Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

FERROVISSIME N°25 (MARS)

Retrouvez ici les discussions passionnées sur les anciens numéros de la revue !

Modérateur: MOD

FERROVISSIME N°25 (MARS)

Publié: Mer 10 Fév 2010, 14:40 
A LA UNE: la grande photo montre une CC 7100 / 3e rail Maurienne

AU SOMMAIRE de ce numéro :

En exergue/ CC 6001, l'autre CC montagnarde par Jehan-Hubert Lavie

Vapeur/ 5-242 TC : une carrière montagnarde 1948-1964 Page 2 par Aurélien Prévot, illustré par le regretté photographe Marcel Aubert (voir notamment une photo en couleurs de... 1954!) et des légendes de Jehan-Hubert Lavie. Cet article vient en complément des souvenirs des cheminots utilisant ces machines, parus le mois dernier. Dans Ferrovissime 25, vous allez découvrir,les trains des 5-242 TC, les patachons et les MV de montagne et leur compo, mais aussi la voiture du train de luxe "Thermal Express" pour Chatel-Guyon ou les omnibus composés de Michelines, après guerre. Une présentation rapide des 5-242 TD à soupapes et, pour les modélistes, un récapitulatif d'Eric Seibel montrant les écrans, réchauffeur, porte de boîte à fumée de chaque machine de la série 5-242 TC...

Électriques/ Sans ficelle, ni guignols. Les CC 7100 Maurienne page 10. Illustré par des photos couleurs exceptionnelles d'Yves Broncard, Frédéric Didelot remonte le temps pour nous faire (re)découvrir la grande ligne franco-italienne des Alpes Mauriennes au temps où elle était électrifiée par 3e rail. L'article est focalisé sur les CC 7100, mais on y voit aussi 1ABBA1 3600, 1CC1 3800 et... CC 6500 verte comme il se doit. Trois compositions de train sont proposées.

Wagons/ Redynamiser le fret local.
Démarrage en douceur pour les OFP page 23. En attendant de retrouver nos couverts G4 le mois prochain, Vincent Cuny lève le voile sur un problème "fret" d'une brûlante actualité.

Voitures/ La première classe affaire qui atterrit en ville.
Une seconde vie pour les voitures Grand Confort page 26 - "Euraffaires"... Voici un concept de voitures voyageurs bien peu connu ! Pourtant, Vincent Cuny, qui a eu maintes fois l'occasion de les emprunter et de les côtoyer de près, nous explique en quoi cet ultime avatar des voitures Grand Confort fut bien plus qu'un bricolage, en offrant aux habitués de la 1re classe des conditions de voyages de haut niveau dans un environnement soigné, à la mode des années 1990. Les différents aménagements intérieurs sont illustrés en couleurs et deux compositions sont étudiées: variante Euraffaires 1re+ Grand Confort 2e et variante Euraffaires 1re+ Corail 2e, sur l'Est (BB 15000) et sur le Sud-Ouest (CC 6500).

Installations/ Les guérites de la SNCF région Nord.
Pour les gardes-barrières, les gardes-sémaphores et les cantonniers page 33. Jean-Paul Foitet nous décrit, avec son soucis coutumier du détail, ces modestes constructions établies au bord des voies et nous propose trois plans en couleurs concernant également l'intérieur de ces guérites.

Autorails/ L’autorail dans son écrin. Lyon-Vaise, année 1958 page 39. Daniel Vauvillier s'est intéressé au plus grand centre-autorails de la SNCF dans les années 1950. Photos et plan datent de 1958 et constituent, pour les modélistes, un excellent projet de maquette à l'échelle.

Cheminots/ L’humain au cœur de la sécurité.
Au rythme d’une gardienne de PN page 43. Longtemps, le rôle de la femme dans les chemins de fer s'est limité à la fonction de garde-barrière. Aujourd'hui, le nombre de gardes-barrières diminue mais il est des postes où l'intervention humaine reste indispensable. Nathalie Bibas nous explique pourquoi, après avoir rencontré Martine Latouille, qui officie au PN de Nouans-le-Fuzellier. Un reportage passionnant !

Électriques/ Ultimes ballets pour les 16 500.
Les danseuses quittent le devant de la scène sur la pointe des pieds page 48. Depuis plusieurs semaines, Vincent Cuny ne quittait pas la caténaire du Nord-Est pour suivre, Nikon en mains, les dernières circulations marquantes des BB 16500. Et ce qu'il a vu dépasse l'imagination: des 16500 en tête de rames corail "Intercités", ou encore la 16705 venant au secours de la BB 16012 sur un train de Paris/ Boulogne... Après un accompagnement sur un"racco" de la Petite Ceinture, Nicolas Deldycke donne son avis de cheminot sur la maintenance des 16500. Et Thierry Leleu a infographié quatre profils montrant les ultimes livrées de ces machines.

Diesel/ Voilà une série de diesel qui arrive sans crier gare ! Vincent Cuny nous présente ces BB 75 400, l’évolution inattendue munie d'un moteur thermique plus puissant et moins polluant. page 60

Vapeur/Chapelon au pays des Trabant. La 2-231 E 18 en RDA page 62. Les mésaventures d'une Pacific Chapelon utilisée en cobaye de l'autre côté du Rideau de fer. Une histoire méconnue et surprenante, qui nous ramène au temps de la guerre froide




Les portraits du rail : SNCF 2-231 E
Leurs carrières et leurs dépôts
(3e partie)
A LA UNE
: la 2-231 E 22 à Amiens

Dépôts/Page 3
Les trois fiefs des Chapelon : Fives, Calais, Chapelle (remplacé par Joncherolles) par Aurélien Prévot

Carrière/ page 10
Le curriculum vitae . Affectations, mutations, réformes, Jean Serain nous retrace la carrière de chacune des 48 machines.

des Reines de la vapeur
Roulements & affectations/19

Le carnet de notes d’un loco-spotter . Xavier Jacquet a réouvert ses petits carnets sur lesquels il avait consigné, dans les années 1950/60, les trains confiés aux 2-231 E et leur roulement.

La composition des trains/24
Le prestige
des grands rapides . Jehan-Hubert Lavie étudie les compositions les plus marquantes tractées par les 2-231 E à partir de 1938, illustrées par les infographies de Jean-Pierre Malaspina et de Marc Le Gad.


Conduite/30
L’abri d’une Chapelon

Vincent Cuny nous présente les principaux organes de conduite d'une Chapelon.

Modélisme/31
Prestigieuse et rare
Denis Fournier-Le Ray rend hommage aux modèles en 0 puis au modèle Rivarossi avant de saluer la nouvelle Roco.


Très bonne lecture...
Dernière édition par JH LAVIE le Jeu 11 Fév 2010, 20:49, édité 3 fois au total.
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2656
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 13:43

Publié: Mer 10 Fév 2010, 14:53 
:applause: :applause: :applause:

Y'a plus quà :wink:


Luc :wink:

.
Nathea
Intermittent du forum
 
Messages: 10361
Inscrit le: Mer 24 Août 2005, 14:53
Localisation: Encore un peu à l'Ouest
Âge: 47

Publié: Jeu 11 Fév 2010, 18:25 
Très beau programme! :applause:
Avatar de l’utilisateur
Ajfr721
Intarissable !
 
Messages: 4413
Inscrit le: Mar 12 Sep 2006, 16:25
Localisation: Nogent sur Marne (94)
Âge: 49
Echelle pratiquée: HO 1925-75
Club: Villemomble

Publié: Sam 13 Fév 2010, 18:23 
Salut,

En éffet !
Beau programme.... :wink:

A+
Nicos
Avatar de l’utilisateur
Nicos
 
Messages: 38
Inscrit le: Mer 29 Mars 2006, 16:19
Localisation: Lens

Publié: Dim 14 Fév 2010, 15:41 
les modèles en 1 sont-ils exclus de la rubrique "modelisme " ?? il me semble qu'en son temps la revue "voies ferrées " dans son numero consacré aux 141 R avait fait mention des reproductions à l'echelle 1
Avatar de l’utilisateur
golden arrow
Disert
 
Messages: 406
Inscrit le: Mar 29 Avr 2008, 10:43
Localisation: limoges
Âge: 64

Publié: Lun 15 Fév 2010, 21:57 
Il a l'air très intéressant ce numéro !
Avatar de l’utilisateur
CC 6558
Comparse de bac à sable
 
Messages: 3368
Inscrit le: Dim 06 Mai 2007, 21:48
Localisation: Toulouse et 01
Âge: 27
Prénom: Tom Elvis Jedusor
Club: X 2800 HD

Publié: Ven 19 Fév 2010, 17:41 
Recu aujourd'hui même.
Il est super bien fait encore une fois.
Chapeau.
J'attends avec impatience le prochain sur les panoramique.
Un tite question ne serait ce pas Mr BB4100 alias Sylvain que l'on voit sur l'article des BB 16500?
Amicalement
Baptiste
141TA425
Éloquent
 
Messages: 386
Inscrit le: Dim 02 Nov 2008, 15:52
Localisation: IDF 95, Corrèze, Cantal.
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Baptiste
Club: CCAC

Publié: Sam 20 Fév 2010, 18:33 
Super comme d'hab, un petit regret concernant les Chapelons une infographie des plaques Fleche d'Or et Night Ferry aurait été à sa place, d'ailleurs si quelqu'un a, ca m'interresse :moi:
Dernière édition par C.Dufrenoy le Dim 21 Fév 2010, 10:22, édité 1 fois au total.
Christophe DUFRENOY
Avatar de l’utilisateur
C.Dufrenoy
Moules Frites !
 
Messages: 6197
Inscrit le: Lun 01 Mai 2006, 11:26
Localisation: Wavrin
Âge: 39

Publié: Dim 21 Fév 2010, 08:14 
C.DUFRENOY a écrit:Super comme d'hab, un petit regret concernant les Chapelons une infographie des plaques Fleche d'Or et Noght Ferry aurait été à sa place, d'ailleurs si quelqu'un a, ca m'interresse :moi:


Moi aussi, mais je crois qu'un Ferrovissime spécial CIWL est en projet, cela sera l'occasion de placer ce genre d'info.
Il y a également des plaques pour l'étoile du nord. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Ajfr721
Intarissable !
 
Messages: 4413
Inscrit le: Mar 12 Sep 2006, 16:25
Localisation: Nogent sur Marne (94)
Âge: 49
Echelle pratiquée: HO 1925-75
Club: Villemomble

Publié: Dim 21 Fév 2010, 10:36 
Je voudrais apporter quelques précisions sur les photos de l'article sur les TC

Sur la première photo page 2, le fourgon est un modèle d'origine Allemande récupéré lors du premier conflit mondial (reproduit par Fleischmann en HO en livrée SNCF!)

page 4, il est indiqué que le fourgon a par la suite donné naissance au fourgon modernisé SE à 3 pattes, je ne suis pas d'accord, ce fourgon est beaucoup plus court que ceux qui ont servi pour réaliser les modernisés, les fourgons PLM ayant servi a cette réalisation étaient dotés d'un compartiment central et d'une vigie, ce qui n'est pas le cas ici, ce type de fourgon a survecu dans cet état jusqu'à la fin des années 60 pour les derniers, quelques uns étant affectés sur le Nord et utilisés avec des 3 pattes SE et 2 pattes SO (en état d'origine puis modernisées) et avec les TY Nord.

Page 8 le train de Michelines est lui aussi composé de 2 fourgons "DP" PLM courts à 3 essieux de même type excepté que celui en queue de convoi est encore doté de sa vigie.
Christophe DUFRENOY
Avatar de l’utilisateur
C.Dufrenoy
Moules Frites !
 
Messages: 6197
Inscrit le: Lun 01 Mai 2006, 11:26
Localisation: Wavrin
Âge: 39

Publié: Dim 21 Fév 2010, 10:56 
démasqué !

mais oui c'est bien Sylvain aux commandes de la 16500. C'était un petit clin d'oeil sympa de le faire figurer, car c'est lui qui m'a prévenu pour cette ultime balade !

Quant au Ferrovissimo CIWL, euh, oui, mais la CIWL a compté plusieurs milliers de voitures à son parc, alors tout traiter en un ou deux (ou trois ou quatre !) numéro(s) de Ferrovissimo, vous n'y pensez pas ! En tout cas ça montre que le sujet intéresse... mais n'est pas assez connu. On peut en revanche imaginer des Ferrovissimo par séries de voitures !

bon dimanche,

Vincent
Avatar de l’utilisateur
Vincent Cuny
Bavard
 
Messages: 73
Inscrit le: Ven 23 Sep 2005, 08:38
Localisation: Oise

Publié: Jeu 25 Fév 2010, 00:16 
Comme d'habitude, jai lu le numéro 25 avec beaucoup d'intérêt. Je me permets cependant deux petites remarques :
- le reportage sur les CC 7100 Maurienne comporte une erreur. Il est de coutume de citer 6 machines transformées pour la prise de courant par 3ème rail. Or, en couverture et en page 15, nous trouvons la photo de la CC 71141. Elle vient en plus de six autres : 7124,7128,7133,7135, 7138 et 7140. Le numéro est parfaitement visible sur les version n/b de cette photo (voir page 69 de"la traction électrique en France" éditions la Vie du Rail. Il est même possible qu'il y en ait eu d'autres. Un ancien du dépôt de Chambéry m'a affirmé avoir vu monter et démonter les frotteurs 3ème rail d'une machine à l'autre et était certain que plus de six machines avaient été ainsi équipées.
-la carte des lignes parcourues par des autorails en 1938 donne Pontarlier comme centre autorail. Cette annexe de Dole devient le premier centre autorail du PLM en 1933. Il est doté des deux engins Somua ZZ D1 et D2 qui circulent sur la ligne Pontarlier - Gilley (1933) et de quatre BDR ZZ A 1 à 4 qui sont engagés sur le triangle Pontarlier - Frasne - Valorbe (1934) et parfois sur Pontarlier - Gilley. Ces autorails disparaissent avec les fermetures aux services voyageurs de Pontarlier - Gilley et Pontarlier - Vallorbe en avril 1939.
Le 22 mai 1937, le centre autorail de Pontarlier est absorbé par celui de Besançon qui récupère en plus deux BRD ex PO-Midi. Donc Pontarlier qui est mal placé sur une carte au tracé erroné n'est plus un centre autorail en 1938.
Même si cela froisse (fort peu) ma susceptibilité de Franc-Comtois, je reconnais avoir bien apprécié ce numéro.
Tonton Jean
Prolixe
 
Messages: 1646
Inscrit le: Lun 19 Nov 2007, 21:09

Publié: Jeu 25 Fév 2010, 01:59 
Bon,
ça y est, j'ai acheté le numéro et je dois avouer être (juste) un peu fier des photos de Vincent (j'ai d'ailleurs eu droit aux applaudissements au boulot :mrgreen: )

L'article sur les 7100 Maurienne est passionnant (dommage, j'ai croisé Fred Didelot samedi dernier... en Maurienne et je n'avais pas lu l'article) ainsi que celui sur les garde barrières.

Un bon numéro que celui-ci!
:applause:
Sylvain
MIDI's not dead!
Avatar de l’utilisateur
BB4100
Bouilleur de cuites
 
Messages: 6680
Inscrit le: Lun 14 Nov 2005, 18:12
Localisation: Toulouse, Saint Gaudens
Âge: 33
Echelle pratiquée: HO et réel
Prénom: Sylvain COSTES
Club: Rigollots© et Montréjeau (31)

Publié: Jeu 25 Fév 2010, 15:53 
Acheté ce matin, feuilleté : il me semble très intéressant. Pour la lecture, on verra ce soir...
Pascal
Avatar de l’utilisateur
Pascal_pmidi
Plâtrier du forum
 
Messages: 11990
Inscrit le: Sam 22 Sep 2007, 13:35
Localisation: France-Meuse
Âge: 51

Publié: Lun 01 Mars 2010, 11:14 
Tonton Jean a écrit:Comme d'habitude, jai lu le numéro 25 avec beaucoup d'intérêt. Je me permets cependant deux petites remarques :
- le reportage sur les CC 7100 Maurienne comporte une erreur. Il est de coutume de citer 6 machines transformées pour la prise de courant par 3ème rail. Or, en couverture et en page 15, nous trouvons la photo de la CC 71141. Elle vient en plus de six autres : 7124,7128,7133,7135, 7138 et 7140. Le numéro est parfaitement visible sur les version n/b de cette photo (voir page 69 de"la traction électrique en France" éditions la Vie du Rail. Il est même possible qu'il y en ait eu d'autres. Un ancien du dépôt de Chambéry m'a affirmé avoir vu monter et démonter les frotteurs 3ème rail d'une machine à l'autre et était certain que plus de six machines avaient été ainsi équipées.
.


Voila une info TRES interessante :applause: Je pense que les 6 CC 7100 Mauriennes sont les "officielles", Chambery ayant un lot de 7100 normales, cela peut se comprendre. Par-contre, il fallait faire attention a la jupe, une decoupe est normalement prevue. Et en parlant de decoupe: les jupes laterales ont vue se decouper peut a peut suivant differente grandeur. Quid des reservoirs places a cet effet (si c'est bien des reservoirs) :gne:
D'autres comme-ca? :siffle:
By Jove!! Proto87-Protocab
Avatar de l’utilisateur
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
 
Messages: 10635
Inscrit le: Jeu 29 Sep 2005, 22:34
Localisation: Leeds, Gibiland
Âge: 46
Echelle pratiquée: P87,0, avant 62
Club: Proto87, Protocab

Suivant

Retour vers La Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)