La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Le forum pour bien débuter en modélisme ferroviaire !

Modérateur : MOD

Avatar du membre
Personne
Éloquent
Messages : 380
Enregistré le : lun. 14 mai 2018, 12:00

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Personne » sam. 13 avr. 2019, 19:19

2 ans de plaisirs. merci Manu :applause: :applause: :applause:
Vivons heureux, vivons...

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 856
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » dim. 14 avr. 2019, 19:38

Personne a écrit :
sam. 13 avr. 2019, 19:19
2 ans de plaisirs. merci Manu :applause: :applause: :applause:
Merci de ton intéreêt pour ce fil et de tes visites régulières encourageantes.
Voici la suite.

Façade arrière de l'Hôtel du Nord [Architecture & Passion]

Bâtiments d'habitation

[ Décor Ho ] ■ Épisode 215 - La façade avant de l'Hôtel du Nord est en place. Dans cet épisode, je vais terminer la façade arrière de ce bâtiment pour en faire un immeuble d'habitation de ce quartier populaire. Les murs pignons seront recyclés. Après travaux, ils trouveront place en fond de décor derrière l'entreprise Laure Noirt.
logo tuturiel.png
logo tuturiel.png (2.16 Kio) Vu 1538 fois
« L'Hôtel du Nord », proposé en Ho (également proposée à l'échelle N) par « Architecture & Passion », est un bâtiment en laser-cut. Sa structure en cartons de différentes épaisseurs en fait une maquette très facile à travailler même si elle nécessite un minimum de soin. L'outillage nécessaire se limite à des ustensiles de base dont un couteau X-Acto avec une lame pointue neuve. Maquette de la gamme «Easy déco », cette référence ne nécessite pas de travaux de peinture sauf pour les modélistes qui souhaitent la personnaliser. Idéal donc pour les modélistes débutants. C'est, à l'origine, un immeuble complet que j'ai coupé en deux parties pour pouvoir présenter les deux façades et les deux murs pignons en fond de décor. La photo 1252 ci-dessous, extraite du site officiel du fournisseur, présente le bâtiment dans sa version originale.
letraindemanu (1252) Hôtel du Nord Architecture & passion.jpg
letraindemanu (1252) Hôtel du Nord Architecture & passion.jpg (106.31 Kio) Vu 1538 fois
L' hôtel

Le montage de la façade de l'hôtel vous a été décrit à l'épisode 205. A l'occasion de l'implantation de cette première partie de l'immeuble, je me suis rendu compte que mon fond de décor n'est pas d'équerre. C'est ballot ! Cela m'a obligé à tailler mes murs pignons légèrement en biais après plusieurs essais avec des cartons de récupération. Comme la largeur disponible n'est pas très importante sur cette portion de voirie, la largeur initiale de 90 mm a été réduite à 36 mm. On peut difficilement réduire plus au risque de dénaturer la boutique visible à travers la vitrine, qui reste l'atout majeur de ce type d'immeuble avec commerce en rez-de-chaussée. La boutique nécessite d'ailleurs un aménagement intérieur confectionné à base de cartons piochés dans la boîte à rabiots.

Un fond de décor arrondi

La façade arrière sera implantée sur une portion de très faible largeur. Pour corser le travail, le fond de décor est arrondi. Cela améliore l'esthétique générale du module certes, mais cela complique sérieusement les découpes des bâtiments. Comme il n'est pas question de saboter les pièces de la maquette, il faut déjà travailler avec des cartons de récupération pour déterminer la forme de la plaque de base. La forme définitive trouvée, la plaque de base est découpée.
letraindemanu (1253b) hotel du nord architecture  passion.jpg
Photo 1253 : Découpage du socle. Source : letraindemanu sur Canalblog.
letraindemanu (1254b) hotel du nord architecture  passion.jpg
Photo 1254 : A > Les murs sont composés d'une pièce de structure blanche et d'une plaque de parement grise. Les façades peuvent être peintes selon votre goût avec une peinture en bombe. B > pose des vitrages. C > : Le mur pignon gauche. D > La façade presque terminée. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Façade

Le montage de ce demi-bâtiment ne pose pas de problème particulier. Il faut seulement être très prudent avec les croisillons des fenêtres, très fragiles. Je confectionne les planchers des étages et les cloisons dans du carton-mousse de 3 mm. N'importe quelle marque convient puisqu'il n'y a pas besoin de peler. Des trous sont percés pour le passage des fils électriques. J'ai rajouté des barres de fenêtres avec de fins fils métalliques de jardinage collés à la Colle 21 (cyanoacrylate). Avantage : ils sont déjà verts. Mais une corde à piano de 0,3 mm pourrait très bien faire l'affaire. Avec une pointe fine, je grave quelques fissures qui sont mises en valeur avec un peu de terre à décor (TAD) « noir poussière ».

Les rideaux sont découpés dans du papier vitrail de différentes couleurs collé sur le Rhodoïd transparent.

Murs pignons et toiture

Le mur pignon gauche ne mesure que 25 mm après découpe, le mur pignon droit à peine 9 mm. Le toit est donc arrondi également. Pour trouver sa forme exacte, comme pour la base, je fais des essais avec des cartons de récupération. Le toit est composé de deux éléments de couleur grise superposés par collage à la colle vinylique : la première planche, pleine et gravée représente la structure en zinc. La seconde représente les reliefs. Cette seconde pièce est fragile. Prudence. Le toit assemblé est ensuite patiné à la terre à décor appliquée avec un petit pinceau à poils souples : une première passe à base de TAD « vert mousse » sur l'ensemble de la toiture, puis une passe de TAD blanche de chaque coté des lignes de relief. Enfin une passe de TAD « noir poussière » sur toute la surface. Le tout est ensuite fixé avec un voile de vernis mat en bombe.
letraindemanu (1255b) hotel du nord architecture  passion.jpg
Photo 1255 : Montage et patine de la toiture. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Descente d'eaux pluviales

La gouttière est puisée dans ma boite à rabiots car elle n'est pas incluse dans le kit. J'ai utilisé la gouttière arrière de l'immeuble Joswood montée en août dernier (voir photo 863, épisode 161). De même pour les supports de descente d'eaux. Cette dernière est simplement restituée avec du fil à soudure. Le tout est collé à la Colle 21.

Recyclage des chutes

La scission du bâtiment en deux parties, de surcroit de profondeurs inégales, occasionne des chutes de matière première, dont les cloisons intérieures que je n'ai pas utilisées et les murs pignons. En particulier le mur pignon droit. Je vais donc les recycler. Cette pièce est placée à gauche de la façade arrière, pour restituer un nouveau bâtiment perpendiculaire au premier. Ce décrochement donne de la profondeur, évite la monotonie et agrandit l'immeuble à moindre coût. La corniche blanche est taillée dans une chute de structure. Le toit, est simplement confectionné avec le carton ondulé déjà utilisé pour les bâtiments de l'entreprise Laure Noirt (voir photo 589, épisode 114). Une bande de 3 mm de large suffit. Un tout petit morceau de gouttière est collé à l'extrémité du toit. Une descente d'eau est prévue ultérieurement. L'ensemble du mur est patiné.

Pour égayer ce mur sans fenêtre, j'y colle une vielle publicité des années 30 reproduite sur un sticker de récupération (on en trouve en magasin ou rayons d'arts graphiques). Le collage se fait avec de la colle en bombe appliquée au dos de l'affiche, l'adhésif d'origine étant bien insuffisant.

Je fais la même chose de l'autre coté du bâtiment principal. Je taille ce mur dans une chute de structure recouverte d'un papier Canson 240g peint à la bombe.
letraindemanu (1256b) hotel du nord architecture  passion.jpg
Photo 1256 : le mur pignon droit du bâtiment original est recyclé et repositionné. Source : letraindemanu sur Canalblog.

A cette étape, le bâtiment est mis provisoirement en situation pour évaluer les volumes. Dans un prochain épisode, je terminerai les bâtiments et j'installerai l'électricité.
letraindemanu (1257) hotel du nord architecture  passion.jpg
letraindemanu (1258) hotel du nord architecture  passion (1).jpg
letraindemanu (1259) hotel du nord architecture  passion.jpg
letraindemanu (1260) hotel du nord architecture  passion.jpg
Photos 1257 à 1260 : L'immeuble mis provisoirement en situation. Source : letraindemanu sur Canalblog

Emmanuel
Marklin Ho digital MS2 voie K

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 856
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » jeu. 18 avr. 2019, 15:10

Hôtel du Nord : un beau produit [ Architecture & Passion ]

Électricité basse tension

[ Éclairages intérieurs ] ■ Épisode 216 - La façade arrière de « l'Hôtel du Nord » est enfin terminée. Dans cet épisode, j'installe l'éclairage intérieur et j'implante le bâtiment à son emplacement définitif. Bonne occasion pour une critique de ce beau produit.

Dans les précédents épisodes, j'ai retracé l'adaptation et le montage de « l'Hôtel du Nord » proposé en Ho par Architecture & Passion. Cette maquette, également proposée à l'échelle N, est issue de la gamme « Easy déco ». Elle ne nécessite pas de traitement particulier, se monte facilement et est donc accessible aussi bien aux modélistes débutants qu'aux ferroviphiles exigeants.
letraindemanu (1261b) Hôtel du Nord Architecture et Passion.jpg
Photo 1261 : Façade avant et façade arrière de l'Hôtel du Nord transformé en deux demi-batiments de fond de décor. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Hôtel du Nord : un joli produit

C'est un joli produit auquel les praticiens experts pourront apporter une multitude de détails pour restituer une atmosphère en haute définition, de celles dont Samuel Lardoux, modéliste talentueux s'il en est, nous a habitués au travers de ses approches maritime d'origine havraises. Ce bâtiment, typiquement français, est une excellente base de travail pour un superdétaillage. Les découpes sont soigneuses, les ponts de découpes très fins et les points d'assemblages efficaces. Les matières sont souples, mais n'en confèrent pas moins une solidité à l'ensemble le bâtiment une fois assemblé. Les teintes d'origine des parements sont réalistes et les huisseries, dont la finesse n'a d'égal que la fragilité, sont joliment restituées. La notice de montage, en 12 étapes, est claire et efficace, les outils nécessaires se limitant à quelques ustensiles de base.

Pour ma part, j'ai coupé en deux ce bâtiment originellement complet pour en proposer deux façades en fond de décor. C'est un calcul purement arithmétique, deux demi-bâtiments coûtant plus chers qu'un seul coupé en deux. D'autant que, quelles que soient les dimensions des maquettes retenues par nos fabricants, celles-ci ne correspondent de toute façon jamais à nos improbables plans de voies et nous obligent à des découpages, surtout en fond de décor. Les murs pignons, devenus rebuts de mes découpes en faible profondeur, ont ici été recyclés pour agrandir visuellement l'immeuble original et suggérer ainsi un patrimoine immobilier plus imposant augurant une potentielle fréquentation sur la ligne de la CIC et justifiant d'un accroissement de l'offre voyageurs. La matière cartonnée facilite ici grandement les travaux sans nuire à l'esthetique et autorise toutes sortes d'adaptations et de kitbashing. Cet hôtel pourra être complété par de nombreuses autres références, du fabriquant ou d'autres artisans (Cites miniatures, Minifer,...) proposant des kits laser-cut, pour constituer un quartier complet ou une belle rue de ville.

Le modèle de base méritera toutefois d'être agrémenté de pièces artisanales, non fournies dans le kit, qui rehausseront le réalisme. Ainsi, je regrette que les gouttières ne soient pas livrées d'origine bien qu'il s'agisse d'un élément visuel incontournable. On en trouvera chez Decapod, de mémé que des antennes de télévision. Chez Mat, on pourra s'offrir des boîtes à lettres et des poubelles anciennes. Plusieurs artisans proposent également des volets.

L'éclairage intérieur


Plusieurs éclairages ont été installés dans la vitrine de l'hôtel et derrière quelques fenêtres. On trouve tout le matériel nécessaire chez Lapierre-Modelisme. J'ai pioché dans mon stock de leds blanc froid, mes rideaux étant colorés. Ceux qui opteront pour des rideaux blancs devront opter pour des éclairages blanc chaud. Les résistances choisies sont des 2,2 KOhms. Chaque led dispose, sous le plateau, de son branchement individuel ce qui permet soit de les connecter à un interrupteur bipolaire on/off/on et ainsi obtenir deux groupes de lumières éclairés en alternance. Les férus d'électronique pourront les raccorder à un module d'éclairage aléatoire. Lors des branchements définitifs, l'intensité des éclairages sera peaufinée par l'ajout éventuel de résistances en série.
letraindemanu (1262) Hôtel du Nord Architecture et Passion.jpg
Photo 1262 : la façade arrière de l'hôtel avec son éclairage. Source : letraindemanu sur Canalblog

Il me faudra également trouver un artifice décoratif pour masquer deux fuites de lumière : La première, coté mur pignon gauche pourra être aisément occultée par un arbre. Plus compliquée sera celle au niveau du toit. Peut-être un panneau publicitaire pourrait atténuer cette fuite.
letraindemanu (1263) Hôtel du Nord Architecture et Passion.jpg
Photo 1263 : la façade arrière de l'hôtel du Nord. Source : letraindemanu sur Canalblog

Une implantation rendue compliquée

La maquette n'est pas ici en cause, mais l'implantation de mon immeuble en fond de décor a été rendue compliquée par la présence, désormais inamovible, des bâtiments de la société Laure Noirt. C'est une erreur majeure de planification sur un module accessible uniquement par sa face avant.

La prochaine étape consistera à installer l'éclairage dans l'immeuble Joswood, implanter un lampadaire sur cette voirie et travailler les sols.

Emmanuel
Marklin Ho digital MS2 voie K

En ligne
Avatar du membre
Didier24
Disert
Messages : 452
Enregistré le : lun. 02 avr. 2018, 18:17
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Didier
Club : Méclents et cerf veau lent
Localisation : Dordogne Rue des Vignes Rue de Suède
Âge : 60

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Didier24 » jeu. 18 avr. 2019, 20:33

Très beau travail Manu.
Merci pour toutes ces explications qui vont sûrement me servir pour mon module qui a lui aussi des parties arrondies dans les angles au fond et je vais avoir les mêmes problèmes que toi avec mes bâtiments dans ces parties.
Bonne continuation.
Carpe Diem

Avatar du membre
Mabs
Papotier
Messages : 147
Enregistré le : ven. 10 août 2007, 21:36
Echelle pratiquée : Ho
Prénom : Philippe
Localisation : Le Creusot
Âge : 50

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Mabs » lun. 22 avr. 2019, 10:15

Perso je trouve que le décor est super. Ces bâtiments procurent une ambiance assez intéressante. :applause:

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 856
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » lun. 29 avr. 2019, 13:46

Le vélo-rail de Vendée

Interlude

[ Tourisme ferroviaire ] ● Épisode 217 - implanté à Commequiers sur l'ancienne antenne de Commequiers à La Roche-sur-Yon, le Vélo-rail de Vendée vous propose une promenade originale dans un cadre verdoyant. À découvrir en famille ou entre amis.
logo reportage 02.jpg
logo reportage 02.jpg (8.81 Kio) Vu 1224 fois
La gare de Commequiers est implantée sur la ligne historique reliant Nantes-État à La Roche-sur-Yon et gérée par la Compagnie des Chemins de fer nantais. C'est une ligne ferroviaire à écartement normal. Le premier tronçon, jusqu'à Sainte-Pazanne sur cette ligne et qui comprend également la bifurcation jusqu'a Pornic, fut ouvert le 11 septembre 1875 et prolongé jusqu'à Machecoul le 28 mars 1876. En 1878, la Compagnie des Chemins de fer de l'État nationalise la Compagnie des Chemins de fer nantais alors en faillite. A la fin de la même année, la ligne est prolongée jusqu'à Challans. La Roche-sur-Yon est atteinte le 19 septembre 1880. L'embranchement de Saint-Gilles Coix-de-Vie est inauguré l'année suivante, le 17 octobre.
letraindemanu (1264b) Vélo rail de vendée.jpg
Photo 1264 : Le vélo-rail de Vendée. Source : letraindemanu sur Canalblog

Cet épisode a été publié dans la rubrique " Voie libre "
http://forum.e-train.fr/viewtopic.php?f ... 5#p2301254
Marklin Ho digital MS2 voie K

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 856
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » ven. 03 mai 2019, 16:39

Un chargement de tuyaux pour mon plat à ranchers

Patine (wagons)

[ Home made ] ■ Épisode 218 - Mon plat à ranchers avait déjà un chargement de bois pour l'entreprise Laure Noirt. Aujourd'hui, je confectionne un chargement de canalisations béton pour mon entreprise de travaux publics.

logo tuturiel.png
logo tuturiel.png (2.16 Kio) Vu 1139 fois

Lors de ma récente visite chez Vincent en Bretagne, ce dernier m'avait gentiment offert quelques éléments de décor dont des tuyaux en plastique, sortes de grosses pailles mais aux parois plus épaisses. Ils peuvent parfaitement convenir à la reproduction de grosses canalisations. Je vais donc utiliser une partie de ce lot pour réaliser un nouveau chargement pour mon plat à ranchers Roco, le solde sera entreposé dans la cour de cette société de travaux publics en devenir.
letraindemanu (1273b) chargement tuyaux pour wagon plat ho.jpg
Photo 1273 : Nouveau chargement pour le wagon plat à ranchers Roco. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Pour mémoire, le wagon a déjà fait l'objet d'une patine exposée lors de l'épisode 92 ("Patine : un wagon-plat à ranchers"). Je vous invite à vous y reporter. Son chargement de bois est bien-sûr amovible pour varier les transports.

Préparation au Gesso

J'ai eu une mauvaise expérience de peinture sur pailles, la peinture n'ayant pas accroché sur ce plastique fin. Pour éviter la même déconvenue sur ces tuyaux, je prépare la surface avec un ponçage au papier de verre à gros grains. L'idée est ici de rayer la surface pour permettre un meilleur accrochage de la peinture. Puis, après dépoussiérage, je passe plusieurs couches de Gesso. Pour mémoire, le Gesso est un apprêt synthétique qui s'applique au pinceau comme une peinture bien qu'il soit légèrement plus épais qu'une peinture traditionnelle. J'applique donc plusieurs couches de Gesso alternées par un ponçage à grains fins, cette fois pour affiner l'aspect du futur béton.
letraindemanu (1274b) chargement tuyaux wagon roco ho.jpg
Photo 1274 : Application du Gesso. Source : letraindemanu sur Canalblog

Mise en peinture des canalisations

Tous les travaux de peinture sont réalisés aux pinceaux larges à poils souples. Les pièces sont manipulées avec des pinces à pansement en plastique et à usage unique, recyclées de mes soins post-opératoires et désinfectées. Elles évitent de se mettre de la peinture plein les doigts et limitent la surface de préhension des pièces. Pour leurs périodes de séchage, les tuyaux sont simplement maintenus debouts, encastrés sur des allumettes elles-mêmes enfoncées dans une plaque de polystyrène, la pointe soufrée dans la plaque.

Pour un gris béton, je mélange trois couleurs (acrylique, marque Pébéo) : blanc de titane (50%) + Terre de Sienne claire (25%) + Noir de Mars (25%). Je dilue à l'eau ne connaissant pas la réaction du Gesso à mon habituel alcool à 70°.
letraindemanu (1275b) chargement tuyaux wagon roco ho.jpg
Photo 1275 : Mise en peinture des tuyaux. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Madriers

C'est l'étape un peu fastidieuse et qui nécessite une bonne vue. Ces canalisations en béton de 11,2 cm (9 m 74 à taille réelle) sont assez lourdes. Elles sont donc transportées par trois unités superposées sur trois madriers. Ces derniers sont de simples allumettes coupées à la bonne longueur (largeur intérieure du plat moins 2 mm). On choisit des allumettes bien carrées et qui ne fibrent pas. Dans la même matière, je confectionne douze cales en V. Elles sont collées par paire à la colle vinylique sur les madriers.

Trois autres madriers, de même longueur, sont fabriqués de façon identique. A ces derniers, quatre nouvelles cales en V sont collées sur la face opposée.

Fixées par de l'adhésif double face dans le carton à peinture, ces madriers et leurs cales sont peints en brun cacao avec une peinture en bombe acrylique.
letraindemanu (1276b) chargement tuyaux wagon roco ho.jpg
Photo 1276 : Confection des madriers. Source : letraindemanu sur Canalblog

Assemblage du chargement

A cette étape, tous les collages sont faits à la Colle 21 (cyanoacrylate anaérobie). La colle est déposée avec un cure-dent pour un dosage approprié. Les trois premiers madriers sont posés sur du double-face, bien dans l'axe : un au centre, les autres à chaque extrémité de façon symétrique. Sur ce premier niveau de chargement, deux tuyaux sont collés dans les cales. Faire des essais à blanc, car la cyanoacrylate colle instantanément. Lorsque ce premier niveau est solide, poser les trois autres madriers sur les tuyaux au droit des madriers du socle. Enfin, coller le troisième tuyau sur le centre.

Arrimage

Dans la réalité ce chargement serait fixé par des chaines arrimées au wagon. Et en plus je n'ai pas de chaine.

Le chargement devant être amovible pour les besoins de ce jeu de société tridimensionnel, j'ai opté pour un arrimage à base de fil de couture, collé sur les madriers. Dans mon cas, j'ai choisi un fil bicolore noir-blanc tressé. Le collage se fait à partir du dessous de chaque madrier (partie non visible), puis est collé point par point en maintenant la tension du fil. On fait le tour de la cargaison et on termine le collage en dessous également.
letraindemanu (1277b) chargement tuyaux wagon roco ho.jpg
Photo 1277 : Assemblage du chargement de tuyaux pour mon wagon plat Roco. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Opération chirurgicale

Petite erreur de calcul : j'ai oublié de compter l'épaisseur du fil en début de travaux. Vous savez, les fameux " 2mm " évoqués en début d'article. C'est simple, d'un côté, le chargement ne rentre plus dans le wagon : il est trop large. C'est ballot ! Car maintenant que tout est collé à la cyanoacrylate, ce n'est pas gagné pour corriger le tir. Ne voulant pas prendre le risque de couper le fil, j'ai trouvé une solution plus esthétique en sectionnant le madrier, non pas à une extrémité mais un peu plus vers le centre. Le point de collage fil/madrier est donc préservé. Je raccourci de 1 mm puis je recolle les deux bouts. Cette intervention chirurgicale ne laisse qu'une infime cicatrice.
letraindemanu (1278b) chargement tuyaux wagon roco ho.jpg
letraindemanu (1279b) chargement tuyaux wagon roco ho.jpg
Photos 1278 & 1279 : Le wagon plat à ranchers Roco et son nouveau chargement de tuyaux. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Grâce à Vincent, me voici maintenant en possession d'un nouveau chargement fait maison qui permettra de varier les cargaisons des rames. Très en adéquation avec l'installation prochaine de la STPM dans la ZI Nord.

Emmanuel
Marklin Ho digital MS2 voie K

Avatar du membre
Michel47
Intarissable !
Messages : 4155
Enregistré le : ven. 04 sept. 2009, 18:35
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Entre Violette et ballon ovale
Âge : 52

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Michel47 » ven. 03 mai 2019, 16:49

Bonjour très joli cette implantation de bâtiment, pour la fuite de lumière sur le toit un peu de mastic pourrait certainement en venir à bout non?

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 856
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » ven. 03 mai 2019, 21:50

Michel47 a écrit :
ven. 03 mai 2019, 16:49
Bonjour très joli cette implantation de bâtiment, pour la fuite de lumière sur le toit un peu de mastic pourrait certainement en venir à bout non?
i

merci Michel pour cette idée de mastic. Je n'y avais pas pensé. Je note ça sur ma liste.
Marklin Ho digital MS2 voie K

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 856
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » lun. 13 mai 2019, 11:07

Une usine en bas-relief pour fond de décor [Cités miniatures]

Bâtiments industriels

[ Décor ] ● Épisode 220 - Poursuite des travaux sur le fond de décor avec la construction d'une nouvelle usine. Il s'agit d'un kit en laser-cut proposé par l'artisan « Cités Miniatures » en briques creuses et toiture avec verrière.
logo tuturiel.png
logo tuturiel.png (2.16 Kio) Vu 984 fois
J'ai eu l'occasion de découvrir les maquettes « Cités miniatures » avec le montage de deux cabines d'aiguillage (voir épisodes 168, 170 & 193) et j'avoue avoir été séduit tant par la qualité du produit que par le résultat obtenu [1]. Je me lance donc sur une maquette de la même marque mais un peu plus complexe.

Une nouvelle entreprise dans la zone industrielle

La référence BV 001-HO est une maquette en bas-relief pour le fond de décor et existe en deux versions : avec ou sans porte. J'ai choisi le modèle avec portes (une porte piéton sur la gauche et un portail de hangar sur la droite). Ce bâtiment peut représenter une petite usine ou un entrepôt et recevoir de nombreuses activités. Il est assez passe-partout tant géographiquement que temporellement et conviendra donc au plus grand nombre. Sa taille raisonnable permet de l'implanter y compris sur les réseaux modestes, des dioramas et est très appropriée au fond de décor d'un réseau étagère type tour de pièce.

La Société de Travaux Publics et de Maintenance (STPM) [2] dispose de deux voies dans la zone industrielle. Elle s'y fait délivrer de nombreux matériaux (briques, parpaings,sable, graviers, bois de toutes sortes,..) et matériels (petits engins, compresseurs,...) qui justifient une grande diversité de wagons et de cargaisons.
letraindemanu (1282b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
letraindemanu (1283b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
Photos 1282 et 1283 : Le kit usine en bas-relief BV 001-HO proposé par Cités miniatures. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Démarrage dubitatif : SAV réactif

Le kit est proprement ensaché, les pièces les plus fragiles étant protégées. Des inscriptions manuscrites rappellent que certaines pièces sont autocollantes.

Je l'avoue, j'ai été un peu déconcerté pour le démarrage ne comprenant pas bien l'assemblage de ces pièces de structure (socle, plafond, fond haut, fond bas et murs pignons). Toute erreur à cette première étape pouvant s'avérer fatale pour la suite, j'ai donc pris contact par mail avec Cités miniatures pour avoir des précisions. Philippe Coquet m'a répondu très rapidement dans la journée en m'adressant une photo grand format de cette étape et une notice réactualisée. Un SAV sérieux, efficace et rassurant qui mérite d'être souligné.

Assemblage de la structure

● A cette étape, assemblage des pièces suivantes (Photos 1282 à 1286) : socle, fond bas, plafond, fond haut et mur pignon gauche. A noter que le mur pignon gauche n'est pas gravé contrairement au mur pignon droit. Cette précision vous évitera de chercher, comme je l'ai fait, des pièces que je croyais avoir perdues et qui en fait n'existent pas. Les collages se font à la colle à bois prise rapide pour permettre un positionnement précis des pièces. Les pièces sont identifiées par le fabriquant. Le socle et le plafond sont des pièces évidées dans cette série.

Il faut s'imprégner du bâtiment en faisant des tests à blanc. Le socle est posé sur le plan de travail, les parties échancrées sur le devant. La petite porte à gauche et le portail à droite (pour la version avec portes). Le mur pignon gauche, posé au sol, est collé au socle. C'est la tranche gauche du socle qui est collée sur la face interne du mur. L'angle arrière gauche est le repère de positionnement. En effet, en raison de la porte, l'angle avant gauche n'est pas aligné (petite échancrure du socle).

La pièce " fond bas " se pose sur le socle et est collée par sa tranche. Sa tranche gauche est collée au mur gauche.

La pièce " plafond " est collée sur la tranche supérieure de la pièce " fond bas ". Son angle avant gauche se positionne juste sous la pente du mur gauche. L'équerrage est vérifié au pied à coulisse.

La pièce " fond haut " est collée sur le plafond.

Cet assemblage représente la pièce " A "
letraindemanu (1284b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
letraindemanu (1285b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
letraindemanu (1286b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
Photos 1284 à 1286 : Montage des pièces de structure. Source : letraindemanu sur Canalblog.

● A cette étape, on vérifie le bon positionnement des pièces.

L'ensemble est posé sur le dos. La pièce " mur droit " est calé à son emplacement et la pièce " façade avant " est simplement posée (non collée). A noter que la hauteur de la façade est supérieure à la hauteur avant des murs pignons.
letraindemanu (1287b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
Photo 1287 : Pose provisoire du mur pignon droit et de la facade. Mise en situation provisoire du bâtiment. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Aménagement intérieur

Si vous envisagez un aménagement intérieur, c'est à ce stade qu'il convient de s'en occuper.

Première peinture

● A cette étape, on passe une couche d'apprêt.

Ce premier assemblage des pièces de structure ( " A " ) est peint à la bombe avec une teinte " gris pierre " (Gamme " Do it ! " de chez Marabu achetée chez Truffaut). Je profite de l'occasion pour faire une passe sur la façade avant et le mur pignon droit. Cette couche de peinture claire me sert d'apprêt avant l'application de la peinture rouge-orangée des briques.
letraindemanu (1288b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
Photo 1288 : Passage d'un voile de peinture en bombe de couleur claire comme couche d'apprêt avant peinture des murs. source : letraindemanu sur Canalblog.

Collage des murs

● A cette étape, on colle les murs. Travail à la colle à bois prise rapide.

Au préalable, je passe un coup de papier de verre fin sur les tranches de la structure " A " pour permettre une meilleure prise de la colle. Une fois sèches, les pièces " façade avant " et " mur droit " sont collées sur la structure " A ". On vérifie le bon alignement des pièces en s'aidant de la ligne sombre au dessus des fenêtres. On laisse sous presse quelques instants.

Peinture des murs en briques

● A cette étape, je peins les murs en briques (façade et mur droit). Le travail se fait à la peinture acrylique de marque Pébéo. Les dilutions se font avec de l'alcool à 70° (Surtout pas à 90° !) qui a pour avantage de s'évaporer rapidement.

Je mélange deux grosses noisettes d'Ocre rouge (112 série 1) + un petite noisette de Rouge cadmium (513 série 5) + une pointe de Jaune hansa orangé (255 série 2). Le tout est dilué dans 5 cc d'alcool. Il faut faire un essai préalable sur du papier blanc. La peinture est appliquée horizontalement en commençant par la partie haute avec un large pinceau à poils souples N°12. Avec cette dilution, il faudra appliquer plusieurs passes. Bien attendre le séchage entre chaque couche, car cette peinture s'assombrit au séchage. Pour évaluer le résultat, je place la maquette à son futur emplacement pour bénéficier de l'éclairage du module.
letraindemanu (1289b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
letraindemanu (1290b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
Photos 1289 et 1290 : Première peinture des briques et mise en situation sous éclairage sur le module. Source : letraindemanu sur Canalblog.

La teinte obtenue est agréable et se différencie des couleurs des autres bâtiments en briques de la zone industrielle.

Quand tout est bien sec, je prépare un jus très dilué de gris que j'applique sur le joints en goutte à goutte sur la façade du bâtiment légèrement inclinée. La peinture diffuse par capillarité. En cas de petite tâche sur des briques, un essuyage immédiat, du haut vers le bas, avec un papier absorbant permet de se rattraper tout en variant la teinte des briques. Après séchage, j'applique une couche de " jus crasse "(le " jus crasse ", c'est l'alcool à 70° qui sert à nettoyer les pinceaux, voire à récupérer les résidus de solutions antérieures et conservés dans un flacon en verre fermé hermétiquement. Pour ma part, un ancien pot de produit alimentaire. Cela donne un aspect poussière. C'est un produit simple et utile sur de très nombreux décors).

Il est temps de faire une pause pour une nuit complète de séchage.

A suivre

[1] Cet article est rédigé en toute indépendance éditoriale et ne revêt donc aucun caractère publicitaire, la maquette présentée ayant été achetée en exposition. La technique de montage présentée et les produits utilisés peuvent différer des préconisations proposées par le fabriquant. Les données techniques et tarifaires sont données à titre strictement informatif à date de publication, sous réserves de modifications ultérieures.

[2] La STPM est inspirée de l'entreprise TPM, Travaux Publics et Maintenance, qui existe réellement de nos jours.


Emmanuel
Marklin Ho digital MS2 voie K

Avatar du membre
26075
Comparse de bac à sable
Messages : 753
Enregistré le : dim. 31 mai 2009, 13:25
Echelle pratiquée : ho
Prénom : charles
Club : auncun
Âge : 24

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par 26075 » mer. 15 mai 2019, 14:01

Salut,
Les produits de chez Cité miniature sont vraiment top ! je suis actuellement entrain de monter une remise deux voies et le pont :coeur1:
J'adore tes postes. Ils sont vraiment très bien détaillé :applause:
Bon courage pour la suite

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 856
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » mer. 15 mai 2019, 15:20

26075 a écrit :
mer. 15 mai 2019, 14:01
Salut,
Les produits de chez Cité miniature sont vraiment top ! je suis actuellement entrain de monter une remise deux voies et le pont :coeur1:
J'adore tes postes. Ils sont vraiment très bien détaillé :applause:
Bon courage pour la suite
Merci de ton intérêt et de tes appréciations encourageantes. Je confirme, les kits Cités miniatures sont de jolis produits et agréables à travailler.

Voici la suite.

Une usine en bas-relief (partie 2)

Bâtiments industriels

[ Décor ] ● Épisode 221 - Poursuite de la construction de l'usine en bas-relief proposée par l'artisan « Cités miniatures ». Dans cet opus, je vais poser portes, fenêtres, soubassement béton et armature métallique. Du travail délicat pour un un résultat attrayant.
logo tuturiel.png
logo tuturiel.png (2.16 Kio) Vu 889 fois
Dans l'opus précédent (Épisode 220), j'ai construit la structure et peint les murs. Je vais maintenant aborder les pièces en grappes, des pièces en carton fin et bristol qu'il convient de préparer. Il y a deux grappes principales : l'une de couleur gris foncé, l'autre blanc ivoire. Particularité de ces grappes : leur verso est auto-collant. Pour peindre ces pièces, il est impératif d'utiliser de la peinture en bombe ou un aérographe. Une peinture au pinceau entraînerait une déformation irrémédiable du carton. J'ai fais le choix de peindre les deux grappes en gris graphite.
letraindemanu (1297) usine réseau ho cités miniatures.jpg
Sur la photo 1291 ci-dessous (cliquez sur les images pour du grand format. Sur la photo, quelques pièces sont déjà dégrappées), je vous présente le détail de ces grappes après peinture. Celle du haut était originellement en blanc ivoire. La pièce d'armature de verrière nécessite d'être peinte également sur les tranches.

Si vous souhaitez donner une légère patine sur les pièces des fenêtres, je conseille de le faire maintenant. En effet, elle nécessitera d'être fixée avec un voile de vernis incompatible avec le Rhodoïd des vitrages. J'ai personnellement fais une première passe de terre à décor rouge brique suivie d'une passe de noir poussière.

Pièces auto-collantes : « One shot »

Ces pièces sont découpées dans des cartons dont le recto est auto-collant. C'est pratique, car ça évite les bavures de colle sur ces pièces fines. Ne jeter surtout pas vos chutes ! Conservez-les dans votre boîte à rabiots, au besoin dans des sachets zippés étiquetés car elles peuvent être utiles à l'avenir. La pellicule se retire assez facilement, mais il faut être minutieux lors du dépelliculage des pièces, en particulier les fenêtres et les armatures. L' adhésif permet une pose précise tant que l'on n'appuie pas fortement. Après, c'est irrémédiable. Les cabines d'aiguillage du même fabriquant, montés il y a quelques semaines, sont une excellente référence pour s'exercer à cette technique.
letraindemanu (1291b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
Photo 1291 : les deux grappes de détails de l'usine proposée par Cités miniatures. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Porte et portail

À cette étape : on monte les portes. Peinture en bombe et colle à bois.

La porte et le portail sont constitués chacun de deux pièces : un pièce pleine et une fine armature. Les pièces pleines sont peintes en vert foncé. Les armatures ont été peintes en gris graphite. N'oubliez pas de peindre les tranches des croisillons. Les portes se collent par l'intérieur avec un peu de colle à bois, en les glissant par les fentes du socle. Une fois en place, on applique l'armature grâce à son auto-adhésif. La patine à la terre à décor est fixée avec un voile de vernis en bombe.
letraindemanu (1292b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
Photo 1292 : La porte et le portail sont en place, vus ici avant patine. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Suggestion portes ouvertes : si vous souhaitez montrer l'intérieur du hangar et donc avoir le portail ouvert, les chutes de grappes sont suffisantes pour créer une armature semblable pour l'autre face. Á prévoir avant la pose des pièces d'origine pour fabriquer les gabarits.

Préparation des huisseries

À cette étape : on patine les armatures des fenêtres. Pièces auto-collantes, terres à décor et vernis en bombe.

Les armatures de fenêtres et de verrière sont légèrement patinées avec de la terre à décor Rouge brique et Noir poussière. La patine est fixée avec un voile de vernis mat en bombe.

Construction des fenêtres

A cette étape : on fabrique les fenêtres de la façade antérieure. Lame X-Acto pointue neuve et papier de verre très fin.

Le dégrappage des fenêtres se fait avec une lame pointue neuve. Il faut être méticuleux car ces pièces sont fragiles. Après avoir retiré la pellicule de protection, l'huisserie est collée sur la plus petite des deux bandes de Rhodoïd fournies dans le kit. On presse fortement en utilisant une chute de carton pour répartir la pression uniformément sans risquer d'écraser l'un des barreaux. Une fois en place, je découpe le Rhodoïd autour de la baie vitrée. Il faut faire plusieurs passes de la lame pour entailler ce plastique transparent en faisant attention de ne pas abîmer l'huisserie. L'entaille réalisée permet ensuite de casser proprement le Rhodoïd. Lorsque les quatre côtés sont faits, on vérifie les côtes. En principe, çà ne rentre pas du premier coup. On passe donc les tranches sur du papier de verre très fin par petites passes successives jusqu'à ce que la fenêtre rentre dans son ouverture de façade en forçant à peine.

Avec un pinceau fin, je dépose de la colle a bois dans l'encadrement de fenêtre du bâtiment, puis j'insère la fenêtre par le devant de façade. Une petite chute de carton rigide, maintenue avec les doigts à l'intérieur de la structure, permet de positionner la pièce à ras de la surface interne. La fenêtre est donc très légèrement en retrait de la façade.
letraindemanu (1293b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
Photo 1293 : Montage des fenêtres de façade. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Les fenêtres latérales droites

A cette étape : je travaille les vitres latérales. Mêmes matériaux.

La fenêtre carrée se traite comme les précédentes. En revanche, la fenêtre triangulaire m'a posé quelques soucis. D'ailleurs, je ne sais pas pourquoi il y en avait deux exemplaires identiques. Mystère. Par ailleurs, est-ce une erreur lors de mon montage de la structure, mais elle était trop haute. En effet, cette pièce doit se trouver dans le prolongement de la pente de toiture. Rien de grave cependant, j'ai donc coupé un peu sa base pour qu'elle s'aligne correctement. Le reste de la technique est identique aux fenêtres précédentes. Le collage en revanche se fait par l'intérieur et non dans l'encadrement.
letraindemanu (1294b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
Photo 1294 : Montage des fenêtres latérales. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Soubassements en béton

A cette étape : pose des soubassements en béton. Pièces auto-collantes, travail bâtiment posé sur son dos.

Les pièces de soubassement se trouvent en bas de la grappe ocre (celle des fenêtres). Elles sont peintes en Gris pierre avec une peinture en bombe. Elles sont ensuite dégrappées facilement. Je dégrappe également l'armature.

L'armature, toujours avec sa pellicule au verso, est posée sur la façade. On vérifie son bon positionnement au niveau des murs pignons et son exact alignement en haut du mur. Je pose ensuite le premier soubassement, celui situé à gauche du portail. Tant que la pièce auto-collante n'est pas pressée, on peut ajuster au millimètre. Je vérifie que l'armature n'a pas bougé. Au besoin on réajuste. Ainsi de suite, je poursuis la pose des soubassements de la droite vers la gauche jusqu'à la petite porte. On fixe les pièces par pression (attention au ripage).

Au niveau de la porte, il faut tailler le soubassement pour dégager le pas de porte. Pensez à peindre en gris les deux tranches ainsi créées, puis fixer la pièce.

Retirer l'armature.
letraindemanu (1295b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
Photo 1295 : Pose des soubassements en béton. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Armatures

À cette étape : on pose les pièces d'armature. Pièces auto-collantes.

La pièce d'armature de la façade antérieure est une longue pièce très fine et donc fragile. Si le dégrappage ne pose pas de soucis particulier, ôter la pellicule au verso nécessite du soin. Il faut être méticuleux. Malgré sa souplesse, l'armature conserve sa géométrie. Il suffit juste de poser la pièce en alignant bien les angles supérieurs de la façade. Le bas des poteaux va se caler entre les soubassements béton posés à l'étape précédente qui servent alors de guides. Tant que la pièce n'est pas pressée sur son support, on peut corriger. Une fois en place, on presse avec une chute de carton pour répartir la pression.

On travaille de même sur le mur pignon droit, l'armature latérale ayant la particularité de ne couvrir que le haut du mur (zone des fenêtres), la partie basse étant constituée de quelques montants a assembler séparément.
letraindemanu (1296b) usine réseau ho cités miniatures.jpg
Photo 1296 : Pose des armatures. Source : le traindemanu sur Canalblog

Dans le prochain opus, j'aborderai la toiture et sa verrière ainsi que l'éclairage intérieur.

A suivre...

Cet article est rédigé en toute indépendance éditoriale et ne revêt donc aucun caractère publicitaire, la maquette présentée ayant été achetée en exposition. La technique de montage présentée et les produits utilisés peuvent différer des préconisations proposées par le fabriquant. Les données techniques et tarifaires sont communiquées à titre strictement informatif à date de publication, sous réserves de modifications ultérieures.

Emmanuel
Marklin Ho digital MS2 voie K

En ligne
Avatar du membre
X4500
Intarissable !
Messages : 5494
Enregistré le : sam. 13 oct. 2012, 18:22
Echelle pratiquée : Ho
Localisation : St-Alban-Les-Eaux (42)
Âge : 37

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par X4500 » mer. 15 mai 2019, 15:41

Bonjour Manu93 cette usine est vraiment sympa, je compte m'en acheté une pour la future usine des Eaux minérale de Saint-Alban-Les-Eaux.
Je vais suivre attentivement la construction ;)
Et continue a nous émerveiller avec tés techniques de modelisme et, ton savoir faire :)

Bonne journée x4500.
L'analogique is not dead!

En ligne
Avatar du membre
Didier24
Disert
Messages : 452
Enregistré le : lun. 02 avr. 2018, 18:17
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Didier
Club : Méclents et cerf veau lent
Localisation : Dordogne Rue des Vignes Rue de Suède
Âge : 60

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Didier24 » mer. 15 mai 2019, 15:56

Bonjour Manu
Belle usine qui va très bien sur ton réseau.
C'est toujours un plaisir de lire tes explications.
Bonne continuation
Carpe Diem

Avatar du membre
Manu93
Communicatif
Messages : 856
Enregistré le : lun. 27 févr. 2017, 19:45
Echelle pratiquée : Ho 3R
Prénom : Manu
Site Internet : http://letraindemanu.canalblog.com
Localisation : Seine-Saint-Denis
Âge : 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Message par Manu93 » jeu. 16 mai 2019, 10:11

X4500 a écrit :
mer. 15 mai 2019, 15:41
Bonjour Manu93 cette usine est vraiment sympa, je compte m'en acheté une pour la future usine des Eaux minérale de Saint-Alban-Les-Eaux.
Je vais suivre attentivement la construction ;)
Et continue a nous émerveiller avec tés techniques de modelisme et, ton savoir faire :)

Bonne journée x4500.
Bonjour X4500

Oui c'est un joli produit, bien conçu et agréable à monter. Pour ceux qui le souhaitent, même si je ne l'ai pas fait, il y a possibilité de faire un petit aménagement intérieur en particulier côté hangar. Dans cette hypothèse, il faut installer cet aménagement avant la pose de la façade. Avec quelques bout de carton, c'est jouable.

A suivre, le montage de la verrière

Merci de la visite.
Manu
Marklin Ho digital MS2 voie K

Répondre