Voie-Libre 36

Retrouvez ici les discussions passionnées sur les anciens numéros de la revue !

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Canard
Rôti ou à l'orange ?
Messages : 22000
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 22:15
Site Internet : http://frprevot.club.fr/Presipaute/Accueil.html
Localisation : Au cœur du Massif des Bauges (73)
Âge : 37

Message par Canard » mer. 31 oct. 2007, 12:51

eric fresne a écrit :Et l'AHICF est assez bonne pour photocopier des articles pour les chercheurs provinciaux, ultraoccidentaux et nécessiteux ? :mrgreen:
Faut voir...

Canard
Encore ?

Avatar du membre
Eric Fresne
Betteravier
Messages : 7590
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:19

Message par Eric Fresne » mer. 31 oct. 2007, 14:19

eric fresne a écrit :
J'ai lu le gros résumé de l'étude de Vignes dans la RGCF. Vignes est ingénieur des chemins de fer de l'Etat mais je ne connais pas son corps d'origine. Mais il écrit en 1878 et tout le monde est encore loin d'envisager une généralisation de la voie de 60 en France. Le métrique a déjà bien du mal à faire sa place.

Pour les constructeurs, je ne sais pas... Ils se présentent tous (sauf Decauville qui ne l'est pas) sous le titre d'ingénieurs-constructeurs. Peut être y a t il là une distinction à faire avec les ingénieurs civils et les ingénieurs d'état. Quelqu'un pourra peut être le dire. En tout cas, pour ne citer que lui, Louvet, le Louvet de Corpet-Louvet a débuté sa carrière sur les CF de la Meuse. Ce n'est peut être pas un hasard, si après 1889, date à laquelle Louvet devient directeur, la société devient le premier constructeur de machines métriques en France.

Vérification faite pas plus tard que maintenant, il semblerait, à moins d'une homonymie, que Louvet soit centralien...

C'est malin mon thé est froid maintenant.
Je me cite moi même et j'ajoute que Corpet était lui même centralien, promotion 1867 et membre de la SCI depuis 1869...

C'est presque trop beau...
Éric

Avatar du membre
Eric Fresne
Betteravier
Messages : 7590
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:19

Message par Eric Fresne » mer. 31 oct. 2007, 21:09

Rien n'est jamais simple...

Charles Bourdon, le Bourdon de Péchot-Bourdon est centralien et... membre de la SCI, son patron, Paul Decauville l'est également...(membre de la SCI) :mort:

Mais alors pourquoi diantre Decauville ne fait parler de lui à la SCI qu'à l'occasion de l'inauguration du chemin de fer de l'exposition de Laon, inauguration à laquelle il convie, en excursion, les membres éminents de la société ? hein pourquoi ?
Éric

Avatar du membre
sixtifs
Volubile
Messages : 2177
Enregistré le : lun. 24 oct. 2005, 23:12
Echelle pratiquée : HOe, HOm, HOf, OO9
Site Internet : viewtopic.php?t=31709
Localisation : OO9society, AMFI

Message par sixtifs » jeu. 01 nov. 2007, 06:49

Y aurait il eu des gangs rivaux en centrale ?

De mémoire, X et centrale sont des écoles généralistes, les autres sont des écoles d'application.
Certains font une école généraliste puis une école d'application en 1 ou 2 ans.

Il y a des X-Ponts, X-Mines, X-Supelec, X-Télécom (plus récents).
Les combinaisons équivalentes doivent exister avec centrale.
Je ne sais pas si cest combinaisons se pratiquent avec les Arts et Métiers.

...

Attention Eric, tu mets le doigt dans un broyeur.
A trop bouquinner on ne construit plus.
La saison de récolte des betteraves c'est maintenant !
Ep 1,2,3 HO,HOm,HOe, PME-iste

Avatar du membre
Eric Fresne
Betteravier
Messages : 7590
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:19

Message par Eric Fresne » jeu. 01 nov. 2007, 09:40

Trop tard, le bras est parti avec...

Entre 1860 et 1895, plein de choses se sont décidées mais ça va être long de faire le tri... j'ai récupéré 300 pages de tables de matières. :mort:
Éric

Avatar du membre
Eric Fresne
Betteravier
Messages : 7590
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:19

Message par Eric Fresne » jeu. 01 nov. 2007, 14:55

sixtifs a écrit :Y aurait il eu des gangs rivaux en centrale ?
Pour en revenir à ta remarque, des gangs, sans doute pas, mais des individualités fortes avec des égos largement dimensionnés oui : c'était une sorte de forum LR Presse quoi :mrgreen:

J'en veux pour preuve les rapports franchement aigres entre un Roy (la Mure) et un Mallet, le premier accusant carrément le second de plagiat à l'issue de la présentation de la 0220 T à voie de 60 à l'exposition de Laon.

Roy milite depuis au moins vingt ans pour l'utilisation de matériel articulé, la voie métrique est pour lui un pis aller. La voie de 60 un gadget.

Pareil pour Moreau dont, aussi loin que je remonte, les vues n'ont pas bougé d'un iota : voie métrique en complément de la voie normale et exceptionnellement voie de 75.

Decauville (et Bourdon) malgré son appartenance à la société, n'y a jamais rien présenté ou publié. Il n'était peut être "pas assez ingénieur" pour cela. En 45 ans, il n'apparait qu'une fois pour autre chose que des remises de décoration : pour la visite de Laon. Il ne prend directement part à aucun débat sur les voies étroites.
Éric

Avatar du membre
Canard
Rôti ou à l'orange ?
Messages : 22000
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 22:15
Site Internet : http://frprevot.club.fr/Presipaute/Accueil.html
Localisation : Au cœur du Massif des Bauges (73)
Âge : 37

Message par Canard » jeu. 01 nov. 2007, 18:45

Participe-t-il aux réunions au moins ?

Canard
Encore ?

Avatar du membre
Eric Fresne
Betteravier
Messages : 7590
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:19

Message par Eric Fresne » jeu. 01 nov. 2007, 19:14

Vu le mode de fonctionnement des réunions (intervention prévue, questions, prises de parole...), je serais tenté de dire non. Sinon, il n'aurait pas manqué de réagir aux différentes interventions, parfois acides à son encontre, que j'ai pu lire...
Éric

Avatar du membre
Canard
Rôti ou à l'orange ?
Messages : 22000
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 22:15
Site Internet : http://frprevot.club.fr/Presipaute/Accueil.html
Localisation : Au cœur du Massif des Bauges (73)
Âge : 37

Message par Canard » jeu. 01 nov. 2007, 19:15

eric fresne a écrit :Vu le mode de fonctionnement des réunions (intervention prévue, questions, prises de parole...), je serais tenté de dire non. Sinon, il n'aurait pas manqué de réagir aux différentes interventions, parfois acides à son encontre, que j'ai pu lire...
Pourquoi est-il membre alors ?

Canard
Encore ?

Avatar du membre
Eric Fresne
Betteravier
Messages : 7590
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:19

Message par Eric Fresne » jeu. 01 nov. 2007, 19:17

C'est une vraie question ou tu as la réponse ?

Je serais tenté de dire "Parce que ça se faisait..." au moins pour avoir accès aux mémoires !?!
Éric

Avatar du membre
Canard
Rôti ou à l'orange ?
Messages : 22000
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 22:15
Site Internet : http://frprevot.club.fr/Presipaute/Accueil.html
Localisation : Au cœur du Massif des Bauges (73)
Âge : 37

Message par Canard » jeu. 01 nov. 2007, 19:21

eric fresne a écrit :C'est une vraie question ou tu as la réponse ?

Je serais tenté de dire "Parce que ça se faisait..." au moins pour avoir accès aux mémoires !?!
Je n'ai pas la réponse mais c'est la première question qui me vient à l'esprit. Un gars fait parti d'un cercle où il est détesté et n'y met pas les pieds. Donc :
- qui décide la nomination dans ce truc ?
- pourquoi est-il nommé là ?
- pourquoi ne participe-t-il pas à ce truc ?

Ce sont, à mon avis, les trois questions à se poser.

Canard
Encore ?

Avatar du membre
Eric Fresne
Betteravier
Messages : 7590
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 14:19

Message par Eric Fresne » jeu. 01 nov. 2007, 19:31

Il n'est pas question de nomination, on adhère à la Société, on demande son admission. Donc il a adhéré, vraisemblablement dans les années 1870 et a été admis.

A l'époque, Decauville a son usine et la réclame qu'il fait tous azimuts et, il a des mandats politiques en Seine & Oise. a mon avis, il doit manquer de temps...
Éric

Avatar du membre
Canard
Rôti ou à l'orange ?
Messages : 22000
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 22:15
Site Internet : http://frprevot.club.fr/Presipaute/Accueil.html
Localisation : Au cœur du Massif des Bauges (73)
Âge : 37

Message par Canard » jeu. 01 nov. 2007, 21:13

eric fresne a écrit :Il n'est pas question de nomination, on adhère à la Société, on demande son admission. Donc il a adhéré, vraisemblablement dans les années 1870 et a été admis.

A l'époque, Decauville a son usine et la réclame qu'il fait tous azimuts et, il a des mandats politiques en Seine & Oise. a mon avis, il doit manquer de temps...
Alors,
Pourquoi a-t-il adhéré ?
Pourquoi l'a-t-on admis ?
Pourquoi ne vient-il pas finalement ?
Encore ?

Fdelaitre
Démonstratif
Messages : 1586
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 09:58
Prénom : Frédéric
Club : GEMME, SPHS, LURS
Site Internet : http://www.fdelaitre.com
Localisation : Paris

Message par Fdelaitre » jeu. 01 nov. 2007, 21:20

Canard a écrit :Je n'ai pas la réponse mais c'est la première question qui me vient à l'esprit. Un gars fait parti d'un cercle où il est détesté et n'y met pas les pieds. Donc :
- qui décide la nomination dans ce truc ?
- pourquoi est-il nommé là ?
- pourquoi ne participe-t-il pas à ce truc ?


Les cercles ou sociétés d'ingénieurs ont toujours eu des modalités de recrutement très variables. Cela va du simple bulletin d'inscription (avec le chèque pour la cotisation annuelle) jusqu'à la cooptation avec parrainage, etc. etc. J'ai donné dans quelques unes d'entre elles moyennant un simple chèque, mon beau-père en revanche a été admis à la Société des Ingénieurs de l'Automobile sur recommandation, la SIA était - au moins à son époque - un cercle assez fermé (Centraliens, Gadzarts principalement).

Pourquoi y va t'on ? Pour progresser dans sa connaissance du métier, se créer des relations (au 19e siècle, on appelait pas encore cela "se faire un réseau"). Pour des industriels comme Paul Decauville, cela permettait de nouer des liens avec des clients potentiels, des ingénieurs conseils, des personnes qui avaient une influence dans le processus de décision et qui auraient pu faire pencher la balance dans le sens du "porteur Decauville", etc.

Pourquoi n'y participe t'on pas ? En 10 ans à la SEE, je n'ai participé à aucune réunion. Mon nom n'apparaît nulle part. Pourquoi ? Manque de temps. Travailler dans ce type d'association demande pas mal d'implication. Et puis il en est dans les sociétés d'ingénieurs comme dans les Forums ferroviaires, il y a les bateleurs et les histrions qui captent l'attention, et ceux qui travaillent discrètement dans leur coin, qui nouent les bons contacts et font du business. :siffle:

Maintenant, dans toutes les élucubrations précédentes, il y a une entité qui est étrangement absente dans les réflexions : la Grande Muette, qui est omniprésente dans tout ce qui touche au ferroviaire.

Depuis la déculottée de 1870, l'armée française a (quand même) retenu la leçon : le succès du prochain conflit devra tout à la logistique. Quel est le seul transport de masse existant à l'époque ? Le rail. On double les voies dans le centre de la France sur des lignes peu fréquentées pour des raisons stratégiques de transit Ouest-Est (cf. l'étoile de Clamecy). La voie sub-normale, nécessitant des transbordements, est vue d'un sale oeil par l'autorité militaire - sauf pour les dessertes terminales en ligne de front ou dans les forteresses. Sont vus d'un sale oeil aussi par la rue Saint-Doiminique les projets d'extension du réseau métropolitain à Paris au délà des fortications à partir de 1910 : on imagine déjà les Uhlans s'engouffrer par les tunnels du Nord-Sud pour venir porter une attaque décisive en plein coeur de Paris, contournant les fortifs, ligne Maginot avant l'heure. :mrgreen: Au final, il faudra attendre la revanche de 14-18 pour voir le métropolitain s'étendre en proche banlieue.

Bref, de 1870 à 1914, l'armée est omniprésente partout où il y a le rail, voir notamment les actualités Gaumont de 1910 où dans une voiture dynamométrique, à côté des sévères ingénieurs moustachus, on aperçoit un lieutenant - détaché là pour surveiller tout ce qui se passe.

Rappelez-vous, pendant toute cette période, "elle" attend :



La ligne bleue des Vosges et ce qu'il y a derrière a plus d'importance que les querelles éternelles entre X et Centrale (Au passage pour sixtifs : la plupart des écoles admettent des ingénieurs déjà diplômés en 3e année pour spécialisation. C'est particulièrement vrai à l'X, avec une répartition des rôles selon les écoles d'application : cf. "le X-Mines commande, le X-Pont exécute" :mdr:, mais j'ai rencontré quelques rares exemple de Gadzarts-Supélec. Les Centraliens semblent se suffirent à eux-mêmes).
Modifié en dernier par Fdelaitre le jeu. 01 nov. 2007, 21:25, modifié 3 fois.
Blog: www.fdelaitre.org/wp2/

Avatar du membre
Canard
Rôti ou à l'orange ?
Messages : 22000
Enregistré le : sam. 13 août 2005, 22:15
Site Internet : http://frprevot.club.fr/Presipaute/Accueil.html
Localisation : Au cœur du Massif des Bauges (73)
Âge : 37

Message par Canard » jeu. 01 nov. 2007, 21:22

fdelaitre a écrit :Pourquoi y va t'on ? Pour progresser dans sa connaissance du métier, se créer des relations (au 19e siècle, on appelait pas cela encore "se faire un réseau"). Pour des industriels comme Paul Decauville, cela permettait de nouer des liens avec des clients potentiels, des ingénieurs conseils, des personnes qui avaient une influence dans le processus de décision et qui auraient pu faire pencher la balance dans le sens du "porteur Decauville", etc.
OK. La question portait en elle la réponse ! Mais si tu veux faire avancer tes idées, faut faire du lobbying. S'il n'en fait pas de manière visible, quel intérêt ? Aucun.
Encore ?

Répondre