Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Au sommaire de Ferrovissime 84 novembre/décembre 2016

Retrouvez ici les discussions passionnées sur les anciens numéros de la revue !

Modérateur: MOD

Au sommaire de Ferrovissime 84 novembre/décembre 2016

Publié: Ven 07 Oct 2016, 22:10 
Image

Au sommaire :

Histoire au présent :
Nouvelle signalisation sur St Gervais/ Vallorcine
Transdev se retire de Thello

Montezà bord :
5-231 H : des Pacific au superlatif !
Puis-je circuler sans la connaissance de ligne ?
30 ans de banlieue pour des BB 8500 Grandes cabines

Les Portraits du rail :
Les locomotives électriques 3e rail ex-PLM de la Maurienne : 2BB2 3200, 2BB2 3300, 2CC2 3400, 1ABBA1 3500, 1ABBA1 3600, 1CC 3700, 1CC 3800, 1C 1001

Le monde des cheminots :
« Nanard », régulateur au PC de Montpellier
Questembert, une gare de caleçon de bains
Renault, un constructeur de draisines méconnu
La Région Méditerranée, pionnière de la diésélisation
Clap de fin pour les Eurocity Iris et Vauban


Image
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2612
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 14:43

Re: Au sommaire de Ferrovissime 84 novembre/décembre 2016

Publié: Sam 08 Oct 2016, 23:27 
JH LAVIE a écrit:Les Portraits du rail :
Les locomotives électriques 3e rail ex-PLM de la Maurienne : 2BB2 3200, 2BB2 3300, 2CC2 3400, 1ABBA1 3500, 1ABBA1 3600, 1CC 3700, 1CC 3800, 1C 1001


Image

:mrgreen:
By Jove !!
Avatar de l’utilisateur
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
 
Messages: 9759
Inscrit le: Jeu 29 Sep 2005, 23:34
Localisation: Leeds aka The North
Âge: 44
Echelle pratiquée: P87,0, avant 62
Club: Proto87, Protocab

Re: Au sommaire de Ferrovissime 84 novembre/décembre 2016

Publié: Lun 07 Nov 2016, 19:27 
Un grand cru c'tafaire acheté ce midi ... :applause:
Avatar de l’utilisateur
Rosedog
Intarissable !
 
Messages: 9886
Inscrit le: Mer 16 Août 2006, 10:49
Localisation: Nevers
Âge: 65
Echelle pratiquée: HO 58-85's
Prénom: Jean Mi

Re: Au sommaire de Ferrovissime 84 novembre/décembre 2016

Publié: Mer 09 Nov 2016, 23:48 
Ce qui serait bien, c'est d'avoir un HS avec tout les articles paru chez LR :siffle:
By Jove !!
Avatar de l’utilisateur
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
 
Messages: 9759
Inscrit le: Jeu 29 Sep 2005, 23:34
Localisation: Leeds aka The North
Âge: 44
Echelle pratiquée: P87,0, avant 62
Club: Proto87, Protocab

Re: Au sommaire de Ferrovissime 84 novembre/décembre 2016

Publié: Jeu 10 Nov 2016, 11:19 
Certaines revues l'ont fait comme le Chasse-marée , sous la forme d'un "renard" , qui était sur les bateaux , un recapitulatif de toutes les routes et caps suivis .
Boulot Kolossal , si tu n'as rien à faire Fox :!: :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Rosedog
Intarissable !
 
Messages: 9886
Inscrit le: Mer 16 Août 2006, 10:49
Localisation: Nevers
Âge: 65
Echelle pratiquée: HO 58-85's
Prénom: Jean Mi

Re: Au sommaire de Ferrovissime 84 novembre/décembre 2016

Publié: Sam 19 Nov 2016, 23:24 
très bon numero, l'article sur la dieselisation des lignes secondaires de la region 6 était tout à fait surprenant ....
question technique :
si les 040DA Baldwin ont tracté des trains voyageurs les dimanches et fetes sur les lignes citées dans ces années 46-56, comment était chauffée la rame en hiver ??
car les Yaya n'ont jamais eu de chaudière ....et meme au bord de la meditérranée, en janvier, on se caille...
sachant que les 1ers fourgon chaudières unifiés sont apparus fin 50 (je crois), quel chaudière pour ces rames ?
sans photos ni témoignages, on ne peut que supposer...
misanthrope sociable
Avatar de l’utilisateur
230b759
Loquace
 
Messages: 1126
Inscrit le: Mer 21 Mars 2007, 14:00
Âge: 47

Re: Au sommaire de Ferrovissime 84 novembre/décembre 2016

Publié: Dim 20 Nov 2016, 20:12 
230b759 a écrit:si les 040DA Baldwin ont tracté des trains voyageurs les dimanches et fetes sur les lignes citées dans ces années 46-56, comment était chauffée la rame en hiver ??
car les Yaya n'ont jamais eu de chaudière ....et meme au bord de la meditérranée, en janvier, on se caille...
sachant que les 1ers fourgon chaudières unifiés sont apparus fin 50 (je crois), quel chaudière pour ces rames ?
sans photos ni témoignages, on ne peut que supposer...


:D J'ignore quelle solution a été utilisée pour le chauffage de ces rames et si même elles étaient engagées l'hiver et pas uniquement en période estivale (Le Grau du Roi avait probablement plus de voyageurs en été qu'en hiver !).
Bien sûr, les fourgons chaudières unifiés n'existaient pas. Mais le PLM avait réalisé des fourgons chaudières, essentiellement pour chauffer ses rames pures vapeur tractées par les électriques entre Chambéry et Modane. Et ces fourgons sont restés affectés, pour la plupart, aux régions Sud-Est et Méditerranée.
Et puis, il a existé une autre solution pour chauffer des rames tractées par des locomotives diesel non chauffantes, notamment des BB 63000 et 66000. Dans un premier temps, c'est le poêle à charbon ou à bois sur les "portières latérales"! Ensuite, il y a eu les poêle Potez, avec leur double cheminée sur la toiture de la voiture, montés sur certaines voitures modernisées à 2 essieux Ouest et sur certaines voitures modernisées à 3 essieux Sud-Est. Ces deux types ont été successivement engagés, par exemple, sur les trains MV Auray-Quiberon dont la 66000 n'avait pas de "cocotte minute". La région Est, pour sa part, avait fait appel à une astuce : récupérant des voitures Boîtes à tonnerre mutées notamment du Nord et du Sud-Est où elles avaient été transformées en XR remorques d'autorails (notamment par le montage d'un chauffage autonome parmi d'autres transformations), la région Est a profité de ce chauffage autonome pour les engager sur des MV et des trains tractés par les diesel non chauffantes (les ex-XR avaient alors été repeintes en vert)
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2612
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 14:43

Re: Au sommaire de Ferrovissime 84 novembre/décembre 2016

Publié: Lun 21 Nov 2016, 11:45 
merci M Lavie
très interessant tout ça ! et amusant....car ça amène des petites questions pratiques : qui demarrait les poeles ? surement le chef de train....qui rechargeait le poele ? surement les voyageurs ! ça impliquait que la reserve de charbon ou de buches soit logée dans un coin de la voiture à proximité du poele, et que qq un soit duement chargé de l'approvisionner le matin....
dans une boite à tonnerre, courte et metallique, ça devait etre efficace mais j'imagine dans une vieille Ty, pleine de courants d'air ! ....de nos jours, c'est un bouton curseur sur le tableau de bord et l'ensemble de la rame est chauffée ! il m'est arrivé d'aller voir le conducteur pour qu'il baisse le chauffage du RER trop elevé pour cette mi saison....
mais effectivemment, les rames voyageurs vers Le grau du Roi ne devaient pas circuler en hiver...
mes questions en fait etaient là en rapport avec une reproduction modéliste : la 040DA à venir chez Mabar et la decouverte d'un article de LVDR sur les trains du Roussillon en 55 me donnent des envies d'extrapoler de la realité : les Baldwin de Narbonne ne tractaient pas de voyageurs mais dans ce meme article on a une photo aerienne de Perpignan avec une rame vers Villefranche avec une compo typique de la region 6 : derrière les deux Z4900, en materiel remorqué, on a une Ty (ou peut etre une Midi 1908), deux voitures modernisées SO et un fourgon 3 essieux ex Plm : du materiel reproduit en Ho...
on imagine alors une circulation exceptionnelle, (un remplacement d'autorail, une sortie Facs, une grève Edf ? ) avec une 040DA et cette courte rame.... :P manquerait plus qu'une chaudière ex Dr !
misanthrope sociable
Avatar de l’utilisateur
230b759
Loquace
 
Messages: 1126
Inscrit le: Mer 21 Mars 2007, 14:00
Âge: 47

Re: Au sommaire de Ferrovissime 84 novembre/décembre 2016

Publié: Lun 21 Nov 2016, 17:49 
230b759 a écrit:merci M Lavie
très interessant tout ça ! et amusant....car ça amène des petites questions pratiques : qui demarrait les poeles ? surement le chef de train....qui rechargeait le poele ?


Voici la réponse de l'auteur de l'article qui nous indique que l'usage du chauffage était inutile au cours de la période d'utilisation de ces 62000 en "voyageurs" :
"Pour répondre à la question posée sur le Forum relative au chauffage des rames voyageurs tractées par Baldwin sur le Grau du Roi, celles-ci ne circulaient que les dimanches d'été (à raison d'une ou deux navettes) pour renforcer le service autorails en raison de l'affluence pour le plage".
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2612
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 14:43

Re: Au sommaire de Ferrovissime 84 novembre/décembre 2016

Publié: Ven 02 Déc 2016, 14:02 
Les 231 H : petite coquille page 16 , l'etape ou le kilometrage ne sont pas bons ; 352 km ce n'est pas Clermont mais St Germain des Fossés . Un cher ami disparu avait travaillé sur la 231 H1 , elle était inchauffable m'avait il raconté .
Quel beau N°ce 84 !
Avatar de l’utilisateur
Rosedog
Intarissable !
 
Messages: 9886
Inscrit le: Mer 16 Août 2006, 10:49
Localisation: Nevers
Âge: 65
Echelle pratiquée: HO 58-85's
Prénom: Jean Mi

Re: Au sommaire de Ferrovissime 84 novembre/décembre 2016

Publié: Sam 17 Déc 2016, 12:14 
Bonjour,

Je ne sais s'il existe un rapport entre ces difficultés de chauffe, et ce que m'avait raconté un ancien de St Charles, qui avait roulé, sur les Pacific de Marseille Blancarde, dans la vallée du Rhône, mais lorsque la chaleur était trop forte, il était prévu deux chauffeurs entre Marseille et Lyon.

A bientôt !
Occitan
 
Messages: 36
Inscrit le: Jeu 08 Mai 2014, 02:49
Localisation: Aveyron
Âge: 67
Prénom: Michel


Retour vers La Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité