Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Le forum pour bien débuter en modélisme ferroviaire !

Modérateur: MOD

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Ven 10 Nov 2017, 06:00 
Bonjour,
C'est une belle rame (je la possède déjà), en effet, et qui est abordable pour du Roco. Les accessoires de chargements fournis avec sont sympathique et "facile" à monter.
Un beau matériel pour la C.I.C.
Amicalement.
jeanmichel : BR-80 Connection.
Avatar de l’utilisateur
Jeanmichelfr11
Loquace
 
Messages: 1134
Inscrit le: Mar 20 Oct 2009, 17:49
Localisation: Narbonne (Aude)
Âge: 56
Echelle pratiquée: HO

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Ven 10 Nov 2017, 15:20 
Monsieur le Président de la CIC,

C’est avec attention que je découvre vos préférences en matière d’investissement. Vous faites le choix d’un développement durable, votre sagesse est à l’image de votre expérience et je vous en félicite.

Je me permets toutefois d’émettre les plus grandes réserves sur la qualité de vos lectures et la rigueur de vos sources dont l’une date de février 2012 et l’autre de septembre 2007...

Assurément, vous méritez mieux. Par exemple, j’ai trouvé chez mon marchand de journaux l’exemplaire ci-dessous, dédié à votre compagnie et dont vous ne faites pas mention. Serait-il conçu à votre insu ?

Naturellement, dans le cas où vous ne souhaitez pas cette diffusion, le visuel sera retiré à la condition de m’en informer dans les meilleurs délais.

Patrickw, l’exploitant d’en face.

Image
Avatar de l’utilisateur
Patrickw
Communicatif
 
Messages: 817
Inscrit le: Mar 06 Jan 2009, 13:20
Âge: 52

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Ven 10 Nov 2017, 23:42 
Jeanmichelfr11 a écrit:Bonjour,
C'est une belle rame (je la possède déjà), en effet, et qui est abordable pour du Roco. Les accessoires de chargements fournis avec sont sympathique et "facile" à monter.
Un beau matériel pour la C.I.C.
Amicalement.


Salut Jean-Michel,

Tu as cette rame ? Tu me fais saliver... Tu as quelques photos ?
Dans l'annonce il n'était pas question de chargement... Quels sont-ils ?
Merci de ta visite
A+
Manu
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 344
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Ven 10 Nov 2017, 23:49 
Patrickw a écrit:Monsieur le Président de la CIC,

C’est avec attention que je découvre vos préférences en matière d’investissement. Vous faites le choix d’un développement durable, votre sagesse est à l’image de votre expérience et je vous en félicite.

Je me permets toutefois d’émettre les plus grandes réserves sur la qualité de vos lectures et la rigueur de vos sources dont l’une date de février 2012 et l’autre de septembre 2007...

Assurément, vous méritez mieux. Par exemple, j’ai trouvé chez mon marchand de journaux l’exemplaire ci-dessous, dédié à votre compagnie et dont vous ne faites pas mention. Serait-il conçu à votre insu ?

Naturellement, dans le cas où vous ne souhaitez pas cette diffusion, le visuel sera retiré à la condition de m’en informer dans les meilleurs délais.

Patrickw, l’exploitant d’en face.

Image


Excellentissime !
Merci du temps que tu as accordé à la réalisation de cette bien belle couverture fictive. Il va de soit que j'émets un avis favorable à sa diffusion.
D'ailleurs, si tu le permets, je la reproduirais sur mon blog. Elle est superbe !
Merci de me communiquer les mentions légales que tu souhaites voir apparaitre sur cette création de qualité.
Merci de ton intervention pertinente et de cette approche journalistique.
A+
Manu
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 344
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 11 Nov 2017, 02:30 
Modélisme ferroviaire : mon atelier peinture

Épisode 72 - Maintenant que la compagnie dispose d'un beau bureau faisant office de coin atelier, Il est temps que je range mon foutoir. Et encore, je reste poli. Avec tous nos produits et tous nos outils, il faut être ordonné sous peine d'être submergé par un immense capharnaüm. Débutons par l'atelier peintures.

Pour mémoire - et ceux qui prennent le train en marche - je rappelle que nous sommes dans du modélisme à petit budget. Donc, ici, point question d'aérographe. L'appareil, qui a déjà un coût (sans doute vite rentabilisé), nécessite un compresseur onéreux et volumineux pas très compatible avec une vie paisible dans un petit appartement hlm. A la CIC, on travaille à l'ancienne, avec les pinceaux.

Image
Photo 344 : Présentation de l'atelier de peinture de la CIC. Source : letraindemanu sur Canalblog

Novice dans le domaine de la peinture en général et de la patine en particulier, je travaille essentiellement avec de la peinture acrylique (peinture qui se travaille à l'eau) et des terres à décor. Grand adepte des peintures synthétiques Humbrol dans ma pratique précédente, j'ai pratiquement abandonné ce type de peinture à solvant, la peinture acrylique étant beaucoup plus souple d'utilisation, du moins en ce qui me concerne.

Mes peintures sont essentiellement issues de la gamme Pébéo que je trouve facilement dans le rayon "Arts graphiques" de la chaîne Truffaut (également chez Zôdio et d'autres chaînes), mes terres à décor provenant de détaillants parisiens en modélisme ferroviaire (TET Décotrain et les Cheminôts pour ne citer qu'eux).

Confection d'un ratelier à pinceaux

Certains détaillants distribuent des modules en bois permettant de s'aménager un atelier de modélisme ordonné. A l'instar de ce que proposent certaines enseignes d'ameublement avec des cuisines en kits, il est ainsi possible d'acquérir et disposer ces modules pour organiser son atelier. C'est beau, mais cela a un coût. Personnellement je préfère investir dans des matières premières que dans des aménagements. Je vais donc m'aménager, pour pas un centime, un atelier peinture. Basique certes, mais rationnel. Soyons pragmatique.

Il me faut une planchette de CP 3 mm. Il s'agit d'une chute de bois conservée à la construction du show-case. Longueur nécessaire = 56 cm, largueur = 10 cm.

A la scie sauteuse, je coupe quatre morceaux : Deux de 20 cm de long et deux de 8 cm. Les premiers serviront de plans horizontaux haut et bas, les seconds seront les plans verticaux.

Sur le première pièce de 20 x 10 cm, qui sera la pièce haute, je perce 21 trous avec un gros forêt à bois. Les trous sont définis en traçant un quadrillage. Les trous percés, je ponce au papier de verre l'ensemble de la pièce pour éliminer les écaillages du bois.

Sur le seconde pièce de 20 x 10, je repère les trous de pièce précédente. mais au lieu de percer, j'utilise une fraise afin de créer des encoches circulaires. Là également, ponçage de la pièce.

Image
Photo 345 : Le ratelier à pinceaux. Source : letraindemanu sur Canalblog

Avec de la colle Néoprène, je colle les quatre pièces pour confectionner un râtelier dont le niveau inférieur comprend 21 encoches et le niveau supérieur 21 trous de gros diamètre. Après séchage, je dispose d'un râtelier pour 21 pinceaux. Ce n'est pas beau, ce n'est pas peint, mais je m'en fiche puisque de toute façon cet ustensile va très rapidement être crado et plein de gouttes de peinture.

Au marqueur, je repère la position de mes pinceaux.

Image
Photo 346 : Le ratelier à pinceaux. Source : letraindemanu sur Canalblog

Rangement du matériel

Là encore, aucun frais. Un plateau de cuisine récupéré aux encombrants me permet de regrouper mes produits : Tubes Pébéo rangés dans une boite plastique de célèbres chocolats (pile-poil pour les dimensions), Terres à décor, alcool à 70° - qui me sert de diluant, éponges, coton-tiges, papier absorbant de petite taille, baguettes en bois et cure-dents, brosse à dents usagée, et bien sûr un plan de travail pour protéger un peu le bureau. Et bien-sûr une bonne lampe sur pied.

Image
Photo 347 ci-dessus et 348 ci-dessous : L'atelier peinture du réseau. Source : letraindemanu sur Canalblog

J'ai récupéré les contenants de sauce soja d'un restaurant asiatique pour mes dilutions. Une chute d'emballage me sert à en caler trois sans risque de renversement lors des travaux. Un ancien pot en verre de fond de veau me sert pour récupérer mes fonds de peintures : c'est mon "jus crasse" à base d'alcool à 70°.

Image
Confectionné en une soirée pour pas un centime (hors matières premières), voilà un petit coin atelier agréable pour patiner mes wagons et mes maquettes.

On travaille tellement mieux quand tout est proprement présenté.

Emmanuel
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 344
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 11 Nov 2017, 11:01 
Manu93 a écrit:Excellentissime !
Merci de me communiquer les mentions légales que tu souhaites voir apparaitre sur cette création de qualité.Manu

Hein quoi, quelle création ? :siffle:
Aucune mention, je ne souhaite pas être mêlé à une histoire de faux et d'usage de faux... :D

Sinon, bel atelier bien ordonné. Le plus difficile, c'est de réussir à le conserver rangé.
Avatar de l’utilisateur
Patrickw
Communicatif
 
Messages: 817
Inscrit le: Mar 06 Jan 2009, 13:20
Âge: 52

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 13 Nov 2017, 19:15 
Bonjour Manu,
très sympa ton coin atelier, j'aime, comme le dit si bien Ptarickw, le plus difficile, c'est de réussir à le conserver rangé :siffle: facile à dire !!!
Bonne continuation
Jean
Avatar de l’utilisateur
Rive-Reine
Éloquent
 
Messages: 307
Inscrit le: Jeu 26 Jan 2017, 20:24
Localisation: A côté d'AVRANCHES
Âge: 50
Echelle pratiquée: HO ép. III
Prénom: Jean

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 13 Nov 2017, 19:50 
Tu devrais essayer le rangement en hauteur avec des petits modules à tiroir, comme les miens

Image

Image
Greyhound Division
Avatar de l’utilisateur
Starbuck
Exubérant
 
Messages: 2634
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 19:56
Localisation: Entre lavandin et génépi ...
Âge: 55
Echelle pratiquée: Zéro US / HO US
Prénom: Jean-Marc
Club: Méclents du Jébobola

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 14 Nov 2017, 21:16 
Starbuck a écrit:
Image


Bonsoir Jean-Marc

Quel bel atelier peinture. Quelle diversité de textures et teintes. Il me faudra encore quelques mois avant d'atteindre un tel assortiment. Petit à petit, l'oiseau fait son nid.

Quelles sont tes principales références de produits ?

Merci pour ta contribution bien alléchante.
A+
Manu
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 344
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 14 Nov 2017, 23:52 
Patine d'un second wagon couvert Märklin

Épisode 73 - Je dois bien l'avouer, mes premiers essais de patine de wagons me font bien kiffer. C'est une pratique que je découvre et je regrette vraiment de ne pas m'y être mis par le passé. Malgré des moyens assez rudimentaires, les résultats obtenus sont encourageants et même si tout cela est encore perfectible, mon parc marchandises s'en trouve réellement métamorphosé. Vraiment, je ne peux qu'inciter ceux qui hésitent encore à se lancer sans retenue.

J'ai déjà patiné un wagon couvert type Gs-uv213 Märklin 4411 (Épisode 66). D'ailleurs, puisque je l'évoque, j'ai profité de cette occasion pour appliquer un coup de marqueur noir sur les parties visibles du frotteur comme me l'a fort justement conseillé Marc, un lecteur du blog, dans un commentaire récent. La présence de ce patin un peu disgracieux en est ainsi plus discrète.

Je vais donc reprendre la même technique. Pour coller au mieux à la réalité, je débute par une séance de recherche photographique sur internet, si ce n'est d'un wagon identique, mais au moins d'un véhicule semblable. Rien de tel qu'un modèle comme source d'inspiration.

Image
Photo 349 : Un wagon couvert de la DB. Auteur inconnu.

Märklin 44500

Nouveauté Märlin 2017, il s'agit d'un wagon couvert type Gs 210 de la DB. C'est un wagon acheté neuf chez "Au Pullman" (75009).

Image
Photo 350 : Le wagon couvert Märklin 44500 avant patine. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Mise en couleur de la caisse

Comme sur la photo, il faut essayer de reproduire les différentes teintes de la caisse et du toit : De la couleur d'origine, on trouve des nuances délavées, des colorations sombres, des retouches plus vives.

Comme pour mon couvert précédent, je travaille avec des peintures acryliques Pébéo "ocre brique" mélangées avec du "noir de mars" et de l' "ombre naturelle". Il faut vraiment travailler avec des petites noisettes de peintures pour obtenir différentes tonalités. Les peintures obtenues sont légèrement diluées à l'alcool à 70°, puis appliquées aux différents endroits de la caisse. Lorsque toutes les retouches sont sèches, on réalise le lavis.

Image
Photo 351 - Patine d'un wagon couvert Märklin 44500. Source : letraindemanu sur Canalblog

Le lavis

Seconde étape, le lavis est réalisé avec une noisette de noir très diluée à l'alcool à 70°. Le lavis s'applique d'abord sur les parties en relief : renforts de caisse et de portes, longerons, volets d'aération et leur tringlerie, pour justement accentuer ces zones qui s'encrassent facilement. Plusieurs passes sont nécessaires en fonction du degré de salissure souhaité. Il faut bien attendre le séchage complet avant de passer la couche suivante. L'alcool à 70° s'avère judicieux puisqu'il s'évapore plus rapidement que l'eau et permet d'écourter les temps d'attente.

Image
Photo 352 - Patine d'un wagon couvert Märklin 44500. Source : letraindemanu sur Canalblog

Puis un lavis est passé sur les parois, du toit vers le châssis. Pour le toit, je pars du centre vers les rebords. Là encore le nombre de passes dépend de l'effet souhaité.

Attention, le vernis final va beaucoup atténuer la patine.

Le lavis terminé et sec, je vaporise un léger voile de vernis mat en bombe sur l'ensemble des pièces.

Terres à décors (TAD)

Comme pour les wagons précédents, je travaille avec des TAD : "Rouge brique" "Ocre clair", "Ocre foncé", "Noir poussière" et "blanc sale".
- Rouge brique sur les lames de ressorts et les zones de rouille dont les tampons ;
- Ocre clair sur le châssis et le bas de caisse ;
- Ocre foncé sur les bas de châssis et les boites d'essieux ;
- Noir poussière sur l'ensemble du wagon.

La terre à décor permet aussi d'atténuer et d'adoucir les transitions entre zones de couleurs différentes conférant un aspect plus délavé de ces retouches.

Lorsque la terre à décor est appliquée, un voile de vernis fixe le tout et protège des futures manipulations.

Image
Photo 353 : Patine d'un wagon couvert Märklin 44500. Source : letraindemanu sur Canalblog

A noter que ce wagon a été patiné avant la conception de mon atelier peinture. J'ai profité de cette occasion pour m'acheter un nouvel assortiment de pinceaux plus fins qui me permettront à l'avenir des retouches plus fines.

Me voici en présence d'un joli petit wagon prêt à desservir ma zone industrielle. Il ne me reste plus qu'à lui créer sa "Carte-wagon"

Cartes-wagons, c'est par ici : http://letraindemanu.canalblog.com/pages/cartes-wagons-marchandises/35793396.html

Emmanuel
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 344
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Ven 17 Nov 2017, 16:32 
Bientôt une seconde machine pour la CIC ?

Épisode 74 - Alors que la CIC vient de passer commande de huit nouveaux wagons, on apprend que la jeune compagnie pourrait recevoir prochainement une seconde locomotive.


De notre correspondant local

Dans notre édition du 10 novembre (voir épisode 71), nous nous faisions l'écho de l'acquisition de huit nouveaux wagons par la dynamique compagnie installée en région parisienne. De source confidentielle, nous avons appris cette nuit que cette toute jeune entreprise ferroviaire s’apprêterait également à recevoir une seconde machine.

Solidarités entre compagnies

Suite au reportage et sensible à la démarche de la CIC, le président d'une compagnie étrangère, célèbre pour son réseau montagnard d'une exceptionnelle qualité, a souhaité apporter son soutien en offrant l'une de ces anciennes machines.

" Je ne savais pas si la CIC était attachée spécifiquement à du matériel français ou si elle envisageait de s'ouvrir aux matériels d'autres pays pour ses futures acquisitions. Mais notre réseau dispose d'une petite locomotive allemande BR80 déjà ancienne que je compte remplacer par un modèle identique avec une motorisation et une électronique plus récente. J'ai donc pensé que la BR80, machine de manoeuvres par destination, pourrait mener une seconde vie sur le réseau de la CIC pour étoffer son parc traction " déclare, sous couvert d'anonymat, le président de la généreuse compagnie.

Image
Photo 355 - Couverture fictive de la revue (bien réelle) "Objectif Rail" proposée par un contributeur du forum LR.

Joint par téléphone par notre rédaction, Manu93, président de la CIC, s'est réjouis en ces terme de cette offre. " La démarche de la CIC - compagnie ferrofiaire fictive NDLR - a retenu l'attention des lecteurs, comme en témoigne la fidélité croissante des lectorats tant sur le blog que sur les forums et réseaux sociaux. Notre compagnie dispose d'une faible capacité d'auto-financement et il n'est pas facile de dégager des lignes budgétaires pour l'acquisition des matériels roulants. Le soutien des autres compagnies nous est donc d'une aide précieuse. Je tiens d'ailleurs à souligner l'exceptionnelle solidarité qui prévaut sur les forums d'où émanent tous nos généreux donateurs et contributeurs ".

Et le président de la CIC de poursuivre : " Les ateliers de peinture de la CIC tournent à plein régime pour reconfigurer les wagons offerts par Olivier, un autre donateur, début octobre, en vue de constituer la rame de service de la compagnie : citernes de carburant, tombereaux de sable et de charbon et wagons ateliers. La BR80, avec son électronique Delta, pourrait parfaitement convenir à la traction de cette rame en devenir. Je tiens une fois de plus à remercier chaleureusement notre généreux donateur ".

La locomotive devrait être expédiée de l'étranger prochainement. Nous espérons pouvoir interviewer ce contributeur à l 'occasion de cette prochaine livraison.

J.E.N.B. (avec agences locales)
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 344
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 20 Nov 2017, 02:30 
Patine : Une seconde citerne de carburant

Épisode 75 - Après une longue période de réflexion, je me décide à patiner la seconde citerne à carburant offerte par Olivier. Après les soucis rencontrés sur l'exemplaire précédent, je modifie un peu la technique. Retour d'expérience.

Parmi les wagons offerts par Olivier début octobre, il y avait deux wagons citernes Märklin datant des années 1990 : L'un sérigraphié "Téxaco" et l'autre "BP". Je n'ai eu aucun scrupule à m'exercer à la patine sur le premier car sa tampographie était très dégradée sur l'un des cotés. En revanche, pour le second, j'y ai réfléchi plusieurs jours. Je m'en explique.

Un wagon pour une rame de parade

Patiner, c'est avant tout reproduire au plus près de la réalité. Avant de se lancer, il convient donc de définir la future utilisation de ce wagon.

Le wagon BP est certes âgé, mais il est en très bon état. Hormis une ou deux pointes de rouille sur les tampons, le wagon est complet, son marquage, tant sur la citerne que les plaques d'immatriculations, relativement bien conservé, à peine délavé. Même ses vieux attelages métalliques sont au gabarit et absolument pas faussés, ce qui est rare pour un wagon de cet âge.

Image
Photo 356 : Le wagon citerne Märklin 4644 à l'éffigie de "BP". Source : letraindemanu sur Canalblog

Ce wagon peut-il être incorporé au parc des unités destinées aux manœuvres intensives qui sont la raison d'être de ce module "Z.I. Nord". ? En réalité non, et ce pour deux raisons :

- La première concerne les attelages justement. Ils sont anciens, volumineux et pas très compatibles avec les attelages courts de la marque en particulier ceux de ma 050 TA 23 qui a pour mission de réaliser ces multiples manœuvres. Il me faut donc envisager son utilisation en rame complète non sécable. De ces rames qui animent ma ZI en la traversant, voire s'y arrêtant un temps, mais qui, ni ne dépose, ni ne reprend de wagon. Une rame de parade en quelque sorte.

N'oublions pas que " Z.I. Nord " n'est qu'un "morceau" de la ligne de la CIC : Tous les trains ne s'y arrêtent pas. Il y a d'autres entreprises à desservir, ailleurs, hors scène. Ce qui peut justifier toute circulation marchandises y compris en train complet.

- la seconde est d'ordre esthétique : Le wagon a presque vingt-cinq ans d'âge. Il est évident qu'il ne répond plus aux standards esthétiques actuels de finesse des détails. Ceci est d'autant plus flagrant s'il est à coté d'un wagon récent, y compris un wagon de la gamme simplifiée dite "Start-up" de la marque.

Patiner pour retracer une histoire

La philosophie de la patine est là : Retracer la vie d'un matériel en reproduisant les empreintes du temps.

Image
Photo 357 : A gauche, le wagon citerne Märklin 4750 patiné (ex Texaco) et à droite le wagon citerne Märklin 4644 en livrée BP. Source : letraindemanu sur Canalblog

Je destine donc mon wagon à mon parc de service, ces matériels de seconde main (au propre comme au figuré) utilisés par la compagnie pour son usage interne : Transport de sable pour la sablerie, transport de ballast pour les réfections ponctuelles, transport de charbon et de carburant pour les engins moteurs et wagon atelier.

Ma citerne sera donc destinée au ravitaillement de mon futur dépôt (N'oublions pas qu'une extension est désormais envisagée...). Wagon ancien, je vais donc le traiter comme le wagon citerne précédent pour avoir deux wagons semblables sans être rigoureusement identiques. Ces deux citernes feront ainsi un ensemble harmonieux indissociable. J'envisage même de virer les attelages d'origine pour les remplacer par une barre fixe.

Mise en peinture

La technique de base ayant déjà été expliquée dans l'épisode 68, je vous invite à vous y référer. Le wagon est décapé à l'acétone à l'exception du logo. Surprise, sous la peinture verte, le plastique de la citerne est teinté dans la masse dans le même vert.

Pour le wagon précédent, j'avais rencontré des difficultés pour la mise en peinture de la citerne : peinture pas assez fluide, teinte ratée, pinceau pas adapté, ...

Cette fois, je me prépare un godet de peinture grise acrylique (produits Pébéo pour mémoire). Le godet est un simple récipient de sauce soja récupéré d'un restaurant asiatique (En modélisme, on ne jette rien, on réutilise tout). Avec son couvercle étanche, je vais pouvoir conserver ma peinture sur plusieurs jours sans risque d'évaporation. Car la mise en peinture va nécessiter plusieurs couches.

Je mélange donc une belle noisette de "Blanc de titane" avec un peu d' "ombre naturelle" et de "noir de mars". L' "ombre naturelle" est une nouveauté pour moi. C'est donc la première fois que je vais l'utiliser. Je vous invite à lire le tuto dédié sur "Le blog d'Elisa" (http://blog.arvibel.fr/2015/03/lindispensable-terre-dombre-naturelle/ ) Le tout est dilué avec quelques gouttes d'alcool à 70°. J'obtiens ainsi un joli gris bien plus agréable, pas trop foncé et assez fluide. La quantité doit être suffisante pour plusieurs jours de travail sur la citerne ainsi que le châssis. Il vaut mieux en avoir de trop que pas assez.

Image
Photo 358 : Première couche de peinture sur la citerne du wagon Märklin 4644. Notez le godet permettant de conserver le mélange plusieurs jours, la largeur du pinceau et les baguettes de maintien. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Le logo

Dans un premier temps, j'ai imaginé pouvoir conserver uniquement le logo "BP". Je l'ai donc masqué avec un morceau de ruban adhésif aux contours découpés au cutter, directement sur la citerne. Très mauvaise idée !

Après avoir appliqué plusieurs couches de mon mélange, chaque couche étant poncée, les traces de cutter sont restées indélébiles et vraiment très moches. J'ai finalement retiré l'adhésif et ai fait une croix sur le logo en décidant de le masquer définitivement. Nouveau ponçage et nouvelle couche de peinture. J'ai répété l'opération sur plusieurs jours.

La peinture a été appliquée cette fois avec un pinceau plat N°10. Le résultat est plus satisfaisant.

Image
Photo 359 : Différentes étapes pour masquer le logo et peindre la citerne sur le wagon Märklin 4644. Source : letraindemanu sur Canalblog

Une prochaine fois, j'essaierai de recouvrir le logo puis de le nettoyer immédiatement au coton-tige imbibé d'alcool à 70°.

Le châssis

Les temps de séchages entre chaque couche de la citerne ont été mis à profit pour travailler sur le châssis et les garde-corps. J'ai pris un peu de mon mélange initial pour faire un second godet d'un gris un peu plus foncé. J'ai traité le châssis avec ce second mélange.

Pour cette étape, peu de différence avec la citerne précédente.

La rouille

Le résultat obtenu sur la première citerne me convenait. J'ai donc réitéré le processus : Application d'un peu de colle en bombe sur les futurs points de rouille et application au pinceau de terre à décor (TAD) "rouge brique" à ces endroits. L'application est généreuse et se fait au dessus du pot de TAD pour immédiatement récupérer le surplus. J'obtiens ainsi une belle couche de rouille qui sera ensuite atténuée par la TAD noir poussière.

J'en profite pour passer un peu de cette TAD rouge sur les tampons, la passerelle et le garde corps.

Le lavis de gasoil

C'est un vieux wagon mal entretenu. C'est pourquoi il y a beaucoup de traces de gasoil sur la citerne qui émanent de l'orifice de remplissage et qui s'étendent par gravité. Le lavis est réalisé avec du "noir de mars" très dilué à l'alcool à 70° et appliqué par couches successives. J'alterne applications au pinceau et retouches au coton-tige jusqu'à obtenir l'effet désiré. Finalement, ce n'est pas si simple si on ne veut pas tomber dans l'outrance.

Image
Photo 360 : Le wagon citerne Märklin 4644 patiné. Source : letraindemanu sur Canalblog

En conclusion

La patine de ce wagon a été mieux appréhendée, hormis le traitement du logo qui s'est révélée catastrophique. Les wagons d'occasion sont faits pour cela : apprendre.

Le résultat obtenu me convient. Mes deux citernes forment désormais un ensemble harmonieux pour ravitailler mon dépôt en gestation et s'incorporent parfaitement avec mon tombereau Ocem 29 plein de sable et mon wagon atelier.

Il ne manque plus à ces unités que des marquages adéquats par décalcomanies spécifiques que je pourrais trouver sans doute chez "Tchoutchou.fr". Complétée de deux tombereaux chargés de charbons, cette rame de service pourra trouver sa place sur une voie de débord dans un futur dépôt.

Image
Photo 361 : Le wagon citerne Märklin 4644 patiné est incorporé à une rame de service de la CIC. Source : letraindemanu sur Canalblog.

La patine permet ainsi à ces wagons anciens de masquer leur année de fabrication (une génération déjà !) et de côtoyer des modèles plus récents dans ma "Z.I. Nord".

Emmanuel
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 344
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 20 Nov 2017, 10:03 
Bravo pour la patine de tes citernes. :coeur1: :applause:
Avatar de l’utilisateur
Spirou78
Intarissable !
 
Messages: 9231
Inscrit le: Ven 27 Juin 2008, 16:46
Localisation: 78730 SAINT ARNOULT EN YVELINES
Âge: 67
Echelle pratiquée: HO, HOm, HOe, Z
Prénom: Michel
Club: Méclents du Jébobola

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 20 Nov 2017, 10:57 
Manu93 a écrit:
Starbuck a écrit:Image

Image


Quelles sont tes principales références de produits ?

J'utilise pas mal de produits différents, en partant du haut à gauche :

- 1ère étagère : les pigments Chauvin, poudre de marbre et différents flacons d'encre de Chine
- 2ème étagère : patines MIG, AK Interactive, encres Talens et Sennelier
- 3ème étagère : patines True-Earth, différents médiums et vernis, pâtes structurées ( Lidl )
- 4ème étagère : peintures enamel Humbrol, Revell, Heller, White Ensign, acryliques Wood stone de Talens

L'étagère du haut à droite rassemble de quoi faire sauter la moitié du département : alcool à bruler, acétone, Solvapeint,alcool ménager, diluants de marques diverses, white spirit, ...

En ce qui concerne particulièrement les tiroirs, en vrac : tubes d'huile Van Gogh, acryliques Lidl, aquarelles Lidl, pastels, gouaches JM Paillard, Linel 35gt et Pébéo, pastels à cecs en bâtonnets et PanPastel

Depuis ces photos, une réorganisation a eu lieu suite à l'arrivage de nombreux nouveaux produits ( patines Railcolor, vernis Vallejo, médiums Pébéo, tubes de putty, ... )
Les pinceaux sont classés par familles dans 3 gros pots en verre

Image

Image

Image

Image
Greyhound Division
Avatar de l’utilisateur
Starbuck
Exubérant
 
Messages: 2634
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 19:56
Localisation: Entre lavandin et génépi ...
Âge: 55
Echelle pratiquée: Zéro US / HO US
Prénom: Jean-Marc
Club: Méclents du Jébobola

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 20 Nov 2017, 20:05 
Spirou78 a écrit:Bravo pour la patine de tes citernes. :coeur1: :applause:


Bonjour Michel,

Merci pour ton appréciation encourageante.
Mais comme me le faisait remarquer un contributeur sur un autre support, le terme "patine" est ici un peu dévoyé. Il s'agit plus d'une remise en peinture suivie dune patine que d'une simple patine.
Bon, peu importe. Le résultat c3st que j'ai un vieux wagon bien usé pour transporter le gasoil de la machine diesel ..que je n'ai pas encore.
Merci de ton intérêt pour le sujet
A+
Manu
letraindemanu.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Éloquent
 
Messages: 344
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 51
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

PrécédentSuivant

Retour vers Clés pour le train miniature

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invité(s)