Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Nyon St-Cergue Morez : Recherche de doc et photos d'archive

Pour les passionnés des chemins de fer secondaires et industriels.

Modérateur: MOD

Publié: Jeu 29 Jan 2009, 08:47 
superbe!!!

L'impériale 7 est très bien rendue!
La vraie étant conservée au Blonay Chamby, c'est vraiment une superbe voiture!!
Avatar de l’utilisateur
Rantanplan
Papotier
 
Messages: 109
Inscrit le: Dim 04 Fév 2007, 19:11
Localisation: Suisse... Eh oui...
Echelle pratiquée: HO/HOm/HOn3
Prénom: Jérôme
Club: RCLC (Nyon CH)

nyon st cergue

Publié: Ven 30 Jan 2009, 16:49 
Ce qui est encore plus regrettable c'est le refus récent de la France de rétablir à nouveau la voie jusqu'au village des Rousses .
Tout par la route !!!!!
chineur
Gérard Arfort
 
Messages: 6
Inscrit le: Jeu 31 Juil 2008, 14:55
Localisation: Meuse
Âge: 71

Publié: Dim 01 Fév 2009, 12:53 
Bonjour
Quelques diapos prises en juin 1978 au terminus du NStCM à la frontière Franco-suisse.
La rame vient d'arriver de Nyon et l'automotrice ABD 3 fait l'impasse pour se remettre entête des deux remorques dont l'une ets la B 24









B3Su
Causant
 
Messages: 275
Inscrit le: Dim 15 Juin 2008, 13:36
Localisation: VAIRES SUR MARNE

Publié: Dim 01 Fév 2009, 19:52 
Super !!!!!! Merci !!!! Yahouhouhou !!!!

Ca fait plaisir de voir des images d'archives privées !!!!

Merci B3Su !

C'est trop cool !!!!

Je redommande à toutes et tous : Si vou avez des images d'archives (photos privées) et si vous êtes d'accord de me les transmettre, ce serai un vrai bonheur pour moi !!!!

Bonne soirée !
Avatar de l’utilisateur
NStCM
Bavard
 
Messages: 82
Inscrit le: Mar 29 Avr 2008, 21:29
Localisation: Suisse
Âge: 35

Publié: Lun 02 Fév 2009, 09:32 
Quand l'occasion se présente, je rappelle l'intérêt qu'aurait dans un premier temps unez ligne de car reliant Le Brassus, terminus du chemin de fer (Vallorbe) - Le Pont -Le Brassus à Morez en passant par La Cure. Un de mes textes du 10 octobre 2008 :
Une nouvelle intéressante, mais qui n'est peut être pas placée dans le bonne discussion. Si ma mémoire est bonne, Le Sentier est situé sur la ligne (Vallorbe) - Le Pont - Le Brassus :

Renoncer à la voiture pour aller travailler, une tendance en marche COLLOQUE. Comment entreprises et collectivités mettent en place des plans de mobilité douce.
Fabienne Bogadi
Vendredi 10 octobre 2008
http://www.letemps.ch/emploi/afficheart ... tid=241458


Chaque jour, les routes de la vallée de Joux voient défiler 270 voitures de moins. Cette diminution du trafic représente une économie de trois millions de kilomètres chaque année. Tels sont les chiffres impressionnants reflétant les effets sur l'environnement du plan de mobilité adopté en 2007 par Jaeger-LeCoultre au Sentier. La manufacture horlogère est la lauréate 2008 du Prix de la mobilité d'entreprise, décerné fin septembre par le canton de Vaud à l'occasion d'un forum sur ce thème, organisé au CHUV à Lausanne. L'entreprise de la Vallée a notamment mis en place un réseau de transports en commun pour ses collaborateurs.

A l'instar de nombreux horlogers suisses, la marque a connu ces dernières années un fort développement, qui s'est traduit par la création de 300 nouveaux emplois. «Mais nous ne pouvions pas créer une seule place de parking supplémentaire. Nous avons donc décidé de lancer un projet de mobilité pour inciter nos salariés à abandonner leur voiture», raconte François Bach, directeur administratif et financier de Jaeger-LeCoultre, à l'occasion du forum lausannois.

Logique gagnant- gagnant

Après avoir conduit une étude, en collaboration avec la commune du Chenit et un bureau spécialisé, sur les perspectives de développement régional durable, Jaeger-LeCoultre a adopté toute une série de mesures: création d'un parc à vélos couvert, lancement de trois lignes de bus gratuites reliant Morez, Pontarlier et Mouthe au Sentier, attribution annuelle d'une place de parc nominative à tous les groupes de covoitureurs. «Il nous a fallu tenir compte de la géographie du lieu, des moyens de transport limités et de la situation excentrée de la Vallée, poursuit le responsable. Au début, les résistances ont été fortes, mais très vite le bouche-à-oreille a fait son œuvre.» Aujourd'hui, selon une enquête interne, 74% des collaborateurs estiment que leurs déplacements professionnels doivent être respectueux de l'environnement.

«Lorsqu'une entreprise décide de mettre en place un plan de mobilité, elle doit informer ses collaborateurs en détail, estime Julien Lovey de Citec Ingénieurs Conseils à Genève. Une bonne communication, décrivant les objectifs à atteindre et les mesures envisagées, est cruciale. Elle évite de mettre les gens devant le fait accompli.» Car il n'y a rien de tel pour les braquer.

Autres conditions de la réussite selon lui, il faut que le projet suive une logique gagnant-gagnant, pour que l'entreprise comme les collaborateurs y trouvent leur compte. Il est fondamental également que la direction s'implique personnellement dans le projet. Car les avantages d'une telle initiative sont nombreux.

Le plus souvent, c'est la problématique des parkings qui incite les employeurs à mettre au point un plan de mobilité. Chaque nouvelle place de parc coûte entre 10000 et 40000 francs, et dans certains lieux, la pénurie de terrain se fait de plus en plus lourdement sentir. Exhorter les collaborateurs à renoncer à leur voiture représente donc une économie substantielle. Autre avantage, les plans de mobilité permettent une plus grande équité entre les salariés. «Certains collaborateurs bénéficient d'une place de parc gratuite, alors que leurs collègues viennent à pied ou utilisent les transports publics, relève Julien Lovey. Cette situation équivaut à subventionner la voiture, et à offrir à certains des prérogatives masquées.»

En outre, la santé des employés s'en trouve améliorée: moins de stress dû à la circulation et plus d'exercice physique dû à la marche ou au vélo. «Nous avons calculé que, pour dix collaborateurs recourant à la mobilité douce, l'économie réalisée par leur employeur est de 200000 francs par an et ce, grâce à une diminution de 1% de l'absentéisme», reprend encore l'expert.

Quant à l'employé, un déplacement de huit kilomètres lui coûtera 700 francs par an en voiture, 500 francs en bus, 250 francs à vélo, pour l'entretien et les réparations, et 100 francs s'il va à pied, investis dans une paire de chaussures annuelle.

Vélos électriques

Les moyens pour favoriser la mobilité douce sont nombreux. Et Julien Lovey de citer la mise à disposition de vélos électriques, l'organisation d'un service de réparation des cycles, l'aménagement de vestiaires et de douches. Ou encore l'instauration d'une navette, à l'exemple des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Ils ont organisé une ligne de bus qui circule d'un site à l'autre, et qui peut être utilisée non seulement par les salariés de l'hôpital, mais aussi par les Genevois. Une manière de participer au bien-être de la collectivité dans son ensemble.

La Ville de Nyon, quant à elle, a mis en œuvre son plan de mobilité en juillet. Dans ce cadre, elle a élaboré un catalogue de 33 mesures. Par exemple, pour les déplacements professionnels, la commune met à disposition des vélos, des scooters électriques et des voitures écologiques à gaz. En outre, elle prévoit des subventions à l'achat d'un abonnement CFF ou de bus, une bourse de covoiturage, et un prix qui récompensera les collaborateurs exemplaires.

Et enfin, les places de parc jusqu'ici gratuites deviendront payantes. «Notre objectif est de réduire les transports individuels motorisés de 50 à 66%», explique Karin Magnollay, déléguée à la mobilité de la Ville de Nyon. Coût annuel estimé du programme: de 65000 à 90000 francs par an. «Mais nous espérons tirer des revenus des parkings devenus payants afin de compenser ces dépenses», poursuit Karin Magnollay.

Reste à convaincre les dissidents. Selon le bureau d'études Citec, 40% des résistances proviennent d'un manque d'information et 40% des mesures elles-mêmes. A la fin, il reste toujours 20% d'irréductibles adeptes de la voiture individuelle, quoi que l'on fasse. Ces résistants ne doivent par conséquent pas constituer un écueil à la mise en place d'un plan de mobilité.
Liens rompus, voir mon www
Avatar de l’utilisateur
rabelaisien
Prolixe
 
Messages: 1695
Inscrit le: Sam 10 Sep 2005, 13:13
Localisation: Rue du quatrième zouave, 93110 Rosny-sous-Bois

Publié: Jeu 19 Fév 2009, 14:43 
Bonjour,

Je viens de découvrir ce fil. Impressionnant, surotut tout le matériel roulant de votre fabrication.

Je suis également un passionné de cette ligne. Je garde d'autant plus d'affection pour elle, que j'y ai bossé un été vers 88 ou 89, et que depuis 8 mois, j'habite à 25 km environ, coté 74 ! (quel bonheur).

J'ai pas mal d'archives sur cette compagnie. Je verrai pour vous scanner quelques choses.

Le livre de Maurice CHAVETNOIR doit être dispo à la direction de la compagnie (regroupée à présetn avec les transports de l'agglo de Nyon).

Une magnifique ligne (presque) tout à coté : celle de la vallée de Joux : l'ex-Lepont-Brassus, devenue Travys. Un petit bijou, qui a vu passer des X2800s (si, si !) pdt 15 jours, l'année dernière, à l'occasion de travaux sur la caténaire).

Bon train !
François
Loquace
 
Messages: 1075
Inscrit le: Dim 29 Oct 2006, 09:17

Publié: Jeu 19 Fév 2009, 19:22 
Super si tu as des archives François !!!

J'attends avec impatiences de tes archives !

Pour les passionnés de cette ligne, j'ai pu lire sur internet qu'une association (Nyon St-Cergue Rétro) a été créée en 2008 et a comme projet de faire rappatrier une automotrice qui est aux chemins de fers de La Mure et de la restaurer pour la faire circuler en 2016 lors des 100 ans de la ligne....
Avatar de l’utilisateur
NStCM
Bavard
 
Messages: 82
Inscrit le: Mar 29 Avr 2008, 21:29
Localisation: Suisse
Âge: 35

Publié: Ven 20 Fév 2009, 11:07 
Oui, avec la bénédiction du NStCM, qui regrette de ne pas avoir conservé une de ses ancienens automotrices (faute de place).
Reste à trouver le financement.
chef de gare... un apprenti ferroviphile
Pour les amateurs du Jura
Avatar de l’utilisateur
chef de gare
Papotier
 
Messages: 137
Inscrit le: Ven 20 Jan 2006, 12:36
Localisation: Paris

Publié: Lun 09 Mars 2009, 12:09 
Il faudrait créer une association franco -suisse pour rapatrier une motrice depuis La Mure jusqu'en Suisse et la faire rouler sur le Nyon -St Cergue.Le centenaire est pour bientçot 2016.
Le CF LA Mure en possède 4 et n'en utilise plus aucune.
Au fait savez vous que ces motrices ont été construites au gabarit français (2.20m) et sont munies de l'avertisseur bi-tons type autorail alors imposé par les normes VFIL françaises.
1672MM
Fécond
 
Messages: 673
Inscrit le: Mar 13 Mai 2008, 22:18

Publié: Lun 09 Mars 2009, 13:06 
Bonjour,
Très occupé et ayant bcp de voyages ces derniers temps, je n'ai pu exhumer mes cartons. Mais çà viendra.
J'ai vu samedi sur Genève un nouveau livre, sur les chemins de fer du Léman. Et le NStCM y est à l'honneur. Livre bien fait, que j'achèterai pour mes garçons. :coeur1:
Bon train!
François
Loquace
 
Messages: 1075
Inscrit le: Dim 29 Oct 2006, 09:17

Publié: Lun 09 Mars 2009, 20:46 
Bonsoir à tous !

Pour répondre à "1672mm" :

J'ai indiqué dans un message précédent qu'une association appelée "Nyon St-Cergue Rétro" a été crééé en 2008 dans le but de rappatrier une automotrice qui se trouve à La Mure.

Pour rappel, à La Mure se trouve :

Les automotrices ABDe 4/4 1, 5, 10 et 11.

Les "petites" remorques B 23 et B 24

Les "grandes" remorques B 52, B 61 et B 62

Les remorques "Impériales" B3, B4 et B5

Pour répondre à "François" :

Le livre dont tu parles est "pas mal" mais les images sont du réchauffé d'autres livres.... C'est dommage !

Mon père et moi possédons la totalité des livres qui parlent du NStCM, c'est la raison pour laquel je demande maintenant au passionnés qui possèdent des archives privées s'il est possible de pouvoir les voir....

Bonne soirée !
Avatar de l’utilisateur
NStCM
Bavard
 
Messages: 82
Inscrit le: Mar 29 Avr 2008, 21:29
Localisation: Suisse
Âge: 35

Publié: Mar 10 Mars 2009, 12:58 
La B4 a été démolie en 1989 en Suisse.
chef de gare... un apprenti ferroviphile
Pour les amateurs du Jura
Avatar de l’utilisateur
chef de gare
Papotier
 
Messages: 137
Inscrit le: Ven 20 Jan 2006, 12:36
Localisation: Paris

Publié: Mar 10 Mars 2009, 15:42 
Réponse à NStCM " Donne -moi les coordonnées de l'association ,celà m'intéresse.
C'est regrettable que la caisse de la B4 est été démolie. Le chassis existe toujours. Je crois qu'il est au Valmondois.
1672MM
Fécond
 
Messages: 673
Inscrit le: Mar 13 Mai 2008, 22:18

Publié: Mer 11 Mars 2009, 18:19 
La B4 a éé entièrement démolie...
Le châssis au MTVS provient de l'ancienne voiture voyageurs B 26.
chef de gare... un apprenti ferroviphile
Pour les amateurs du Jura
Avatar de l’utilisateur
chef de gare
Papotier
 
Messages: 137
Inscrit le: Ven 20 Jan 2006, 12:36
Localisation: Paris

Publié: Mer 11 Mars 2009, 19:15 
http://www.voiemetrique.fr/album/album.aspx?Id=116

petit lien d'images de 1977 que j'avais placé sur VoieMetrique

Je regrette de na pas en avoir fait plus....
Avatar de l’utilisateur
fantrains
Éloquent
 
Messages: 386
Inscrit le: Lun 29 Août 2005, 21:17
Localisation: Yonne sud mais souvent dans la lune !

PrécédentSuivant

Retour vers Voie Libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invité(s)