Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

[Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Les créateurs seuls peuvent initier les sujets. Vous pouvez ensuite entretenir avec eux les discussions techniques sur leurs productions.

Modérateur: MOD

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Mar 20 Fév 2018, 17:22 
Ok, merci de votre réponse

Robert
Avatar de l’utilisateur
Blackleroc
Prolixe
 
Messages: 1635
Inscrit le: Lun 27 Nov 2006, 13:11
Localisation: seine et marne
Âge: 54
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Robert

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Mar 20 Fév 2018, 20:02 
Bonjour,

Très très intéressant, ça nous permets de voir réellement COMMENT procéder avec cet outil qui rendra des service c'est sûr. Cependant, j'ai une question concernant les bagues serties dans les plaque de guidage. Ce sertissage est-il réellement nécessaire ? Ne peut-on pas avec un seul jeu de bague les utiliser dans le trou choisi suivant le diamètre de l'axe un peu comme sont utilisées les secondes bagues dans cet exemple ?

Ensuite, vous parlez de Loctite (ou autre) pour "figer" les deux demi-axes, le montage à force ne suffit-il pas ?

En tout cas, ça motive pour les futurs travaux, ça à l'air tellement facile. Cette 131TB ainsi chaussée, avec un détaillage à la Éric Seibel :coeur2:
Grégory.
Avatar de l’utilisateur
Le Baroudeur
Intarissable !
 
Messages: 3926
Inscrit le: Ven 03 Jan 2014, 16:54
Localisation: 59 - HAUTMONT
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Grégory

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Mar 20 Fév 2018, 20:47 
Avec moteur IPROD elle ronronne déjà superbement alors avec ces roues......il restera à affiner l'embiellage

Robert
Avatar de l’utilisateur
Blackleroc
Prolixe
 
Messages: 1635
Inscrit le: Lun 27 Nov 2006, 13:11
Localisation: seine et marne
Âge: 54
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Robert

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Mar 20 Fév 2018, 21:44 
Bonsoir,


Robert, tu nous montreras le résultat avec toutes tes améliorations ? je trouve ça intéressant.
Grégory.
Avatar de l’utilisateur
Le Baroudeur
Intarissable !
 
Messages: 3926
Inscrit le: Ven 03 Jan 2014, 16:54
Localisation: 59 - HAUTMONT
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Grégory

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Mar 20 Fév 2018, 21:53 
Le Baroudeur a écrit:Ce sertissage est-il réellement nécessaire ? Ne peut-on pas avec un seul jeu de bague les utiliser dans le trou choisi suivant le diamètre de l'axe un peu comme sont utilisées les secondes bagues dans cet exemple ?

On peut, c'est en fait une question de soin quand vous préparez vos plaques à partir de la gravure.
Les perçages de la gravure sont sortis à la cote que je pensais (on a tous ses trucs au moment du dessin en fonction de notre connaissance du graveur et de ses performances).
Il n'y a donc qu'un très léger ébavurage à faire pour que les bagues entrent "juste", pour faire cet ébavurage j'ai utilisé une lime ronde.
La première fois, je suis allé juste un peu trop loin et les bagues bougeaient,
C'est désagréable quand on a toutes ces pièces mobiles dans la main.
La seconde fois, j'ai pris plus de temps pour le faire et je n'ai pas eu besoin de sertir.
Le Baroudeur a écrit:Ensuite, vous parlez de Loctite (ou autre) pour "figer" les deux demi-axes, le montage à force ne suffit-il pas ?

Cela suffirait si les demi-axes sortaient de décolletage automatique, car on pourrait discuter de fraction de centième dans les tolérances d'ajustement et doser l'effort d'insertion.
Mais là, avant la première utilisation de nos axes Quadra, nous avions déjà cinq variantes de diamètre pour chacune des deux formes, soit dix décolletages différents : investissement impossible.
Il faut donc en rester sagement à la forme artisanale de production qui permet de contenir la trésorerie nécessaire.
Du coup, les tolérances utilisées sont compatibles avec le mode de production qu'on qualifiera - disons "artisanal soigneux", et le mode d'utilisation, disons "amateur soigneux".
Donc usinage avec mes moyens et assemblage avec les vôtres.
Je montrerai sous peu comment je chasse les demi-axes sur les roues, je me suis correctement équipé.
CHat ou rien
Avatar de l’utilisateur
Apogée Vapeur
Créateur
 
Messages: 2
Inscrit le: Ven 09 Juil 2010, 23:04
Localisation: Sonceboz Suisse
Âge: 11

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Mer 21 Fév 2018, 19:40 
Merci bien pour ce complément d'information. :D
Grégory.
Avatar de l’utilisateur
Le Baroudeur
Intarissable !
 
Messages: 3926
Inscrit le: Ven 03 Jan 2014, 16:54
Localisation: 59 - HAUTMONT
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Grégory

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Mer 21 Fév 2018, 20:47 
Pas de souci Gregory, j'ai attaqué l'affinage des bielles en attendant les roues...

Robert
Avatar de l’utilisateur
Blackleroc
Prolixe
 
Messages: 1635
Inscrit le: Lun 27 Nov 2006, 13:11
Localisation: seine et marne
Âge: 54
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Robert

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Dim 25 Mars 2018, 16:34 
Très longtemps plus tard, sur une lointaine galaxie, un artisan termine enfin un produit très, très attendu... :mrgreen:
Tout chaud sorti de l'imprimante 3D, le conditionnement à l'état brut :

Image

Pour la petite histoire, j'ai écrit un jour que si une référence était listée chez nous et imprimée en 3D sur notre machine, elle ne pouvait plus être en rupture de stock puisqu'il suffisait de la réimprimer.
C'était sans compter sur les ruptures de stock de résine d'impression !
La résine que nous utilisons est en rupture depuis ma dernière commande, non livrée, du 9 Février dernier.
C'est ce qui m'a décidé à arrêter d'utiliser cette machine, qui de plus n'est pas capable d'imprimer correctement, de manière fiable et robuste, les petites références que j'ai tenté de réaliser.
Une fois les six premiers conditionnements expédiés, les suivants seront des pièces Shapeways...

Voici donc l'outil tel que vous le verrez une fois déballé et la gravure préparée.

Image

Il y a plusieurs logements dans ce "blister" : paliers, touches supplémentaires et pince à essieux une fois préparée.
Edit : orthographe, la honte...
Dernière édition par Apogée Vapeur le Lun 26 Mars 2018, 00:55, édité 1 fois au total.
CHat ou rien
Avatar de l’utilisateur
Apogée Vapeur
Créateur
 
Messages: 2
Inscrit le: Ven 09 Juil 2010, 23:04
Localisation: Sonceboz Suisse
Âge: 11

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Dim 25 Mars 2018, 18:23 
C'est sérieux comme rangement :applause:
Grégory.
Avatar de l’utilisateur
Le Baroudeur
Intarissable !
 
Messages: 3926
Inscrit le: Ven 03 Jan 2014, 16:54
Localisation: 59 - HAUTMONT
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Grégory

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Lun 23 Avr 2018, 18:29 
Sérieux, disons que ça va...
J'ai fait un essai avec une impression en PLA chez Shapeways, et ce n'est ni mieux ni moins cher.

Image

Tous ceux qui sont entrés en contact avec nous pour acquérir cet outil ont reçu le leur et sont remerciés de leur achat.
La seconde série est lancée et le prix de l'outil est maintenant conforme à notre objectif.
Nous avons vu que cet outil permet de caler nos essieux de locomotives embiellées à 90°.
Caler uniquement, et non presser, car le bandage de la roue n'est pas tenu.
Pour terminer le montage, comment assurer la perpendicularité du bandage par rapport à l'axe ?
Peut-on monter un train de roues Apogée "standard" (sans demi-axes) avec l'outil Quadra, ou un train d'autre provenance ?

Nous allons d'abord changer la touche de calage standard de l'outil pour utiliser celle-ci, si on assemble des roues Apogée Vapeur :

Image

Ces touches fixes de calage dos à dos Quadra, Ref 50069U, sont adaptées à nos roues.
Pour d'autres roues, il faudra une distance différente entre la portée de 6.0 mm et la face interne de la touche.
Le point commun de toutes les touches utilisables dans notre outil sera la portée de diamètre 2.0 insérée dans le mors, et la portée de diamètre de 6.0 mm par lequel elles s'insèrent dans des coupelles adaptées au diamètre de la roue.
Une coupelle prototype en laiton, pour des roues de 16 mm :

Image

J'en ai fait différents diamètres pour mon propre usage mais comme c'est un peu long à usiner, elles seraient chères à la vente surtout dans les grands diamètres.
Nous avons donc préparé un jeu tout fait qu'on trouve sur notre boutique Shapeways :

Image
Ref 50068F : Coupelles d'outil de calage

On a ce qu'il faut, essayons donc de monter un train de 040 Nord !

Image

Des paliers Isovap V3 et les huit roues telles que vous les recevrez, ici en norme RP25-88.

Image

On visse à fond des manetons modifiés Apogée.

Image

On prépare un ou deux axes à la fois avec toutes leurs pièces.

Image

Mon truc pour avoir de la colle Loctite 603 disponible pendant tout le montage : je pose une goutte sur un coin de gravure.
Ainsi, je peux prélever une micro-goutte sur une pointe et badigeonner la portée de la roue à monter juste avant de passer à l'acte.

Image

Cet outil ne me sert qu'à cet usage, il est dangereux pour tout autre à moins de le nettoyer soigneusement.
CHat ou rien
Avatar de l’utilisateur
Apogée Vapeur
Créateur
 
Messages: 2
Inscrit le: Ven 09 Juil 2010, 23:04
Localisation: Sonceboz Suisse
Âge: 11

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Lun 23 Avr 2018, 18:48 
Première étape, le calage.
On insère dans les mors les touches standard de calage et on pose l'outil sur l'étau.

Image

On pose doucement les pièces en engageant un petit peu le bout de l'axe dans la portée du rayonnage.

Image

C'est moins pratique qu'avec les demi-axes, il un peu de kamasoultrain pour que tout tienne ensemble.
Bien plaquer les manetons sur les faces du V et presser un peu pour que les roues tiennent sur l'axe, pas davantage.

Image

Pareil pour l'essieu suivant, qui sera suspendu négativement par ressort, c'est-à-dire juste plaqué sur la voie.
Les deux essieux avant sont équilibrés par un balancier isostatique, avec nos nouveaux palonnements Isovap Ref 50117F :

Image

Vous en recevrez désormais deux par kit Isovap pour réaliser le montage suivant facilement :

Image

Voici les pièces reçues :

Image

On prépare les deux essieux palonnés :

Image

On les monte, et tous les essieux sont calés :

Image

Prochaine étape : on termine.
CHat ou rien
Avatar de l’utilisateur
Apogée Vapeur
Créateur
 
Messages: 2
Inscrit le: Ven 09 Juil 2010, 23:04
Localisation: Sonceboz Suisse
Âge: 11

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Lun 23 Avr 2018, 19:01 
On démonte les manetons et on prépare l'outil Quadra avec les coupelles de pressage et les touches fixes de pressage au lieu des touches de calage.

Image

On installe un premier essieu et on ne s'offusque pas de voir les bandages un peu de travers...

Image

En effet, dès que le bandage entre en contact avec la coupelle lors du serrage, tout ceci devient perpendiculaire.

Image

On visse jusqu'à ce que tout le montage soit en contact, donc les deux faces externes de l'axe sont pressées par les touches et les bandages par les coupelles.
On mesure la cote dos à dos, personnellement je vise 14.7 mm...

Image

On a bientôt mérité son café, encore trois...

Image

Toujours mesurer...

Image

Pour juger du voilage sans posséder un tour, faites le test du pont suspendu.

Image

Une longueur de voie courbable, l'oeil dans l'axe pour mirer, il ne faut aucun voilage visible.
Si c'est le cas...

Image

... c'est terminé, alors bon café !
CHat ou rien
Avatar de l’utilisateur
Apogée Vapeur
Créateur
 
Messages: 2
Inscrit le: Ven 09 Juil 2010, 23:04
Localisation: Sonceboz Suisse
Âge: 11

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Mar 24 Avr 2018, 10:08 
Oui en effet ! :shock:
Si j'ai bien compris le principe, on ne peut espérer caler définitivement les essieux qu'en deux opérations au minimum.
J'aurais deux observations:
la première c'est qu'il est plutôt pénible d'avoir à re-démonter les manetons qui ne sont pas toujours très faciles à visser et pour lesquels il est parfois nécessaire de reprendre le taraudage des roues. (ceux que j'ai monté ont tous été "durs", voir "très durs"). Ne pourrait_on dans ce cas avoir des coupelles de serrage possédant un alésage (avec beaucoup de jeu) qui permettrait de laisser passer les manetons sans que l'on ai besoin de les déposer ?
la deuxième, c'est l'application de loctite sur des axes qui ne sont pas entièrement emmanchés. Normal puisque entre deux il faut déposer les manetons, remonter les coupelles sur l'outil avant de presser définitivement à la cote. La colle Loctite ne risque-elle pas de sécher si l'opération dure un peu trop longtemps ?
A part ces questions, l'outil paraît bien pensé et suffisamment universel pour pouvoir s'adapter à de nombreuses configurations, d'axes, de roues etc.
JLBR
Avatar de l’utilisateur
JLBR
Modéliste en herbe ?
 
Messages: 3475
Inscrit le: Dim 14 Août 2005, 09:22
Localisation: Haute-Normandie
Echelle pratiquée: HO
Prénom: jean

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Mar 24 Avr 2018, 10:48 
JLBR a écrit:Oui en effet ! :shock:

Oui, je trouve qu'on mérite un café après cela - et pourtant, cela fait bien longtemps que je n'avais plus monté un train de quatre essieux aussi vite : photos incluses pour ce reportage - mode d'emploi, moins d'une demi-heure.
JLBR a écrit:Si j'ai bien compris le principe, on ne peut espérer caler définitivement les essieux qu'en deux opérations au minimum.

On peut faire le boulot en une seule opération, mais pas avec cet outil là.
D'ailleurs tu as vu chez moi en direct comment je foire un essieu quand je ne suis pas assez en forme pour bien faire... :( :mort:
Mon approche, ici, est de découpler clairement les deux fonctions : calage, pressage.
JLBR a écrit:il est plutôt pénible d'avoir à re-démonter les manetons qui ne sont pas toujours très faciles à visser et pour lesquels il est parfois nécessaire de reprendre le taraudage des roues. (ceux que j'ai monté ont tous été "durs", voir "très durs"). Ne pourrait_on dans ce cas avoir des coupelles de serrage possédant un alésage (avec beaucoup de jeu) qui permettrait de laisser passer les manetons sans que l'on ai besoin de les déposer ?

On pourrait, bonne idée... sauf que ça tombe en plein dans la portée de 6.0 mm dont j'ai besoin pour le présent usage, mais aussi pour les fonctions de l'outil qui sont encore en gestation.
J'y ai beaucoup réfléchi mais pour l'instant je préfère de loin cette solution, qui assure que la partie utilisée du maneton est le plus proche possible du rayonnage.
Si on ajoute l'épaisseur du fond de la coupelle, on arrive dans la seconde moitié du maneton.
Pour ce qui est des taraudages "durs", je fais le même constat mais j'ai les outils nécessaires près de moi en cours de montage.
J'essaie de visser, si j'arrête avant que le maneton soit à fond je dévisse immédiatement et passe un coup de taraud.
Le taraudage s'effectue quand le rayonnage est encore brut, et subit donc toutes les manipulations.
Son entrée peut donc subir quelques dommages que nous n'avons pas le temps de reprendre en production.
JLBR a écrit:l'application de loctite sur des axes qui ne sont pas entièrement emmanchés. Normal puisque entre deux il faut déposer les manetons, remonter les coupelles sur l'outil avant de presser définitivement à la cote. La colle Loctite ne risque-elle pas de sécher si l'opération dure un peu trop longtemps ?

Ce n'est pas n'importe quelle Loctite, c'est de la 603 qui laisse le temps de travailler : son rôle est d'immobiliser un emmanchement, mais en laissant à l'opérateur le temps de le faire.
Si on termine dans l'heure, la colle est encore largement pâteuse sur la chute de gravure que j'utilise pour poser une goutte avec le flacon.
Mais c'est bien pour cette raison que j'utilise cette colle, d'une part, et que je ne monte que deux essieux à la fois au maximum.
JLBR a écrit:A part ces questions, l'outil paraît bien pensé et suffisamment universel pour pouvoir s'adapter à de nombreuses configurations, d'axes, de roues etc.

D'autres fonctions vont encore se greffer, alors si celles déjà visibles méritent ce compliment j'en suis très fier !
CHat ou rien
Avatar de l’utilisateur
Apogée Vapeur
Créateur
 
Messages: 2
Inscrit le: Ven 09 Juil 2010, 23:04
Localisation: Sonceboz Suisse
Âge: 11

Re: [Apogée Vapeur] La quadrature du prisonnier

Publié: Mar 24 Avr 2018, 16:00 
Si je peux me permettre j'ajouterai que le Loctite 601 ou 603® est une résine anaérobie, pas vraiment une colle au sens propre du terme. Le produit polymérise donc lorsqu'il se trouve confiné en l'absence d'air entre des surfaces métalliques avec un faible jeu. Donc pas de temps "ouvert" par rapport au fait du temps d'assemblage moyeu / axe, tant que les pièces ne sont pas assemblées... de plus, la vitesse de polymérisation dépend du substrat utilisé...acier, aluminium, etc...:wink:
That's all folks!
Franck.
Avatar de l’utilisateur
Franck Tavernier
Dompteur de rivets
 
Messages: 5268
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:44
Localisation: Arras
Âge: 52

PrécédentSuivant

Retour vers En direct !

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)