Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Le forum pour bien débuter en modélisme ferroviaire !

Modérateur: MOD

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 16 Juin 2018, 14:22 
Après l'accident du RER B, les travaux s'annoncent longs

Actualités

Épisode 149 - Après l'accident du RER B survenu le 12 juin, la RATP met tout en oeuvre pour rétablir la circulation sur la portion de ligne concernée. Mais d'ores et déjà les travaux s'annoncent longs.


Depuis l'accident de RER B qui a causé sept blessés légers mardi dernier entre Saint-Rémy-les-Chevreuses et Courcelle-sur-Yvette, le groupe RATP, gestionnaire de cette portion de ligne francilienne, a déployé d'importants moyens pour réparer les dommages considérables occasionnés à l'infrastructure.

Image
Photo 809 : Accident RER B. Crédit photo : Service de presse RATP

Afin d'éviter toute redondance, cet article a été publié sur le fil "Collisions et déraillements spectaculaires" dans la rubrique "Ferrovissime"

http://forum.e-train.fr/viewtopic.php?f=5&t=33622&p=2185701#p2185701
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 676
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 52
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 19 Juin 2018, 00:50 
La Br38 est revenue de sa grande révision générale

Mécénat

Épisode 151 - La locomotive à vapeur allemande de la série Br38 est revenue de sa GRG. Avec un moteur tout neuf et un décodeur Mfx.

La Br38, locomotive offerte par Christian, modéliste de l'Oise, était une référence Märklin analogique (3098). Elle ne pouvait donc pas circuler sur la ligne de la CIC sans subir préalablement des travaux de digitalisation. Elle devait également voir sa motorisation ancienne remplacée par un moteur 5 pôles pour profiter pleinement des possibilités offertes par un décodeur dernière génération.

Philippe, modéliste des Yvelines, m'a très gentiment proposé de prendre en charge les frais de ces travaux de modernisation en remerciement de l'aide apportée à la construction de son réseau du Céou. Philippe a donc confié cette locomotive Märklin au célèbre concessionnaire parisien de la marque, la maison « Au Pullman ».

Image
Photo 813 : Nouveau moteur et décodeur Mfx sur la locomotive Märklin 3098. Source : letraindemanu sur Canalblog

Un peu plus d'un mois plus tard, la locomotive est revenue sur son réseau d'origine et à pu effectuer ses premiers tours de roues dans ZI Nord. Curieusement, le décodeur Mfx, dont elle est désormais dotée, a immédiatement été reconnu par ma Mobile station 2 alors que la Centrale Station 2 de Philippe n'avait pas réussi à la détecter. Mystère.

La vaillante locomotive a non seulement retrouvé tout son tonus d'antan mais bénéficie maintenant de tous les avantages d'un moteur 5 pôles avec décodeur Mfx : roulement régulier et plus souple, moteur nettement moins bruyant, compensation de charge, ainsi que démarrages et arrêts progressifs.

Image
Photo 814 : Nouveau moteur et décodeur Mfx sur la locomotive Märklin 3098. Source : letraindemanu sur Canalblog

Cette locomotive devrait se voir attribuer le roulement de ma navette ouvrière.

Je remercie à nouveau Christian et Philippe qui, par leur soutien respectif, ont contribué à l'accroissement du parc moteur de la compagnie. Cela porte à quatre le nombre de locomotives à vapeur opérationnelles sur le réseau de la CIC.

Emmanuel
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 676
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 52
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 19 Juin 2018, 21:14 
Bonsoir Manu
Que cache ce morceau de chatertone ?
AMHA, ça semble être un décodeur ESU.
Avatar de l’utilisateur
Cassaigneray
Démonstratif
 
Messages: 1369
Inscrit le: Ven 01 Juin 2012, 01:04
Localisation: 31240
Âge: 68
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Raymond
Club: UAICF Toulouse, AFAC Toulouse

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mer 20 Juin 2018, 13:58 
Cassaigneray a écrit:Bonsoir Manu
Que cache ce morceau de chatertone ?
AMHA, ça semble être un décodeur ESU.


bonjour Raymond,

Je ne suis pas en mesure de répondre à ta question car je n'ai pas la facture. C'est un cadeau. Je ne connais donc pas les références du moteur ni du du décodeur. Pour le chatertone, visiblement c'est juste pour protéger le câblage lors du remontage de la caisse.

Manu
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 676
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 52
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mer 20 Juin 2018, 15:10 
Il me semble qu'a présent, marklin monte du esu dans ses modèles.
Tiens, c'est marrant, mon téléphone remplace marklin par "patrimoine" c'est vrai que c'est intelligent ces engins :mdr2:
Merci les bleus !
Avatar de l’utilisateur
Elvis-Jagger-Abdul-Jabbar
Exubérant
 
Messages: 2670
Inscrit le: Mer 15 Fév 2017, 00:37
Localisation: Nulle part
Âge: 34
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Antoine
Club: Indépendants associés

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 23 Juin 2018, 01:10 
Un wagon atelier "VB" pour la compagnie

Patine (wagons)

Image

Épisode 153 - Le retour de la Br 38 de sa grande révision générale pourrait être l'occasion de me lancer dans ma première patine d'une locomotive à vapeur. Je décide donc de réaliser un wagon atelier pour me refaire la main après quelques semaines de pause dans mes travaux de patine.

Lors de ma récente visite chez Christian, ce dernier m'a non seulement offert une 230 F (ex-P8), mais également deux wagons couverts Märklin. L'un d'eux est un peu abîmé puisqu'il manque une main d'atteleur d'un côté et l'échelle d'accès de l'autre. Il pourrait donc parfaitement convenir pour me confectionner un wagon atelier du service « Voies et Bâtiments ». Ces wagons sont souvent des véhicules usagés voire déclassés du parc commercial et sont destinés à vivre une seconde vie de labeur, consacrée à des missions bien moins prestigieuses d'entretiens ponctuels et de petits travaux sur le réseau.

Sur une modeste ligne comme celle de la CIC, un tel wagon atelier pourrait être accompagné d'un ou deux wagons plats pour transporter une petite pelleteuse, des traverses, du ballast, du sable et d'une manière générale tout ce qui est utile à l'entretien des voies et des bâtiments.

La première étape de cette séance consiste à fouiner sur le net à la recherche de photographies couleur de wagons couverts semblables, à défaut d'être identiques. Il faut en effet trouver un modèle qui nous inspire. Le wagon ci-dessous, extrait du site Dybas.de me convient et va me servir de modèle.

Image
Photo 822 : Wagon couvert type G210 de la DB. Source : Extrait du site Dybas.de

Le wagon est ensuite démonté afin de séparer la caisse du châssis et les essieux sont retirés.

Les retouches de peinture

Il est à noter que la ligne de la CIC est exploitée en « point-to-point » (terminus à terminus) sur un ensemble modulaire en « tour de pièce ». Cela a son importance car, de fait, c'est toujours la même face des véhicules qui est visible, locomotives comprises puisqu'il n'y a pas de pont tournant en bout de ligne. Pour les travaux de peinture, il est donc possible de toujours commencer le travail par la face qui ne sera pas visible. Ça laisse une chance de se récupérer en cas de loupé.

Pour mémoire, je travaille à la peinture acrylique Pébéo™ diluée à l'alcool médicinal à 70°, qui s'évapore plus vite que l'eau et donc diminue les temps de séchage.

Sur la palette, je fais des mélanges d'ocre rouge et d'ombre naturelle à différentes concentrations pour obtenir des teintes variées qui vont me permettre de faire des retouches de peinture sur la caisse en différents endroits, en s'inspirant de la photo du wagon réel. Ces retouches sont le fruit des réparations subies au fil du temps, la palette de couleurs est donc assez large : de l'ocre rouge au rouge brique en passant par le brun rouge, voire du gris et du noir.

Image
Photo 823 : Wagon couvert Marklin avant patine. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Les volets d'aération sont teintés d'une couleur sombre.

Je profite de cette occasion pour recouvrir le sigle « DB », le wagon n'appartenant plus à cette compagnie allemande mais à la CIC. Je voulais apposer un marquage « CIC » avec des lettres en transfert à sec (marque Décadry™), mais je n'en ai trouvé ni chez Zodio™ ni chez Truffaut™.

La pose des décalcomanies

Il s'agit d'une planche de décalcomanies référence 319 de l'Atelier CJ Modèls « Marquages pour wagons de service époque III » achetée 4€ à l'expo de Gennevilliers (tarif expo, généralement moins cher que le tarif en ligne). La planche permet de traiter une quinzaine de wagons (plats, couverts, tombereaux, trémies, citernes et ex-voyageurs). ACJM propose de nombreuses planches à des prix bien plus raisonnables que celles d'Haxo Modèle (utilisées pour mes citernes de combustible traction).

Les marquages sélectionnés sont découpés au ciseau fin (le cutter risque de les abîmer), au plus près du lettrage. Le marquage « wagon atelier » est coupé en deux pour une apposition sur deux lignes.

La décalcomanie est trempée une dizaine de secondes dans de l'eau minérale (éviter l'eau du robinet car trop calcaire). Toujours sur son support, ce dernier est posé à son emplacement. Le support est ensuite retiré avec une pince à épiler, la décalcomanie étant maintenue en place avec un coton-tige. C'est "LE" moment délicat, car il faut que le marquage soit rectiligne. En cas de loupé, une lame de cutter fine peut être glissée sous la décalcomanie pour la redresser. Lorsqu'elle est en place, je fais rouler un coton tige sur le marquage pour retirer les bulles d'air et absorber l'excédent d'eau. On ne frotte pas, sinon c'est la destruction assurée.

Il faut laisser sécher trois à quatre heures à température ambiante, puis on applique un voile de vernis mat en bombe pour les protéger. Nouvelle période de séchage pendant quelques heures.

Le jus « crasse »


Ce jus « crasse » est obtenu avec tous les nettoyages des pinceaux lors des nombreuses séances de peinture précédentes. Il faut bien le diluer à l'alcool à 70° pour qu'il n'ait pas un grand pouvoir couvrant. D'une teinte plus subtile, il permet ainsi de mieux maîtriser le voile appliqué sur l'ensemble de la caisse et du châssis. Il est important de bien attendre avant de passer la couche suivante, car la peinture fonce en séchant. Prudence donc.

J'ai personnellement appliqué deux couches. Les décalcomanies sont couvertes de ce voile à cette occasion pour vieillir les marquages.

Le châssis reçoit également deux couches de ce jus « crasse »

Les barres de renforts

J'applique ensuite une noisette d'ombre naturelle très diluée dans l'alcool à 70° sur les renforts de caisse, les grilles porte-inscriptions, les poignées de portes et d'une manière générale sur les reliefs et dans les creux. C'est à ces endroits que les saletés s'accumulent.

J'applique deux couches.

Le châssis

Le châssis a déjà reçu deux couches de jus « crasse » lors des étapes précédentes.

J'applique maintenant deux couches de terre de Sienne naturelle très diluées. On laisse sécher. Le châssis est ensuite traité avec des terres à décor selon la même méthode que sur mes wagons précédents. Le tout est fixé par un voile léger de vernis mat en bombe.

Le résultat est assez probant.

Image
Photo 824 : Wagon couvert Marklin après travaux de patine. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Me voici en possession d'un joli wagon atelier pour ma compagnie.

Emmanuel
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 676
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 52
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 23 Juin 2018, 06:37 
Excellent Manu, très beau résultat, plein d'astuces, didacticiel très réussi. Décadry à un site de VPC, maintenant, aligner les lettres façon traitement de texte............. faut avoir une bonne vue et pas aimer le café. Bonne pub pour Jérôme qui le mérite, rien n'interdit de lui proposer de fabriquer un decalc perso qu'il peut ensuite mettre à son catalogue.
Louvain 2018 Meursault 2019
Avatar de l’utilisateur
Bravigou
Intarissable !
 
Messages: 7197
Inscrit le: Mer 19 Déc 2012, 18:16

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 23 Juin 2018, 13:07 
Superbe et bien expliqué ! :applause:
Un géant semble avoir laissé son empreinte de doigt sur la porte... :siffle:
Avatar de l’utilisateur
Patrickw
Loquace
 
Messages: 1026
Inscrit le: Mar 06 Jan 2009, 14:20
Âge: 53

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Dim 24 Juin 2018, 02:05 
Bravigou a écrit:Excellent Manu, très beau résultat, plein d'astuces, didacticiel très réussi. Décadry à un site de VPC, maintenant, aligner les lettres façon traitement de texte............. faut avoir une bonne vue et pas aimer le café. Bonne pub pour Jérôme qui le mérite, rien n'interdit de lui proposer de fabriquer un decalc perso qu'il peut ensuite mettre à son catalogue.


Merci, venant d'un grand maitre, cela me touche.
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 676
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 52
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Dim 24 Juin 2018, 02:08 
Patrickw a écrit:Superbe et bien expliqué ! :applause:
Un géant semble avoir laissé son empreinte de doigt sur la porte... :siffle:


Tout a fait. Excellente observation. C'est encore à cause du René de l'atelier peinture, qui a laissé des traces d'huiles après avoir remonté les essieux. Dur, dur pour trouver des personnels sérieux de nos jours. Je sens que je vais devoir encore envoyer un avertissement. Et au trentième, il aura un blâme.

Bon week-end.
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 676
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 52
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Dim 24 Juin 2018, 02:13 
Ma première patine d'une locomotive à vapeur (1/2)

Image
Patine (locomotive)

Épisode 154 - J'ai enfin décidé de franchir le pas en me lançant dans la patine d'une première locomotive à vapeur. Retour d'expérience de cette opération réalisée sans aérographe et donc accessible au plus grand nombre.

Ceux qui suivent mes aventures depuis avril 2017 le savent : dans ma première vie de modéliste (1975/2000), possesseur d'une belle collection essentiellement Märklin, je n'ai patiné aucun de mes matériels roulants, de peur de décôter leur valeur. Pour autant, je bavais d'envie devant les belles réalisations de mes petits camarades. Dans ma seconde vie ferrovipathe, j'ai donc décidé de ne plus me soumettre à la dictature de la " collectionnite " et de valeurs financières, somme toute très subjectives, et de me faire plaisir. Il n'est bien sûr pas ici question de relancer l'éternel débat " weathering or not weathering ? " mais simplement rappeler que notre hobby est avant tout un plaisir. S'enfermer dans des normes basées sur l'argent comme je l'ai fais dans ma première période nuit finalement à notre épanouissement.

Image
Photo 825 : Patine d'une locomotive à vapeur. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Il y a lieu toutefois de souligner l'importance de la patine du matériel roulant s'il évolue dans un décor lui-même patiné et réaliste. Dans le cas contraire, la discordance est vraiment frappante, voire choquante.

Avant de me lancer dans cette aventure palpitante, j'ai commencé par me faire la main sur des wagons de marchandises. Cela permet d'appréhender les techniques et d'apprivoiser les dosages de peintures. Je vous invite donc à vous y reporter puisque je vais utiliser les techniques qui y sont décrites.

■ Des photos modèles


Comme pour les wagons, je pars à la recherche de photos couleur d'une locomotive de même série, une P8. Autant le dire, ce n'est pas toujours aisé, en particulier pour les locomotives à vapeur, car bien souvent il s'agit de pièces de collection parfaitement rutilantes. Bref tout le contraire de ce que l'on cherche. Quant aux locomotives en service, les photos sont généralement en B&W, pas très pratique pour décoder les subtilités des teintes.

Sur le net, j'ai tout de même réussi à dénicher deux photos de P8 dans un état assez usagé qui correspondent bien à l'état que je souhaite obtenir. Sur la ligne de la CIC, dans les années 50/60, le matériel de la compagnie est d'occasion et est destiné à des mouvements essentiellement de manœuvres. Pas de service prestigieux donc, mais des roulements de trains de marchandises essentiellement et de rames de services.

La première photo est extraite du site hiveminer.com, photothèque que je vous invite à visiter.

Image
Photo 826 : Une P8 allemande en état d'usage. Photo extraite du site hiveminer.com

La seconde est d'un auteur inconnu.

Image
Photo 827 : Une locomotive à vapeur allemande type P8. Auteur inconnu

■ Démontage du modèle

Ma locomotive est un modèle Märklin déjà assez ancien : Le tender est vide de toute électronique et son attelage amovible est à goupille inversée. Il se sépare donc très facilement de la locomotive.

Le tender est démonté : je ne garde que la caisse, les bogies sont mis de coté.

La caisse de la loco est démontée et son châssis mis de coté.

■ Peinture antérieure


Particularité de cet exemplaire : j'en suis au moins le troisième propriétaire et l'un des précédents a certainement voulu la franciser en peignant en noir tout le châssis, les roues et les enjoliveurs des bogies du tender. Cela a été fait probablement avec de la peinture Humbrol non diluée, ce qui a empâté certains détails. C'est crado.

Image
Photo 828 : La locomotive type P8 Märklin 3098 dans l'état où je l'ai reçue. Photo 829 : Un des enjoliveurs d'un bogie avant traitement. Sources : letraindemanu sur Canalblog

Image

J'ai voulu commencer par nettoyer les enjoliveurs du tender avec une brosse rotative montée sur la Drémel. Mauvaise idée ! C'est une pièce en plastique. La brosse a usé un certains nombre de détails. J'ai donc décidé d'un autre moyen, par bain chimique dans du diluant Humbrol. Après quinze minutes et un bon nettoyage avec une brosse à dent dédiée, la plupart de la peinture noire a disparu. Il reste des traces, dans les recoins principalement, ce qui n'est pas incompatible avec les résidus de crasses qui s'y accumulent justement dans la réalité.

La caisse de la locomotive, qui n'a pas été repeinte, est nettoyée à l'eau chaude savonneuse.

■ Premières couches de peinture

Le travail sur la caisse de la locomotive commence par l'application d'une première couche de jus " crasse ", ce jus issu du nettoyage de mes pinceaux et des restes de dilutions lors de mes séances de peintures précédentes. Le tout est très dilué à l'alcool médicinal à 70°. Si vous ne possédez pas un tel jus " crasse ", vous pouvez en fabriquer en diluant 3/4 de noir mat, 1/4 de blanc de titane et 1 noisette de terre de sienne naturelle.

Plus le jus est dilué et plus on travaille avec des nuances subtiles faciles a maîtriser. Toujours attendre le séchage complet avant d'appliquer la couche suivante car la peinture fonce au séchage.

Toute la caisse est traitée, y compris la face avant, la cabine et et son intérieur.

Image
Photo 830 : Première couche de jus " crasse " sur la P8 Märklin 3098. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Lorsque le résultat obtenu est satisfaisant, on pulvérise un voile de vernis mat en bombe à une quinzaine de centimètres. Ce voile va faciliter l'accoche ultérieure des terres à décor.

La caisse complète du tender est traité de la même façon.

■ Terres à décor

On applique de la terre à décor (TAD) blanche partout où l'eau coule et laisse des traces de tartre.

De la terre à décor méxico foncé est appliquée au niveau de la caisse, là ou peut se développer de la rouille : corps de chaudière, cheminée, platelages, traverse porte-tampons, ...

Puis j'applique généreusement de la TAD " noir poussière " à peu près partout. Y compris l'intérieur de cabine et même les personnages déjà en place.

Pour le charbon dans le tender, n'ayant pas de vrai charbon à disposition, j'ai pilé du charbon de bois pour en faire une poudre noire travaillée comme une TAD. J'a également appliqué cette TAD "maison" sur la locomotive de la cheminée à la cabine.

Le tout est fixé avec un léger voile de vernis mat. Attention à ne pas avoir la main lourde sur le vernis, sinon tout le travail de la TAD sera anéanti. Pas d'inqiétude toutefois : si cela arrive, il suffit de recommencer.

A la fin de cette première étape, voici le résultat :

Image
Image
Image
Photos 831 à 833 : La locomotive série P8 de la DB, référence Märklin 3098 patinée. Il reste à traiter les chassis et les roues. Sources : letraindemanu sur Canalblog

A ce stade, s'il n'est pas possible de revenir totalement en arrière, mais des retouches peuvent être effectuées à la TAD. Si vous avez des remarques ou suggestions en ce sens, n'hésitez pas à m'en faire part.

A suivre : Le châssis et les roues.

Emmanuel
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 676
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 52
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 26 Juin 2018, 00:00 
La Br 38 enfin patinée

Image

Patine (locomotives)

Épisode 155 - Poursuite des travaux de patine sur ma première locomotive à vapeur avec le traitement du châssis et des roues.

Dans le premier opus, je vous ai proposés une technique simple et peu onéreuse pour patiner la caisse d'une locomotive à vapeur allemande de type P8 (série 38 de la DB). Dans cette seconde partie, je vous expose le travail sur les roues et le châssis.

Image
Photo 834 : La Br 38 après patine de sa caisse de locomotive et du tender. Source : letraindemanu sur Canalblog

Les roues


En principe, pour un tel travail, il faudrait démonter les roues. Encore faut-il avoir le matériel adéquat, ce qui n'est pas mon cas. Je passe une brosse rotative montée sur la Drémel pour retirer le plus possible la couche de peinture noire Humbrol déjà présente. Même si je n'arrive pas à tout ôter, la plus grande partie disparaît.

Je passe ensuite au pinceau fin du jus " crasse " sur l'ensemble des roues, des bielles, du châssis, et d'une manière général tout ce qui est apparent. Le tout est fixé avec un voile très léger de vernis.

Image
Photo 835 : La Br 38 après patine de son châssis. Source : letraindemanu sur Canalblog

S'en suit l'application de terre à décor (TAD) de couleur ocre mexico foncé puis d'une couche de noir poussière. Nouvelle couche de vernis.

Les enjoliveurs de bogies du tender

Ils sont traités de manière identique : trois couches de jus " crasse ", une couche de TAD méxico foncé, une couche de noir poussière et un voile de vernis mat. Les roues du tender sont laissées noires et un polissage permet de retirer les accrocs de peinture. J'applique de la TAD noir poussière et un voile de vernis.

Image
Photo 836 : En haut, la Br 38 patinée. Pour comparer, la 230F non patinée. Source : letraindemanu sur Canalblog

Image
Photo 837 : La Br 38 patinée. Source : letraindemanu sur Canalblog

Voilà la bête terminée. Il ne me restera plus qu'à nettoyer la mécanique apparente et les roues pour un parfait fonctionnement et faire quelques petites retouches (pare-fumée et sur le tender).

Je vous laisse avec quelques clichés réalisés par Sophie, ma belle-fille, qui réussit mieux les photos que les gâteaux au chocolat.

Image
Image

Photos 838 et 839 : La Br 38 patinée dans ZI Nord. Crédit photos : Sophie Trieu pour letraindemanu sur Canalblog

Emmanuel
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 676
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 52
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 26 Juin 2018, 00:30 
Bonsoir manu93
C'est très beau, j'aime beaucoup :applause:
J'ai hâte de voir les autres 8)
Avatar de l’utilisateur
X4500
Intarissable !
 
Messages: 3554
Inscrit le: Sam 13 Oct 2012, 18:22
Localisation: St-Alban-Les-Eaux
Âge: 36
Echelle pratiquée: Ho

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 26 Juin 2018, 17:53 
X4500 a écrit:Bonsoir manu93
C'est très beau, j'aime beaucoup :applause:
J'ai hâte de voir les autres 8)


Bonjour X4500,

Merci pour ton appréciation. Mais ce n'est sans doute pas parfait. J'attends de voir s'il y a des suggestions avant d'attaquer la suivante.

Manu
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 676
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 20:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 52
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 26 Juin 2018, 18:04 
Salut Manu, j'aime bien ta patine, je la trouve réussi.
Carpe Diem
Avatar de l’utilisateur
Didier24
Papotier
 
Messages: 196
Inscrit le: Lun 02 Avr 2018, 18:17
Localisation: Dordogne
Âge: 59
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Didier
Club: Méclents et cerf veau lent

PrécédentSuivant

Retour vers Clés pour le train miniature

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)