Au sommaire de FERROVISSIME n°91 Janvier Février 2018

Retrouvez ici les discussions passionnées sur les anciens numéros de la revue !

Modérateur : MOD

Répondre
JH LAVIE
Dingue d'autorails
Messages : 2665
Enregistré le : jeu. 08 sept. 2005, 14:43

Au sommaire de FERROVISSIME n°91 Janvier Février 2018

Message par JH LAVIE » dim. 10 déc. 2017, 23:40

Image


Au sommaire :

Histoire au présent
_ Les Z 5300 tirent leur révérence

TRÉSORS D’ARCHIVES
EVOLUTION DES LIVREES DU MATERIEL ROULANT 1945-1955

COMMENT ÇA MARCHE
La réforme des structures de la SNCF de 1973

STARS DU RAIL
LA LIGNE 4, BASTION DE LA VAPEUR
ET DES PROTOS DIESEL

Les portraits du rail

Les 241 A DE L'EST ET DE L’OUEST

Le monde des cheminots
CŒUR DE MÉTIER
Du roulement mixte à la spécialisation

GARES & INSTALLATIONS
Comment fonctionne une halle SERNAM ?

MATÉRIEL ROULANT D’HIER
La formidable métamorphose du parc
Les X 2800, le must des autorails

DES TRAINS SOUS LA LOUPE
Les longs trains lourds des 2D2 5400 et 5500

Parution prévue le 21 décembre 2017


Image

Image


Image
Fichiers joints
01FME91.jpg
28-29_FME91-1.jpg
62-67_FME91.jpg
68-73_FME91.jpg

Avatar du membre
Picard
Intarissable !
Messages : 4658
Enregistré le : dim. 15 avr. 2012, 14:21
Echelle pratiquée : HO,HOe
Prénom : Fred
Club : Méclents.....
Localisation : Picardie sud
Âge : 52

Re: Au sommaire de FERROVISSIME n°91 Janvier Février 2018

Message par Picard » sam. 23 déc. 2017, 18:43

Reçu aujourd'hui, superbe numéro pour bien commençait la nouvelle année :D
Lille,Sedan,Meursault 2019

Avatar du membre
Nicolas Novel-Catin
Fécond
Messages : 585
Enregistré le : sam. 28 mars 2015, 19:39
Echelle pratiquée : H0 et H0e
Prénom : Nicolas
Club : CFBS, VFV, APPEVA et ARF

Re: Au sommaire de FERROVISSIME n°91 Janvier Février 2018

Message par Nicolas Novel-Catin » dim. 07 janv. 2018, 16:33

Je viens de finir de lire le "portrait du rail" sur les 241 A. Très intéressant, mais dommage qu'il n'y ait pas de point détaillé sur les livrées : quand ont-elles reçues la livrée verte et quelles zones étaient concernées ?
Autre point, les tabatières et poids supplémentaires sur les roues motrices, bien visibles sur la 65, concernent-ils d'autres machines ou ont-ils été rajoutés en 1996-97 ?
Merci d'avance de vos réponses !
Vapeur en vrai & modélisme

Avatar du membre
Nicolas Novel-Catin
Fécond
Messages : 585
Enregistré le : sam. 28 mars 2015, 19:39
Echelle pratiquée : H0 et H0e
Prénom : Nicolas
Club : CFBS, VFV, APPEVA et ARF

Re: Au sommaire de FERROVISSIME n°91 Janvier Février 2018

Message par Nicolas Novel-Catin » dim. 07 janv. 2018, 20:59

Au sujet de l'article sur le SERNAM, comment faisait-on si le "côté à ouvrir" d'un wagon se retrouvait contre le mur, de l'autre côté du quai de la halle ?
Merci d'avance pour votre réponse !
Vapeur en vrai & modélisme

JH LAVIE
Dingue d'autorails
Messages : 2665
Enregistré le : jeu. 08 sept. 2005, 14:43

Re: Au sommaire de FERROVISSIME n°91 Janvier Février 2018

Message par JH LAVIE » dim. 07 janv. 2018, 21:32

Nicolas Novel-Catin a écrit :Au sujet de l'article sur le SERNAM, comment faisait-on si le "côté à ouvrir" d'un wagon se retrouvait contre le mur, de l'autre côté du quai de la halle ?
Merci d'avance pour votre réponse !
:D Cela arrivait parfois.Le fautif (gare d'expédition) n'était évidemment pas félicité. Il fallait alors tourner le wagon, soit sur le pont tournant d'un dépôt ou d'une annexe traction (il en restait à l'époque), soit en empruntant un triangle. Ceci dit, il y avait beaucoup d'autres véhicules à tourner: des voitures restaurant, par exemple qui ne roulaient pas dans n'importe quel sens surtout si une voiture de 1re à couloir central devait lui être accouplée pour augmenter sa capacité. Ou encore, un ambulant postal mixte (par exemple tranche 00 47 400) dont la salle de tri devait être placée à un bout déterminé par rapport à une allège ou à l'inverse, la partie "allège" devait être tournée contre un ambulant.
Dans un centre de formation "voitures", composant les trains de voyageurs d'une grande gare parisienne, il fallait une vacation quotidienne au dépôt le plus proche pour "virer" les "mal tournés".
Pour les wagons, c'était bien plus rare.

JH LAVIE
Dingue d'autorails
Messages : 2665
Enregistré le : jeu. 08 sept. 2005, 14:43

Re: Au sommaire de FERROVISSIME n°91 Janvier Février 2018

Message par JH LAVIE » dim. 07 janv. 2018, 21:48

Nicolas Novel-Catin a écrit :Je viens de finir de lire le "portrait du rail" sur les 241 A. Très intéressant, mais dommage qu'il n'y ait pas de point détaillé sur les livrées : quand ont-elles reçues la livrée verte et quelles zones étaient concernées ?
Autre point, les tabatières et poids supplémentaires sur les roues motrices, bien visibles sur la 65, concernent-ils d'autres machines ou ont-ils été rajoutés en 1996-97 ?
Merci d'avance de vos réponses !
Comme déjà dit, il faudrait pourvoir consulter les livrets des ateliers de peinture de l'époque et ceci, pour chaque machine. Jean Florin m'avait dit un jour que sur la Région Est, les locomotives à vapeur après 1938 avaient d'abord été majoritairement noires, puis vers 1950, quasiment soit entièrement vertes soit entièrement noires avant de devenir, vers 1960, soit vert et noir, soit noires .

Les photos en couleurs (prises entre 1958 et 1956) que j'ai sélectionnées pour ce Portrait, montrent des 1-241A soit patinées (et il est alors difficile de se prononcer entre le noir et le vert) soit vert - souvent y compris les écrans - avec boite à fumée noire et chaudière indéfinissable (probablement verte???). Beaucoup de filets rouges aussi, notamment sur les écrans pare-fumée quand ils sont verts.

Toutefois, attention à ne pas généraliser : voir, dans le même numéro de Ferrovissime en page 10/11, la cas général d'une Superpacific Nord et... un peu plus loin, page 13, le cas particulier d'une autre Superpacific radicalement différente. Donc, méfiance !

Pour la seconde question, je n'en ai aucune idée et je ne suis pas un spécialiste de la technique "vapeur"... contrairement à Nicolas Novel Catin qui me pose cette question et qui, lui, est un spécialiste et un bon mécano qui a bien souvent remorqué le train que j'empruntais en Bais de Somme ! :D

Avatar du membre
Anjou 49
Communicatif
Messages : 868
Enregistré le : dim. 03 févr. 2013, 16:58
Echelle pratiquée : HO HOm
Prénom : Michel
Club : Méclents
Localisation : ANGERS
Âge : 71

Re: Au sommaire de FERROVISSIME n°91 Janvier Février 2018

Message par Anjou 49 » dim. 07 janv. 2018, 21:53

Bonsoir
Tres bien cette nouvelle présentation du sommaire .Cela permet de bien visualiser les differents articles
Cordialement

Avatar du membre
Castle class
Intarissable !
Messages : 5152
Enregistré le : mar. 09 janv. 2007, 22:58
Club : REV
Localisation : Oise
Âge : 67

Re: Au sommaire de FERROVISSIME n°91 Janvier Février 2018

Message par Castle class » lun. 08 janv. 2018, 00:50

L'expédition de wagons avec "coté à ouvrir" était très vivement déconseillé au SERNAM.
Il faut préciser que les wagons utilisés possédaient une ouverture libre des portes de 2m70. La probabilité de charger un colis de messageries présentant des cotes d'encombrement pouvant obstruer la porte était quasi nulle.
En cas de nécessité absolue, l'itinéraire devait être étudié précisément, en relation avec la cellule transport locale et le centre destinataire devait être impérativement préavisé.
Nicolas Novel-Catin a écrit :Je viens de finir de lire le "portrait du rail" sur les 241 A.
...
Autre point, les tabatières et poids supplémentaires sur les roues motrices, bien visibles sur la 65, concernent-ils d'autres machines ou ont-ils été rajoutés en 1996-97 ?
Merci d'avance de vos réponses !


D'après beaucoup de photo d'époque, on peut déduire que la 241.001, les 241.002 à 021 EST, ainsi que les 241-001 à 039 ETAT possédaient les tabatières sur la chaudière à l'origine. Seuls le dernier lot de chaque compagnie (241.022 à 041 EST et 241-040 à 049 ETAT) ne les avaient pas.

En tout cas, pendant la guerre, les tabatières sont démontées et n'ont pas été remontées après... Sauf sur la 65 lors de son arrivée en Suisse.

Pour les poids supplémentaires, les photos semblent indiquer qu'ils ont été montés à partir de 1955/56 mais je n'ai pas d'indication sur une éventuelle généralisation. La 241 A 65 possédait déjà les poids supplémentaires quand elle était utilisée comme chaudière fixe à Chaumont.
Lionel

Répondre