Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Des semi-métalliques PO en H0

Construction intégrale ou montage de kits : tous les matériaux sont concernés

Modérateur: MOD

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Ven 15 Déc 2017, 16:38 
Non non, ce chalumeau c'est très bien, mais le recuit va considérablement ramollir ta feuille de laiton.
Si je puis me permettre, voici un processus qui pourrait t'aider:
1°/ trouves-toi une brique pour poser ta feuille dessus, vu la température nécessaire elle n'a pas besoin d'être réfractaire, mais qu'elle soit la plus plate possible.
2°/ Comme te l'a conseillé Roc, tu chauffe de loin (environ 30cm) puis tu fais des passes sur toute ta tôle suffisamment rapidement pour ne pas provoquer un point chaud. Tu fais des passes un peu comme avec un aérographe.
3°/ Si tu vois qui ne se passe rien à cette distance, tu te rapproche peu à peu, mais en aucun cas à moins de 20cm environ.
4°/ Juste avant que la tôle commence à rougir, la flamme de ton chalumeau va changer de couleur au contact du métal et devenir légèrement verte. Là tu dois faire TRES ATTENTION car la tôle va passer assez rapidement du rouge foncé au rouge cerise, tu ne doit JAMAIS dépasser ce stade de coloration, c'est à dire que ta tôle ne doit pas devenir orange et encore moins jaune car là c'est foutu, elle va se déformer et tu ne la rattrapera pas.
Dans ton cas, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de la recuire à cœur, puisque c'est juste pour éliminer quelques contraintes.
Perso je n'irais pas jusqu'à la porter au rouge, je me contenterais de faire des passes rapides au chalumeau pour uniformiser au mieux la chauffe sur l'ensemble de la pièce et c'est tout.
Sinon si tu as un four électrique d'émailleur, tu peux essayer de recuire la tôle, mais avec 'un four électrique de cuisine il ne montera pas assez haut en température. Pour un simple revenu sur de l'acier il faut au minimum 650° et pour les métaux cuivreux, je dirais qu'il faut une température de l'ordre de 450° à 500° et pour un recuit c'est plus que cela.
Voila si cela peut t'aider. Tu habiterais près de chez moi je t'aurais fait voir comment faire, mais à distance ça va pas être facile :mrgreen:
JLBR
Avatar de l’utilisateur
JLBR
Modéliste en herbe ?
 
Messages: 3466
Inscrit le: Dim 14 Août 2005, 08:22
Localisation: Haute-Normandie
Echelle pratiquée: HO
Prénom: jean

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Ven 15 Déc 2017, 18:32 
A quelle température fait-il monter ?
monde de merde ...
Avatar de l’utilisateur
22520
Intarissable !
 
Messages: 4580
Inscrit le: Mer 19 Déc 2012, 14:33
Localisation: 78 + 22 = 100% à l'Ouest !!!
Âge: 45
Echelle pratiquée: H0m-H0-IIm
Prénom: Gilles
Club: Cercle des Addicted to LITR*

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Ven 15 Déc 2017, 18:39 
Pour pouvoir rouler facilement mes chaudières, qui sont en tôle de laiton, je ne fais pas un recuit à coeur car les tôles deviendraient molles.
Par contre je les passe 30 minutes dans le four en cycle de pyrolyse à 500°.
Je précise que le four appartient à Apogée Vapeur, il est uniquement mis à disposition à la cuisine avec autorisation d'y cuire aussi la tarte aux pommes. :clown:
Je n'ai pas essayé avec du maillechort.
Ce mode de faire a été suggéré par Cyril de Train d'Antan et fonctionne très bien.
CHat ou rien
Avatar de l’utilisateur
CHat roule
Kits en stock
 
Messages: 4976
Inscrit le: Ven 03 Fév 2006, 10:17
Localisation: Sonceboz Suisse
Echelle pratiquée: HO ep I-III
Prénom: Eric

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Ven 15 Déc 2017, 19:11 
C'est tres exactement ce que j'avais en tete Eric.
monde de merde ...
Avatar de l’utilisateur
22520
Intarissable !
 
Messages: 4580
Inscrit le: Mer 19 Déc 2012, 14:33
Localisation: 78 + 22 = 100% à l'Ouest !!!
Âge: 45
Echelle pratiquée: H0m-H0-IIm
Prénom: Gilles
Club: Cercle des Addicted to LITR*

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Sam 16 Déc 2017, 10:16 
CHat roule a écrit:Pour pouvoir rouler facilement mes chaudières, qui sont en tôle de laiton, je ne fais pas un recuit à coeur car les tôles deviendraient molles.
Par contre je les passe 30 minutes dans le four en cycle de pyrolyse à 500°.
.


C'est ce que j'ai indiqué plus haut, soit une température d'environ 450 à 500°. C'est aussi valable pour le maillechort, l'arcap, le bronze, en fait tous les alliages de cuivre.
Cela ne s’appelle pas un "recuit", mais un revenu.
Dans l'industrie il est fréquent que l'on fasse revenir des pièces en acier pour faire de l'outillage par exemple. Dans ces cas là le métal est cuit à une température d'environ 1200° puis trempé, c'est à dire refroidi selon différentes méthodes, à l'eau, à l'air ambiant, à l'air comprimé, frotté avec divers matériaux dont de ... l'os ! afin d'obtenir des duretés différentes du métal, à cœur, en surface etc. L'acier ainsi traité devient extrêmement dur mais aussi extrêmement fragile et sensible aux chocs. Pour lui conserver une certaine résilience on lui fait subir ce que l'on nomme un "revenu". Ce dernier consiste à réchauffer la pièce après la trempe à une température d'environ 600 à 700°soit tel quel dans le four, soit enrobé d'une feuille d'inox ou autre selon les propriétés recherchées. C'est ce qu'il faut faire également sur les métaux tendres comme le laiton, le cuivre, le maillechort etc.. Attention toutefois avec le bronze phosphoreux (dit bronze à ressort) car le revenu lui fera perdre sont élasticité et donc ses propriétés.
L'étude des métaux et des alliages est un sujet complexe. Des maitres en la matière ont écrit des livres sur le sujet dont un certain Dimitri Tchernov au XIX eme siècle ou plus près de nous un certain Timochenko dont le livre de base sur la chimie de l'acier fut écrit avant guerre et qui reste encore d'actualité de nos jours.
Mais bon ce n'est peut-être pas utile d'aller jusque là pour monter des trains miniatures :mrgreen:
JLBR
Avatar de l’utilisateur
JLBR
Modéliste en herbe ?
 
Messages: 3466
Inscrit le: Dim 14 Août 2005, 08:22
Localisation: Haute-Normandie
Echelle pratiquée: HO
Prénom: jean

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Sam 16 Déc 2017, 11:31 
Absolument : le revenu permet de relaxer les contraintes internes dûes à l'écrouissage de la tôle.
Ces contraintes sont responsables du bombé sur les tôles en demi-gravure, puisqu'on enlève une moitié... :mrgreen:
CHat ou rien
Avatar de l’utilisateur
CHat roule
Kits en stock
 
Messages: 4976
Inscrit le: Ven 03 Fév 2006, 10:17
Localisation: Sonceboz Suisse
Echelle pratiquée: HO ep I-III
Prénom: Eric

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Sam 16 Déc 2017, 13:09 
Sujet interessant !
Autrefois les châssis de machines-outils étaient coulés en fonte. Le métal riche en carbone, stabilisait lui-même ses propres contraintes internes en refroidissant à l'ai libre et pouvait assez rapidement être usiné, à l'étau-limeur, à la fraiseuse etc... On pouvait travailler ce type de châssis quelques mois après la coulée avec des tolérances de l'ordre de plus ou moins 5/100 de mm sans que cet usinage n'induise des déformations dans le temps.
Il m'est arrivé de faire des châssis de machines en acier mécano-soudé et là c'est une autre histoire car le soudage des diverses tôles entraine des contraintes au niveau des cordons de soudure qui se propagent dans l'ensemble des tôles. On a beau prévoir des entretoises pour essayer d'équilibrer ces contraintes internes, ces châssis trop gros pour pouvoir entrer dans un four étaient inutilisables tels quels car le moindre usinage un peu important sur une des faces entrainait immédiatement une déformation de la surface. La seule solution, c'était de mettre ces châssis dehors, aux intempéries sous le vent la pluie, la chaleur et le froid et les laisser rouiller pendant une année pour que aléas climatiques stabilisent peu à peu les contraintes internes du métal afin qu'on puisse les usiner avec des tolérances acceptables.
Voila une autre piste: mettre tes tôles dehors pendant un an pour lever les contraintes internes :mrgreen:
Bon faut pas être pressé, mais c'est une technique sans risque et tout aussi valable ! :mrgreen:
JLBR
Avatar de l’utilisateur
JLBR
Modéliste en herbe ?
 
Messages: 3466
Inscrit le: Dim 14 Août 2005, 08:22
Localisation: Haute-Normandie
Echelle pratiquée: HO
Prénom: jean

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Sam 16 Déc 2017, 14:31 
Je n’interviens que peu même si je lis d’abord tous les sujets de ce sous-forum. Aujourd’hui, je constate avec grand plaisir que notre Co-forumiste JLBR est toujours actif sur ce forum et nous livre de nouveau de très constructifs commentaires sur la soudure (en fait le brasage !) et sur le traité des métaux et la métallurgie avec le complément de Chat roule, diplômé de la bien connue EPFL de Lausanne.
Qu’ils soient tous deux remerciés et continuent de nous faire profiter de leurs connaissances dans le montage de kits ferroviaires !
Simonius
Simonius
Éloquent
 
Messages: 391
Inscrit le: Jeu 25 Août 2005, 17:54
Localisation: Suisse
Âge: 69
Echelle pratiquée: HO, HOm, O
Prénom: Louis

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Dim 17 Déc 2017, 18:30 
Merci pour toutes ces informations, c'est fort intéressant.
Ceci-dit , j'aurai bien du mal à appliquer ces méthode dans mon 50m² en plein centre ville.
Même le chalumeau avec la pièce posée sur une brique s'avère problématique. Où puis-je poser la brique sans risquer de tout cramer autour ?
:siffle:

Par contre, suite à une discussion avec quelqu'un qui se reconnaîtra s'il passe par là (en même temps il à intérêt vu qu'il aura les travaux sur son ATP à nous montrer :mrgreen: ), j'en ai déduit que le problème que j'ai eu en essayant sans succès d'appliquer la méthode Prof®™ était lié au support utilisé pour le roulage (ou la roulure ?) .
Et il se trouve qu'en ce moment, c'est la période des cadeaux de Noël, cadeaux qui sont parfois emballés dans du polystyrène. Du coup, je me suis dit, vu l'état de ma toiture, ça ne coûte rien d'essayer ! Et bingo, ça a marché !
Par contre, la pièce ayant subi précédemment pas mal de sévices, elle présentait un vilain pli dans le sens de la longueur au niveau des trous (en gros elle avait plus une forme de toiture à deux pentes que de toiture courbe). Je l'ai donc d'abord roulée dans le sens de la longueur pour faire disparaître ce pli, puis dans le bon sens :

Image

Par contre, comme vous pouvez le voir, les bords sont un peu gondolés. Je vais donc devoir les renforcer. J'en profiterai pour faire en sorte que ces renforts servent d'appui à la partie supérieure des faces latérales, comme sur cet affreux schéma :

Image

En bleu la toiture, en vert les faces latérales, en noir le châssis et en rouge les renforts !
Je vais chercher chez l'Octant ou le train magique une section assez forte comme du 0,6 ou 0,8x1 ou 1,5...
Avatar de l’utilisateur
R.I.C
Intarissable !
 
Messages: 7124
Inscrit le: Mar 24 Mars 2009, 10:12
Localisation: Bordeaux
Âge: 27
Echelle pratiquée: H0 - ép II
Prénom: Julien

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Dim 17 Déc 2017, 20:17 
JLBR a écrit:Sujet interessant !
Il m'est arrivé de faire des châssis de machines en acier mécano-soudé et là c'est une autre histoire car le soudage des diverses tôles entraine des contraintes au niveau des cordons de soudure qui se propagent dans l'ensemble des tôles. On a beau prévoir des entretoises pour essayer d'équilibrer ces contraintes internes, ces châssis trop gros pour pouvoir entrer dans un four étaient inutilisables tels quels car le moindre usinage un peu important sur une des faces entrainait immédiatement une déformation de la surface. La seule solution, c'était de mettre ces châssis dehors, aux intempéries sous le vent la pluie, la chaleur et le froid et les laisser rouiller pendant une année pour que aléas climatiques stabilisent peu à peu les contraintes internes du métal afin qu'on puisse les usiner avec des tolérances acceptables.
Voila une autre piste: mettre tes tôles dehors pendant un an pour lever les contraintes internes :mrgreen:
Bon faut pas être pressé, mais c'est une technique sans risque et tout aussi valable ! :mrgreen:


Sujet que les fabricants de bogies connaissent très bien. Le châssis de bogie rentre dans un four donc les machines outils aussi.
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16363
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 14:52
Localisation: ACAL

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Lun 18 Déc 2017, 11:09 
Tout dépend de la taille de la machine outil mon cher Fa :mrgreen: et ni l'usine dans laquelle je travaillais, ni même dans la région dans laquelle je travaillais, il n'y avait de four suffisamment important pour contenir ce châssis de machine.
Là tu va me dire: "pourquoi ne pas faire ce châssis en plusieurs morceaux ?"
et je te répondrais: "parce que c'était beaucoup plus compliqué et qu'une attente d'un an avant usinage ne remettait pas en question les temps de fabrication de l'ensemble. Il y avait suffisamment de travail à faire sur les sous-ensembles pour attendre un an avant d'attaquer l'usinage du châssis" Cette machine m'a demandée à l'époque 4 ans de travail de conception, puis un an de plus pour en terminer la fabrication puis encore 6 mois de mise au point. Soit au total plus de 5 ans de travail avant d'être opérationnelle. Si je me souviens bien l'usinage du châssis n'a commencé qu'environ 18 mois après fabrication. et çà a marché :mrgreen:
Mais bon je vais arrêté de pourrir le fil de notre ami avec ces vieilles histoires et cela ne solutionne pas son problème de tôle tordue.
Mettre un renfort de chaque côté pour redresser la tôle c'est bien, mais cela risque quand même d'entrainer des déformations dues à la soudure cette fois de ces renforts latéraux. Et si ces renforts sont trop minces, ce sont eux qui vont se tordre et il faudra redresser quand même le toit. Il ne te sera pas facile d'avoir un toit uniforme de cette façon. Le mieux aurait quand même été d'aplatir la tôle, la recuire puis la rouler à nouveau, opération qui l'aurait à nouveau écrouie et rigidifiée. Mais bon pour cela il faut au minimum une rouleuse de bonne qualité j'en conviens.
Quant à la brique, tu la pose sur un évier, un bac de douche (à condition qu'il ne soit pas en plastique), le fond d'une baignoire etc...
JLBR
Avatar de l’utilisateur
JLBR
Modéliste en herbe ?
 
Messages: 3466
Inscrit le: Dim 14 Août 2005, 08:22
Localisation: Haute-Normandie
Echelle pratiquée: HO
Prénom: jean

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Lun 18 Déc 2017, 11:28 
J'ai réussi à redresser les longues faces latérales de mes Pullman Sud Express de cette façon.
Pour souder le renfort, je maintiens les deux pièces avec des pinces en bois plaquées sur un bout de tasseau droit. Je met des pinces en bois tous les 2-3cm sur toute la longueur de la pièce. Je déplace ou je retire chaque pince une à une pour souder dessous, je la remet puis je passe à la suivante. Ce qui fait que les deux pièces sont maintenues de façon parfaitement rectiligne durant toute l'opération de soudure.
Et au pire, si ça ne marche vraiment pas, je mettrai une brique dans mon évier en céramique :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
R.I.C
Intarissable !
 
Messages: 7124
Inscrit le: Mar 24 Mars 2009, 10:12
Localisation: Bordeaux
Âge: 27
Echelle pratiquée: H0 - ép II
Prénom: Julien

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Lun 18 Déc 2017, 11:47 
R.I.C a écrit:...le problème que j'ai eu en essayant sans succès d'appliquer la méthode Prof®™ était lié au support utilisé pour le roulage (ou la roulure ?) .
Et il se trouve qu'en ce moment, c'est la période des cadeaux de Noël, cadeaux qui sont parfois emballés dans du polystyrène. Du coup, je me suis dit, vu l'état de ma toiture, ça ne coûte rien d'essayer ! Et bingo, ça a marché !...

Voilà à quoi ça sert que le Prof y se décarcasse Image ! ... :D
Michel, mimoduliniste du Midi
Avatar de l’utilisateur
Prof
MIMO pur jus
 
Messages: 25430
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:23
Localisation: 81-Castres
Âge: 75
Echelle pratiquée: H0

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Lun 18 Déc 2017, 22:08 
Bonsoir,

Grand moment de solitude aujourd'hui découpage de toutes les ouvertures sur la planche aménagement intérieurs. soit, sauf erreur ou omission, 138 ouvertures ! Ouf, c'est fini. Maintenant, il va falloir assembler tout ç en découvrant, la notice étant très succincte sur ce point. :siffle: :siffle: :mdr:
Cordialement
Marc Maintigneux
Mmaintigne
Intarissable !
 
Messages: 8510
Inscrit le: Mar 30 Sep 2008, 20:07
Localisation: Paris
Âge: 69
Echelle pratiquée: HO
Club: AMFP-RATP Club des Méclents:-)

Re: Des semi-métalliques PO en H0

Publié: Lun 18 Déc 2017, 23:33 
Fait gaffe à ne pas te retrancher le pouce :moi: :ange3:

Je prendrai quelque minutes demain pour expliciter tout ça :wink:
Tu as déjà fait le plus pénible de toute façon ! :mrgree:
Pour ce genre de travail, une craftie de serait vraiment pas du luxe !

Question : Ta voiture tu la veux pour quelle époque ?
Les vitres étaient à châssis à l'origine, jusqu'aux années 1900 à mon avis. Les 5 A7 proto ont dû être "upgradées" (ouh que c'est laid :mdr: ) avec l'arrivée de la série de 1903, la première à avoir des fenêtres sans châssis.
Avatar de l’utilisateur
R.I.C
Intarissable !
 
Messages: 7124
Inscrit le: Mar 24 Mars 2009, 10:12
Localisation: Bordeaux
Âge: 27
Echelle pratiquée: H0 - ép II
Prénom: Julien

PrécédentSuivant

Retour vers L'univers du modéliste-constructeur

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : BS et 14 invité(s)