Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

FERROVISSIME 4 - le SOMMAIRE

Retrouvez ici les discussions passionnées sur les anciens numéros de la revue !

Modérateur: MOD

FERROVISSIME 4 - le SOMMAIRE

Publié: Ven 14 Mars 2008, 23:35 
FERROVISSIMO N°21 - Portrait du rail : X 2400 partie 1 (32 pages avec poster et très nombreuses photos)
- entre tradition d'avant guerre et renouveau "unifié" - présentation par Aurélien Prévot
- sous la loupe, caractéristiques des différentes sous-séries par JH Lavie
- comment les reconnaitre ? (modif en cours de carrière) par JP Demoy
- la conduite (présentation de pupitre 1953, 1957 + fin de carrière par Marc Breuillot
- en voyage : aspect et couleurs des aménagements intérieures par JH Lavie

(à suivre dans 2e partie en mai : Décoration des engins, affectations et lignes parcourues, engins préservés, modèles correspondants...)
===================================

FERROVISSIME N°4
•La grande grue Kirow de la SNCF en action jour et nuit sur un relevage par Vincent Cuny avec la collaboration de Rémy Sarrade.
• Les halles en bois des l'Ouest, un classique de la Normandie et de la Bretagne par Daniel Vauvillier
• L'arrivée des BB 67300 à Strasbourg il y a 40 ans et leur service avec les voitures Boites à tonnerre. par Bernard Mayer
•Exergue : un autorail X 2800 peint avec de droles de couleurs par JH Lavie.
• Accompagnement sur une locomotive à vapeur 232 S et la 232 U de la SNCF par Thierry Porcher
• Etude des locomotive à vapeur 232 R, S et la 232 U de la SNCF par Aurélien Prévot
• Dernier trains de neige pour les voitures UIC? par Vincent Cuny
• Souvenir d'un agent de conduite de l'autorail Bugatti XB 1008 et vues de l'aménagement intérieur de cet engin spécial par Aurélien Prévot
• Voyager en 1re classe en Bugatti sur une petite ligne normande par Xavier Jacquet
• Une installation spectaculaire du basculeur à wagons par Francis Albert
• Les tombereaux à 2 essieux et à 4 portes type Standard UIC / ORE et type Unifié modernisé ; leurs chargements, leur bâchage. par JH Lavie

En vente le 1er avril.
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2618
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 14:43

Publié: Sam 15 Mars 2008, 13:15 
merci pour ce sommaire fort alléchant!

J'attends la partie sur la grue avec impatience...
Chasseur de pdf
Avatar de l’utilisateur
SBR
.
 
Messages: 3460
Inscrit le: Lun 28 Nov 2005, 11:17
Echelle pratiquée: HO IV/V/VI

Publié: Sam 15 Mars 2008, 21:34 
Il y a les plans dans l'article sur les tombreaux UIC ?

Cordialement à tous.
denel supp. dem.
 

Publié: Sam 15 Mars 2008, 22:36 
denel a écrit:Il y a les plans dans l'article sur les tombreaux UIC ?

Cordialement à tous.


:moi: :moi: :moi:
Il y a un plan. Et il y a beaucoup de photos toutes en couleurs.

:D
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2618
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 14:43

Publié: Dim 16 Mars 2008, 23:06 
y a t'il des infos précises sur les raisons qui ont fait abandonner sur les 232S la distribution dabeg à cames rotatives pour une distribution,dabeg également,àcames oscillantes?
question subsidiaire:la cinématique,la forme des cames,les dimensions des soupapes,étaient-elles celles des pacific Chapelon Nord (ou PO premier type ),celles des pacific PO second type(idem pacific Chapelon Est et 240PO )ou celles des 240P? J'ai entendu dire une fois,et sans avoir jamais eu confirmation,que des pièces de rechange de ces dernières auraient été utilisées ,mais je suis très dubitatif,car en pratique La Chapelle avait sur place des pièces de 231E alors à son effectif.
amicalement
jean louis marquis
marquis
Fécond
 
Messages: 684
Inscrit le: Dim 10 Déc 2006, 14:14
Localisation: 47 villereal
Âge: 72

Publié: Dim 16 Mars 2008, 23:19 
marquis a écrit:y a t'il des infos précises sur les raisons qui ont fait abandonner sur les 232S la distribution dabeg à cames rotatives pour une distribution,dabeg également,àcames oscillantes?
question subsidiaire:la cinématique,la forme des cames,les dimensions des soupapes,étaient-elles celles des pacific Chapelon Nord (ou PO premier type ),celles des pacific PO second type(idem pacific Chapelon Est et 240PO )ou celles des 240P? J'ai entendu dire une fois,et sans avoir jamais eu confirmation,que des pièces de rechange de ces dernières auraient été utilisées ,mais je suis très dubitatif,car en pratique La Chapelle avait sur place des pièces de 231E alors à son effectif.
amicalement



:moi: :moi: :moi:
Les questions qui vous intéressent sont vraiment très techniques, mais après tout pourquoi pas ? Comme vous verrez, les souvenirs de conduite de l'autorail XB 1008 vont très loin dans le détail ! Pas contre, les pour 232 Nord, deux aspects sont abordés qui ne répondent pas à vos questions :
• les souvenirs d'accompagnement de Bernard Porcher, qui contiennent des observations comparatives sur différentes séries de vapeur, mais ces observations concernent les performances, les horaires, les conditions de conduite ;
• une présentation des différences entre 232 R, S et U qu'Aurélien Prévot a dédié, non pas à des experts vaporistes comme vous, mais aux jeunes passionnés qui découvrent cette famille de machines.
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2618
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 14:43

Publié: Lun 17 Mars 2008, 09:52 
marquis a écrit:y a t'il des infos précises sur les raisons qui ont fait abandonner sur les 232S la distribution dabeg à cames rotatives pour une distribution,dabeg également,àcames oscillantes?
question subsidiaire:la cinématique,la forme des cames,les dimensions des soupapes,étaient-elles celles des pacific Chapelon Nord (ou PO premier type ),celles des pacific PO second type(idem pacific Chapelon Est et 240PO )ou celles des 240P? J'ai entendu dire une fois,et sans avoir jamais eu confirmation,que des pièces de rechange de ces dernières auraient été utilisées ,mais je suis très dubitatif,car en pratique La Chapelle avait sur place des pièces de 231E alors à son effectif.
amicalement

Lu dans le livre de LM Vilain:
En 1950, les locomotives 232 S reçurent en place de leur distribution primitive, une distribution par soupapes à cames oscillantes commandée par mécanisme Walschaërts, avec mêmes soupapes que les 4700 P.O.
Il n'est pas précisé le pourquoi de la chose :?:
Alain.
Le zéro extraordi'Nord
Avatar de l’utilisateur
Ten-wheel
c'est le Nooord !
 
Messages: 17173
Inscrit le: Ven 05 Oct 2007, 14:41
Localisation: Face au Luberon
Âge: 67
Echelle pratiquée: Zéro époque II
Prénom: Alain
Club: Cercle du Zéro

Publié: Lun 17 Mars 2008, 12:57 
Merci à Ten Wheel pour l'info. je bas ma coulpe car je n'avais pas pensé à
regarder dans les "Vilain"que je possède.à ma décharge je dirai qu'ils ne sont engénéral pas pointus sur les aspects techniques de la vapeur.Vu la date de la tranformation,cela pose une autre question:est que Chapelon,qui n'était pas encore en retraite,a été consulté? Il n'est pas interdit de le penser car il avait des amis sur la région 2, Laplaiche notamment.
amicalement
jean louis marquis
marquis
Fécond
 
Messages: 684
Inscrit le: Dim 10 Déc 2006, 14:14
Localisation: 47 villereal
Âge: 72

Publié: Lun 17 Mars 2008, 13:09 
ten-wheel a écrit:
marquis a écrit:y a t'il des infos précises sur les raisons qui ont fait abandonner sur les 232S la distribution dabeg à cames rotatives pour une distribution,dabeg également,àcames oscillantes?
question subsidiaire:la cinématique,la forme des cames,les dimensions des soupapes,étaient-elles celles des pacific Chapelon Nord (ou PO premier type ),celles des pacific PO second type(idem pacific Chapelon Est et 240PO )ou celles des 240P? J'ai entendu dire une fois,et sans avoir jamais eu confirmation,que des pièces de rechange de ces dernières auraient été utilisées ,mais je suis très dubitatif,car en pratique La Chapelle avait sur place des pièces de 231E alors à son effectif.
amicalement

Lu dans le livre de LM Vilain:
En 1950, les locomotives 232 S reçurent en place de leur distribution primitive, une distribution par soupapes à cames oscillantes commandée par mécanisme Walschaërts, avec mêmes soupapes que les 4700 P.O.
Il n'est pas précisé le pourquoi de la chose :?:



:moi: :moi: :moi:

La publication de 3 articles sur les 232 Nord m'ont amené à collecter un grand nombre de photos de ces machines. Et il est vrai que les 4 locomotives 232 S ont été les plus photographiées et de loin !! Visiblement, on avait confiance dans ces machines, à la SNCF, ce qui a justifié l'investissement de la transformation de 1950. La 232 U, unique il est vrai mais plus prestigieuse, a été beaucoup moins photographiée. Plus rare, les 232 R dont la série avait été réduite dès la caténaire lancée sur Lille.
Finalement, ces 232 S sont de très belles machines, offrant une ligne très pures, avec moins de "chichis" que la 232 U (je sais bien que ce genre de considérations esthétiques sont purement objectives et nous éloigne des observations concrètes de la technique).
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2618
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 14:43

Nord

Publié: Lun 17 Mars 2008, 13:39 
JH LAVIE a écrit: . . . ] Et il est vrai que les 4 locomotives 232 S ont été les plus photographiées et de loin !! [ . . .

Dommage que "de loin" ait un double sens. Au nom des fadas des compositions de trains, je me permets de demander des photos, de loin afin de voir le train en partie ou en entier.
Pierre
Avatar de l’utilisateur
Pierre B
Intarissable !
 
Messages: 12050
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 14:20
Localisation: France
Âge: 61
Echelle pratiquée: H0

Publié: Lun 17 Mars 2008, 14:40 
Pris sur le Net ICI

Marc de Caso n'était pas pro-Chapelon et avait même nourrit une certaine animosité envers lui. Il lui en voulait d'avoir préféré les Pacific 3700 du P.O. à la place de ces "Super-Pacific "et il était devenu hostile à la méthode Chapelon.

"Pour s'assurer que c'était bien une idée stupide, deux SuperPacific de Caso à simple expansion 3.1249 & 50, SNCF 2 - 231 C 49 et 50 furent construites. Distribution à soupapes Caprotti (cames rotatives) puis piston-valves Cossart pour la 3.1250, soupapes Dabeg à cames rotatives pour 3.1249. Mauvais rendement comparé aux versions compound."

"Les R de De Caso ont démontré l'infériorité du mode simple expansion avec une puissance inférieure de 20% à celle des S compound et d'une consomation par cv/h supérieure à 15%. Elles ont été très rapidement retirées du service...
...Et pour couronner le tout, les 232 S ont finalement été équipée de la distribution des 4700 P.O. du fait de l'incapacité de"l'équipe de Caso" à mettre au point la distribution à cames rotatives montée initialement. A la suite de quoi, elles ont donné des résultats satisfaisants!"
Alain.
Le zéro extraordi'Nord
Avatar de l’utilisateur
Ten-wheel
c'est le Nooord !
 
Messages: 17173
Inscrit le: Ven 05 Oct 2007, 14:41
Localisation: Face au Luberon
Âge: 67
Echelle pratiquée: Zéro époque II
Prénom: Alain
Club: Cercle du Zéro

Publié: Lun 17 Mars 2008, 15:09 
je connais le site de Stora,mais je ne sais pas s'il est totalement objectif,puisqu'il est encore plus "pro Chapelon" que moi !
je ne crois pas que De Caso en voulait à Chapelon pour le choix que le Nord avait fait des 3700 PO.Par contre il n'était pas satisfait d'avoir été bridé par ses chefs pour l'amélioration des 3-1200,et même si la dernière tranche modifiée par ses soins était réussie (et aussi très belle à mes yeux)il aurait souhaité mieux faire.Sur les 5-1200 neuves,qu'il a pu étudier sans restriction ,il a monté des tiroirs à très longue course qui auraient sans doute fait merveille sur les pacifics.
quant aux deux machines à distribution Cossart,De Caso n'enrevendiquait pas la paternité,étant convaincu de l'intérêt du compoundage pour les machines de rapides.
amicalement
jean louis marquis
marquis
Fécond
 
Messages: 684
Inscrit le: Dim 10 Déc 2006, 14:14
Localisation: 47 villereal
Âge: 72

Re: Nord

Publié: Lun 17 Mars 2008, 15:25 
Pierre B a écrit:
JH LAVIE a écrit: . . . ] Et il est vrai que les 4 locomotives 232 S ont été les plus photographiées et de loin !! [ . . .

Dommage que "de loin" ait un double sens. Au nom des fadas des compositions de trains, je me permets de demander des photos, de loin afin de voir le train en partie ou en entier.


:moi: :moi: :moi:
2 compos dans le prochain article 232 R, S U de FErrovissimo 4 toutes deux en voitures Nord =
• 1 paris / Tourcoing à la bonne époque où la 232 laissait sa place à une petite 2-040 D entre Lille et Tourcoing (ça, c'est une compo !)
• 1 Valenciennes / Paris

:ange:
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2618
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 14:43

Publié: Lun 17 Mars 2008, 15:39 
[quote="ten-wheel"]Pris sur le Net ICI
, deux SuperPacific de Caso à simple expansion 3.1249 & 50, SNCF 2 - 231 C 49 et 50 furent construites.
:moi: :moi: :moi:
Puis SNCF 2-231 D1 et D2

La distribution Cossart me semblait séduisante sur les bécanes de banlieue 2-141 TC. J'ignore tout du bilan financier de ces locomotives qui paraissaient très sophistiquées. L'intensité du service qu'elles on assuré jusqu'aux années 60 était impressionnante. J'ai eu plusieurs fois l'occasion de faire des accomp à bord, notamment un Ermont-Eaubonne / Paris et une "descente" de rame Joncherolles / Paris en REV en restant sous l'abri avec le chauffeur. Les possibilités de la REV Aubert étaient étonnantes pour un béotien. Les équipes semblaient adorer ces 2-141 TC notamment pour leur puissance. Je me souviens d'un MECRU qui m'a dit, en arrivant à PN :" regardez les BB 16500 et les 66000 qui roulent sur la banlieue, ce sont des demi-portions par rapport à nos TC".
JH LAVIE
Dingue d'autorails
 
Messages: 2618
Inscrit le: Jeu 08 Sep 2005, 14:43

Publié: Lun 17 Mars 2008, 18:04 
la distribution Cossart associée à la simple expansion (1),ainsi que les dimensions générales de la machine ,ont fait des 2-141TC les meilleures machines de banlieue de France,voire plus.Cette distribution,comme du reste les distributions à soupapes auxquelles elle s'apparente, sépare complètement l'admission de l'échappement ,et permet donc de marcher à petits crans sans contrepression,ce qui avec des tiroirs ne s'obtient qu'avec une très longue course ou des dispositifs spéciaux (e g tiroirs Willoteaux).Pour des machines à simple expansion ,elles avaient probablement un bon rendement ,mais je n'ai jamais vu de chiffres à ce sujet.Il est du reste difficile de faire des études de rendement sur des machines qui ont des arrêts et des stationnements fréquents.Sur le plan de l'harmonie esthétique je trouve personnellement que la triplette de De Caso pacific,décapod et mikado tender est remarquable.
(1)que De Caso ,àl'instar de Du Bousquet,préférait au compoundage pour le service de banlieue notamment pour sa simplicité des démarrages.Rien cependant n'empêcherait de combiner compoundage et distribution Cossart.
amicalement
jean louis marquis
marquis
Fécond
 
Messages: 684
Inscrit le: Dim 10 Déc 2006, 14:14
Localisation: 47 villereal
Âge: 72

Suivant

Retour vers La Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)