Les mystères du CV29

Les commandes numériques du réseau (appelées à tort "digitales") sont l'avenir du train miniature. Mais comment choisir, comment sauter le pas, avec ou sans ordinateur ? Autant de questions dont les réponses se trouvent dans l'expérience des uns et des autres…

Modérateur : MOD

Avatar du membre
pewky
Papotier
Messages : 116
Enregistré le : dim. 29 mars 2009, 21:31
Echelle pratiquée : HO/OO
Prénom : Luc
Club : Ulster Model Railway Club
Site Internet : https://www.facebook.com/LucBelaidMiniatureWorld?ref=hl
Âge : 43

Les mystères du CV29

Message par pewky » mar. 26 mai 2015, 16:03

Bonjour,

Je ne comprends pas trop ce que sont les bits du CV 29. J'ai une console dynamis qui ne lit pas les CV et je voudrais être certain de bien comprendre avant d'entreprendre toute programmation.

Le decoder est un Lenz j'ai le manuel sous les yeux mais ce n'est pas clair.
Il semblerai que mon décoder soit configure que pour les adresses a 4 chiffres or je n'utilise généralement que les adresses de base (2 chiffres).

Ce n'est pas un gros pb en soit mais j'aime bien quand tout est uniformise.

Je ne comprends non plus ce concept de deux adresses pour une loco.

Merci d'avance

Luc
Luc
@class2376

Avatar du membre
alain355
Intarissable !
Messages : 3659
Enregistré le : dim. 18 sept. 2005, 11:36
Echelle pratiquée : HO Europe & US, DCC
Prénom : Alain
Club : CCAC Conflans 78
Site Internet : http://www.club-ccac.fr/
Localisation : RUEIL
Âge : 64

Re: Les mystères du CV29

Message par alain355 » mar. 26 mai 2015, 17:07

Bonjour Luc

Le CV29 décrit:
:arrow: a quel type de commande répond ta lok (analogique, DCC, les 2),
:arrow: Si la lok roule Cabine 1 en Avant ou Cabine 1 en arrière,
:arrow: si l'adresse auquel tu causes est courte (1 a 99 en général, 1 à 127 pour quelques centrales), ou longue (128 à 9999),
:arrow: si le protocole RailCom (le décodeur renvoie des infos à la centrale, par exemple son adresse) est actif ou pas,
:arrow: si le nombre de crans de vitesse entre 0 et a Fond est de 14, 28 ou 128,
:arrow: enfin s'il faut appliquer une courbe de vitesse personnalisée, ou bien en 3 points (mini, max, moyenne).

Concernant l'adresse de la lok elle meme, celle ci peut etre rangée à plusieurs endroits (au moins 1, jusqu'à 3). C'est le CV29 qui va permettre de savoir laquelle utiliser:
:arrow: l'adresse par défaut est dans le CV1. C'est une adresse courte, de valeur 3 en général.
:arrow: si tu veux faire une Unité Multiple (UM), la plupart des décodeurs offre une adresse d'UM dans le CV19. Il est à 0 par défaut. Dès que le CV19 est différent de 0, la lok ne répond plus qu'à cette adresse.
:arrow: Enfin, comme 99 adresses ce n'est pas assez pour tous les modélistes, et surtout comme les américains numérotent leur lok sur 4 chiffres, il a été ajouté une 3eme adresse, dite adresse longue. Celle-ci est rangée dans les CV 17 et 18.

Comment ca fonctionne tout cela ?
La centrale envoie un ordre au décodeur avec une adresse, un sens de marche et un cran de vitesse.
1) en premier, si le CV19 existe dans le décodeur, et que sa valeur correspond à cette adresse, il envoie au moteur l'ordre de vitesse qui va bien. Au passage il se fiche des ordres qui pourraient être envoyés à l'adresse du CV1 ou des CV17-18.
2) si le CV19 est à 0 ou n'existe pas, et que le CV29 est paramétré pour une adresse courte, si la centrale envoie un ordre à l'adresse mémorisée dans le CV1 du décodeur, celui-ci envoie au moteur l'ordre de vitesse qui va bien. Au passage, il se fiche des ordres qui pourraient être envoyés à l'adresse longue des CV17-18.
3) Enfin dernier cas avec le CV19 à 0 ou inexistant, le CV29 paramétré pour une adresse longue et la centrale qui cause a l'adresse longue des CV17-18, dans ce cas le décodeur envoie au moteur l'ordre de vitesse qui va bien, et ignore ce qui est mémorisé dans le CV1.

Voila j'espère que c'est assez clair.

Enfin ton décodeur Lenz est livré par défaut en adresse courte 3.
ci dessous extrait d'une notice Lenz:
Image
Au passage, note que Lenz utilise Multitraction pour UM, et adresse étendue pour adresse longue.
Fichiers joints
Lenz CV1.png
CCAC Un club sympa

Avatar du membre
Deimos_epIV
Intarissable !
Messages : 9683
Enregistré le : ven. 23 déc. 2011, 21:25
Echelle pratiquée : HO/DCC
Prénom : Claude
Club : MMF
Localisation : Montpellier (34)
Âge : 62

Re: Les mystères du CV29

Message par Deimos_epIV » mar. 26 mai 2015, 21:30

Hello,

Je complète la réponse d'Alain, en plus "technique", à propos de la CV29.

Le bit 0 permet d'inverser dans le décodeur le sens de marche par rapport à celui émis par la centrale. Ce bit 0 a la valeur décimale 0 (sens de la centrale) ou 1 (sens inversé).

Le bit 1 permet de définir comment est transmis la fonction F0 (ou FL). On a coutume de parler de pas de vitesse mais en fait il s'agit bien de la façon dont est transmis l'état de cette touche de fonction. Si ce bit est à 0, l'état de F0 est transmis dans la trame de la vitesse. Si ce bit est à 1 cet état est transmis avec celui des touches F1 à F4. Il faut le mettre à 1 pour les pas de vitesse 28 et 128. Ce bit 1 a la valeur décimale 0 ou 2 (pour l'activer).

Le bit 2 permet d'activer ou non le mode de fonctionnement alternatif défini dans la CV12. En général ce mode alternatif est le mode analogique. Ce bit 2 a la valeur décimale 0 ou 4 (pour l'activer).

Le bit 3 permet d'activer le mode de communication bidirectionnel entre el décodeur et la centrale c'est à dire RailCom. Ce bit 3 a la valeur décimale 0 ou 8 (pour l'activer).

Le bit 4 permet d'activer la courbe de vitesse multi points définie par les CV66 à CV95. A zéro une courbe en 3 points est utilisée, comme l'a expliqué Alain (définie par les CV2, CV5 et CV6). Ce bit 4 a la valeur décimale 0 ou 16 (pour l'activer).

Le bit 5 permet de définir le mode d'adressage comme l'a aussi expliqué Alain. Ce bit 5 a la valeur décimale 0 (utilisation de l'adresse primaire en CV1) ou 32 (adresse étendue définie dans les CV17 et CV18).

Le bit 6 n'est pas implémenté et le bit 7 concerne les décodeurs d'accessoires.

Concrètement, si on veux;
- Conserver le sens de marche original le bit 0 devra être à 0.
- Si on utilise un pas de vitesse de 28 ou 128 le bit 1 devra être à 1.
- Si on utilise une adresse longue (étendue) le bit 5 devra être mis à 1.

Tout les autres bit restent à zéro.

Il faudra donc écrire dans la CV29 la valeur 2 (bit 1 à 1) + 32 (bit 5 à 1) = 34. En d'autres termes la valeur décimale finale de la CV29 est la somme des valeurs décimales de chaque bit à activer (à mettre à 1).
Amicalement

Avatar du membre
pewky
Papotier
Messages : 116
Enregistré le : dim. 29 mars 2009, 21:31
Echelle pratiquée : HO/OO
Prénom : Luc
Club : Ulster Model Railway Club
Site Internet : https://www.facebook.com/LucBelaidMiniatureWorld?ref=hl
Âge : 43

Re: Les mystères du CV29

Message par pewky » mer. 27 mai 2015, 01:17

Merci beaucoup a vous deux. Tres interessant tout cela.je vais remettre tout a zero et partir de la. Aussi vais je des demain m acheter un beau cahier tout neuf pour repertorier locomotives - marques decodeurs - adresse - reglages.
j imagine qu il doit avoir sur l interweb des "calculateurs" pour le CV29.
ce CV est un coquin
Luc
Luc
@class2376

Avatar du membre
Xavier.Geillon
Débordant
Messages : 3322
Enregistré le : jeu. 23 mars 2006, 10:18
Echelle pratiquée : I,H0,Z
Prénom : Xavier
Club : CeFeG - Genève
Site Internet : http://geillon.pagesperso-orange.fr/
Localisation : Gex
Âge : 45
Contact :

Re: Les mystères du CV29

Message par Xavier.Geillon » mer. 27 mai 2015, 08:07

pewky a écrit : j imagine qu il doit avoir sur l interweb des "calculateurs" pour le CV29.
Luc
Oui la: http://geillon.pagesperso-orange.fr/ho/ ... m#progbits
xavier.geillon@orange.fr

MCPA13
Papotier
Messages : 116
Enregistré le : mar. 05 août 2014, 10:12
Echelle pratiquée : HO
Site Internet : http://www.rt2c.net

Re: Les mystères du CV29

Message par MCPA13 » mer. 27 mai 2015, 08:10

Bonjour,

Ci-dessous un lien vers une page dans laquelle se trouve un document expliquant comment calculer le CV 29

http://www.rmcctrainsho.net/le-digital.html

Cliquer sur "Les variables de Configuration (Cv)."

Amicalement
Philippe

Avatar du membre
12035
Démonstratif
Messages : 1526
Enregistré le : lun. 08 déc. 2008, 13:20

Re: Les mystères du CV29

Message par 12035 » mer. 27 mai 2015, 08:58

Slt,
Merci pour les liens
@+
12035

Avatar du membre
pewky
Papotier
Messages : 116
Enregistré le : dim. 29 mars 2009, 21:31
Echelle pratiquée : HO/OO
Prénom : Luc
Club : Ulster Model Railway Club
Site Internet : https://www.facebook.com/LucBelaidMiniatureWorld?ref=hl
Âge : 43

Re: Les mystères du CV29

Message par pewky » mer. 27 mai 2015, 13:55

Digitrax a une app en anglais pour Android/OS gratuit pour différents calculs de CVs.
En fait je crois que je vais écrire les valeurs dans un tableau sur papier ce n'est pas si complique que cela.

Ai-je rêvé ou si l'on veut utiliser une adresse a 4 chiffres il faut programmer les CV17 et 18?


Merci encore a tous voila un mystère résolu.

Luc
Luc
@class2376

Avatar du membre
Xavier.Geillon
Débordant
Messages : 3322
Enregistré le : jeu. 23 mars 2006, 10:18
Echelle pratiquée : I,H0,Z
Prénom : Xavier
Club : CeFeG - Genève
Site Internet : http://geillon.pagesperso-orange.fr/
Localisation : Gex
Âge : 45
Contact :

Re: Les mystères du CV29

Message par Xavier.Geillon » mer. 27 mai 2015, 14:28

pewky a écrit :Digitrax a une app en anglais pour Android/OS gratuit pour différents calculs de CVs.
En fait je crois que je vais écrire les valeurs dans un tableau sur papier ce n'est pas si complique que cela.

Ai-je rêvé ou si l'on veut utiliser une adresse a 4 chiffres il faut programmer les CV17 et 18?
Attention au tableau manuel: Lenz numerote ses CV de manière différente des autres constructeurs (voir le lien sur ma page).
Lenz compte ses bits de 0 à 7 alors que les autres fabricants comptent leurs bits de 1 à 8 (comme dans les explications données par Deimos_epIV)

Sinon pour les adresses longues, il faut effectivement tripoter les CV17 et 18, mais une bonne centrale le fait automatiquement quand on lui demande de rentrer une adresse longue dans le décodeur. (Je n'utilise quasi que des adresses longues et je ne sais absolument pas les calculer ).

Tu peux utiliser "Decodeur Pro" de la suite JMRI qui te permet de dresser un inventaire de tes machines ainsi que le paramétrage des décodeurs; il calcule aussi les CV 17/18 en fonction de l'adresse longue désirée et peut fonctionner hors ligne, sans connexion à la centrale.
xavier.geillon@orange.fr

Avatar du membre
alain355
Intarissable !
Messages : 3659
Enregistré le : dim. 18 sept. 2005, 11:36
Echelle pratiquée : HO Europe & US, DCC
Prénom : Alain
Club : CCAC Conflans 78
Site Internet : http://www.club-ccac.fr/
Localisation : RUEIL
Âge : 64

Re: Les mystères du CV29

Message par alain355 » mer. 27 mai 2015, 17:36

pewky a écrit :Digitrax a une app en anglais pour Android/OS gratuit pour différents calculs de CVs.
En fait je crois que je vais écrire les valeurs dans un tableau sur papier ce n'est pas si complique que cela.
Ai-je rêvé ou si l'on veut utiliser une adresse a 4 chiffres il faut programmer les CV17 et 18?
Luc
Tu t'embetes pour rien, ta Dynamis sait écrire les adresses longues toute seule dans les CV17-18, cf le mode d'emploi pages 9/10/11 ICI

L'appli Android Digitraxx Toolbox marche bien en effet tant pour les adresses longues que pour le CV29, mais Digitraxx oblige:
:arrow: pour le CV29, elle oublie le RailCom (pas utilisé aux USA) :mort:
:arrow: elle sait paramétrer les CV 21/22(mapping Digitraxx des fonctions en UM) et 61/62/63, mais je ne pense pas que le paramétrage Digitraxx soit applicable a d'autre marques/modèles de décodeurs.
CCAC Un club sympa

Avatar du membre
Deimos_epIV
Intarissable !
Messages : 9683
Enregistré le : ven. 23 déc. 2011, 21:25
Echelle pratiquée : HO/DCC
Prénom : Claude
Club : MMF
Localisation : Montpellier (34)
Âge : 62

Re: Les mystères du CV29

Message par Deimos_epIV » mer. 27 mai 2015, 18:52

Il n'est pas bien difficile de calculer "à la main" la valeur des CV17 et CV18:

X = Partie entière de <Adresse> / 256.
CV17 = X + 192.
CV18 = <Adresse> - (X * 256).


Exemple pour l'adresse 1001:
X = Partie entière de 1001 / 256 (3,91015625) = 3
CV17 = 3 + 192 = 195.
CV18 = 1001 - 768 (3 * 256) = 233

Ne pas oublier de mettre le bit 5 de CV29 à 1 ;)
Amicalement

Avatar du membre
Xavier.Geillon
Débordant
Messages : 3322
Enregistré le : jeu. 23 mars 2006, 10:18
Echelle pratiquée : I,H0,Z
Prénom : Xavier
Club : CeFeG - Genève
Site Internet : http://geillon.pagesperso-orange.fr/
Localisation : Gex
Âge : 45
Contact :

Re: Les mystères du CV29

Message par Xavier.Geillon » mer. 27 mai 2015, 19:00

Deimos_epIV a écrit :Il n'est pas bien difficile de calculer "à la main" la valeur des CV17 et CV18:
Je refuse par principe !
Monkey work! (c'est le boulot d'un calculateur stupide)
xavier.geillon@orange.fr

Avatar du membre
Deimos_epIV
Intarissable !
Messages : 9683
Enregistré le : ven. 23 déc. 2011, 21:25
Echelle pratiquée : HO/DCC
Prénom : Claude
Club : MMF
Localisation : Montpellier (34)
Âge : 62

Re: Les mystères du CV29

Message par Deimos_epIV » mer. 27 mai 2015, 19:02

Il faut toujours savoir le faire "à l'ancienne"!

Ca me rappelle un pilote d'Etampe qui s'était vaché parce qu'il ne savait plus où il était... Son GPS était tombé en panne!! Juste la honte...
Modifié en dernier par Deimos_epIV le mer. 27 mai 2015, 19:05, modifié 1 fois.
Amicalement

Avatar du membre
alain355
Intarissable !
Messages : 3659
Enregistré le : dim. 18 sept. 2005, 11:36
Echelle pratiquée : HO Europe & US, DCC
Prénom : Alain
Club : CCAC Conflans 78
Site Internet : http://www.club-ccac.fr/
Localisation : RUEIL
Âge : 64

Re: Les mystères du CV29

Message par alain355 » mer. 27 mai 2015, 19:05

En fouillant sur le web on trouve plein de pages qui les calculent, j ai meme retrouve un excel qui le fait. :siffle: :mrgreen:
CCAC Un club sympa

Avatar du membre
PJRo
Zé cru voir un rominet!
Messages : 14113
Enregistré le : lun. 15 août 2005, 17:45
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Pascal
Club : MSL (MecSuperLent)
Site Internet : http://ferromodelnumdcc.monsite-orange.fr/
Âge : 63

Re: Les mystères du CV29

Message par PJRo » jeu. 28 mai 2015, 14:20

J'avais commis, il y a quelques temps, d'autres explications en plus ludique :

Allez, je vous redonne ce "tuyau" écrit AILLEURS en mars 2009 (mais le lien existe ICI).

Il y a bien longtemps, je connus un jeune garçon. Il était d'un caractère vif et emporté mais, finalement, c'était un bon bougre qui ne demandait qu'à se rendre utile. Aussi, je le pris pour disciple et l'appelais affectueusement "Petit Scarabé".
Un jour, il me dit :"Dis-moi, Grande Montagne, (c'était le surnom qu'il me donnait), dis-moi, je n'y comprends rien au digital. Pourquoi on appelle ça comme ça ? Comment ça fonctionne ? Pourquoi … Pourquoi… Pourquoi… ?".
- "STOOOOOPPPP !!!" Lui répondis-je. "Prenons les choses par le bon bout et tu verras, Petit Scarabé, que, finalement, le numérique, car, en français ça s'appelle comme cela, c'est très simple. Juste une affaire de 0 ou de 1 ou bien, si tu préfères, de ouis ou de nons".
- "Le numérique, dans nos petits trains, c'est en fait de l'informatique de base. Et, un ordinateur, à la base, c'est bête comme chou, le seul critère sur lequel il nous dépasse, nous les humains, et encore n'en sommes-nous plus très sûr maintenant, c'est la vitesse d'exécution.
Et nos décodeurs sont des ordinateurs de base. Le seul critère qui les rend attrayant pour nos activités modélistes c'est leur miniaturisation.
Ceci posé, voyons comment il faut dialoguer avec eux. Nous disposons d'un outil un peu plus élaboré qu'on appelle une centrale munie d'une interface homme-machine constituée de boutons divers disposés sur un clavier fixe ou bien mobile. C'est au travers de ce clavier et grâce à un protocole différent suivant les marques que l'on va dialoguer avec les décodeurs".
- "Oui, Grande montagne, je sais déjà tout ça. Mais, ce que je ne comprends pas, c'est tous ces nombres qu'on rentre dans des machins qu'ils appellent variables de configuration (CV) ! ".
- "Justement, Petit Scarabé ! C'est cela que je veux t'expliquer".
- "Au commencement (de l'informatique j'entends) il n'y avait que le "0" et le "1". L'ordinateur est bête par nature, je te l'ai dis ! Et, l'humain conversait avec lui par l'intermédiaire d'interrupteurs qui, lorqu'ils étaient levés ou baissés envoyaient ou non un courant dans des mémoires élémentaires. C'est toujours vrai pour tous les ordinateurs de la création, mais l'humain, fainéant par nature a inventé un système plus rapide et plus facile pour lui. Il converse avec l'ordinateur avec des nombres décimaux puisque c'est le système le plus répandu sur notre planète du XXe puis du XXIe siècle (à par quelques "attardés" nommés anglo-saxons ! ). Il n'y a plus que les informaticiens (personnages encore plus bizarres que des anglo-saxons) pour converser avec leurs ordinateurs dans des systèmes "exotiques" comme l'octal ou l'hexadécimal".
- "Revenons à nos moutons : Nos décodeurs ne comprennent donc que le "0" ou le "1".
- "Ils sont vraiment binaires ! "Dit Petit Scarabé.
- "Tu l'as dit ! " Lui rétorquais-je. "Il s'agit en effet du langage binaire. Employé aux premiers temps par les informaticiens".
- "Notre écriture actuelle courante des nombres est basée sur des puissances de "10". Losque tu écris un nombre quelconque, par exemple "1857", en réalité tu écris : une fois 1000 (soit 10 à la puissance 3) plus huit fois 100 (10 à la puissance 2) plus cinq fois 10 (10 à la puissance 1) plus sept fois 1 (10 à la puissance 0). Et bien, pour les ordinateurs basiques que sont nos décodeurs c'est la même chose mais en base 2. En binaire, donc ! ".
- "Je ne comprends toujours pas, Grande Montagne ! " Répliqua Petit Scarabé.

- "Je poursuis". Dis-je.

- "Si tu veux dire à un ordinateur de "faire ceci", "ne pas faire cela", "allumer cette lampe", "ne pas allumer celle-là"? le plus simple c'est de lui dire "envoie du courant ici, n'en envoie pas là, etc…". Et ça, on peut lui dire, par une suite de "0" ou de "1" que, pour plus de facilité, on va regrouper par paquets de huit (les octets). Chaque "fonction" matérialisée par un "1" ou un "0" suivant quelle est activée ou pas s'appellera un "BIT". Non, c'est pas cochon, c'est un sigle anglo-saxon (toujours eux !) commençant par "Binary". Comme on parle à notre ordinateur élémentaire à l'aide de nombres, le système s'appelle "numérique". Tu auras remarqué que dans les dessins animés (nés aux USA), les personnages n'ont que 2 doigts en plus du pouce. C'est sûrement pour ça que les anglo-saxons disent "digital" pour "numérique" ils comptent en binaire sur 2 de leurs doigts !"
- "Tout ceci est bien beau, Grande Montagne. Mais je ne comprends toujours pas le rapport avec mes décodeurs".
- "Tu vas comprendre ! Ne sois pas si impatient ! Pour un humain, ce n'est pas facile de "parler" en binaire. Il n'y est pas habitué et, les nombres, exprimés en binaire sont tout de suite très longs. Aussi, avec ta centrale, quand tu "parles" à ton décodeur, tu lui "parles" en décimal et c'est la centrale qui traduit ce que tu "dis". Mais, j'imagine que tu veux être sûr de lui transmettre ce que tu veux réellement ?"
- "Bien sûr, Grande Montagne"
- "Certaines centrales permettent de "parler" directement en binaire aux décodeurs et, dans certains cas, c'est bien pratique. Cependant ce n'est pas la majorité et mon propos est justement de t'expliquer comment passer du binaire au décimal et inversement".
- "Enfin ! " Dit Petit Scarabé.
- "Un peu de respect pour ton Maître, tout de même !"
- "Pardonne-moi, Grande Montagne ! Mais je suis tellement impatient de découvrir ton secret !"
- "Et bien voilà : Comme je te l'ai déjà dis, nous écrivons couramment nos nombres en puissances de "10". Pour le binaire, ça fonctionne de la même manière, mais en puissances de 2. Par exemple, un octet (8 BITs) tel que "10011010" (tu vois que cela est déjà très long à écrire) signifie en fait : une fois 2 puissance 7 plus zéro fois 2 puissance 6 plus zéro fois 2 puissance 5 plus une fois 2 puissance 4 plus une fois 2 puissance 3 plus zéro fois 2 puissance 2 plus une fois 2 puissance 1 plus zéro fois 2 puissance 0".
- "Waouuuu ! C'est super compliqué, ton truc, Grande Montagne ! "
- "Pas tant que cela, Petit Scarabé. Tu sais, qu'en français courant (donc en base 10) 2 puissance 0 c'est égal à 1, 2 puissance 1 égale 2, 2 puissance 2 égale 4, 2 puissance 3 égale 8, 2 puissance 4 égale 16, 2 puissance 5 égale 32, 2 puissance 6 égale 64, 2 puissance 7 égale 128. Fort de cela, la conversion d'un nombre binaire en décimal est très simple et se résume à additionner quelques-uns de ces 8 nombres décimaux.
Ainsi notre "10011010" égale "128+16+8+2" soit "154" en décimal. C'est déjà plus simple, non ? Et c'est ce nombre que l'on adressera à une des CV de notre décodeur ce qui permettra de lui donner huit ordres différents en même temps".
- "C'est quand même compliqué, Grande Montagne ! Je ne pourrais jamais retenir la valeur de chacune des puissances de 2 et calculer de tête la conversion en décimal ! "
- "C'est bien vrai que l'humain est fainéant ! Voyons, pour les puissances de 2 c'est très facile, il suffit de multiplier par 2 la puissance immédiatement inférieure ! Quant au calcul de conversion, Windows, dans sa grande bonté est toujours ton ami puisqu'il met à ta disposition, dans ton PC une calculatrice scientifique qui fait la conversion pour toi ! "
- "Grande Montagne, puis-je me permettre de résumer pour voir si j'ai bien tout compris ? "
- "Bien sûr, Petit Scarabé, je t'en prie ! "
- "Voilà : Je veux configurer une CV qui, d'après la notice de mon décodeur permet de commander la fonction A, la fonction B, de basculer ou non en mode manœuvre, de basculer en mode 14 ou 128 pas. C'est donc une CV à 4 BIT".
- "Bien, Petit Scarabé, je vois que tu as bien assimilé la première partie de mon explication".
- "Maintenant, je veux que la fonction A puisse être activée, pas la fonction B, je veux pouvoir activer le mode manœuvre et commander mon moteur en 128 pas. Le nombre binaire correspondant est-il "1011" ?"
- "A priori non, Petit Scarabé, car l'informatique a, en grande partie été développée par des mathématiciens et des anglo-saxons, donc, on compte à l'envers ! Ta fonction A sera commandée par le BIT "0", la B par le BIT "1", etc… Ton nombre binaire est donc : "1101". Pour compliquer un peu les choses, certains fabricants comptent les BITs à partir de 1 au lieu de zéro !
- "Ensuite, j'ouvre la calculatrice de Windows et je tape "1101" sur mon clavier puis, je clique sur le bouton binaire ?"
- "Non, Petit Scarabé. Tu ouvres la calculatrice de Windows en mode scientifique, tu cliques d'abord sur "binaire", tu entres "1101" au clavier et tu cliques sur "décimal". Ton nombre s'affiche alors en décimal. C'est ce nombre que tu entreras dans la CV que tu veux configurer. Tu vois, maintenant, c'est simple".
- "En effet, Grande Montagne. Expliqué comme cela, c'est simple. Grand merci à Toi, je vais pouvoir enfin configurer mes décodeurs en connaissance de cause sans faire appel à tout bout de champ à des inconnus qui me diront, sans m'expliquer pourquoi il faut mettre "7" dans la CV #29 et "64" dans la CV#52 et, surtout, sans passer en permanence pour un ignare. Qui sait, je pourrais même peut-être leur apprendre quelque-chose, au bout du compte !".

Répondre