09 mars 2009, 21:08

FrFontana a écrit :La plus grande série de Péchot est d'origine Baldwin. Et la commercialisation par Baldwin de cette bestiole lui aura valu une vie japonaise, mais je ne sais pas à combien d'exemplaires.

François
On en apprend tous les jours :D

FrFontana
Préfet des études
Messages : 5187
Enregistré le : mer. 31 août 2005, 23:17

Message par FrFontana » lun. 09 mars 2009, 21:21

Quelques précisions rapides ;
52 premières de la séries ont été construites par Decauville, Cail et Fives Lille. (39 construites par Cail et 12 par Fives Lille ce qui en laisse une pour Decauville la première semble-t-il). Entre le 1 février 1915 et le 24 avril 1915 Baldwin construit 100 Péchot Bourdon. Et termine la série par 180 de plus fin 1915 et début 1916. 15 loco sont construites par Atlas Works division de North British Locomotive de Glasgow en 1915.
Enfin en 1919 ou 1921 Baldwin construit un dernier exemplaire pour le gouvernement japonais, il semble que la loc soit très appréciée mais n'ai pas connue de descendance.
Cela fait une série de 348 locos tout de même, c'est bien le diable s'il n'en reste pas une quelque part ! :mrgreen:
J'en sais pas plus, mes sources sont un article de Jean Florin qui les a bien connu et le bouquin de Abbott sur les fairlies.

François

Thomas tank sup. dem.

Message par Thomas tank sup. dem. » lun. 09 mars 2009, 21:33

FrFontana a écrit :Quelques précisions rapides ;
52 premières de la séries ont été construites par Decauville, Cail et Fives Lille. (39 construites par Cail et 12 par Fives Lille ce qui en laisse une pour Decauville la première semble-t-il). Entre le 1 février 1915 et le 24 avril 1915 Baldwin construit 100 Péchot Bourdon. Et termine la série par 180 de plus fin 1915 et début 1916. 15 loco sont construites par Atlas Works division de North British Locomotive de Glasgow en 1915.
Enfin en 1919 ou 1921 Baldwin construit un dernier exemplaire pour le gouvernement japonais, il semble que la loc soit très appréciée mais n'ai pas connue de descendance.
Cela fait une série de 348 locos tout de même, c'est bien le diable s'il n'en reste pas une quelque part ! :mrgreen:
J'en sais pas plus, mes sources sont un article de Jean Florin qui les a bien connu et le bouquin de Abbott sur les fairlies.

François
Il en reste au moins deux, une au Pozega Railway Museum en Serbie
Image

Et l'autre en Allemagne au musée Verkehrsmuseums à Dresden
Image

Avatar du membre
Fifi
Intarissable !
Messages : 5282
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007, 18:58
Echelle pratiquée : H0 ep IV
Localisation : Côte de BEAUNE
Âge : 52

Message par Fifi » lun. 09 mars 2009, 22:05

FrFontana a écrit :Quelques précisions rapides ;
52 premières de la séries ont été construites par Decauville, Cail et Fives Lille. (39 construites par Cail et 12 par Fives Lille ce qui en laisse une pour Decauville la première semble-t-il). Entre le 1 février 1915 et le 24 avril 1915 Baldwin construit 100 Péchot Bourdon. Et termine la série par 180 de plus fin 1915 et début 1916. 15 loco sont construites par Atlas Works division de North British Locomotive de Glasgow en 1915.
Enfin en 1919 ou 1921 Baldwin construit un dernier exemplaire pour le gouvernement japonais, il semble que la loc soit très appréciée mais n'ai pas connue de descendance.
Cela fait une série de 348 locos tout de même, c'est bien le diable s'il n'en reste pas une quelque part ! :mrgreen:
J'en sais pas plus, mes sources sont un article de Jean Florin qui les a bien connu et le bouquin de Abbott sur les fairlies.

François
D'après une autre source (chemin de fer militaires à voie de 60 de Jean-Bernard Wahl, aux éditions du polygone) :
industrie française : 61
industrie US : 280
industrie GB : 15
soit : 356 locomotives

Avatar du membre
Fifi
Intarissable !
Messages : 5282
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007, 18:58
Echelle pratiquée : H0 ep IV
Localisation : Côte de BEAUNE
Âge : 52

Message par Fifi » lun. 09 mars 2009, 22:10

eric fresne a écrit :...
Il parait même que les ateliers Baldwin ont construit les Péchot à partir des plans français cotés selon le bon vieux système métrique mais avec un outillage en pied et en pouce : pouf pouf... Faut croire qu'il ne devait pas y avoir deux machines identiques.
Avec tous les problèmes pour la maintenance qui en résultait !
Baldwin sous-traitait chez divers fournissuers. Lorsque les pièces arrivaient à l'usine, les ajusteurs s'en donnaient à coeur joie. Cependant il n'était pas possible de changer ensuite les pièces d'une loco à l'autre. Sacré soucis en temps de guerre !

FrFontana
Préfet des études
Messages : 5187
Enregistré le : mer. 31 août 2005, 23:17

Message par FrFontana » lun. 09 mars 2009, 22:31

Cela ferait dix locomotives construites par Decauville et non une, plus plausible.
merci
François

Avatar du membre
Eric Fresne
Betteravier
Messages : 7477
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:19

Message par Eric Fresne » lun. 09 mars 2009, 22:35

Les huit en plus sont un lot construit par un industriel lyonnais plutôt ésotérique dont le nom m'échappe pour l'instant.
Éric

Avatar du membre
Eric Fresne
Betteravier
Messages : 7477
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:19

Message par Eric Fresne » lun. 09 mars 2009, 22:48

Je l'ai retrouvé : Averly mais les siennes étaient toutes pourrites et mal ajustées. Des nids à embrouilles. A sa décharge, Averly faisait d'habitude dans la chaudière fixe.

Mais selon une autre source c'est 58 machines livrées avant 1914...
Éric

Avatar du membre
Eric Fresne
Betteravier
Messages : 7477
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:19

Message par Eric Fresne » lun. 09 mars 2009, 23:30

FrFontana a écrit :Cela ferait dix locomotives construites par Decauville et non une, plus plausible.
merci
François
En fait, ce sont deux Péchot Decauville : LA FRANCE (N°1) construite par Franco-Belge pour Decauville et livrée à l'artillerie et CENTENAIRE DE 1889, seule "vraie" Péchot Decauville, présentée à l'Expo U et vendue ensuite dans le civil (!?!). Celle ci n'a jamais figuré aux effectifs de l'armée.
Éric

FrFontana
Préfet des études
Messages : 5187
Enregistré le : mer. 31 août 2005, 23:17

Message par FrFontana » lun. 09 mars 2009, 23:41

Bon 52, 58 ou 61 on va pas chipoter pour quelques unités, vous avez qu'à m'en mettre deux dans le jardin !
Et la dernière Péchot qui dort au fond d'un fort planquée sous des édredons, on la trouvera ou pas ? C'est celle là qui cause les problèmes de recensement !

François :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Avatar du membre
Eric Fresne
Betteravier
Messages : 7477
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:19

Message par Eric Fresne » mar. 10 mars 2009, 08:27

C'est moins facile à planquer qu'une Terrot...
Éric

Répondre