Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

FERROVISSIME N° 19 (Septembre 2009) : en kiosque !

Retrouvez ici les discussions passionnées sur les anciens numéros de la revue !

Modérateur: MOD

Publié: Mer 26 Août 2009, 18:54 
je l'ai acheté mais j'ai pas fini de le lire. Je tiens juste à préciser que j'ai adorer l'article sur les train militaires et surtout pour les indications de compos :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause: :applause:
Regiolis addict :)
Avatar de l’utilisateur
Bob l'éponge N iste
Héros des biquets obscurs
 
Messages: 6217
Inscrit le: Dim 20 Mai 2007, 20:06
Localisation: clermont ferrand
Âge: 29
Echelle pratiquée: HO et N
Prénom: Jeremy
Club: ordre Jedi

Publié: Jeu 27 Août 2009, 07:10 
Lu un peu plus avant.

Très bons articles, le militaire est en effet riche d'enseignements et de telles infos de la part de la grande muette, c'est remarquable ! Merci aux équipes LRPresse.

Un petit regret : Il n'y a pas de photo des fameuses cales sur les TA60. Du coup, je ne sais toujours pas comment (peut-être en fonction de l'époque) placer celles qui sont livrées en plusieurs types avec les TA LSM.

Mais peut-être que Xanard a d'autres photos en réserve !!! S'il peut les publier ici, ce serait génial !!!
Merci d'avance.

Deuxième petit regret c'est que le complèment sur les BIBI n'ait pas été mis dans un des 2 n° de Ferrovissimo déjà parus (Je sépare les 2 collections).
Je suis Jumbo
Avatar de l’utilisateur
PJRo
Zé cru voir un rominet!
 
Messages: 12831
Inscrit le: Lun 15 Août 2005, 16:45
Âge: 62
Prénom: Pascal
Club: AAATV-SPDC

Publié: Mar 01 Sep 2009, 13:28 
BB67400 en Auvergne, première de couverture
C'est bien à Tourtoule sur la commune de Volvic

François CLS 63 Volvic
François63
Fécond
 
Messages: 593
Inscrit le: Mer 29 Mars 2006, 23:35
Localisation: Volvic(63)

Publié: Mar 01 Sep 2009, 13:32 
la même rame en gare sous la neige




François63
Fécond
 
Messages: 593
Inscrit le: Mer 29 Mars 2006, 23:35
Localisation: Volvic(63)

Publié: Mar 01 Sep 2009, 13:46 
PJRo a écrit:Lu un peu plus avant.

Très bons articles, le militaire est en effet riche d'enseignements et de telles infos de la part de la grande muette, c'est remarquable ! Merci aux équipes LRPresse.

Un petit regret : Il n'y a pas de photo des fameuses cales sur les TA60. Du coup, je ne sais toujours pas comment (peut-être en fonction de l'époque) placer celles qui sont livrées en plusieurs types avec les TA LSM.

Mais peut-être que Xanard a d'autres photos en réserve !!! S'il peut les publier ici, ce serait génial !!!
Merci d'avance.

Deuxième petit regret c'est que le complèment sur les BIBI n'ait pas été mis dans un des 2 n° de Ferrovissimo déjà parus (Je sépare les 2 collections).


:moi: Concernant le 2e regret, bravo :applause: de séparer Ferrovissimo de Ferrovissime. C'est très bien.
L'esprit Ferrovissimo Portrait du rail, c'est de proposer sur 64 pages un ouvrage "compact" de référence traitant de tous les aspects d'un matériel sans les approfondir.
Nous réservons les études plus poussées aux pages de Ferrovissime notamment pour les sujets traités sous la forme d'enquêtes vécues.
Nous évitons de passer un article dans les pages de Ferrovissime traitant du même matériel que celui étudié dans le Ferrovissimo du même numéro afin d'éviter les risques d'Overdose. D'où le report au numéro suivant.

:moi:Après les AGC, nous allons employer le même procédé pour les BB 67400 en cours:
• description des locs dans le numéro de septembre en Ferrovissimo ;
• services assurés par les locs dans le numéro d'octobre en Ferrovissimo ;
• et dans Ferrovissime de novembre , dans les pages de magazine, un article de souvenirs de mécanicien de Bernard Mayer sur les 67400 de Strasbourg en tête d'un long et lourd trains de potasse (d'Alsace!) un jour de verglas (palpitant!). De même qu'un autre accomp étonnant : 67400 en tête d'un omnibus dont les châssis des voitures remontaient à 1910. Autant dire que le freinage, mélangeant loc moderne et voitures préhistoriques, exigeait un certain doigté...
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2630
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 13:43

Publié: Mar 01 Sep 2009, 13:48 
François63 a écrit:BB67400 en Auvergne, première de couverture
C'est bien à Tourtoule sur la commune de Volvic

François CLS 63 Volvic


:moi: Merci pour ces belles photos!
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2630
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 13:43

Publié: Mar 01 Sep 2009, 14:18 
Dans le numéro 19 de la revue ferrovissime, Gérard Gautier situe la fin définitive des 141C de Nantes au printemps 1969.

C'EST FAUX !!!

Pour preuve, voici deux clichés prises par LE LAMPISTE en aout 1970 dans le dépôt de Nantes. On y voit une 141C allumée. :gne:

Image

Image

Il est toujours agréable de trouver dans une revue un reportage sur la vapeur disparue, mais, il faut se tenir à un minimum de vérité historique par respect pour la jeune génération qui n'a pas connu cette époque...
Le lampiste
Avatar de l’utilisateur
le lampiste
 
Messages: 4
Inscrit le: Dim 30 Août 2009, 17:23

allumée !

Publié: Mar 01 Sep 2009, 15:52 
sur la photo du bas on voit une 141c allumée (de la fumée sort de la cheminée) mais si l'on observe bien la machine on voit que la bielle de commande de la coulisse est absente ,ainsi semble-t-il que la bielle motrice .cette machine ne peut donc effectuer aucun service actif !
j'emets l'hypothèse qu'elle servait à fournir de la vapeur, pour réchauffer du fuel ou chauffer des locaux,par exemple ,comme cela s'est fait partout avec des machines réformées dont les chaudières n'étaient pas encore à chute de timbre .
amicalement
jean louis marquis
marquis
Fécond
 
Messages: 684
Inscrit le: Dim 10 Déc 2006, 13:14
Localisation: 47 villereal
Âge: 73

Re: allumée !

Publié: Mar 01 Sep 2009, 16:30 
marquis a écrit:sur la photo du bas on voit une 141c allumée (de la fumée sort de la cheminée) mais si l'on observe bien la machine on voit que la bielle de commande de la coulisse est absente ,ainsi semble-t-il que la bielle motrice .cette machine ne peut donc effectuer aucun service actif !
j'emets l'hypothèse qu'elle servait à fournir de la vapeur, pour réchauffer du fuel ou chauffer des locaux,par exemple ,comme cela s'est fait partout avec des machines réformées dont les chaudières n'étaient pas encore à chute de timbre .
amicalement


C'est ce que j'ai dit...

Voir ici

http://forum.e-train.fr/viewtopic.php?t=29682
Le lampiste
Avatar de l’utilisateur
le lampiste
 
Messages: 4
Inscrit le: Dim 30 Août 2009, 17:23

Re: allumée !

Publié: Mar 01 Sep 2009, 18:35 
le lampiste a écrit:
marquis a écrit:sur la photo du bas on voit une 141c allumée (de la fumée sort de la cheminée) mais si l'on observe bien la machine on voit que la bielle de commande de la coulisse est absente ,ainsi semble-t-il que la bielle motrice .cette machine ne peut donc effectuer aucun service actif !
j'emets l'hypothèse qu'elle servait à fournir de la vapeur, pour réchauffer du fuel ou chauffer des locaux,par exemple ,comme cela s'est fait partout avec des machines réformées dont les chaudières n'étaient pas encore à chute de timbre .
amicalement


C'est ce que j'ai dit...






Voir ici

http://forum.e-train.fr/viewtopic.php?t=29682


:moi: :moi: :moi: :moi: Mais non, Monsieur Lampiste, c'est VOUS qui avez TOUT FAUX !

Car voyez-vous, Monsieur Lampiste, la différence entre vous et Gérard Gautier, c'est que Gérard, lui, était tous les jours "sur le gril" de Nantes-Blottereau en 1966, 67, 68, 69, 70 et 71. Tous les jours! Vous lui demandez de citer ses sources? Mais les siennes, d'observateur sur le terrain, tout simplement. De même que les registres et relevés qu'il a pu avoir en mains.

Bien franchement, Monsieur Lampiste,au risque de vous prendre du goudron et des plumes, il est ridicule de mettre en cause la date de fin de roulement des 3-141 C de Nantes-Blottereau à la fin du service d'été 1969: c'est de notoriété publique, ça figure partout, sur tous les documents de la SNCF. Et comme je vous l'ai déjà dit, Gautier était là, à Nantes. Il a parlé de fin de service, pas de "fin de pression.

Moi aussi, j'étais à l'époque très souvent à Nantes Blottereau. Comme Gérard, j'adorais ces machines 141 C. Ma préférée était la 3-141 C 210 avec son réchauffeur et son tender à double abri qui faisait un bruit infernal pour ses occupants, quand on passait sous le tunnel de Nantes. Dès la mise en application du service d'hiver 1969/70, on change d'époque: les 141 R charbon du Mans et les rames 3 pattes vont prendre tous les trains ouvriers sur Savenay et St Naz. Ce n'est plus le même style.

Parlons maintenant des deux photos (vos photos? Ah, alors, il faut qu'on se rencontre!) que vous placez ici et là sur les forums pour argumenter vos propos accusateurs:
• la première montre une file de loc froides; Gérard et moi avons bien connue cette file de bécanes garées d'une manière qui n'avait rien à voir avec l'époque où elles étaient en service ;
• la seconde montre le générateur fixe; mais on voit aussi cette loc dans l'article de Ferrovissime. Voyez: 11 juin 1970: rallumage de la 141 C 145 pour le film Vipère au poing; c'est écrit en toutes lettres dans l'article de Gérard et il y a une photo en couleurs en haut de la page 15. Et sur cette photo, on voit la machine que vous avez photographiée en chaudière fixe.

Là, à mon avis, vous vous êtes fait avoir comme un bleu (de chauffe!) car l'embiellage incomplet de cette machine ne vous a pas fait sursauter pour comprendre qu'elle était incapable d'assurer le moindre train. Oui, elle réchauffait les cuves à fuel des 141 R. Le gars du labo TIA, établi pas loin de là en surplomb du talus, y jetait un coup d'oeil quand l'agent responsable - en été 1970, c'était souvent Moreau, un ancien qui avait chauffé des Forquenot à ses débuts en 1948 - était pris ailleurs.

L'article paru de Gérard Gautier fait 15 pages. Dois-je vous dire que j'ai coupé la moitié de son texte? Mais la règle d'or de Ferrovissime est de partager son sommaire entre tous les types de matériels et 30 pages pour une série vapeur, ce n'était pas jouable. Une histoire plus complète des 3-141 C de l'Ouest Bretagne/Vendée reste à publier puisqu'elle est déjà écrite. Rassurez-vous, Monsieur Lampiste: je ne ferai surtout pas appel à vos souvenirs d'amateur qui a eu la chance de visiter le Blottereau avec un appareil photo en bandoulière. Parce que, entre ce que vous pouvez nous raconter - avec une véhémence singulière et un ton moralisateur qui étonne - et ce que peut raconter quelqu'un qui a fréquenté un établissement et des machines quotidiennement durant plusieurs années, le choix de Ferrovissime est fait depuis longtemps. Et le succès de notre magazine montre que nous ne nous sommes pas trompé. :D
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2630
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 13:43

Publié: Jeu 03 Sep 2009, 00:02 
le lampiste a écrit:Dans le numéro 19 de la revue ferrovissime, Gérard Gautier situe la fin définitive des 141C de Nantes au printemps 1969.

C'EST FAUX !!!

Pour preuve, voici deux clichés prises par LE LAMPISTE en aout 1970 dans le dépôt de Nantes. On y voit une 141C allumée. :gne:
.


Monsieur le lampiste,
vous avez créer de toute pièce une phrase pour accuser en faux l' article de Mr Gérard Gautier en croyant dur comme fer que votre photo de 1970 prouvait le contraire.
Et bien c' est vous qui êtes dans le faux et l' ignorance des termes employés .
Mr Gautier parle de la fin de service de la série en service commercial.
page 14- 1969:Le service d' été final
Ensuite, la série a été garée en attente d' amortissement et de radiation à l' inventaire de la SNCF.
Quelques machines ont été conservées comme nous le montre votre photo de 1970 de cette machine qui sert de chaudière.

Canari, lecteur abonné de Ferrovissime et cheminot retraité du Matériel et Traction dans un grand établissement Parisien.
Avatar de l’utilisateur
canari
Éloquent
 
Messages: 310
Inscrit le: Mer 27 Sep 2006, 10:02
Localisation: sud Breizh

Publié: Jeu 03 Sep 2009, 07:31 
J'ai parcouru hier soir le Ferrovissimo sur les 67400. Et j'ai vu la très intrigante photo de la première version FRET. Le vert est tellement flashy qu'on dirait une retouche de la photo.

Le vert d'origine l'était il autant ou c'est l'édition qui rends ce vert si pétant ?
Chris
Avatar de l’utilisateur
_Chris_
Work in progress...
 
Messages: 7969
Inscrit le: Mar 16 Août 2005, 10:57
Localisation: Moulins & sud Nièvre
Âge: 42

Pornic- tournage des locomotives en 1960

Publié: Jeu 03 Sep 2009, 08:17 
Bonjour JH LAVIE.

Suite à l' article de Mr Gérard Gautier sur les 3-141C, j' ai redécouvert une photo de la plaque tournante de Pornic parue dans Manche-Océan du 16 octobre n°767 de LVDR dans l' article du correspondant Mr. Le Barzic.



Monsieur Gautier a sans doute fait d' autres photos sur ses journées de fin juillet 1960 à Pornic et je souhaiterai entrer en contact avec lui pour de plus amples informations puisque je m' interresse fortement à la ligne Nantes-Pornic toute époque confondue , habitant cette ville.

Merci de votre réponse par MP si vous le souhaitez.
Je suis absent tout le mois de septembre et traiterai cette demande à mon retour.
Patrick de Pornic.
Merci.
Avatar de l’utilisateur
canari
Éloquent
 
Messages: 310
Inscrit le: Mer 27 Sep 2006, 10:02
Localisation: sud Breizh

Publié: Jeu 03 Sep 2009, 09:03 
_Chris_ a écrit:J'ai parcouru hier soir le Ferrovissimo sur les 67400. Et j'ai vu la très intrigante photo de la première version FRET. Le vert est tellement flashy qu'on dirait une retouche de la photo.

Le vert d'origine l'était il autant ou c'est l'édition qui rends ce vert si pétant ?


:moi: :moi: Bonne question: j'en ai longuement parlé avec l'auteur de la photo, Bernard Bayle, qui est aussi le créateur de la livrée Fret. A l'origine, cette nuance flashy ne l'avait pas frappé et c'est en recevant la photo que cette particularité est devenue "criante" (c'est le moment de le dire).

Alors, erreur du labo? A priori non, car la photo originale montre plusieurs matériels moteurs qui eux, présentent tous une livrée conforme au nuancier SNCF. Aucune raison pour que la 67400 soit "flashy" et les autres engins "normaux" sur la photo.

Livrée spécifique? D'une part, il y a toujours le risque d'une livraison de peinture présentant une différence de nuance avec la teinte de base.

Autre piste possible, il s'agit d'une loc partant en expo à l'étranger pour servir de générateur à un TGV de démo. Autant dire que cette 67400 a bénéficié de tous les petits soins de l'Atelier qui l'a préparée - c'est classique!
Dans le passé, on a souvent vue des engins dont la livrée était très enjolivée pour participer aux expos. Le top revient peut-être à la BB 12000 qui avait fait l'"Expo de l'électricité" inaugurant le Palais du CNIT à La Défense, au milieu des années 1950. Celle-ci présentait un étonnant camaïeu des 2 tons de bleus "Valenciennes/Thionville", du gris et des filets. Même les longerons de bogies avaient reçu des sortes de filets bleus !

Mon point de vue perso: je pense que cette 67400 photographiée par Bernard Bayle présente effectivement une nuance un peu particulière que le traitement labo de la photo a sans doute encore exagéré. Mais au fait, vous souvenez vous que, avant la livrée Fret "Bayle/ Direction du Matériel SNCF", une autre livrée Fret avait été étudiée par MBD Design (voir page 2 de couv de FME10?) Une livrée très "classe", alliant le gris métal avec un vert métal profond que ne renierait pas un coupé Jaguar... Mais hélas, cette belle livrée devait avoir un coût et un risque de fragilité aux chocs (notamment sur les faces frontales) qui l'ont fait éliminer. La livrée de Bernard est donc arrivée à pic, une livrée qu'il avait d'ailleurs prévue, je crois, de décliner en plusieurs teintes (on aurait eu un joli arc-en ciel) mais là aussi, sans doute, économie.. économie...
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2630
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 13:43

Re: Pornic- tournage des locomotives en 1960

Publié: Jeu 03 Sep 2009, 09:10 
canari a écrit:Bonjour JH LAVIE.

Suite à l' article de Mr Gérard Gautier sur les 3-141C, j' ai redécouvert une photo de la plaque tournante de Pornic parue dans Manche-Océan du 16 octobre n°767 de LVDR dans l' article du correspondant Mr. Le Barzic.



Monsieur Gautier a sans doute fait d' autres photos sur ses journées de fin juillet 1960 à Pornic et je souhaiterai entrer en contact avec lui pour de plus amples informations puisque je m' interresse fortement à la ligne Nantes-Pornic toute époque confondue , habitant cette ville.

Merci de votre réponse par MP si vous le souhaitez.
Je suis absent tout le mois de septembre et traiterai cette demande à mon retour.
Patrick de Pornic.
Merci.


:moi: :moi: Bonjour Patrick de Pornic,
J'aurais fait suivre ton message si Gérard Gautier avait possédé Internet, mais ce n'est pas le cas.

Donc, retour au courrier "La Poste" classique. Tu prépares un courrier à Gérard que tu mets dans une enveloppe que tu m'adresses à LR Presse. Et je m'occupe de faire suivre ce courrier à l'intéressé.

:moi: :moi: :moi: :moi: A NOTER: ceci est valable pour contacter tous les auteurs paraissant dans Ferrovissime:
• soit une adresse e-mail figure dans l'article et, bien entendu, vous le contactez directement via le net ;
• soit, en absence d'e mail, vous nous adressez un courrier que nous ferons suivre.
Notez bien que nous ne pouvons pas communiquer les adresses privées de nos co-équipiers.
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2630
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 13:43

PrécédentSuivant

Retour vers La Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)