Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Le forum pour bien débuter en modélisme ferroviaire !

Modérateur: MOD

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 17 Nov 2018, 12:25 
Peuplons nos rames à moindre coût

Décor

Épisode 188 - ARA Production proposait ces derniers jours une offre promotionnelle « port gratuit » sur de nombreuses références. Une centaine de voyageurs ont ainsi pu prendre d'assaut les Bruhats et autres voitures à portières latérales dans ZI Nord et mon négociant en combustibles a également reçu une quarantaine de fûts d'huile.

Lorsque l'on dispose d'un petit budget, se pose le problème du coût de livraison de petits objets, la livraison étant parfois plus onéreuse que le produit acheté. L'achat en expo est alors une alternative. La compagnie possède plusieurs voitures voyageurs. J'ai donc profité de la promotion ARA Production pour acquérir quelques personnages et des fûts.

Image
Photo 1048 : Personnages assis et fûts achetés chez Ara production. Source : letraindemanu sur Canalblog

La première voiture fut achetée d'occasion à Ferrovi'art 2017. Il s'agit d'une voiture modernisée sud-est dite « Bruhat » du nom de son concepteur (Modèle Roco, ref 4222A, des années 1956/1960). Ce véhicule est assez représentatif de la période traitée. Au printemps, une Bruhat en livrée bleu/crème - cette dernière est certes un peu anachronique pour mon réseau, car trop moderne (1981), mais cette livrée me plait -, acquise d'occasion à l'expo de Chelles, a permis d'augmenter la capacité de transport des passagers. Par ailleurs, depuis avril 2017, plusieurs mécènes ont offert des véhicules pour densifier et diversifier le parc roulant de la compagnie. Ainsi la CIC a-t-elle reçu de nombreux wagons de marchandises. Cet été, Antoine m'a offert, entre autres, deux voitures d'occasion à portières latérale ex prussiennes et un fourgon. Les voitures modernisées, plus confortables, sont aujourd'hui destinées aux rames de dessertes du chef-lieu de canton, en particulier les jours de foire. Les voitures à portières latérales sont quant à elles utilisées quotidiennement pour les navettes ouvrières. Pour autant, ces voitures me semblaient bien vides. Et pour cause, il manquait le principal : les voyageurs.

Image
Photo 1049 : Mise en place de personnages voyageurs dans une voiture Bruhat roco. Source : letraindemanu sur Canalblog

ARA Production : efficace

C'est mon deuxième achat chez cet artisan, la première concernant des armoires, caisses à piles et pancartes de signalisation. Depuis 2006, cette enseigne animée par Frédéric Parrot est spécialisée dans les produits de décor, d'environnement et de détaillage, dont certaines références sont ses créations d'excellente qualité. Et je dois bien le reconnaître, c'est efficace. Commande passée par internet le vendredi, expédition le samedi et réception le lundi. On peut difficilement faire mieux. Site internet convivial et bien architecturé, même si la charte graphique mériterait d'être modernisée, emballage soigné et facture accompagnée d'un petit mot de remerciement manuscrit, produits ensachés, ARA production est un fournisseur efficace que je recommande une nouvelle fois avec plaisir.

Personnages Ho et N


Ces personnages, aux échelles Ho et N, vendus par sachets de 50 ou 100 unités, debout ou en position assise, sont des produits d'entrée de gamme. Rien à voir avec la qualité des produits Preiser certes, mais cela permet de peupler nos voitures voyageurs à moindre coût : quelques cents par voyageur. Ils ne sont pas très beaux, il faut bien le reconnaître, mais répondent bien à l'objectif à l'intérieur de nos véhicules. Pour ce qui concerne les personnages débout, il conviendra de les réserver à l'arrière plan pour obtenir un effet de foule, cachés derrière une ligne de personnages Preiser.

Image
Photo 1050 : Personnages placés dans une voiture Bruhat Roco. Source : letraindemanu sur Canalblog

Des fûts

La Société Laure Noirt vend, entre autres, de l'huile. Une quarantaine de fûts viennent donc d'être livrés dans la cour de ce négociant en combustibles. Il s'agit d'une référence PN Sud Modélisme en résine. Comme pour les armoires et caisses à piles, il convient de bien les nettoyer et dégraisser avant peinture. Sur ce type de support, la peinture de type Humbrol est plus adéquate. J'ai personnellement utilisé de la peinture en bombe pour graf, un ami graffeur m'ayant donné tout un lot de bombes. Après application de jus "crasse" et de vernis, un peu de terre à décor complète la patine.

Image
Photo 1051 : Fûts d'huile en résine de PN Sud Modélisme. Source : letraindemanu sur Canalblog

Les fûts ont été placés à l'entrée de la cour principale de la Société Laure Noirt, près de la lampisterie Joswood devenue pour l'occasion la guérite du gardien des lieux. Ainsi disposés, les fûts verts permettent également de masquer le levier de commande manuelle de l'aiguillage.

Image
Photo 1052 : Les futs d'huile PN Sud Modélisme dans la cour de la Société Laure Noirt. Source : letraindemanu sur Canalblog.


Emmanuel
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 733
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 53
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Sam 17 Nov 2018, 20:50 
Joli.
Y a pas le feu au lac...
Avatar de l’utilisateur
Zadig95
Disert
 
Messages: 481
Inscrit le: Ven 07 Nov 2014, 17:20
Localisation: Val d'Oise
Âge: 59
Echelle pratiquée: H0 suisse
Prénom: Erik

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 20 Nov 2018, 04:39 
Bonsoir manu cette petite maisonnette de chez joswood est très sympa. Elle irait parfaitement sur mon module en temps que: petit ateliers de l'annex traction 8)
Sur un autres sujet
Les flèche d'indication de voies, sur laquelle agira un signal.
sont de chez qui déjà stp?
L'analogique is not dead!
Avatar de l’utilisateur
X4500
Intarissable !
 
Messages: 4114
Inscrit le: Sam 13 Oct 2012, 17:22
Localisation: St-Alban-Les-Eaux (42)
Âge: 36
Echelle pratiquée: Ho

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 20 Nov 2018, 10:41 
Zadig95 a écrit:Joli.


Merci
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 733
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 53
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 20 Nov 2018, 10:44 
X4500 a écrit:Bonsoir manu cette petite maisonnette de chez joswood est très sympa. Elle irait parfaitement sur mon module en temps que: petit ateliers de l'annex traction 8)
Sur un autres sujet
Les flèche d'indication de voies, sur laquelle agira un signal.
sont de chez qui déjà stp?


Bonjour,

Les flèches sont de chez ARA Production, comme les pancartes. Les flèches sont vendues par sachet de 5.
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 733
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 53
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Mar 20 Nov 2018, 16:23 
Manu93 a écrit:
X4500 a écrit:Bonsoir manu cette petite maisonnette de chez joswood est très sympa. Elle irait parfaitement sur mon module en temps que: petit ateliers de l'annex traction 8)
Sur un autres sujet
Les flèche d'indication de voies, sur laquelle agira un signal.
sont de chez qui déjà stp?


Bonjour,

Les flèches sont de chez ARA Production, comme les pancartes. Les flèches sont vendues par sachet de 5.


Bonjour manu93 et merci pour les infos.
Bonne fin de journée.

X4500.
L'analogique is not dead!
Avatar de l’utilisateur
X4500
Intarissable !
 
Messages: 4114
Inscrit le: Sam 13 Oct 2012, 17:22
Localisation: St-Alban-Les-Eaux (42)
Âge: 36
Echelle pratiquée: Ho

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 26 Nov 2018, 10:02 
Un centre de secours pour ma zone industrielle

Décor

Épisode 189 - Infirmier de profession, ancien secouriste-actif d'une association agréée de Sécurité civile et ancien sapeur-pompier volontaire, je souhaite reproduire un centre de secours dans mon monde miniature. En l'espèce, il s'agira d'un centre de première intervention, plus adapté à la taille de ma modeste zone industrielle des années 50/60. Revenons sur ce corps de métier souvent représenté sur nos réseaux, son organisation et ses moyens pour mieux restituer leurs activités.

Le terme « sapeur » vient du verbe « saper » qui désigne l'action de « détruire à la base, attaquer les fondations ». Cette étymologie aux origines guerrières est surprenante tant elle est contraire à l'image que nous avons de cette profession que nous considérons, à juste titre, comme altruiste. Pour autant, la « sape » de l'époque, qui consistait à détruire des habitations - en bois - pour éviter la propagation du feu, n'est pas très éloignée des techniques actuelles des pompiers d'outre-Atlantique lors de gigantesques feux de forêt : ils se positionnent en aval du feu pour le contrer par des contre-feux. Dans les deux cas on détruit le combustible avant que le feu l'atteigne.

Au Moyen-âge, une veille urbaine était organisée dans des villes aux habitations très mitoyennes et surtout très inflammables. En cas de sinistre, le feu était combattu par de simples seaux d'eau acheminés par des chaînes humaines. Il faudra attendre le XVIIe siècle pour voir des pompes manuelles d'abord tractées à la main puis par des animaux. Preiser propose différents pompiers de l'époque 1900 [1]. Ils nous seront surtout utiles pour représenter une manifestation à caractère historique.

Image
Photo 1053 : Preiser Ho, pompiers germaniques 1900. Source : letraindemanu sur Canablog.

Une organisation initialement communale

Revenons à une époque plus récente, celle qui intéresse la grande majorité des modélistes ferroviaires. Les sapeurs-pompiers étaient initialement organisés en services d'incendie communaux puisque le maire est responsable de la sécurité sur son territoire municipal. Dès 1925, ils avaient soit le statut de personnel civil sous l'autorité du Ministère de l'Intérieur (Sapeurs-pompiers professionnels, SPP) soit le statut de sapeur-pompier volontaire (SPV). Deux exceptions à cette organisation : Paris (BSPP, depuis 1811 qui couvre quatre départements de l'agglomération parisienne) [2] et Marseille (BMPM, depuis 1939, alors que le reste du département des Bouches-du-Rhône est sous responsabilité du SDIS 13) [3] [4] qui sont défendues par des corps militaires.

Image
Photo 1054 : La subdivision des sapeurs-pompiers du Plessis-Piquet au début du XXe siècle, photographie de Paul Javelle (collection Christian Gautier). Source : "La Sainte-Barbe, fête des sapeurs-pompiers ", Le Plessis-Robinsson.com

A partir de 1938, un décret permet d'organiser les secours aux niveaux intercommunaux et départementaux, mais il faut attendre 1955 pour qu'apparaissent les services départementaux de protection contre l'incendie. La départementalisation telle que nous la connaissons aujourd'hui existe depuis 1996 [5] avec la création des services départementaux d'incendies et de secours (SDIS). C'est donc assez récent. Cette période à son importance puisqu'elle va influencer l'harmonisation du parc automobile et rationaliser le maillage territorial, même si cette démarche qualitative avait été entamée depuis plusieurs années déjà. Le SDIS de l'Isère présente en cela une chronologie plus exhaustive [6].

Image
Photo 1055 : Incendie dans un camp Rom à Bobigny, commune défendue par !a BSPP, le 25 avril 2013. Source : JENB Productions / Letraindemanu sur Canalblog

En 2016, 79% des 246 800 sapeurs-pompiers sont des volontaires, 16% sont des professionnels et 5% des militaires (les sapeurs-pompiers des Armées ne sont pas comptabilisés comme personnels de Sécurité civile). Ils suivent tous la même formation de base et les mêmes cursus de spécialisations [7]. Les militaires et professionnels sont salariés de l'état ou des collectivités territoriales. Les volontaires sont eux indemnisés en vacations horaires. Certains volontaires, comme les sapeurs-pompiers de Grièges, dans l'Ain, se désistent de leurs indemnités au profit du budget de fonctionnement de leur CPI. Cela mérite d'être souligné [8].

« Qu'il s'agisse de secours à victimes, qui représentent près de 80% de leurs départs, d'inondations ou d'incendies, ces volontaires sont en première ligne y compris et surtout dans les plus petits villages. Ils sont le premier maillon des secours de proximité ».

Leur engagement est identique et leur abnégation équivalente, parfois au péril de leur vie [9].

Image
Photo 1056 : Morts au feu le 3 novembre 2012. Crédit JENB Productions / letraindemanu sur Canalblog

De l'incendie aux secours à victimes

C'est la popularisation de l'automobile et les accidents de la route qui s'en suivirent dans les années 50 qui ont métamorphosé cette profession : De la seule extinction d'incendies, le sapeur-pompier est devenu désormais un technicien polyvalent de l'urgence technologique. L'hécatombe routière a donc élargi les compétences de ce « soldat du feu » en sauveteur omniscient. Ce sont également ces interventions routières qui vont élargir durablement les compétences dans le domaine du " secours à victimes ".

Le service de santé et de secours médical (SSSM) est légiféré en 1953. A sa création, qui date de deux siècles, il n'avait qu'une vocation interne (évaluations médicales à l'embauche puis périodiques des personnels et premiers secours aux pompiers blessés en intervention) ainsi que le secours aux asphyxiés. Au fil du temps, sa mission s'élargira aux secours aux victimes civiles de tous sinistres.

Image
Photo 1057 : Accident de la route. Source blogautomobile.fr

Le VSAB, véhicule de secours aux asphyxiés et blessés, apparaît en 1954 (il est remplacé depuis 1991 par le VSAV, véhicule de secours et d'assistance aux victimes) et les premiers matériels de désincarcération en 1965. Depuis, les missions de secours à victimes n'ont cessé de progresser pour devenir l'activité prépondérante des sapeurs-pompiers.

Les échelons d'interventions

L'organisation des sapeurs-pompiers repose depuis longtemps sur le maillage du territoire. Chaque ville est défendue par un centre de secours (CS) qui peut être commun à plusieurs municipalités. Dans ce cas, des centres de première intervention complètent localement l'offre opérationnelle, soit en suppléance (moyens du CS déjà engagés) soit en renfort. L'implantation d'un centre de secours et son armement dépendent des contraintes locales : volume de population à protéger, risques locaux (industries y compris sites dits " Seveso ", axes routiers, risques aquatiques,...) et les particularités géographiques (zones montagneuses, zones touristiques,...). Il est donc difficile d'établir une liste exhaustive de l'équipement et des effectifs.

Image

Le centre de première intervention (CPI) est l'unité opérationnelle de proximité. Un CPI permet au moins de réaliser un départ en intervention, c'est à dire le départ d'un équipage à bord d'un des véhicules du centre.

Son armement et son effectif sont généralement réduits. De par sa taille, un CPI peut donc être représenté sur tout réseau modèle. A Marcilly-sur-Maulne en Indre-et-Loire, le CPI aujourd'hui disparu de cette bourgade de 250 âmes comprenait, jusque dans les années 90, une Jeep tractant une moto-pompe remorquable et un GMC servant de fourgon pompe (Photo 1058 ci-dessus). Ces matériels, d'origine militaire, étaient remisés dans un simple hangar et l'effectif comprenait une douzaine de pompiers, tous volontaires. De tels véhicules sont reproduits en Ho par REE. [10] et sont très représentatifs des centres de secours en milieu rural d'après-guerre.

Dans un CPI plus contemporain, le bâtiment pourra être plus important, avec trois à quatre stalles accueillant de trois à huit véhicules : au minimum un fourgon incendie premiers secours, un véhicule tous usages, un véhicule de liaison et parfois un VSAB (ou VSAV selon l'époque). Les effectifs sont généralement composés uniquement de SPV. Ces centres modernes sont particulièrement intéressants à reproduire en modélisme de par leur géométrie et leur volume, compatibles avec une construction intégrale. J'y reviendrai ultérieurement.

Le centre de secours (CS) : il peut assurer simultanément un départ en mission de lutte contre l'incendie ou un départ en mission de secours à victime et une autre intervention. Il peut donc faire partir au moins deux équipages à bord de deux véhicules.

Son armement permet de faire face à la plupart des missions courantes sur sa zone de compétence et son parc automobile est donc plus conséquent. On y trouve notamment un ou deux VSAV (ou VSAB selon l'époque), un fourgon pompe pour feux urbains, un second fourgon pompe (éventuellement pour feux ruraux ou feux de forêts), un véhicule tous usages, et des véhicules de liaison (pour un officier de garde, un membre du service de santé,...). Selon le type d'habitats mais aussi les équipements publics ou privés à protéger (maison de retraite, hôpital,...) on peut trouver éventuellement un moyen de secours aérien (véhicule échelle ou nacelle). Un véhicule de secours routier (VSR, FSR) peut compléter cet armement selon les axes routiers à défendre, mais aussi les moyens de transports ferrés (tramway, trains, métro) ainsi que les industries puisque le FSR peut intervenir pour forcer des ouvrants (rideaux de fer,...).

Les effectifs peuvent être composés uniquement de volontaires ou de professionnels renforcés par des volontaires selon l'activité annuelle. Les professionnels de santé (médecins et infirmiers protocolés) sont souvent rattachés à un CS pour compléter localement le dispositif d'aide médicale urgente supervisé par le SAMU.

Le centre de secours principal (CSP) : Il peut assurer simultanément un départ en mission de lutte contre l'incendie, deux départs en missions de secours à victimes et une autre intervention. Il peut donc mobiliser quatre équipages avec quatre véhicules au minimum. Outre ses interventions propres sur sa zone de proximité comme tout CS, le CSP supervise plusieurs CS qu'il est donc amené à renforcer, notamment en moyens spécialisés. En cas d'évènement impliquant des secours nombreux, c'est le CSP qui renforcera le CS initial, voire, si besoin, les renforts viendront de l'autre bout du département. Des SDIS limitrophes peuvent également déployer des moyens. En effet, il ne faut pas altérer le maillage territorial qui doit rester apte à répondre aux activités habituelles malgré un sinistre d'ampleur très mobilisateur.

Le parc automobile du CSP comprend donc plusieurs exemplaires des véhicules déjà vus dans les CS et CPI. En outre, c'est dans les CSP que sont basés les engins de réserves d'air comprimé, les équipes de sauveteurs aquatiques, les pompiers du GRIMP (intervention en milieu périlleux), les unités de lutte contre les pollutions, les équipes NRBC (Nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique), les véhicules de commandement (commandement opérationnel, commandement médical), les postes médicaux avancés, les camions citernes grande capacité, les grues de relevage, les véhicules de sauvetage-déblaiement, ...

Le SDIS, c'est à dire la direction opérationnelle (y compris le CRA, centre de réception des appels 18) et administrative départementale, est généralement implanté dans l'un des CSP du département, souvent dans la ville-préfecture. A noter que la plateforme de réception des appels peut être commune à plusieurs services selon les protocoles départementaux dans une époque contemporaine. Ainsi, dans l'agglomération parisienne les appels 18 / 17 / 112 sont centralisés.

Vous trouverez sur le beau site officiel du SDIS de Dordogne une présentation didactique des différents échelons opérationnels, leurs casernements et leur parc automobile [11]. Il vous permettra de mieux appréhender cet armement pour reproduire le plus fidèlement ces bâtiments incontournables sur nos réseaux.

Le prochain billet vous proposera de mieux connaître les véhicules d'interventions.

Emmanuel.



Sources (les hyperliens ne sont accessibles que du blog) :

[1] Pompe hyppomobile Preiser ref 30425 chez Jura Modélisme

[2] site officiel de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris

[3] Site officiel du Bataillon des marins-pompiers de Marseille

[4] Site officiel du SDIS des Bouches-du-Rhône

[5] Loi n° 93-369 du 3 mai 1996 relative aux services d'incendie et de secours, site Légifrance

[6] Site officiel du SDIS de l'Isère

[7] Site officiel de l'UES Sapeurs-pompiers de France

[8] Site officiel du CPINI de Grièges

[9] « Dignes-les-Bains : Morts au feu », le blog JENB Productions, 5 novembre 2012

[10] Site officiel REE Modèles

[11] Site officiel du SDIS de la Dordogne
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 733
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 53
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 26 Nov 2018, 15:20 
Salut Manu,
Faut pas forcément de gros véhicules chez les pompiers :siffle: ...

Image

...certes :noel: c'est trop moderne pour ton époque choisie :mdr: :mdr: :mdr:

:wink: :wink:
Ligne de touche et grillage...
Avatar de l’utilisateur
Caliméro84
Toujours à flore, jamais aphone
 
Messages: 11367
Inscrit le: Sam 27 Fév 2010, 19:09
Localisation: Quelque part en région 6...
Âge: 45
Echelle pratiquée: Ho,Hoe...On18(1/48)
Prénom: Ludo...normalement.
Club: des Rigollots©

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 26 Nov 2018, 17:03 
Quel drôle d'engin...
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 733
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 53
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 26 Nov 2018, 18:12 
Bonjour,

Je pense que c'est pour passer dans les rue étroites... A Narbonne, ils on les mêmes pour les poubelles et les balayeuses pour aller dans les vieilles ruelles au gabarit très modestes... Pour les pompiers, ici, je ne sais pas...

Amicalement.
Avatar de l’utilisateur
Jeanmichelfr11
Démonstratif
 
Messages: 1566
Inscrit le: Mar 20 Oct 2009, 17:49
Localisation: Narbonne (Aude)
Âge: 57
Echelle pratiquée: HO/HOe

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Lun 26 Nov 2018, 18:57 
Caliméro84 a écrit:Salut Manu,
Faut pas forcément de gros véhicules chez les pompiers :siffle: ...

Image

...certes :noel: c'est trop moderne pour ton époque choisie :mdr: :mdr: :mdr:

:wink: :wink:


Jeanmichelfr11 a écrit:Bonjour,

Je pense que c'est pour passer dans les rue étroites... A Narbonne, ils on les mêmes pour les poubelles et les balayeuses pour aller dans les vieilles ruelles au gabarit très modestes... Pour les pompiers, ici, je ne sais pas...

Amicalement.



il s'agit du VPI (véhicule de première intervention) des pompiers de la gare Montparnasse. Ces pompiers sont des pompiers de sociétés privées sous contrat de marché public (prestataire) pour le compte de Gare et Connexions. En effet, ces grandes gares sont des ERP (établissement recevant du public) soumis à une obligation de moyens (premier secours et poste médical) compte-tenu du nombre de personnes pouvant être présentes sur le site (usagers et personnels).

Ce VPI, électrique, équipés d'avertisseurs d'urgences, a une largeur qui lui permet d'intervenir sur les quais et de passer les portillon TGV. Sa mission première est :
- la reconnaissance et l'évaluation ;
- La mise en sécurité ;
- le prompt-secours à victime.
- Le guidage des renforts sur site.

Ce VPI peut transporter 1 personne blessée légèrement (2 ?) en position assise jusqu'au poste médical de la gare.

En cas de sinistre nécessitant un renfort exterieur, c'est le PCSI qui doit en faire la demande et qui organisera le guidage du point de rencontre extérieur au site d'intervention.
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 733
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 53
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Re: La "Rue de Suède" revisitée en Marklin Digital

Publié: Jeu 29 Nov 2018, 10:08 
Les casernes de pompiers en miniature

Décor

Épisode 190 - Après avoir vu l'organisation des sapeurs-pompiers, je vous propose de survoler l'offre commerciale en centres de secours et casernes de pompiers aux échelles 0, Ho et N.

Dans l'épisode précédent, je vous ai présentés l'organisation territoriale des sapeurs-pompiers en France et les centres de secours. Dans la continuité, je vous propose de parcourir l'offre commerciale actuelle concernant ces bâtiments incontournables et omniprésents sur nos réseaux. Les iconographies qui illustrent cet article sont extraites des sites des fournisseurs présentés.

L'offre artisanale

Chauvinisme oblige, commençons par découvrir les offres de nos artisans [1] nationaux. Elles ont l'avantage d'être traitées à l'échelle et ces différentes marques peuvent être panachées entre elles comme le démontre Philippe Cousyn dans le Hors-série n°63 de Loco-Revue consacré à l' « Avenue de la gare ». Un ouvrage qui pourra vous être utile pour d'autres constructions de votre environnement civil.

Architecture et Passion (Ho et N)

La maison animée par Christophe Constant propose, en bâtiment complet, un centre de première intervention (CPI) typique de nos territoires ruraux. Il s'agit d'une bâtisse avec toit en tuiles et bâtiment administratif accolé (photo 1059 ci-dessous). Ses dimensions modestes (L 193 ; l 115 ; H 120 mm) lui permettent de figurer sur tout réseau, y compris en premier plan vu sa hauteur limitée. Pour gagner de la place, il est sans doute possible de couper le bâtiment en deux pour obtenir deux demi-bâtiments en bas-relief pour le fond de décor. Avec ses deux portes de hangar, il permet, en principe, de recevoir deux véhicules et éventuellement une remorque (moto-pompe remorquable, embarcation légère,...). Mais rien ne vous empêche d'y adjoindre un abri tôlé extérieur pour augmenter le parc automobile qui devra malgré tout rester modeste. Un tel CPI pourrait être armé d'une camionnette tous usages (Type H, Peugeot J7, Renault Master,...) et d'un camion pompe de premiers secours. J'aborderai les véhicules dans un prochain billet.

Image
Photo 1059 : Centre de première intervention proposé par Architecture et Passion en Ho et N. Source : Site officiel Architecture et Passion

Le préfabriqué une salle (Gamme Easydéco, L 8,5 x l 6,8 cm. Dalle L 9,4 x l 7,8 cm) proposé par le même fabricant pourrait compléter ce CPI pour recevoir le siège de l'Amicale des sapeurs-pompiers. Ses larges baies vitrées sont idéales pour reproduire un intérieur soigné. Quelques personnages, en tenue civile, assis devant un instructeur, en uniforme, au tableau peut figurer de manière originale un cours de secourisme par exemple.

Ces deux bâtiments sont disponibles également à l'échelle N : CPI, préfabriqué.

Toujours chez cet artisan, à l'échelle N, il est proposé un centre de secours urbain à quatre stalles. Il s'agit d'un immeuble en bas-relief de trois étages. Sa faible profondeur (39 mm) permet d'envisager une cour ou une place sur sa façade avant, cour qui permettrait de stationner plus de quatre véhicules.

Atelier Belle Époque (0, Ho et N)

Il n'y a pas chez ce fabriquant de centre de secours spécifique. En revanche, la référence Ho « Garage Gaudin » pourrait facilement être reconvertie en petit CPI d'une bourgade rurale. Là encore, deux véhicules seront adaptés à ce modeste centre d'intervention. La version Ho n'est plus en stock chez le fournisseur mais est peut être encore disponible chez certains revendeurs. Les versions N (photo 1060 ci-dessous) et 0 sont en revanche toujours disponibles auprès du fabriquant.

La maison attenante à la remise peut recevoir en son rez-de-chaussée une salle de réunion, le premier étage pouvant accueillir les bureaux de l'amicale et les sanitaires du personnel.

Image
Photo 1060 : Le garage Gaudin en N de chez Atelier Belle Époque. Source : Site officiel Atelier Belle Epoque

Bois Modélisme (Ho)

La jeune entreprise animée par Maxime ne propose pas spécifiquement de caserne de pompiers. Néanmoins, la référence (uniquement disponible en Ho) Garage / Entrepôt, disponible en deux longueurs, pourrait facilement être transposée en CPI (version 1 porte) ou centre de secours (modèle 2 portes) à vocation plutôt urbaine. Avec un étage administratif et ses baies vitrées, la forme cubique est propice à un bel aménagement intérieur. Avec l'ajout d'un éclairage, les véhicules remisés pourraient être bien mis en valeur.

Image
Photo 1061 : Garage entrepôt en Ho de chez Bois Modélisme. Source : Site officiel Bois Modélisme

A noter que Bois et Modélisme distribue un module sonore qui conviendrait très bien pour la sirène d'alerte que l'on entendait autrefois dans les villages de province pour appeler les pompiers.

Cités Miniatures (0, Ho et N)

Là encore, pas de bâtiment spécifiquement pompiers. En revanche, cet acteur économique propose un garage, en plusieurs versions (bâtiment complet ou façade seule) et échelles, qui pourra aisément être reconverti en CPI. L'intérêt de ce bâtiment est ici sa façade arrière de l'immeuble complet (photo 1062 ci-dessous) que je trouve particulièrement propice pour un CPI rural. Il mériterait sans doute d'être coupé en deux pour profiter également de la façade avant. En bas relief en fond de décor, ce hangar vous permettrait de représenter deux activités : un garage auto ou d'engins agricoles avec la façade avant, plutôt urbain, et un CPI avec la façade arrière, plutôt rural.

Image
Photo 1062 : Façade arrière du garage proposé par Cités Miniatures. Également disponible en d'autres versions. Source : Site officiel Cités Miniatures.

Minifer (Ho)

Pas de bâtiment spécifiquement pompier, mais plusieurs références permette d'y remédier. En Ho, il y a par exemple « l'entrepôt toulousain » (photo 1063 ci-dessous). En bas relief ce bâtiment est idéal pour un fond de décor, devant lequel on imagine déjà une scène de départ du fourgon pompe Berliet (qui justifie le feu bleu ou orange, selon l’époque) et d'un Type H partant en premier départ sur un feu d'habitation. La taille des bâtiments permet de justifier jusqu'à quatre petits véhicules.

Image
Photo 1063 : Entrepôt toulousain en Ho de Minifer. Source : Site officiel Minifer

Le « garage Choubard » conviendra parfaitement au remisage d'un fourgon et d'une Jeep. Enfin le garage ELF sera idéal pour un CPI d'une petite bourgade.

Régions et Compagnie (0 et Ho)

Cet acteur économique propose de très nombreuses références dont beaucoup sont aménagées intérieurement. Parmi elles, une caserne de pompiers typiquement urbaine du XIXe, avec quatre stalles, en bâtiment complet (Ho uniquement). On pourra en faire un petit centre de secours avec un « départ normal » pour feu (c'est à dire un fourgon pompe de premier secours, un moyen de secours aérien tel qu'un engin échelle, un fourgon pompe d'appui) et un véhicule de secours à victime. Pour celui qui dispose de 40 cm, la juxtaposition de deux exemplaires permettrait de reproduire un centre de secours plus important avec en outre un véhicule tous usages, un véhicule de liaison, un véhicule de secours routier et une camionnette de réserve d'air comprimé. L'architecture n'est pas incompatible avec des engins contemporains à l'image de certains centres de secours parisiens.

Image
Photo 1064 : caserne de pompiers urbaine en Ho de Régions et Compagnies. Source : Site officiel Régions et Compagnie

Régions et Compagnies propose également un centre de secours en bas-relief pour le fond de décor, disponible en 0 et Ho.

Toutes les maquettes présentées dans cette première partie sont des créations originales dans des textures à base de bois et de cartons. Elles offrent un réalisme plus saisissant mais requièrent plus de soin au montage qu'une maquette industrielle en plastique. Certaines nécessitent d'être peintes ou travaillées aux terres à décor, mais les fabricants proposent des notices de montage très complètes sur leurs sites respectifs avec parfois des tutos vidéos. Enfin, en choisissant l'une de ces références, vous soutenez le made in France.

L'offre industrielle

Faller, Vollmer, Kibri, Busch,... proposent de nombreuses références de casernes de pompiers de toutes tailles et dans plusieurs échelles. Elles sont souvent très typées outre-Rhin, et ne pourraient convenir qu'à des réseaux d'inspiration alsacienne. Les bâtiments plus modernes sont plus faciles d'intégration mais restent, à mon avis, sous-dimensionnées au regard de la taille des engins poids-lourds et notamment les engins échelles.

Image
Image
Photo 1065 : Casernes de pompiers proposées en Ho par Faller. Photo : 1066 : Casernes de pompiers proposées en Ho par Vollmer. Source : letraindemanu sur Canalblog.

Emmanuel

Cet article a été rédigé en toute indépendance éditoriale et ne revêt aucun caractère publicitaire. Les marques et produits cités, les caractéristiques techniques, les disponibilités et les tarifs (au 25 novembre 2108) sont communiqués à titre strictement informatif et sont susceptibles d'évolutions et de modifications. Les hyperliens ne sont accessibles qu'à partir du blog.
[1] Le terme " artisan " désigne ici tous les acteurs économiques à petite structure juridique : artisans, auto-entrepreneurs, TPE, PME.
Marklin Ho digital MS2 voie K
Avatar de l’utilisateur
Manu93
Fécond
 
Messages: 733
Inscrit le: Lun 27 Fév 2017, 19:45
Localisation: Seine-Saint-Denis
Âge: 53
Echelle pratiquée: Ho 3R
Prénom: Manu

Précédent

Retour vers Clés pour le train miniature

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Maraudeur42 et 11 invité(s)