Au sommaire de Ferrovissime 87 / mai - juin 2017

Retrouvez ici les discussions passionnées sur les anciens numéros de la revue !

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Elvis-Jagger-Abdul-Jabbar
Intarissable !
Messages : 3874
Enregistré le : mar. 14 févr. 2017, 23:37
Echelle pratiquée : De richter
Prénom : Antoine
Club : Indépendants associés
Localisation : Pays arverne
Âge : 35

Re: Au sommaire de Ferrovissime 87 / mai - juin 2017

Message par Elvis-Jagger-Abdul-Jabbar » sam. 29 avr. 2017, 10:06

Les locomotives belges et françaises utilisées ensemble via des accords tout a fait honnêtes , ça, c'était du chemin de fer utilisé intelligemment.

Avatar du membre
EC 64
Intarissable !
Messages : 15997
Enregistré le : lun. 21 janv. 2008, 12:13
Echelle pratiquée : H0 (ep IV-V)
Club : AFAC Paris
Site Internet : http://pagesperso-orange.fr/EC64
Localisation : PARIS (F)
Âge : 67

Re: Au sommaire de Ferrovissime 87 / mai - juin 2017

Message par EC 64 » dim. 07 mai 2017, 19:42

A propos des CC 40100, l'article reprend l'idée largement répandue d'une locomotive fragile et peu fiable. Cette idée ne se retrouve pas dans les statistiques, ces locomotives ont le plus haut parcours moyen mensuel du parc SNCF hors TGV avec plus de 22000 km (valeur arrêtée à la réforme).

A titre d'exemple, un document SNCF de 1974 indique un parcours mensuel moyen de 24000 km pour les CC 40100 lorsque les BB 15000 sont à 29200 km et les CC 6500 à 32500 km mais 21400 km pour les BB 16000 et 21100 km pour les BB 9200.
En ce qui concerne le taux d'incidents, celui-ci était en 1974 de 9,4 par million de km, il était de 14,7 pour les CC 21000, de 10,1 pour les BB 25500 mais de 67,5 pour les CC 25000.
EC 64, toujours en veille...

JH LAVIE
Dingue d'autorails
Messages : 2665
Enregistré le : jeu. 08 sept. 2005, 14:43

Re: Au sommaire de Ferrovissime 87 / mai - juin 2017

Message par JH LAVIE » dim. 07 mai 2017, 21:20

EC 64 a écrit :A propos des CC 40100, l'article reprend l'idée largement répandue d'une locomotive fragile et peu fiable. Cette idée ne se retrouve pas dans les statistiques, ces locomotives ont le plus haut parcours moyen mensuel du parc SNCF hors TGV avec plus de 22000 km (valeur arrêtée à la réforme).

A titre d'exemple, un document SNCF de 1974 indique un parcours mensuel moyen de 24000 km pour les CC 40100 lorsque les BB 15000 sont à 29200 km et les CC 6500 à 32500 km mais 21400 km pour les BB 16000 et 21100 km pour les BB 9200.
En ce qui concerne le taux d'incidents, celui-ci était en 1974 de 9,4 par million de km, il était de 14,7 pour les CC 21000, de 10,1 pour les BB 25500 mais de 67,5 pour les CC 25000.
:D En 1974, la série 40100 avait déjà une décennie derrière elle. Quant à l'idée des CC 40100, machines fiables ayant " le plus haut parcours moyen mensuel du parc SNCF hors TGV ", ce n'est pas l'impression que j'ai conservé d'un article de Daniel Brun - chef du dépôt de Paris-La Chapelle à l'époque des 40100 - paru dans le n°56 de Ferrovissime.

Cbr20007 sup. dem.

Re: Au sommaire de Ferrovissime 87 / mai - juin 2017

Message par Cbr20007 sup. dem. » lun. 08 mai 2017, 12:57

Bonjour,

ce qui m'a plu aussi dans ce numéro, c'est l’article sur les autorails standard et l'anecdote sur leur utilisation en autorails sanitaires. Ce point est repris dans "Autorails de France" tome 3. Donc ce sont les XA3142 et XA3145 qui ont été utilisés par l'armée d’occupation française en Sarre pour le transport des blessés et leur rapatriement sur Paris .

Pour information, l'armée américaine a utilisé aussi les rames allemandes réquisitionnées transformées en rames sanitaires pour le transport des blessés en Allemagne mais aussi en venant à Toul et à Verdun régulièrement (80th Medical Train Ambulance). Ce fut d'abord des rames VT04 puis plus tard des rames VT08. Elles portaient une livrée verte de service "Us Army".

Cordialement
Olivier

Avatar du membre
EC 64
Intarissable !
Messages : 15997
Enregistré le : lun. 21 janv. 2008, 12:13
Echelle pratiquée : H0 (ep IV-V)
Club : AFAC Paris
Site Internet : http://pagesperso-orange.fr/EC64
Localisation : PARIS (F)
Âge : 67

Re: Au sommaire de Ferrovissime 87 / mai - juin 2017

Message par EC 64 » lun. 08 mai 2017, 15:12

JH LAVIE a écrit :...
:D En 1974, la série 40100 avait déjà une décennie derrière elle. Quant à l'idée des CC 40100, machines fiables ayant " le plus haut parcours moyen mensuel du parc SNCF hors TGV ", ce n'est pas l'impression que j'ai conservé d'un article de Daniel Brun - chef du dépôt de Paris-La Chapelle à l'époque des 40100 - paru dans le n°56 de Ferrovissime.
Certes, le Chef d'établissement en charge de ces machines base son appréciation sur une vision globale et les 40100 connaissaient un taux d'immobilisation élevé (16,9 % en 1974) et un coût de maintenance de 1444 F par millier de km parcouru soit environ trois fois celui des BB 16000. Cependant, la maintenance, à priori soignée, de La Chapelle sur ses 40100 faisait qu'une fois en ligne, celles-ci ne connaissaient pas un taux d'incidents hors norme conduisant à des parcours mensuels parmi les plus élevés.
EC 64, toujours en veille...

Avatar du membre
C.Dufrenoy
Moules Frites !
Messages : 6326
Enregistré le : lun. 01 mai 2006, 12:26
Site Internet : http://www.amf87.fr
Localisation : Wavrin
Âge : 40

Re: Au sommaire de Ferrovissime 87 / mai - juin 2017

Message par C.Dufrenoy » mer. 10 mai 2017, 23:15

Je suis pour ma part un peu perturbé par la présence de 14100 à Délivrance au début des années 90. Dans mes très vagues souvenirs, les dernières que je pense avoir vu sur Don-Sainghin/Délivrance (itinéraire obligatoire ou presque depuis Lens) remonte au plus tard à 88, idem sur Delivrance/Fives par Haubourdin où je ne me souviens même pas en avoir vu, mais c'est très vague je n'avais que 9 ans en 88 mais je savais déjà bien les distinguer des 12000 :roll: Était-ce des roulements réguliers ou pour une occasion spéciale évoquée dans l'article?
Christophe DUFRENOY

Avatar du membre
fa57
Zorro est à rivets
Messages : 17034
Enregistré le : sam. 20 août 2005, 15:52
Localisation : ACAL

Re: Au sommaire de Ferrovissime 87 / mai - juin 2017

Message par fa57 » jeu. 11 mai 2017, 00:38

EC 64 a écrit :
Certes, le Chef d'établissement en charge de ces machines base son appréciation sur une vision globale et les 40100 connaissaient un taux d'immobilisation élevé (16,9 % en 1974) et un coût de maintenance de 1444 F par millier de km parcouru soit environ trois fois celui des BB 16000. Cependant, la maintenance, à priori soignée, de La Chapelle sur ses 40100 faisait qu'une fois en ligne, celles-ci ne connaissaient pas un taux d'incidents hors norme conduisant à des parcours mensuels parmi les plus élevés.
C'est la différence entre entretien préventif et entretien curatif
Ce qui compte c'est les 2 cumulés avec comme épée que le curatif vient après un incident.
J'étais aux WC :mdr:

Répondre