Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

[EST Modèles] Rames à pneus Paris-Strasbourg

Les créateurs seuls peuvent initier les sujets. Vous pouvez ensuite entretenir avec eux les discussions techniques sur leurs productions.

Modérateur: MOD

[EST Modèles] Rames à pneus Paris-Strasbourg

Publié: Mer 23 Août 2017, 19:16 
Rames sur pneus Inox, Alu et Acier

Suite au lancement de la 230K Fuel, certains clients m'ont fait part de leur souhait d'acquérir une rame à pneus qu'il n'avait pas commandée en 2013/2014 parce qu'il n'y avait pas la locomotive pour les tracter...
...Maintenant, la locomotive est là, ils ne veulent pas l'acheter parce qu'il n'y a plus les rames... Ils sont compliqués ces clients........ :-) (humour).

Alors, vu qu'il me reste pas mal d'essieux pour ces rames, je relance une série de rames Inox, une toute petite série de rames Alu, et une nouvelle et dernière rame inédite, la rame Acier.
Un bon de commande pour chaque rames est en ligne sur mon site : http://www.est-modeles.com

Image

Historique :
Je rappelle qu'il y a eu seulement trois rames de 6 voitures sur pneus construites chacune avec une technique et un matériau différents. Elles ont circulé sur la ligne 1 Paris-Strasbourg de 1948 à 1952. Victimes de leur succès et de l'impossibilité de renforcer les rames à pneus par l'ajout de voitures, elles furent ensuite affectées sur la ligne 4, moins chargée, Paris-Bâle de 1952 à 1956.

Image
Image
Image

La rame Inox : La plus connue car la première à être sortie des ateliers de la société Carel et Fouché à Gayon-Aubevoye en 1947. Elle a été présentée dans toutes les grandes gares françaises et même à Bruxelles. C'est celle qui a eu la plus longue vie. D'une masse de 90,5 tonnes, elle a été réalisée sous licence Budd. A sa réforme, en 1956, les voitures de la rame ont été éparpillées pour différentes utilisations. La voiture Bar/1ère classe et le Fourgon/2ème classe sont partis en Allemagne pour des essais. La DB était intéressé par le comportement de l'ensemble pneus/rail, elles ne sont jamais revenues. Les 2 voitures de 2ème classe ont été acheminées à Mitry-Mory pour servir de magasin "économat". Elles ont sans doute été ferraillées sur place à la fin des années 70. La voiture restaurant sans utilisation a sans doute disparue rapidement et la dernière voiture, celle de 1ère Classe avait été choisie pour le futur musée du chemin de fer et envoyée aux Ateliers de Romilly pour conservation. Mais à Romilly, il y avait un manque de place et la voiture a été garée dehors (l'inox, ça ne rouille pas...) le long des ateliers pour servir de magasin de pièces détachées. Les sièges étant soigneusement empilés dans un coin de bâtiment pour remontage ultérieur. Dans les années 80, le musée réclame la voiture pour l'exposer à Mulhouse et là, impossible de retrouver les sièges victimes du manque de place quelques années auparavant... Le musée demanda donc de ferrailler la caisse de la voiture et ne récupéra qu'un seul bogie... Le deuxième bogie fut exposé en bordure des ateliers juste en face de la gare de Romilly, il a disparu depuis des années... La caisse fut vendue a un ferrailleur qui la déplace sur son terrain et en fit finalement ses bureaux. La caisse a disparu en 2008 lors du départ en retraite du ferrailleur... Cette caisse était visible depuis la ligne 4 juste avant la gare de Romilly coté Paris.

Image

La rame Aluminium : Construite par la CIMT (Compagnie Industrielle de Matériel de Transport) à Bordeaux, elle est la plus légère des 3 rames avec 85,370 tonnes. Cette rame est celle qui a été victime de l'accident de Nogent sur Marne en 1952. Trop endommagée, elle n'a pas été remise en service. Ce jour-là, la 230 K 273 avec sa rame Alu circulait sur la voie 1 bis à cause de travaux. Habituellement, ce train empruntait toujours la voie 1. A Nogent, la 1 bis se raccorde sur la voie 1 pour franchir le viaduc de Nogent qui lui est seulement en double voie. Au départ de Paris, l'équipe de la 230K avait pris en cabine 2 personnes dont un chef de traction. Sans doute perturbé ou distrait par ces personnes, l'équipe n'a pas respecté le ralentissement à 30 km/h sur l'aiguille prise en talon à Nogent. Le train est arrivé à 120 km/h, la machine et son tender se sont couchés sur le coté gauche juste avant l'entrée du viaduc et les essieux du tender ont labourés le coté de la rame qui elle s'est arrêtée sur le viaduc. La rame avait déraillé, mais elle est restée debout. L'accident n'a fait que des blessés, ça aurait pu être pire au vu de la légèreté des voitures.

Image

La rame Acier : Construite à Creil par Brissoneau et Lotz sous licence Chausson, elle est la plus lourde des 3 rames avec ses 93,160 Tonnes. C'est elle qui a provoqué l'arrêt de circulation des trains sur pneus. En effet, lors de l'hiver 1956 qui fut très rude, la rame est rentrée aux Ateliers de Noisy le Sec (Atelier d'entretien de ces rames) pour une intervention peu courante... Le poids de la neige et la glace accumulés sous cette rame avait cintré de manière très importante les caisses des voitures. L'idée était de faire fondre cette masse afin que les voitures reprennent leur forme initiale. Mais, une fois réchauffées, les voitures sont restées cintrées, sans doute à cause de la légèreté de leur conception. Elles ont donc été réformées sur le champ, mettant fin aux circulations de la rame Inox, désormais seule rame restant opérationnelle. Le service de l'exploitation avait besoin de deux rames au minimum, le service ne pouvait donc plus être assuré.

Conception :
Ces rames sont conçues pour être montées rapidement, pour éviter de se lasser et de finir au fond d'un tiroir. De ce fait, elles sont aussi bien destinées au monteurs chevronnés qu'aux débutants. Elles ont été étudiées pour être montées sans soudure, et sans peinture pour la rame Inox.

Image
Image

Pour la rame Alu et la rame Acier, une livraison pré-peinte avec la pose des décalques et vernis de finition est proposée. Le montage de ces deux rames est identique à la rame Inox.

Image
Image

Pour les gros rouleurs ou les réseaux pentus, un kit de roulement à bille a été mis au point, il se monte sans modification (ou presque) des bogies.

Le montage de la rame Inox été décrit ici

Yves MARLY
EST Modèles
Avatar de l’utilisateur
Est-Modèles
Créateur
 
Messages: 0
Inscrit le: Ven 16 Nov 2012, 19:11
Localisation: Pommeuse 77

Re: [EST Modèles] Rames à pneus Paris-Strasbourg

Publié: Jeu 24 Août 2017, 07:49 
Mon Paris - Strasbourg d'à moi remorqué par la 241A7 de la Villette
X2425 a écrit:
Philippe
Avatar de l’utilisateur
X2425
Intarissable !
 
Messages: 15183
Inscrit le: Jeu 02 Sep 2010, 10:38
Localisation: Saint Malo
Echelle pratiquée: HO

Re: [EST Modèles] Rames à pneus Paris-Strasbourg

Publié: Dim 27 Août 2017, 10:49 
XT
Avatar de l’utilisateur
l'Esto
Retour de flamme ?
 
Messages: 11431
Inscrit le: Mar 16 Août 2005, 12:19
Localisation: Territoire de Belfort (donc beau et fort)
Âge: 41

Re: [EST Modèles] Rames à pneus Paris-Strasbourg

Publié: Dim 03 Sep 2017, 17:50 
Suite à une visite au club de Meaux, voici quelques photos des rames inox et alu sur ce beau réseau.

Image
La 230K241 en tête de la rame Inox quelque part en Alsace en milieu de journée...

Image
La même machine avec la même rame en fin de journée à mi-chemin de son parcours.

Image
Une autre machine avec la rame alu cette fois-ci en gare de "La Fère aux Vières"...

Petite info supplémentaire suite aux questions de quelques amateurs, car je n'ai pas été assez explicite sur le premier post: Le kit de roulement est bien vendu séparément des kits de voitures. Et il s'adapte sans aucun souci sur les rames déjà produites en 2013 et 2014, et sur les rames à venir.

Yves MARLY
EST Modèles
Avatar de l’utilisateur
Est-Modèles
Créateur
 
Messages: 0
Inscrit le: Ven 16 Nov 2012, 19:11
Localisation: Pommeuse 77


Retour vers En direct !

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invité(s)