Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Retrouvez ici les discussions passionnées sur les anciens numéros de la revue !

Modérateur: MOD

AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Publié: Jeu 11 Avr 2013, 10:39 
Image


Au sommaire de Ferrovissime 60 :

Actualité
page 4 – La BB 22250 « réversible » en rodage, la renaissance d'une voiture Mistral 69, la fin des BB 67400 fret en Auvergne.

5 – Les 214, des nouvelles diesel Alstom pour travaux sur base 211

6 – Parcours d'homologation en France pour l'AVE espagnol

7 – Il y a 25 ans, les BB 67300 régnaient sur la Tarentaise

8 – La Socomat, une entreprise de réparation de wagons

10 – Comment teste-t-on une ligne à grande vitesse ?

13 – Une 140 W est rallumée

14 – Médiathèque


Stars du rail
15 - Dans la cabine de la 2CC2 3404, en tête du Rome-Express

Les mots des cheminots
23 - La consignation C

Comment ça marche ?
26 - L'alimentation des moteurs électriques de traction

Trésors de la photothèque
27 - Un rêve pour modéliste : les locomotives à vapeur du Chauny-St-Gobain en couleurs

Les portraits du rail
31 – Dossier : Les BB 67300, des locomotives diesel universelles

Coeur de métier
55 - Des soufflets pour passer d'une voiture à l'autre ; l'intercirculation en détails

Gares et installations
60 – Les installations de chargement de bauxite
Le tour du parc
65 – Les B 83500 : Régiolis passe au bimode

66 – En 1938, la SNCF hérite d'un parc vapeur hétéroclite

70 – Les rames réversibles qui roulent avec les BB 67300

Trains de voyageurs
74 – Les trains qui partaient au nord de Lille il y a 40 ans et leurs compositions.
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2612
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 14:43

Re: AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Publié: Jeu 11 Avr 2013, 11:54 
ImageImage
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2612
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 14:43

Re: AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Publié: Jeu 11 Avr 2013, 11:55 
Image
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2612
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 14:43

La revue

Publié: Jeu 25 Avr 2013, 09:14 
Personnellement, je regrette sincérement que le cahier central (Portraits du Rail) ne soit plus détachable depuis plusieurs mois. Ne pourrait-on pas revenir à l'ancienne formule ?

Voir ici ==> viewtopic.php?f=5&t=64003&p=1312418#p1312418
Avatar de l’utilisateur
PJRo
Zé cru voir un rominet!
 
Messages: 12420
Inscrit le: Lun 15 Août 2005, 17:45
Âge: 61
Prénom: Pascal
Club: AAATV-SPDC

Re: AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Publié: Jeu 25 Avr 2013, 17:16 
J'ai pris connaissance de ce n° de mai aujourd'hui.
Un bon sommaire varié comme d'habitude et quelques observations comme il se doit.

Je trouve assez désagréable d'identifier dans les textes et dans les légendes les locomotives par le n° UIC, d'autant que celui-ci n'apparait pas sur les faces avant des locomotives. Dès la page 4 par exemple : ... la locomotive 91 87 0 022 250 inaugure.... alors que le titre parle de la BB 22250.
Même page : ... les machines diesels 92 87 0 067 401 à 632 ... pour parler des BB 67400 !
Puis page 65, dans les légendes : Le régiolis 94 87 0 083 517/518... et sur la photo on voit le marquage 83517 !
Même page : ... voici le 94 87 0 083 503/504.. et 83503 sur la photo.

De mon point de vu bien sûr, cela rend la lecture difficile, on bute sur le n°, on s'arrête, on cherche le "vrai" n° et on reprend au début.
D'ailleurs, je pense que les ADC auraient un peu de mal à mémoriser les 12 chiffres de l'engin moteur d'un train croiseur en cas de besoin !

Restons en à la numérotation classique, connue et non obsolète des engins moteurs, avec ou sans le chiffre d'activité. D'autant que cette identification, est loin d'être généralisée.

à suivre...
EC 64, toujours en veille...
Avatar de l’utilisateur
EC 64
Intarissable !
 
Messages: 14596
Inscrit le: Lun 21 Jan 2008, 13:13
Localisation: PARIS (F)
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0 (ep IV-V)
Club: AFAC Paris

Re: AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Publié: Jeu 25 Avr 2013, 19:38 
Pour completer l'article sur l'intercirculation :

ImageImage

Extrait de cet ouvrage déjà cité
Image

J'aime ces articles thématiques, mais ils appellent inévitablement des questions.
En ce qui me concerne, je reste sur ma faim à propos des incompatibilités évoquées dans la légende à propos de l'A7 métallisée Etat (page 56). Ce problème avait déjà été évoqué sur ce forum me semble-t-il, pour expliquer l'absence de voitures UIC à l'Ouest (du moins le temps qu'il restait des voitures ex Etat).
Quel est le problème ?
EC 64, toujours en veille...
Avatar de l’utilisateur
EC 64
Intarissable !
 
Messages: 14596
Inscrit le: Lun 21 Jan 2008, 13:13
Localisation: PARIS (F)
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0 (ep IV-V)
Club: AFAC Paris

Re: AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Publié: Jeu 25 Avr 2013, 22:27 
EC 64 a écrit:Dès la page 4 par exemple : ... la locomotive 91 87 0 022 250 inaugure.... alors que le titre parle de la BB 22250.


Bonsoir,

C'est une blague ?

À+,
LM.
Avatar de l’utilisateur
Compagnie du Midi
Papotier
 
Messages: 144
Inscrit le: Mer 07 Sep 2005, 13:40
Localisation: Bassin d'Arcachon (33)

Re: La revue

Publié: Ven 26 Avr 2013, 10:33 
PJRo a écrit:Personnellement, je regrette sincérement que le cahier central (Portraits du Rail) ne soit plus détachable depuis plusieurs mois. Ne pourrait-on pas revenir à l'ancienne formule ?

Voir ici ==> viewtopic.php?f=5&t=64003&p=1312418#p1312418


Dommage ! C'était bien pratique, on retrouvait l'esprit "Ferrovissimo" !
Je suis Jumbo
Avatar de l’utilisateur
PJRo
Zé cru voir un rominet!
 
Messages: 12420
Inscrit le: Lun 15 Août 2005, 17:45
Âge: 61
Prénom: Pascal
Club: AAATV-SPDC

Re: AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Publié: Ven 26 Avr 2013, 11:24 
EC 64 a écrit:(…)
Je trouve assez désagréable d'identifier dans les textes et dans les légendes les locomotives par le n° UIC, (…)
De mon point de vu bien sûr, cela rend la lecture difficile, on bute sur le n°, on s'arrête, on cherche le "vrai" n° et on reprend au début.
(…)

Je trouve, au contraire, que le numéro UIC, seul système cohérent permettant l'identification à coup sûr d'un véhicule, est indispensable ! J'apprécie tout particulièrement la façon de faire des revues allemandes (e.g. Eisenbahn-Kurier) qui indiquent le numéro interne de l'exploitant en gras suivi, entre parenthèses, du numéro UIC.
On y voit, par exemple, dans un article sur une desserte assurée par Captrain Deutschland (filiale de la SNCF) la mention de la loc 66 02 (92 80 1266 030-6 D-VC). Il me semble difficile de faire plus clair !!!
Vincent: Schmalspur über alles
Avatar de l’utilisateur
VincentLB
Intarissable !
 
Messages: 3578
Inscrit le: Mer 16 Avr 2008, 14:06
Localisation: Schaerbeek - Cité des ânes
Âge: 52
Echelle pratiquée: H0m, H0e, H0f
Prénom: Vincent
Club: Gemme, ArGe-S, IG-HSB, Fv RüKB

Re: AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Publié: Ven 26 Avr 2013, 12:06 
Ok pour la pratique EK qui met bien en avant le n° de l'engin avant d'indiquer l'identifiant UIC.
Ce n° UIC n'apporte d'ailleurs rien lorsque l'on voit la locomotive de visu.
Les 2 premiers chiffres indiquent le type de l'engin sans préciser pour les électriques la ou les tensions d'alimentation, les 2 suivants, comme pour les voitures et wagons, indiquent désormais le pays d'immatriculation et non le réseau, ensuite des chiffres sans signification, calculés pour conserver le chiffre d'autocontrôle pour les pays qui en utilisaient un (L'Allemagne principalement).
Ce n° UIC ne sert qu'aux échanges d'informations entre systèmes informatiques de gestion.
Pour les voitures, le n°UIC donnent des informations utiles, le régime d'échange, le type d'aménagement, la vitesse et les caractéristiques de chauffage.

Par ailleurs je n'avais pas remarqué, mais en y regardant de plus près, dans le cas de la BB 22250, le numéro de l'activité (5) disparait dans l’identification UIC : 91 87 0 022 250-?.
Si c'est une erreur de retranscription et qu'il faut indiquer le n° de l'activité, pour les BB 67400, la chose devient difficile, car les BB 67400 se retrouve dans les activités 2, 4, 5, 6 et 8, il n'est alors pas possible d'exprimer 92 87 0 067 401 à 632 pour identifier la série.

Exemple DB et CFF d'application de l'identifiant UIC :

Le n°de l'engin est en grand caractère
Image
sur cet ICE, le n°de la remorque est en noir et les autres chiffres en gris clair (presque invisible)
Image
Les CFF souligne le n°de l'engin
Image
Dans tout les cas, il s'agit de faire ressortir le vrai n° utile de l'engin.

Je creuse et ressort l'article du Ferrovissime 57 dont cet extrait de photo
Image
En façade le n°SNCF avec la précision de l'activité, en latéral, l'identifiant UIC sans la précision de l'activité !!!!
Quelle est la légitimité de ces 2 n°, qui les utilise et comment ?

Pas si simple !
EC 64, toujours en veille...
Avatar de l’utilisateur
EC 64
Intarissable !
 
Messages: 14596
Inscrit le: Lun 21 Jan 2008, 13:13
Localisation: PARIS (F)
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0 (ep IV-V)
Club: AFAC Paris

Re: AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Publié: Ven 26 Avr 2013, 13:13 
Dans le cas du numéro d'activité (est-ce une particularité de la seule SNCF ?), il me semble normal qu'une machine ne change pas de numéro UIC quand elle change d'activité au sein de la SNCF.

CQFD ...
Maître Yoda / BB 15000 addict
Thierry PORCHER
Le retour du Jedi
 
Messages: 13924
Inscrit le: Dim 06 Avr 2008, 15:21
Localisation: Strasbourg
Âge: 69

Re: AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Publié: Ven 26 Avr 2013, 13:54 
Les machines en location ne changent pas de numéro UIC quand elles changent d'utilisateur, il n'y a donc aucune raison qu'une machine change de numéro quand elle change d'activité. C'est justement l'intérêt du numéro UIC que d'être unique (il n'y a pas deux véhicules portant le même) et d'être invariant (il permet de suivre un véhicule sur toute sa vie) !
C'est une spécificité française d'attribuer ainsi un indicatif d'activité : ailleurs c'est en consultant les listes d'engins qu'on peut connaître l'affectation des engins (si je ne m'abuse, il doit en être de même à la SNCF puisqu'on voit régulièrement des locs portant encore l'indication de leur ancien propriétaire…)
Vincent: Schmalspur über alles
Avatar de l’utilisateur
VincentLB
Intarissable !
 
Messages: 3578
Inscrit le: Mer 16 Avr 2008, 14:06
Localisation: Schaerbeek - Cité des ânes
Âge: 52
Echelle pratiquée: H0m, H0e, H0f
Prénom: Vincent
Club: Gemme, ArGe-S, IG-HSB, Fv RüKB

Re: AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Publié: Ven 26 Avr 2013, 14:11 
Oui, peut-être, tout dépend de la signification de l'identifiant UIC. En Allemagne, des machines changent de n° en changeant d'activité, je pense aux BR 110 devenues BR 115, aux BR 120 devenues BR 121, aux BR 215/218 devenues BR 225...
Mais c'est aussi le cas de nos BB 7200 qui deviennent des BB 7600 IdF. Je ne serais pas surpris de voir un jour F IDF ou F PACA ou... à la place de F SNCF !
Et il y a les machines qui changent de pays d'immatriculation, voir les CC 77000 ECR par exemple....

Sur cet extrait d'une photo postée par francky83, on devine l'identifiant UIC en bas de caisse, et le n°22236 de la machine, sans préfixe d'activité, mais avec le suffixe RC pour Réversible Câblot ! Les règles SNCF ne semblent pas encore bien établies.
Image

Il faudrait voir ce que disent les textes. Il m'a semblé avoir vu sur le site de l'EPSF (ou de RFF) la référence à un document sur l'immatriculation du matériel. C'est ICI

En tout état de cause, utiliser l'identifiant UIC pour désigner une locomotive dans un texte me semble bien inutile et en complique la compréhension.

Un beau sujet de réflexions...
EC 64, toujours en veille...
Avatar de l’utilisateur
EC 64
Intarissable !
 
Messages: 14596
Inscrit le: Lun 21 Jan 2008, 13:13
Localisation: PARIS (F)
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0 (ep IV-V)
Club: AFAC Paris

Re: AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Publié: Ven 26 Avr 2013, 17:59 
Finalement, la lecture, même rapide, du guide de l'EPSF et des textes européens montrent que ce n° est utilisé pour délivrer un certificat d'immatriculation (genre carte grise ?) soumis à redevances d’où l'obligation d'apposer ce n° sur les véhicules pour contrôler qu'ils sont bien déclarés et paient ladite redevance (*).
Si sur les wagons et voitures le n°UIC renseigne sur les caractéristiques du véhicule, sur les engins moteurs, il n'a qu'un rôle administratif, d’où l'idée d'extraire ou de mettre en exergue le vrai n° par certaines EF déjà citées.

Pour mémoire, ce que l'on appelait le n°UIC devient le Numéro Européen de Véhicule (NEV).

(*) raison probable pour laquelle Fret-SNCF recherche ses wagons perdus pour les radier, car il doit falloir apporter la preuve de la radiation pour ne plus payer la redevance ou ne pas risquer de voir réapparaitre un wagon déclaré radié.
EC 64, toujours en veille...
Avatar de l’utilisateur
EC 64
Intarissable !
 
Messages: 14596
Inscrit le: Lun 21 Jan 2008, 13:13
Localisation: PARIS (F)
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0 (ep IV-V)
Club: AFAC Paris

Re: AU SOMMAIRE DE FERROVISSIME 60 / MAI 2013

Publié: Sam 27 Avr 2013, 21:13 
EC 64 a écrit:(*) raison probable pour laquelle Fret-SNCF recherche ses wagons perdus pour les radier, car il doit falloir apporter la preuve de la radiation pour ne plus payer la redevance ou ne pas risquer de voir réapparaitre un wagon déclaré radié.

Il me semble avoir lu qu'il s'agissait de wagons en locations.
eric_p
Disert
 
Messages: 404
Inscrit le: Lun 21 Sep 2009, 11:15
Localisation: Sèvres (92)
Âge: 46
Prénom: eric

Suivant

Retour vers La Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)